Les perspectives de la clique égypto-qatari-arabie saoudite

Pendant plus de trente ans, l’Égypte a suivi la trajectoire et l’indéniable attitude d’un véritable agent double.

D’un côté, l’Égypte  a accompagné, sous couvert, la ligne de départ du Hamas et bien qu’elle ait craint l’influence de la « Confrérie musulmane » qui s’est propagée tant dans la majorité des pays arabes que dans la bande de Gaza et dans le monde, son évidente affiliation à l’islam escortée d’un antisémitisme virulent ainsi que des instincts, propres au nettoyage ethnique de juifs, ont pris le dessus.  

C’est ainsi, que l’Égypte devint pour ses besoins individuels, l’intermédiaire, préféré et imposé par l’ancien président américain, Barak Obama dans tous les conflits qui se succédaient à intervalles irréguliers entre les prétendus palestiniens et Israël.

Biaisée, l’Égypte l’a été définitivement.

Aujourd’hui, elle crie et menace sur tous les toits, comme une vieille fille qui craint d’être violée, à la simple perspective qu’Israël oserait s’emparer ou modifier les règles qu’elle a instaurées à Rafah et au passage de Philadelphie entre l’Égypte et la bande de Gaza. Ce passage, ainsi que Rafah sont mondialement connus pour le nombre ahurissant de tunnels de contrebande et d’autres abus… Il faut croire que si l’Égypte a fermé les yeux sur tout ce qui se trame dans ses frontières c’est qu’elle y glanait un ou plusieurs profits importants. Cela a été publiquement confirmé, comme lors de la vente d’accès à l’Égypte aux Arabes de Palestine, moyennant la modeste somme de 7 à 10.000 dollars par personne. On se demande aussi et par la même occasion, à combien remonte le trafic de la drogue, d’armes, de voitures volées, entre autres ? À vous de deviner ou de spéculer.

Une autre question très embarrassante pour l’Égypte est la quantité massive d’armes de pointe et de matériaux qui ont servi à la construction d’un métro gigantesque sous le sol de la bande de Gaza, que l’Égypte ne peut plus prétendre ignorer. Elle a donc collaboré avec le Hamas, dans sa lutte contre Israël et ses projets mortifères contre « l’entité juive… » Elle aurait donc permis son armement, peu importe l’expéditeur de ses armes (Iran) et leur origine, enfreignant du même revers de main les clauses principales du traité de paix signé entre elle et Israël.

Le même scénario est valable pour la Jordanie, dont même certains de ses députés ont souvent été arrêtés par la police israélienne, avec des voitures pleines d’armes destinées aux Arabes de Judée et Samarie.

Inutile de continuer à jouer à l’autruche et prétendre à la bonne volonté du maintien des clauses du traité de paix entre Israël et les pays arabes – Ces derniers ont la mauvaise manie de se hérisser à la moindre allusion d’oser se rendre au dôme du Rocher… La présence d’Israël, est en fait, difficilement admise. Tout le monde occidental et arabe œuvre pour sa disparition, avec en tête l’ONU.

La prétention de vouloir contribuer à la libération des otages israéliens capturés par le Hamas le 7 octobre 2023, est un autre écran de fumée.

 La clique représentée par le Qatar, l’Égypte et l’Arabie saoudite n’est aucunement sincère ni honnête envers Israël. Ces trois pays arabes ont un objectif manifeste : ils travaillent d’arrache-pied pour les intérêts des Arabes de Palestine, pour la survie du Hamas et le retour des Arabes de Palestine à Gaza. Les otages ne sont qu’un moyen entre autres de perpétuer leur escroquerie du défeuillage d’Israël, le contraignant à adopter des démarches qui l’affaiblissent et le conduisent vers une énième conflagration/guerre ou suicide.

Et comme le ridicule ne tue pas, ces prétendues concessions exigées par le Hamas, sont un authentique paquet de mensonges, puisque l’intéressé principal, Yahya Sinwar, est en cavale et inaccessible et donc, ne peut pas communiquer avec cette clique particulière pour toute proposition de compromis et ou d’échange.

Yahya Sinwar serait déconnecté des dirigeants du Hamas depuis plusieurs semaines

Le chef du Hamas à Gaza, Yahya Sinwar, aurait perdu le contact avec les autres chefs du groupe terroriste depuis déjà plusieurs semaines, selon des informations publiées jeudi par la chaîne israélienne Kan. Il n’aurait ainsi pas été consulté par les responsables de l’organisation au sujet de la réponse à apporter à la proposition d’accord élaborée à Paris. i24 news.

Israël saurait très exactement où se trouve le chef de la branche armée du Hamas Yahya Sinwar, qui dirige la bande de Gaza et qui a été l’artisan de l’attaque terroriste meurtrière du 7 octobre sur le sol israélien, selon de multiples médias.

Toutefois, Sinwar s’est entouré d’un grand nombre d’otages israéliens vivants, ce qui empêche l’armée israélienne de le prendre pour cible, a indiqué le journal Israel Hayom dans son édition de lundi. Times of Israël

Malheureusement, l’allié américain qui lui aussi œuvre pour ses propres intérêts inflige à Israël des concessions qui le mèneront à sa perte. Et puisque Netanyahu se défend de glisser dans les rouages du président Joe Biden, ce dernier ne peut se retenir d’appeler Bibi Netanyahu « Biden Calls Netanyahu a ‘Bad F**king Guy ».

Pour défendre sa patrie et ses concitoyens que ne faut-il pas entendre ou subir de nos chers alliés et amis ?

LES PERSPECTIVES DE LA CLIQUE EGYPTO-QATARI-ARABIE SAOUDITE… par

Thérèse Zrihen-Dvir

 566 total views,  2 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. les pays arabes ont pris une résolution en 1955 : ne pas donner la nationalité aux réfugiés palestiniens, et s’assurer ainsi que ces gens soient condamnés à errer. La grande hantise de l’islam est qu’Israël s’installe dans le paysage. Il faut donc régulièrement rallumer la mèche, et empêcher les Palestiniens de trouver le bonheur et la prospérité ailleurs. En fait, l’islam se sert des civils palestiniens comme “masse de manoeuvre militaire”, ce qui est un crime. Si les militants musulmans veulent reprendre cette terre, qu’ils le fassent armée contre armée, mais pas en se servant de boucliers civils et de méthodes terroristes. La “cause palestinienne” est simplement devenu l’auberge espagnole des antisémites de toutes obédiences. Ces gens se moquent éperdument des Palestiniens, et visent uniquement à satisfaire leur haine antisémite. Et même des états membres de l’ONU se prêtent à cette mascarade. Cette cause est devenue indéfendable. Quant à l’Egypte, elle aurait dû ouvrir sa frontière aux civils depuis longtemps : selon le droit, l’ONU devrait contraindre l’Egypte à accueillir les réfugiés civils coincés à la frontière.

    • Bonjour,

      Exactement : si on réfléchit deux secondes, le problème palestinien, “numériquement” c’est minuscule.

      C’est la plus grande escroquerie actuelle de la Oumma islamique.

      Les réfugiés dans les pays arabes, par exemple, 800 000 à l’origine : c’est moins que les immigrés, venus de l’Islam majoritairement, que le “pouvoir” “français” nous imposent tous les deux ans, CHEZ NOUS.

      L’UNRWA, agence de “réfugiés” professionnels, que NOUS finançons depuis … 75 ans !

      Etc, etc

  2. Autre erreur dans cet article, je vous cite : « C’est ainsi, que l’Égypte devint pour ses besoins individuels, l’intermédiaire, préféré et imposé par l’ancien président américain Barak Obama dans tous les conflits qui se succédaient à intervalles irréguliers entre les prétendus Palestiniens et Israël » ?… C’est plutôt al-Sissi (ex directeur des services de renseignements militaires) qui a damé magistralement le pion à Hussein Obama (dès 2012-2013 lorsqu’il était ministre de la défense) car il soutenait les Frères musulmans et leur maintien au pouvoir. Son ambassadrice a dû quitter
    précipitamment Le Caire suite à des manifestations monstres du peuple (qui détestait Obama) à coup de tomates et d’œufs pourris contre les murs de l’ambassade US ! FS

    • Une seule réponse à tous vos commentaires – Comment expliquez-vous l’armement du Hamas? D’où sont passées toutes les armes et les matériaux pour la construction d’un réseau de tunnels qu’aucun pays n’ait jamais osé ou tenter de faire? Arrêtez vos élucubrations… Sissi était au courant de tout se qui se tramait à ses portes. Comment expliquez-vous le gigantesque arsenal que les soldats israéliens ont découvert dans toutes les maisons, institutions, hopitaux, écoles et dans les tunnels? Il est arrivé là par baguette magique… Ne nous prenez pas pour des ignares tout de même.

  3. Le Qatar est un pays richissime et hostile à l’OCCIDENT.Il devrait recevoir tous leur “coreligionnaires” qui nous encombrent et profitent de nos lois sociales.Les Etats-Unis sont un très grand pays mais ils ont eu la malchance d’avoir Obama comme président.Ce n’est pas du RACISME :obama est musulman et il y a aux USA des noirs baptistes qui auraient mieux rempli leur mission…..

  4. Madame, avec tout le respect que je vous dois, vous avez tout faux concernant l’Égypte. Cessons la paranoïa et les suspicions au rabais. Les milliers de tonnes de matériels, ciment, armes et munitions venaient par avion (du Qatar) et par mer dans des chalutiers de pêche venant du Liban (Hezbollah et Iran), de Turquie (Frères musulmans) et cela depuis au moins deux années avant le funeste 7 octobre et les massacres abominables des enfants d’Israël. Soyons raisonnable et n’accusons pas gratuitement l’Égypte qui a tant souffert des Frères musulmans et du Hamas (et du Jihad islamique gazaoui), particulièrement depuis une quinzaine d’années (plus de 3500-4000 morts). En silence, l’Égypte coopère avec Israël concernant la sécurité dans la région. Ne vous fiez pas aux déclarations dites “officielles”. Cordialement FS

  5. Excellent de vérités. Je me suis toujours demandé, pourquoi Israel n’est pas rentré par le sud et le nord en même temps dès le premier jour et pris le contrôle de toute la frontière avec l’Egypte de Gaza ? Je pense que ça a été une erreur stratégique de ne pas l’avoir fait dès le départ. Ils auraient ainsi coupé toute alimentation d’armes et autres infiltrations par l’Egypte et ainsi coincer plus efficacement le Hamas et éventuellement aurait permis la libération des otages plus facilement.
    Trop naïfs, je pense.

    • M. Van Dunord, vous avez beaucoup d’imagination et perdu le nord. Êtes-vous allé à Rafah ? La frontière de Gaza avec l’Égypte est complètement verrouillée (murs et barbelés), sans compter une zone tampon tout au long de la frontière qui empêcherait les tunnels. Il n’y a pas d’alimentation d’armes, ni autres infiltrations par l’Égypte. Deux divisions de l’armée égyptiennes sont déployées sur la frontière afin de d’empêcher toute infiltration des terroristes du Hamas dans le Sinaï. Ils ont fait assez des dégâts cette dernière décennie dans le Sinaï avant que l’armée égyptienne n’en vienne à bout de ces criminels. FS

  6. Le vrai visage de l’Oriental, fourbe et cruel, dont il convient de se méfier. Il vendrait père et mère si ça lui rapportait. Courage Israël, tiens bon. Bonjour Thérèse, prenez soin de vous.

Les commentaires sont fermés.