L’élu régionaliste ivre au volant : viré par les curés socialauds !

Le maire de Carhaix, Christian Troadec, ne fait pas partie de nos amis. C’est un régionaliste breton, qui passe régulièrement des accords avec la gauche pour avoir des sièges à la Région ou dans le Département. Il est donc, outre son mandat de maire, vice-président de la Région, chargé des langues régionales.

https://www.lepoint.fr/societe/finistere-le-maire-de-carhaix-controle-avec-1-18-g-d-alcool-dans-le-sang-03-02-2024-2551465_23.php

Et il vient de se distinguer en ayant un accident de voiture, en sortant de table, et en sortant de la route ! Manque de chance, les flics passaient par là, et hop ! On souffle dans le ballon. Catastrophe, 1,16 gramme d’alcool dans le sang !

 

J’ai fait une recherche. Si le gars est sorti de table il y a une heure, et qu’il pèse 90 kg, il a descendu 8 verres de 10 grammes, ou 6 verres et un apéro ! Pas de chance pour lui, en 1970, on avait encore droit à 1,2 gramme.

Mais le pire n’est pas là. Le président de la Région Bretagne, Loïg Chesnais-Girard, le socialaud de service, a décidé de suspendre l’élu, exigeant de la part de son équipe un comportement exemplaire. Et là, cela devient inquiétant. D’abord, faisons remarquer que personne n’a rien dit quand Macron était torché, chez les Africains, alors qu’il était en service ! Et qu’on croit savoir qu’à l’Assemblée nationale, à la buvette, cela ne suce pas que de la glace.

Mais cette approche de pasteur protestant, très puritaine, cache un travers inquiétant. Un employeur va-t-il virer un salarié, sous le prétexte qu’il a été pris de la même façon que Troadec, et qu’on va dire que son attitude est incompatible avec les valeurs de l’entreprise ? On est à fond dans le mélange vie privée vie publique. Si Troadec est un bon élu, qu’il soit puni comme citoyen, mais pourquoi la double peine ?

La France s’enfonce dans le puritanisme anglo-saxon.

 660 total views,  1 views today

image_pdf

3 Commentaires

Les commentaires sont fermés.