Hamas, UNWRA, ONU en collusion : ils sont le problème !

L’UNWRA est une agence humanitaire, interne aux bureaux de l’ONU, énorme en termes de flux financiers. Créée en 1949, elle avait pour tâche de s’occuper des réfugiés palestiniens.

 

La charte de cette organisation onusienne mentionne qu’elle effectue un travail pour sauver des vies.

Les enseignants de cette agence onusienne, payés par l’ONU et accessoirement par nous, œuvraient pour donner aux étudiants palestiniens et aux enfants, une éducation qui promeut les droits humains, la tolérance, l’égalité et la non-discrimination.

Vue du côté face visible de l’iceberg, c’est beau, très beau et même magnifique ! C’est de l’humanitaire à grand spectacle, comme la gauche aime si bien nous emberlificoter, avec des fleurs.

 

Nous allons montrer, par les faits, que ces finalités sont trompeuses et mensongères !

 

UNWATCH, une ONG neutre d’observation de l’UNWRA Palestinienne,

UNWATCH est une ONG basée à Genève. Elle observe cette agence onusienne depuis des années et de fait se montre irréprochable pour sa neutralité, sa partialité et son objectivité.

Il y a juste quelques jours UNWatch, par la bouche de son président Hillel NEUER, vient d’apporter, devant le Congrès US, un témoignage capital, mettant en jeu l’avenir de notre civilisation.

Le côté obscur de cette organisation onusienne apparaît enfin au grand jour.

 

Depuis plusieurs années, UNWATCH scrute la face immergée de l’iceberg Unwra, soulève le voile noir de ses activités, ouvre la boite de pandore de cette agence, et achève de découvrir un énorme panier de crabes. Dévoile le pot aux roses, diront certains…

Unwatch présente sur son site toutes les preuves de l’implication de 16 employés gazaouis de l’Unwra dans les crimes abominables et barbares du Hamas, le 7 octobre. Pas moins de 1200 employés de l’Unwra à Gaza, font partie du Hamas ou du Jihad islamique. Les preuves sont gravissimes. Le Secrétaire d’État, Antony Blinken a même déclaré, que ces rapports de renseignements étaient hautement crédibles.

Le rôle néfaste de l’Unwra est sous le feu des projecteurs des médias. Seront-t-ils seulement crédibles ?

 

L’UNWRA perpétue implicitement la guerre de 1948

Précisons que ces fonctionnaires de l’Unwra, payés par l’ONU, sont en même temps des terroristes, et en réalité, de véritables agents du Jihad politique et militaire, responsables de la perpétuation de la guerre de 1948 aux frontières d’Israël. En effet le but de cette agence onusienne, est bien de perpétuer la guerre de 1948 en envoyant le message aux palestiniens que la guerre de 1948 n’est pas finie. Continuons le combat disait un slogan soixante-huitard.

Le mot d’ordre de l’Unwra aux palestiniens était d’éviter si possible, d’utiliser du ciment pour construire des maisons ou des écoles mais de cimenter des centaines de kilomètres de tunnels (760 km) pour pénétrer en Israël, envahir ce pays de trop, et tuer tous les juifs avant de retourner dans vos maisons.

 

Ensuite de très nombreux rapports de 10 à 200 pages, ont étayé et dénoncé le vrai visage de l’UNWRA, lesquels pourtant confirmé par des observations explosives de Reuters et du Wall Street journal, sont restés lettres mortes.

 

Depuis 1949 l’UNWRA aura :

 

  • Apporté aux Palestiniens, un statut de réfugiés éternels de pères en fils, sur 3 générations, sans responsabilité de leur destin, y compris quand ils sont nés à Gaza ou en Cisjordanie, ou même quand ils sont bien intégrés depuis plusieurs générations. Il faut savoir que cette institution n’existe pour aucun autre réfugié au monde. Un système dans lequel le nombre de réfugiés augmente avec l’augmentation des conflits dans le monde. Un nombre estimé à 100 millions au cours du XXe Siècle.

 

  • Établit un monopole de totale dépendance avec les palestiniens en fournissant à Gaza : sacs de farine et manuels scolaires estampillés UNWRA. A dessein, l’Unwra les aura maintenus dans un confort relatif de réfugiés, les empêchant d’accéder seuls à l’autodétermination, de génération en génération.

 

  • Créée une situation illusoire ayant pour but de montrer que l’Unwra prend soin d’eux, et que les sources de financements de l’ONU leurs sont indispensables et veillent sur eux. En réalité, elles sont inutiles et néfastes pour les palestiniens, lesquels devenant des assistés de génération en génération, ne pourront jamais accéder à l’autonomie, à l’indépendance alimentaire et financière pour créer leur état palestinien. En revanche, elles sont capitales pour financer les terroristes du Hamas.

 

Les principaux pays donateurs de l’Unwra : USA, Allemagne, GB, Canada, France… au vu des arguments explosifs de l’ONG UnWatch, viennent d’annoncer qu’ils gelaient leurs avoirs à l’Unwra. Par exemple pour les USA, le financement annuel, sous la gouvernance de Donald Trump, d’un montant de 300 millions de dollars avait été suspendue.  Suspension ensuite annulée, par l’élection de Jo Biden, pour satisfaire son électorat musulman. La France a versé 88 millions d’euros en 2022 et probablement 100 millions en 2023 avant le pot aux roses, sinon nos agriculteurs auraient eu 100 millions de plus.  

Ces pays ont été sommés non seulement de suspendre mais aussi de mettre fin au financement afin de dissoudre cette organisation terroriste, impliquée dans le terrorisme islamique, dans la perpétuation à la guerre contre Israël, et dans ses incitations à la haine des Juifs et d’Israël.

 

L’Implication de l’ONU dans le terrorisme palestinien

 

Le Secrétaire Général de l’ONU A. Guterres a annoncé être « horrifié, voire choqué » d’apprendre que des fonctionnaires sous sa gouvernance, son personnel de l’ONU était impliqué dans des activités terroristes, aussi atroces qu’inhumaines. Or, les centaines de rapports, les actions répétées d’avertissements de UNWATCH à l’ONU sur les agissements de l’UNWRA sont restées lettres mortes, à l’image de grands coups d’épées répétées dans l’eau.

Le Chef de l’Unwra Philippe LAZZARINI, leurs prédécesseurs, leurs collègues hiérarchiques, tous ne pouvaient pas être « choqués » que des employés de l’Unwra soient impliqués dans le terrorisme du Hamas. Car, depuis la dernière décennie, le président Smith le savait très bien car il était possesseur de rapports de 10 à 200 pages, émis par Unwatch, apportant toutes les preuves d’une incitation généralisée à la haine, de l’organisation systématique, physique et opérationnelle d’un terrorismedjihadiste ; de l’éloge du leader nazi Hitler ; d’appels aux massacres de Juifs de la part des enseignants de l’Unwra, de directeurs d’écoles, d’employés…Tous savaient mais se taisaient y compris le SG de l’ONU Guterres !

Tous savaient et ont choisi de ne pas agir. De faire échouer les demandes de Unwatch, de discréditer, de ridiculiser, de critiquer, tant et plus, cette honorable ONG Suisse.

Le 10 juin, sous la pression des USA, 6 salariés de l’Unwra ont été suspendus de leurs fonctions

 

La Commissaire générale adjointe de l’Unwra, Leni STENSETH, aujourd’hui directrice générale du ministère norvégien des Affaires étrangères, a tenté d’attaquer UNWATCH, l’accusant de vouloir détruire son organisation et non de construire, pour retrouver une paix durable.  Mauvaise foi évidente.

 

3000 enseignants de Gaza, vecteurs du terrorisme et d’incitation à la Haine, fonctionnaires de l’Unwra.

 

_En novembre dernier, un rapport a été envoyé sur 20 enseignants qui ont célébré les massacres pogrom du 7 octobre.

 

_En mars 22, ce sont 133 enseignants de l’Unwra qui ont fait l’éloge de la haine et de la violence sur les réseaux sociaux mondiaux. Des réseaux mondiaux accessibles pour les jeunes de nos banlieues.

 

_En Juin 22, un rapport publié par Unwatch intitulé : « Les professeurs de haine de l’Unwra » incluait les propos écris sur facebook de :

 

ElHam Mansour, professeur à l’Unwra qui déclarait : (sic)

 

« Je jure par Allah, que quiconque peut tuer et massacrer n’importe quel criminel sioniste ou israélien.

S’il ne le fait pas, il ne mérite pas de vivre. Tuez-les tous, poursuivez-les partout, ils sont les plus grands ennemis. Tout ce qu’Israël mérite est la mort » !

 

Il s’agit d’un enseignant de l’Unwra sur Facebook. Nous avons envoyé, à l’ONU, ce rapport d’incitation gravissime à la haine et au meurtre ? Ils n’ont rien fait !… Nous leur avons envoyé en double les rapports de 2021, 2019, 2017, 2015 et de nombreux autres rapports en vain. Ils ont toujours refusé de nous contacter, afin d’échanger des infos, de nous rencontrer pour discuter.

 

S’ils disent qu’ils ne le savaient pas mais ce sont des menteurs, des manipulateurs. Le porte-parole de longue date de l’Unwra : Christopher GUNNESS désormais devenu substitut pour donner des interviews à Al-Jazeera n’a cessé de mentir, en disant aux journalistes que les allégations de Unwatch sont sans fondement. De salir le messager refusant de découvrir la racine du problème de l’Unwra en tant qu’incitateur au terrorisme, à la haine.  

 

Safa Mohamed AL-NAJAR, professeur d’informatique de l’Unwra à Gaza, Animatrice du groupe telegram. Elle a célébré les massacres en publiant des vidéos faisant l’éloge des Moudjadins du Hamas, les saints guerriers pendant qu’ils massacraient, mutilaient, démembraient, décapitaient, violaient des israélien(e)s.

 

Abdellah Majez, professeur d’Anglais, à l’Unwra a partagé un message du Hamas exhortant les gazaouis à rester chez eux, d’ignorer les messages israéliens leurs demandant d’évacuer, pour leur sécurité, les zones de combats et de guerre. Cet enseignant de l’Unwra, en relayant le Hamas, exige les gazaouis à servir de boucliers humains.

 

Abdul Karim MEJER, est professeur d’une école primaire. Il a demandé au Hamas d’exécuter tous les otages. Il a célébré les terroristes du Hamas en disant (sic) : « Qu’Allah garde leurs pieds stables et guide leur objectif ». Un membre du groupe s’est demandé pourquoi ces terroristes commettaient des massacres Mejer leur a répondu (sic) :

 

« Ils ont bu le jihad, dans le lait de leur mère »

 

Depuis 10 ans, l’UNWRA s’est montrée réticente à tout dialogue, incapable d’empêcher l’explosion du terrorisme en son sein, s’est montrée inapte à prendre conscience de l’ampleur du problème.

 

Un rapport intitulé « UNWRA’S TERRORGAM » est consultable sur son site.

 

Nous ne devons pas être surpris par ce qui s’est passé le 7 octobre. C’est le résultat du message que les palestiniens ont depuis 70 ans inculqués dans les écoles de l’UNWRA.

L’UNWRA est un échec.  Nous devons reconnaitre nous dit Ignacio CASSI, ministre des Affaires étrangères SUISSE, que l’UNWRA (ONU) fait partie du problème, fournie des munitions pour la poursuite du conflit.

En soutenant l’UNWRA, nous maintenons le conflit en vie dans une logique perverse.

 

L’UNWRA est le Problème.

 

Tous les autres pays qui financent l’UNWRA, s’ils veulent vraiment aider les palestiniens et Israël dans une guerre qu’ils n’ont jamais voulu, il faut demander instamment au Congrès des Etats-Unis d’Amérique, de dissoudre cette agence onusienne en enquêtant sur la complicité de ses membres, avec le terrorisme.

 

Patrick Granville, contre le terrorisme. Au nom de la liberté d’expression. 4 février 2024.

 531 total views,  3 views today

image_pdf

3 Commentaires

  1. Faites savoir à l’UNRWA que vous aussi vous estimez que l’UNWRA fait parti du problème :
    IMPRIMER l’article et l’ENVOYER par La Poste à l’adresse postale de la directrice de la communication (Director of Communications) de l’UNRWA que vous trouverez au début de la page
    https://www.unrwa.org/contact-us
    Pour imprimer l’article https://www.printfriendly.com/p/g/RzK9w5
    Choisir taille de texte 70% et taille d’images 75%
    Cliquer sur les icônes et chiffres “parasites” en fin d’article pour les effacer puis sur PDF, choisir Taille de la page A4, télécharger la version PDF en 4 pages et l’imprimer en 2 feuilles recto-verso, 1-2 et 3-4.
    Dans l’espace libre au bas de la dernière page, écrire “Lu et approuvé” puis signer de votre prénom et ville.
    Mettre les feuilles dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer tarif “Monde” (ou simplement légèrement sur-timbrer avec deux timbres tarif France) et poster.

  2. Merci Patrick pour cet article très clair montrant la complicité entre l’ONU et les assassins du Hamas !

Les commentaires sont fermés.