L’Irlande au bord du gouffre : entretien avec Philip Dwyer, résistant anti-invasion et anti-islam

Le journaliste et homme politique irlandais Philip Dwyer expose le combat du pays contre la “migration provoquée” et l’islamisation.

“Il s’est passé dans ce pays des choses qui ne s’étaient jamais produites auparavant : deux homosexuels ont été décapités un autre s’est fait arracher un œil….

Philip Dwyer, militant anti-islam

Nous avons eu un grand nombre d’agressions sexuelles, de viols, de tentatives d’enlèvement d’enfants, et tout cela semble provenir de personnes qui arrivent ici du Moyen-Orient, ce qui, vous le savez, signifie qu’elles sont musulmanes, qu’elles appartiennent à la religion islamique ».

Yousef Palani, le musulman qui rencontrait des homosexuels pour les décapiter

Lors d’une interview avec la Fondation RAIR USA, le journaliste et homme politique irlandais Philip Dwyer a fait part de ses observations alarmantes sur la crise migratoire en Irlande.

M. Dwyer brosse le tableau d’une nation assiégée par ce qu’il décrit comme une crise délibérément provoquée, avec des conséquences considérables sur son identité culturelle, sa sécurité publique et sa stabilité économique.

Voici des extraits de cet entretien exclusif à propos de la situation en Irlande, à retrouver in extenso sur le site le la fondation.

La crise dévoilée : un changement démographique calculé

Philip Dwyer affirme avec force que l’afflux récent de migrants n’est pas un phénomène spontané, mais un plan stratégiquement orchestré.

“L’immigration a été militarisée au point qu’il s’agit de remplacer la population, en particulier ici en Irlande”, déclare Philip Dwyer, indiquant un afflux délibéré d’hommes principalement en âge de servir dans l’armée, qui se font passer pour des réfugiés.

À l’aéroport de Dublin, le journaliste Philip Dwyer filme des musulmans pakistanais clandestins se faisant passer pour des Ukrainiens et autorisés à s’installer dans son pays (regardez la tête des “Ukrainiens”!) :

Répercussions économiques et érosion culturelle


Dwyer dresse un tableau sombre des répercussions économiques et culturelles de l’immigration de masse. La crise a entraîné une pénurie de logements, une flambée des prix de l’immobilier et le déplacement des citoyens irlandais, Dwyer constatant que “l’Irlande se vend aux étrangers, non irlandais pour la plupart”.

Il déplore l’érosion des valeurs traditionnelles et des normes culturelles irlandaises, citant le déclin du milieu emblématique des pubs comme symbole de cette érosion et l’impact plus large sur la culture irlandaise, y compris les changements dans les espaces publics et la perte des pratiques traditionnelles.

M. Dwyer affirme que la vague d’immigration actuelle a exacerbé la pénurie de logements et a eu un impact significatif sur les prix de l’immobilier et les marchés locatifs, ce qui fait qu’il est de plus en plus difficile pour les jeunes Irlandais de se payer un logement.

 

Complicité du gouvernement et silence des médias

M. Dwyer ne mâche pas ses mots en ce qui concerne le rôle du gouvernement irlandais dans cette crise. Il critique les politiques gouvernementales qui semblent inviter et accueillir un nombre insoutenable d‘étrangers sous couvert de demandes de statut de réfugié douteuses.

“C’est une véritable escroquerie… qui vise à détruire la famille et la culture irlandaise”, affirme-t-il.

Ce sentiment se retrouve dans l’opinion publique, les trois quarts des gens estimant que l’Irlande “accueille trop de réfugiés”, ce qui témoigne d’une inquiétude croissante au sein de la population.

Les données du recensement montrent également que la population irlandaise née à l’étranger a doublé en 20 ans pour atteindre 20 %.

En outre, M. Dwyer condamne le silence des grands médias et les tentatives du gouvernement de museler la liberté d’expression avec les lois sur les discours de haine, qu’il considère comme un outil pour supprimer la dissidence.

 

Dynamique politique et troubles civils


Dans son analyse de la dynamique politique actuelle et des troubles civils en Irlande, Philip Dwyer souligne l’influence significative des partis de gauche et d’un vaste réseau d’ONG mondialistes dans l’élaboration de la politique migratoire et de l’opinion publique du pays.

Philip Dwyer attire particulièrement l’attention sur le rôle de ces organisations dans le renforcement d’un récit qui s’aligne sur les perspectives mondialistes et onusiennes en matière de migration.

“Ils ont, nous avons 32 000 ONG en Irlande ; je veux dire, il est difficile de croire qu’un pays de 5 millions d’habitants, puisse avoir 32 000 organisations non gouvernementales”, remarque-t-il, soulignant la présence et l’influence disproportionnées de ces groupes dans un pays relativement petit. Fait remarquable, ces ONG bénéficient d’un financement gouvernemental substantiel, qui s’élève à 5,9 milliards d’euros par an.

Pour illustrer la tension croissante, M. Dwyer relate un cas révélateur survenu à Ross Gray, dans le comté de Tipperary. Des unités de maintien de l’ordre public ont été déployées contre des manifestants locaux qui s’opposaient à la création d’un centre pour immigrés. Cet événement illustre l’utilisation croissante du pouvoir de l’État pour réprimer la dissidence, en particulier en réponse à l’opposition généralisée aux politiques d’immigration.

 

Migration islamique : une bombe à retardement
Les graves préoccupations de Philip Dwyer vont au-delà de l’augmentation massive du nombre de migrants musulmans du Moyen-Orient.

Il établit un lien entre cet afflux et une recrudescence des crimes sexuels, des enlèvements d’enfants et d’autres activités criminelles, mais il soulève également des points alarmants concernant les menaces potentielles au sein de cette population.

Dwyer déclare : “Il s’est passé dans ce pays des choses qui ne s’étaient jamais produites auparavant. L’année dernière, deux homosexuels ont été décapités à Sligo. Ils ont été décapités par un extrémiste islamique radical qui a également enlevé l’œil d’un autre homosexuel”.

Ces cas soulignent les défis posés par l’immigration incontrôlée et son impact sur la société irlandaise, notamment l’augmentation de la criminalité et des troubles sociaux.

Retour sur le criminel auquel Philip Dwyer fait référence.

Yousef Palani, 23 ans, a avoué avoir tué deux hommes et en avoir blessé un troisième.

Palani a assassiné Michael Snee et Aidan Moffitt.

Palani était animé par une hostilité à l’égard de l’homosexualité.

 

Il a également reconnu avoir causé intentionnellement des blessures graves à Anthony Burke le 9 avril. M. Burke a été poignardé dans l’œil.

Dans sa déclaration, M. Burke a qualifié son agresseur de “lâche et de monstre”.

Une des victimes a été décapitée avec 43 coups de couteau.

Le second homme a été poignardé 25 fois, principalement à la tête, au cou et à la poitrine.

Palani a expliqué à la police que ses victimes devaient être irlandaises et qu’elles devaient vivre seules lorsqu’il les rencontrait sous prétexte de sortir avec elles.

Il rencontrait ses victimes par le biais de diverses messageries sur les réseaux sociaux et d’applications de rencontres homosexuelles.

Il a également déclaré aux officiers qu’il aurait continué à tuer si la police ne l’avait pas arrêté.

L’une des déclarations de la victime pour M. Snee a été faite par Shannon McManus, sa nièce qui a trouvé son corps :

“Michael était un deuxième père, un meilleur ami et une personne extraordinaire”, peut-on lire dans sa déclaration.

“Michael était tellement aimant, doux et inoffensif qu’il aurait fait n’importe quoi pour me rendre heureuse.

“Le genre de personne qu’il était, il voulait le meilleur pour nous. Je ne suis plus la personne insouciante que j’étais, je n’ai jamais ressenti le besoin de regarder par-dessus mon épaule et maintenant je ne serai plus jamais la même.

“Depuis que j’ai découvert Michael, je fais des cauchemars et des flashbacks et j’imagine la peur qu’il a dû ressentir.

“On m’a prescrit un somnifère.

“Je ne pense pas que je serai un jour libérée de tout cela.

https://www.bbc.com/news/articles/ce7jpwrp6lzo

 

M. Dwyer critique en outre l’approche du gouvernement irlandais en matière de contrôle des immigrés, soulignant un problème de sécurité important.

“Nous ne savons toujours pas combien de ces personnes font partie de notre gouvernement, parce qu’il n’y a pas de contrôle. Notre gouvernement ne sait pas combien d’entre eux sont des terroristes de l’ISIS et de l’islam, ou des personnes fuyant un pays quelconque, ou qui ont été envoyées ici en tant que cellules terroristes. Et rien de tout cela n’est correctement vérifié”.

 

Illustration : Novembre 2023, attaque au couteau à proximité d’une école de Dublin (Irlande), faisant 5 blessés dont 3 enfants.

L’auteur  : un Algérien que l’on aperçoit à droite ci-dessus au moment de son arrestation.

Voir aussi :

A Dublin, le peuple se lève enfin contre l’immigration qui tue ses gosses

Il oppose ce manque de surveillance à l’attention portée par le gouvernement aux groupes nationaux : “Pourtant, en Irlande, on nous dit que notre commissaire de police a des dossiers sur un groupe d’une vingtaine de personnes de la droite dissidente, que nous sommes la menace terroriste dans ce pays parce que nous remettons en question le gouvernement !”.

En outre, M. Dwyer attire l’attention sur les changements sociétaux et démographiques dus à l’afflux de familles musulmanes.

Il observe : L’islamisation se traduit par l’attribution de foyers à ces familles musulmanes. Vous voyez alors de jeunes femmes musulmanes marcher dans les rues, en particulier dans mon quartier”.

Il souligne les avantages considérables accordés à ces familles, tels que la gratuité des soins de maternité, des soins hospitaliers, du logement et de l’éducation, et met en avant leur taux de reproduction rapide par rapport à la population irlandaise de souche.

Il souligne également leur taux de reproduction rapide par rapport à la population irlandaise de souche. “Et ils se reproduisent en métropole beaucoup plus rapidement que la population irlandaise. Nous ne nous remplaçons plus du tout en Irlande aujourd’hui”.

M. Dwyer s’inquiète de ces tendances et de leurs effets potentiels à long terme sur le paysage démographique et culturel de l’Irlande.

 

Changements culturels et influence islamique

En plein confinement, seuls les musulmans ont eu le droit de se réunir, on leur a donné les clés du stade Croke Park

Lors de l’entretien, Philip Dwyer se penche également sur les profonds changements culturels qui se produisent en Irlande et qui sont attribués à l’influence croissante de la culture islamique. Il fait remarquer une évolution importante concernant Croke Park, le principal stade d’Irlande et un symbole de fierté nationale, traditionnellement associé à l’Association athlétique gaélique.

“Nous avons un grand stade en Irlande, notre plus grand stade, Croke Park, et c’est un peu le Saint Graal du nationalisme ; l’Association athlétique gaélique y a vu le jour”, fait remarquer M. Dwyer.

Ce lieu emblématique, profondément ancré dans l’histoire et la culture irlandaises, a été utilisé pour les célébrations de l’Aïd islamique pendant les confinements, ce qui met en évidence un contraste frappant entre les pratiques religieuses et culturelles. M. Dwyer souligne : Ils ont utilisé ce stade pendant les confinements pour un festival de l’Aïd islamique. La communauté musulmane a donc pu se rendre dans ce stade et pratiquer sa religion, son éthique…

M. Dwyer compare cette situation aux restrictions imposées aux pratiques chrétiennes traditionnelles au cours de la même période. Il a observé qu’alors que la communauté musulmane se voyait accorder l’accès à un monument national pour ses célébrations religieuses, les églises catholiques de toute l’Irlande étaient simultanément fermées, les prêtres n’étant pas autorisés à célébrer des messes.

Selon M. Dwyer, cette situation illustre une tendance plus générale en Irlande, où les nouvelles influences culturelles semblent éclipser les coutumes et pratiques irlandaises traditionnelles.

“Les églises catholiques irlandaises ont été fermées et les prêtres n’ont pas été autorisés à célébrer des messes en Irlande, ce qui revient à dire que l’assimilation n’est pas du tout encouragée et que nous sommes censés nous assimiler à leurs coutumes, vous voyez ? »

Les commentaires de Dwyer reflètent ses inquiétudes quant à l’évolution du paysage culturel irlandais. Ce paysage s’accommode de plus en plus des pratiques islamiques au détriment des normes historiques et culturelles de l’Irlande. Comme l’explique Dwyer, ce changement indique une transformation significative de la dynamique culturelle et religieuse de la société irlandaise contemporaine.

Conclusion : une nation à la croisée des chemins
M. Dwyer conclut son entretien par un avertissement sévère sur l’avenir de l’Irlande. Il brosse le tableau d’une nation à la croisée des chemins, dont l’identité, la sécurité et la stabilité économique sont gravement menacées par une crise migratoire massive et forcée. “L’Irlande est en difficulté. Nous avons de gros problèmes”, déclare-t-il avec insistance, soulignant la gravité de la situation.

Ses derniers mots sont un appel à l’action, exhortant à une prise de conscience et à une intervention proactive pour empêcher le démantèlement de l’intégrité culturelle et sociétale de l’Irlande. M. Dwyer insiste sur la nécessité d’une détermination nationale et d’un soutien international : “Nous devons renverser la situation et nous avons besoin de toute l’aide possible. Cette déclaration souligne le besoin urgent d’attention et d’assistance pour relever les défis de l’Irlande ».

Voir aussi :

Les Irlandais ne veulent plus de migrants : et un centre d’asile incendié, un !

https://rairfoundation.com/ireland-brink-journalist-philip-dwyer-exposes-countrys-battle/

 651 total views,  3 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. On remarque que l’invasion est programmée et organisée par les dirigeants des différents pays d’Europe, et que les autochtones qui veulent s’y opposer sont durement sanctionnés.

  2. Même l’Irlande est touchée par cette peste.merci qui ? Merci l’Europe (de Bruxelles) . C’est une véritable invasion , ils imposent leurs loi , leurs coutumes… Ils sont incompatible avec notre civilisation, ils ne veulent que nous soumettre à la dimhitude ou nous massacrer.j’espere qu’aux élections européennes les irlandais voterons bien . Chaque pays d’Europe doit élire de représentant nationalistes, pour enfin sortir du chaos et éviter le pire , c’est aujourd’hui que ça se joue. Nous français , notre espoir c’est reconquête, c’est les seuls qui ont une ligne politique carré et qui tiennent le cap . Libérons l’Europe , les peuples d’Europe doivent voter nationaliste , l’heure et grave c’est soit le nationalisme , soit la barbarie .

  3. Bon; à ce que je vois ;on n’est pas les seuls. Donc il faut dans un premier temps établir des réseaux européens inter continentaux et surtout se débarrasser de la clique des guignols ;avant de rentrer dans le dur (vous m’avez compris).En premier lieu la procédure de destitution sera légale par un vote “blanc “.Si le succès n’est pas au rendez-vous ; il faudra alors passer au plan B. A ce sujet la tentative des traitres gauchiasses allemands de supprimer l’AFD est un signe anti démocratique significatif ;qui ne trompe personne et qui ne laisse pas augurer des lendemains qui chantent . On voit jour après jour se réaliser lentement mais sûrement le plan diabolique de la doxa mondialiste qui cherche à dissoudre les nations ; les identités et les peuples autochtones. Il faut donc former une Europe de la défense des citoyens européens ; et créer une contre structure solide pour lutter contre la technostructure bruxelloise qui n’a aucune légitimité et qui n’est là que pour être le relai d’une gouvernance mondialiste occulte. L’heure des palabres ; marches blanches et autres bougies arrive à son terme ; il va falloir se remuer le C… !

  4. Le suicide des anciennes nations chrétiennes se poursuit, les unes après les autres. Cette haine de soi, de son identité, de sa culture, de sa civilisation, est vécue comme une libération et un progrès. Ce qui est vrai en partie mais seulement en petite partie. Car l’islam qui remplace l’ancienne religion chrétienne répudiée est un système politique autrement plus redoutable, déshumanisant et rétrograde. Il faut regarder à deux fois avant de remplacer la civilisation occidentale par l’islam en embuscade ! Au lieu d’une banderole “Bienvenue aux étrangers”, les Irlandais devraient déployer ce message : “Contre l’islam en Irlande”.

  5. “une nation assiégée par ce qu’il décrit comme une crise délibérément provoquée”.
    “l’afflux récent de migrants n’est pas un phénomène spontané, mais un plan stratégiquement orchestré.”
    C’est bien un GENOCIDE. Partout en Europe et dans les pays BLANCS, et uniquement eux. Les tiers-mondeux musulmans, même s’ils jouent leur propre jeu limpide, sont utilisés comme la main qui nous tue et le ventre procréateur qui nous remplace.

    Nous avons ABSOLUMENT TOUS LES DROITS POUR NOUS DEFENDRE.

    Seule notre existence est sacrée.
    Rien d’autre sur Terre. Aucune idéologie, aucune croyance, aucun traité, aucune loi sur appier.

  6. Je constate :comme chez nous, avec des traîtres collabos, des lâches, et des imbéciles. Plus quand même des résistants. Étonnant que les résultats électoraux en Irlande ressemblent étrangement aux nôtres. Ça fait à peu près le même nombre de crétins.

  7. POST 2 SUR 2
    Concernant le bonhomme lui-même avant même de se présenter il était au parti travailliste. C’est déjà une sacrée info. En allant tout simplement sur Wikipédia, on apprend que Michael D. Higgins ne jure que par l’égalité, la justice, les droits de l’homme. Il se dit ouvertement progressiste.
    Il ne parle que d’égalité sociale, d’inclusion sociale, d’anti-sectarisme, de lutte contre le racisme et se pose également comme défenseur des droits des femmes et des droits LGBT en Irlande (tout ceci pris sur Wikipédia). En 2015, l’Irlande devient le premier pays au monde à autoriser le mariage homosexuel, tenez-vous bien, par voie de référendum. Les thérapies de conversion et les adoptions sont légales. Toujours grâce à Michael D. Higgins. Sans commentaire…
    De plus, Michael D. Higgins est connu dans son pays comme étant un grand poète qui a publié plusieurs ouvrages. Un artiste, donc…
    Conclusion : comme la France, l’Irlande est un pays qui fait tout pour sa propre disparition. Ils subiront toutes les violences sans limite de l’islam de plus en plus. Bien fait pour leurs sales gueules.

      • “Il a peut-être des regrets sincères et effrayés.”
        Très sincèrement, ami Fraude, Je n’ai pas bien compris si ce que tu dis est une blague ou une réponse sincère ?
        Si cela est une blague je la trouve sympathique.
        Si ta réponse n’est pas une blague, je te suggère de changer de lunettes.

        • Eh bien, Argo, je vais changer de lunettes ou prendre des cours soutien d’explication de Christine Tasin.
          Je m’aperçois que j’ai lu beaucoup trop vite les deux parties et confondu le journaliste/politicien Dwyer (qui me rappelle l’excellent Wayne Dyer dans un autre domaine) et le président Higgins.
          Je vais opter pour les cours de soutien, finalement 😉

        • Cachou, non pas Argo. A la réflexion, je vais également changer de lunettes en plus des cours de soutien…

    • Donc le Vivre Ensemble invite Les muzz et le monde entier à prendre le pays sans tirer une balle,( du jamais vu) car les êtres humains sont tous égaux à la base. Tous les termes: conquête, traitre, perfide, etc… n’existent plus, ils sont sortis du registre médiatique donc plus d’autodéfense mais un cerveau ramolli.
      Sans oublier le christianisme culpabilisant.

    • Donc le Vivre Ensemble invite Les muzz et le monde entier à prendre le pays sans tirer une balle,( du jamais vu) car les êtres humains sont tous égaux à la base. Tous les termes: conquête, traitre, perfide, etc… n’existent plus, ils sont sortis du registre médiatique donc plus d’autodéfense mais un cerveau ramolli.
      Sans oublier le christianisme culpabilisant.

  8. POST 1 SUR 2
    Excellent article parfaitement rédigé, documenté et bien présenté.
    Après la lecture de cet article, ont fait immédiatement le rapprochement avec notre pays. L’Irlande est un copié-coller de la France ou l’inverse. Elle est en train de s’autodétruire massivement avec les mêmes méthodes immigrationistes, de destructions économiques et sociétales.
    MAIS ATTENTION, LA DESTRUCTION ET DISPARITION PROGRAMMÉE DE L’IRLANDE EST LE PLUS GRAND SOUHAIT DES IRLANDAIS EUX-MÊMES.
    Le Président de la République irlandaise est Michael D. Higgins depuis 2011. Il est toujours en place. En Irlande le mandat présidentiel dure sept ans. Michael D. Higgins a été élu en 2011 avec 56.8 % des voix, puis réélu en 2018 avec 55.8 % des voix. Donc, 7 années de Michael D. Higgins au pouvoir comme président, les Irlandais ont eu le temps de le connaître. Cela ne les a pas empêchés de le remettre au pouvoir en 2018 pour 7 années supplémentaires. Dont acte.

Les commentaires sont fermés.