Belloubet-Dati-Moretti : les justiciers du gouvernement Attal

Dati, Belloubet, Moretti
Les trois mousquetaires du roi Macron

Comme si le Moretti ne suffisait pas, l’Attal lui a adjoint deux anciennes gardes des Sceaux, anciennes ministres de la Justice, la Dati et la Belloubet, repêchées dans les poubelles de l’Histoire de Nicolas Sarkozy et de François Hollande.

A eux trois, la Belloubet (qui, à 68 ans, pourrait être la grand-ma du petit Gaby), la Dati (qui aurait pu faire sensation dans les films X, les vrais, pas le twitter), et le Moretti (le gros grand-pa) cumulent ensemble 188 ans d’existence, soit plus de 5 fois l’âge du jeune Gaby.

Mais que se passe-t-il ? Le Macron n’a-t-il plus confiance dans son fidèle Moretti qui ne doit pas être du tout content d’avoir des « collègues » à ses côtés ?

Pourquoi a-t-il besoin de recruter les anciennes gardes des Sceaux des vénérables détritus présidentiels Sarkozy et Hollande ?

Est-il devenu judiciairement hypocondriaque ? A-t-il des choses à se reprocher ? Cherche-t-il à se protéger ?

Heureusement que Robert Badinter est mort, sinon le Gaby l’aurait aussi casé dans son gouvernement. À n’importe quel poste bouche-trou comme pour les rescapées de l’holocauste Sarko-Hollande (la Dati à la Culture, le ministère des Gérard présumés innocents, Belloubet à l’Éducation, le ministère qui promeut le port de l’abaya). Le Badinter aurait sûrement été fait ministre des détenus qui en ont marre de moisir derrière les barreaux, juste pour leur expliquer qu’il n’y est pour rien dans leur malheur.

Mais il est pour quelque chose dans le malheur des Français.

Sachant qu’une journée de détention coûte en moyenne 105 euros, calculez combien le Badinter a été bénéfique au contribuable français depuis la funeste date de l’abolition de la mort…

Combien, à cause du Badinter, le Salah Abdeslam, qui a le même âge que notre Gaby et qui a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible, va coûter aux Français ?

Le problème est que plus ces détenus vieillissent, plus ils coutent cher au contribuable.

Pourtant, une toute petite balle de 6mm aurait suffi.

Sacré Badinter.

On pourrait aussi trouver un poste pour Gérard Collomb.

D’accord, il est mort le Collomb, mais en quoi c’est dérangeant ?

Comment reconnaitre un ministre vivant d’un ministre défunt dans les gouvernements macroniens ?

Si, par exemple, le Moretti trépassait, qui s’en rendrait compte ?

Non, personne ne s’en rendrait compte, mais tout le monde s’en réjouirait…

Messin’Issa

 1,320 total views,  30 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


10 Commentaires

  1. En forme Messin ! Avec ses deux articles fracassants.

    Sur le coup, quand même quelque peu “estomaqué” par une telle brutalité ! mais après réflexion, je me suis rendu compte qu’il a totalement raison. Cela en est trop de ces salopards et salopardes (ce dernier terme visant particulièrement la Dati, qui pose et joue à la dame bien propre sur elle, alors que l’on sait de quoi il en est).

    Avec en tête, bien évidemment leur infame Patron . A qui je souhaite de ne pas terminer son quinquennat, et de finir mal, très mal !

    Nous devons dénoncer, avec brutalité justement, ces ordures qui n’ont de cesse que de trahir la France.

    Depuis peu de temps, de nombreux indices et événements montrent qu’un revirement en profondeur se met en place. Les prémisses : la révolte des agriculteurs (attention au salon de l’Agriculture), le futur coup de tonnerre des résultats des “européennes”, le “y-en-à-marre” des prises de décision de l’Infame Macron, rejetées par le peuple au fur et à mesure des sondages.

  2. Laissons les croire à l’état de droit et faire ce qu’il faut pour “l’améliorer” à leur manière bien sur, c’est la seule manière pacifique de s’en débarrasser. Une fois qu’ils auront la tête sous l’eau (électoralement s’entend), il faudra appuyer dessus de toutes nos forces pour que jamais ils ne remontent.

  3. On a pas le cul sorti des ronces avec ces trois là. Décidément macronescu les choisi bien, ils sont pires que lui.

    • Merci, merci cher Paco. Mais n’exagère pas… Je ne suis ni rayant, ni décapant. Il m’arrive d’être un peu abrasif, mais c’est indépendant de ma volonté…

  4. Je reviens après une absence involontaire relire les billets de l’ami Messin. Une brillante idée de nommer des défunts à ces postes de ministres. Vu l’inaction des vivants et leur charisme de mollusques, on ne s’apercevrait même pas de la différence.

    • Moi aussi je me relève d’une absence involontaire. Je me suis acheté un nouvel ordinateur. Et il est tombé en panne une semaine après. Une grosse panne. Ce n’est pas encore fini. « Tfou », comme disent les musulmans… Qu’Allah maudisse tous les fabricants d’ordinateurs.

      • Ils les font fabriquer tous en Chine. La revanche de l’Asiatique. Malheureusement j’ai aussi fait les frais de cela. Lou fabricants, qué Diou lé stramaladissa. En patois d’Oc, traduction : Que Dieu les supermaudisse. J’ai gagné un ordi à une tombola. Pas une marque terrible. Je le garde en réserve le jour où le mien tombera encore en rideau. Bon courage, ami Messin. J’étais absent pour cause d’hôpital. Trois longs jours et un lumbago en sortant. On y dort sur des sacs de noix.