La parenthèse antisémite de La Haye…

« Échapper à l’enfer de Gaza, un racket à 7 000 dollars »

« L’accusation ou présumé soupçon de génocide » que l’Afrique du Sud a accolée à Israël est non seulement ridicule, mais résolument fabriquée de toutes pièces.

S’il existe un génocide dans cette région spécifique du monde, il est celui maintenu par les pays arabes contre les juifs d’Israël et cela dure depuis des lustres, si nous prenons en considération les nombreux pogroms subis contre les juifs d’Israël/Palestine… et comment ignorer les fameux accords signés entre Hajj Amin el-Husseini et Adolphe Hitler durant la seconde Guerre mondiale, préconisant l’extermination totale de la population juive d’Israël/Palestine.

Suite à la déclaration de l’ONU de la création d’un État Juif en Palestine en 1948, tous les pays arabes ont militairement attaqué Israël. Ces guerres initiées par les pays arabes contre Israël avaient pour but « d’anéantir le peuple juif », une nouvelle Shoah, un autre génocide, clairement énoncé d’ailleurs à travers – leur slogan « Jeter les juifs à mer » présent dans toutes leurs expressions verbales et/ou écrites.

Que voulaient exactement les Arabes de Gaza le 7 octobre 2023 lorsqu’ils envahirent le sud d’Israël ? Une visite de politesse entre voisins ? Que nenni ! Ils ont massacré des civils dans leurs demeures, ont capturé des bébés, des vieux, des femmes, des jeunes filles, ont violé, démembrés, cuits,  – La majorité assassinée,  d’autres pris en otage jusqu’à cette l’heure.

Qui donc a fomenté et a lancé un génocide contre les juifs israéliens hormis les Arabes de Palestine et de Gaza ?

Aucune mention/accusation n’a été correctement émise durant tout le procès de l’infamie à la Haye. Un génocide à Gaza ? Quelle abjection pour cet éventail de juges qui se sont affichés pour une cause inexistante, hormis leur virulent antisémitisme.

Ils ont cherché à la loupe un moyen de porter atteinte à Israël et n’ont rien trouvé, sinon leur déconfiture. « L’accusé de génocide est celui même qui le subit depuis son existence, que ce soit par les armées conventionnelles arabes ou par leurs avatars, lesdits palestiniens inventés de toutes pièces, représentés par l’OLP, le Hamas, le Djihad et tant d’autres groupuscules criminels.

Où était le tribunal de la Haye lors de cette excursion mortelle ? Il a gardé les yeux fermés… pour la simple raison qu’il s’agit de juifs. Qu’est-ce un juif après tout ? À l’évidence, moins qu’un rien…

Et la plaisanterie macabre ne cesse de se jouer sous nos yeux…

Depuis plus de trente ans, les Arabes de Palestine tuent des passants, des bébés dans leurs berceaux, des voyageurs et même parfois de malheureux touristes venus visiter leurs proches ou leurs amis d’Israël.

Depuis plus de trente ans, les Arabes de Gaza lancent des barrages de roquettes sur les villes israéliennes, visant des civils… Ils n’ont aucun code de conduite et personne n’est là pour leur reprocher leur génocide. Car, il s’agit bien d’un génocide envers le peuple juif d’Israël.

Les juifs ont beau hurler leur peine, plaider leurs causes, fournir des preuves à fendre les coeurs, mais personne ne se donne la peine de les voir et de les écouter.

Pourquoi n’a-t-on pas surpris ces pays/peuples qui se disent nobles et adoptent une étiquette (dissoute lorsque le juif est concerné), se lever et réclamer que ces Arabes qui maintiennent un génocide permanent contre les juifs dans le monde entier, soient traînés en justice.

Les juifs n’ont aucun droit à la justice. Pénible constat.

Oui, la Haye existe seulement pour discréditer les juifs d’Israël et lui imposer des règles valables lorsque deux pays sont en conflit… mais pas lorsqu’une entité mondialement reconnue comme terroriste est concernée.

Le même cas pour l’ONU. Le pays le plus blâmé sur terre, est Israël… accusé d’apartheid, de génocide, de crimes… qu’il subit en silence, conscient que personne ne viendra sur un podium international déclarer la vérité, plaider pour son innocence et lui prêter main.

L’Iran assassine tous ceux qui se révoltent contre son régime, tout en appliquant l’apartheid à l’instar de la majorité des pays arabes… Mais l’unique accusé est et demeure, Israël.

Inutile d’insister, les juifs l’ont compris depuis longtemps, et leur bataille contre l’arbitraire et la partialité ne trouve que très rarement une oreille attentive.

Les juifs d’Israël n’appliquent pas seulement le code élémentaire du respect de l’autre, il est inné en eux grâce à leur foi et à ses lois qui disent : ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu’on te fasse.

Avec ou sans la Haye, Israël permet l’approvisionnement des déplacés de Gaza, en les pourvoyant de tout le nécessaire, alors que ces fameux Arabes de Gaza détiennent encore des otages israéliens chez eux, et n’ont même pas une once de sens humanitaire, de respect dû aux bébés et aux vieux…

Inutile de vous demander pourquoi, dans sa lancée, le tribunal de la Haye n’a pas réclamé la liberté de ces otages contre l’approvisionnement du nécessaire aux déplacés.  Ou même l’intervention de la croix rouge internationale…

Ce ramassis d’épouvantails qui représente la Haye, fait honte à l’humanité entière, prise entre les mâchoires aiguisées des islamistes aussi dénués de mansuétude et de compassion envers tous les mécréants. Mais sont-ils humains envers leurs coreligionnaires ? Pas tant que cela, si l’Égypte garde ses frontières fermées à toute invasion de Gazaouïs… Mais monnaye leur entrée à 10.000 dollars par personne.

Le monde : « Guerre Israël-Hamas : échapper à l’enfer de Gaza, un racket à 7 000 dollars »

Un réseau de courtiers et d’agences de voyages, lié aux renseignements égyptiens, monnayent des permis de sortie de l’enclave palestinienne à des prix exorbitants
https://www.lemonde.fr/international/article/2024/01/25/guerre-israel-hamas-echapper-a-l-enfer-de-gaza-un-racket-a-7-000-dollars_6212910_3210.html

Franchir le terminal de Rafah, seule porte de sortie de l’enfer de Gaza, est devenu un business lucratif pour les profiteurs de guerre. Contre plusieurs milliers de dollars, des courtiers indépendants et des agences de voyages ayant pignon sur rue proposent aux Gazaouis d’acheter un permis de passage vers l’Egypte.

Selon une enquête réalisée par l’Organized Crime and Corruption Reporting Project (OCCRP) et le média indépendant en ligne égyptien Saheeh Masr, des intermédiaires vendent ce précieux sésame entre 4 500 et 10 000 dollars (entre 4 100 et 9 200 euros) aux Palestiniens, et entre 650 et 1 200 dollars aux ressortissants égyptiens. Des courtiers indépendants, aux références parfois douteuses, se sont lancés dans cette entreprise très rentable. L’un des prestataires les plus recommandés parmi les Gazaouis est l’agence de voyages égyptienne Hala Consulting & Tourism, fondée par Ibrahim El-Argani, un homme d’affaires du Sinaï lié aux renseignements généraux égyptiens.

Ô la belle fraternité !

La roue tourne, et si les gens du samedi sont aujourd’hui la cible principale des islamistes, ceux du dimanche sont les suivants.

Thérèse Zrihen-Dvir

 617 total views,  2 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Ce tribunal de La Haye serait-il à coloration gauchiasse ? ou islamogauchiste ?

  2. Moi qui croyais que Gaza était une prison à ciel ouvert peuplé de pauvres gens sans le sou vivant dans l’extrême pauvreté et ça peut se payer des passages de plusieurs milliers de dollars. Cherchez l’erreur ! Quant à la Haye et l’ONU gangrenées par les Etats arabo musulmans ces deux entités se sabordent d’elles mêmes.

Les commentaires sont fermés.