Notre espoir : que les « PURS de TERRAIN » renversent le « MUR de BERLIN » des écolos européistes !

Sommes-nous en train de vivre  la chute d’un « Mur de Berlin », lui, écologique, sous une poussée également populaire, en ce mois de janvier 2024, puisque c’est celle des paysans de l’ouest européen après une trentaine d’années d’un laïus verbeux d’une écologie européenne soviétisée,  à l’image de la chute, le 9 novembre 1989, du « Mur de Berlin » soviétique sous la poussée populaire des Allemands de l’est européen après une trentaine d’années du blocus honteux d’une URSS totalitaire ?

.
Il semble, en effet, que la popularité dont bénéficient NOS PAYSANS, agriculteurs et éleveurs, est, par rapport à celle des gilets jaunes, non seulement plus importante 
-peut-être parce que leurs manifestations sont moins violentes et moins destructrices faute de « black blocs », qui, proches des écolos, ne feraient pas long feu parmi les paysans : ils seraient vite enduits d’un produit des plus naturels à savoir de parfumantes bouses de vaches !- mais aussi une popularité plus rapide en raison du lien affectif qu’ont avec le monde paysan, et depuis des générations, la plupart des Français ! Qui n’a pas dans son ADN le legs d’un ancêtre, même lointain, ayant travaillé la terre pour cultiver des plantes ou élever des animaux ?

.
Et, beaucoup plus qu’avec les gilets jaunes, le gouvernement va avoir du mal à atténuer la popularité que les Français accordent à LEURS paysans : certaines consultations téléphoniques -qui ne sont pas des sondages- lors de débats télévisés vont, selon la question, jusqu’à 98% de réponses en faveur de cette colère paysanne ! Ce n’est plus le « Mur de Berlin » mais le « Mur de Merlin l’enchanteur » ! Macron, coutumier de l’utilisation de poudres aux yeux, n’aurait aucun intérêt à en faire un « Mur de Perlimpinpin » !

.
Pour quelle raison le Mur de Berlin était-il le symbole de la main mise de la politique totalitaire, à savoir le régime communiste, dans sa version la plus extrême, le régime soviétique de l’ancienne URSS, Union des Républiques Socialistes Soviétiques ?  Comme quoi les mots « République » et « Socialiste » n’ont pas le même sens pour chacun d’entre nous,  c’était la dictature la plus dure et malheureusement cela l’est encore dans nombre de pays dans le monde et même parmi les plus peuplés de la planète ! Et eux n’en ont rien à cirer des mesures imposées par « nos » chers écolos ! 
La dureté de ces régimes, à l’époque, n’a pas empêché de nombreux « Zintellectuels », écrivains et artistes tels Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre ou Simone Signoret et Yves Montand, d’encenser ces régimes massacreurs non seulement d’autres intellectuels mais aussi, lâchement, des plus humbles de leurs concitoyens tels les paysans eux-mêmes condamnés à la famine !

.

.On n’en est pas là dans la France de 2024, mais on est, « grâce » au mécanisme de Bruxelles, envahis jusqu’à en être gangrénés, par une épidémie d’« écologicose » (1) et une “écologi-cose toujours” ! Parce que, pour causer, ils causent toujours, ces écolos, surtout sur les plateaux des télés d’État, « nos » télés !

Et, selon la méthode soviétique du siècle dernier, nous sommes victimes, depuis des décennies, de la propagande quotidienne de ces illuminés du cerveau que sont les  é-coloniaux ! Oui, encore un néologisme, sorti de mes méninges dans le but de faire le pendant avec un néologisme qui m’énerve : le terme de « décoloniaux » en rapport avec mon (ancien) pays natal, pays qui, le 3 juillet 1962, a rendu l’âme alors que ce n’était pas une colonie avec des esclaves contrairement aux États-Unis ! Il n’y avait ni bus, ni bistrot, ni plage affichant une pancarte « Interdit aux chiens et aux Arabes » ! Contrairement à ce que l’on a pu -scandaleusement- voir dans un film récent  présentant une telle pancarte à l’entrée d’une plage ! D’où mon rejet quand j’entends parler de « décoloniaux » !!!

.
Et ces « é-coloniaux », insidieusement, inlassablement, sont partout, dans tous les journaux télévisés surtout des TV d’État, toutes leurs émissions, tous leurs débats, voire nombre de spots de pub ! À croire que la plupart des responsables de sociétés pouvant se payer de la pub à la télé ou au ciné et que la plupart des sociétés produisant ces spots de pub se font un plaisir d’exposer dans leurs produits les pires messages des é-coloniaux : ces messages qui instillent de l’écologie à tout va dans les cerveaux avec l’aide des politiques proches d’eux (chefs d’État ou de gouvernement, et parlementaires européens et nationaux) et de hauts fonctionnaires, quasiment sans aucune responsabilité sur les textes qu’ils pondent plus rapidement que les poules des éleveurs ! Des éleveurs mais aussi des agriculteurs qu’ils noient sous le flot de leurs règles, règlements, additifs, au rythme ininterrompu de paperasses inutiles pour la planète ! Et cela d’autant plus que nous, Français -à peine 67 millions !-, nous ne fournissons que moins de 0,5% de la pollution mondiale donc des (autres) 8 milliards de Terriens !

.

Ces hauts fonctionnaires aident ainsi les é-coloniaux à bousiller la vie des paysans à cause de textes inutiles
-parce que trop nombreux,
-parce qu’illisibles en raison de leur charabia administratif,
– parce que trop tatillons simplement pour faire plaisir aux é-coloniaux,
-et donc des textes inapplicables !
Ce n’est pas à un agriculteur à se plier à la compréhension de leur jargon que seuls ces scribouillards maîtrisent. Sauf qu’ils pondent leur charabia sur des sujets qu’eux-même ne maîtrisent pas : simple exemple, eux qui imposent un texte concernant, au hasard, les haies, combien de jours ont-ils passé sur le terrain, en compagnie de paysans, pour étudier les problèmes concernant ces haies, avant d’écrire un texte imposant des règles, souvent des plus strictes, aux paysans ayant des haies sur leurs terrains ? 100, 50, 10 ou 1 seul jour ? Ne serait-ce pas, plutôt aucun jour ?
Et combien de jours ont-ils passé pour écrire cette directive d’une page envoyée au paysan ? Une heure, une journée, une semaine,  plus d’une semaine ? Cela m’étonnerait.
Et se sont-ils demandé combien de semaines, de mois, voire d’années, leur travail d’une semaine a bousillé la vie de celui à qui a été envoyé cette directive ? Et si cela n’embêtait qu’un seul paysan, mais le travail d’un seul élu puis d’un seul haut fonctionnaire bousille la vie de millions de paysans ! Si cela était utile ! Pas de problème !  Mais, bien souvent, trop souvent, cela, au contraire, est néfaste au bon déroulement du travail que le paysan doit fournir pour NOUS nourrir, donc pour nourrir CE PARLEMENTAIRE et CE HAUT-FONCTIONNAIRE !

.
Et si ceux-ci tuent les paysans, ils tueront également nos paysages et notre pays, la France dont la langue, comme vient de le faire remarquer, ce jeudi soir sur CNews, Éric Zemmour, « le français est la seule langue où les mots pays, paysages et paysans ont la même racine ! »
Alors que la minorité d’é-coloniaux qui a rendu le monde de l’écologie totalitaire, cesse de vouloir -en ce qui me concerne, ils n’y parviendront pas- nous imposer leurs aberrantes idées pour « Sauver la planète » !
Comment peuvent-ils être aussi naïfs de vouloir inculquer dans les cerveaux d’une majorité de Terriens, de telles aberrations à savoir que la Terre qui est dans sa pleine jeunesse avec ses 4 milliards et demi d’années d’existence, aurait besoin, pour poursuivre son existence, que les paysans surveillent leurs haies et ramassent tel jour et pas le lendemain leurs amandes sinon gare aux… amendes !
Souhaitons que, grâce à la popularité dont bénéficient les paysans en colère, les « Purs de Terrain » mettent à bas le « Mur de Copains » voire le « Mur de Coquins » édifié par les plus extrémistes des é-coloniaux  afin que nous, la majorité des Français, respirions enfin notre air qui ne nécessite pas, puisque suffisamment pur, d’enfermer nos paysans dans des cellules administratives !

.

Une question : combien d’é-coloniaux se suicident-ils parce que leur idéologie n’est pas admise par une majorité de Français ? Certainement aucun !
En revanche, Mesdames et Messieurs les é-coloniaux, savez-vous que, tous les jours, oui, chaque jour, un ou deux paysans se suicident, pratiquement pour une seule raison : vos, oui, VOS tracasseries administratives !
Quand on compare, d’une part, le régime dur que veulent nous imposer la minorité d’écologistes extrémistes, à, d’autre part, le régime dur qu’ont imposé durant 69 ans la minorité de dirigeants communistes de l’URSS, nous nous disons “pourvu que ce mouvement des agriculteurs mette à bas le « Mur des Co… “», pardon, le « Mur d’éco… logie » qui nous enserre depuis trop de décennies ! Et que les é-coloniaux se contentent de s’amuser, dans leur petit appartement, avec leurs mesures à la consensuelle approbation familiale. Cela suffira… Et qu’ils nous oublient, nous et nos paysans !

(1) L’« écologicose » : en médecine, « ose » est un suffixe qui signifie « état » pour une maladie non inflammatoire, comme dans les mots arthrose, carcinose, cirrhose, endométriose, sarcoïdose ou silicose, par opposition au suffixe « ite » qui qualifie un état inflammatoire comme pour arthrite, bronchite ou sinusite…

JACQUES MARTINEZ, journaliste, 
ancien de RTL (1967-2001), l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 515 total views,  2 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Dans les années 1980 la FRANCE a reçu en tant que vrais.réfugiés des cambodgiens qui fuyaient les terroristes “khmers rouges”.Ce n’est pas maintenant pour subir la.bêtise des “terroristes ecolos”.Il y aura de la REVOLTE………

    • Avant leur venue , la Guyane importait fruits et légumes , etc …
      maintenant la Guyane exporte !
      ils ne font chier avec leur religion !
      comme les descendants de ceux venue d’ outre la grande bleue

  2. J’aimerais chasser les écologistes de l’Atlantique à l’Oural à coups de pieds au cul. Arrivés à destination, Poutine pourrait les employer utilement à pelleter la neige dans des camps de travail isolés, par moins cinquante, histoire de goûter au réchauffement climatique. Et mettre Greta dans un foyer pour barges, non chauffé , foyer idéalement situé en Sibérie, là où le réchauffement climatique est si évident l’hiver.

    • Une fois la guerre en Ukraine gagnée (ils sont patients, le temps joue pour eux), il se pourrait que les Russes s’intéressent à nous, autre colonie américaine. Ce serait l’occasion de la Seconde Libération. La minorité active et saine, la seule chose qui compte dans une pseudo-démocratie truquée, les soutiendrait. Les écuries d’Augias seraient enfin nettoyées. Rien ne pourrait s’y opposer.

Les commentaires sont fermés.