Alerte rouge pour l’Océan : le plus grand chalutier pélagique du monde arrive en France

L’Annelies Ilena est tellement grand qu’il ne peut pas rentrer dans l’écluse du port de Saint-Malo, où se trouve l’usine de fabrication du surimi. Il est capable de capturer 400 000 kilos de poisson toutes les 24 heures, avec une capacité de stockage de 7 millions de kilos.

2024 a été décrétée « Année de la mer par Emmanuel Macron ». D’ici la fin janvier, l’administration française a autorisé la Compagnie des pêches de Saint-Malo à investir 15 millions d’euros pour transférer son activité de production de surimi sur l’Annelies Ilena, le plus gros chalutier du monde.

Un chalutier à la capacité gargantuesque

Surnommé “Navire de l’Enfer”, ce navire-usine ciblera le merlan bleu, un petit poisson pélagique (qui vit proche de la surface, dans l’étage supérieur de la colonne d’eau), les espèces parmi les plus consommées en France. Ce poisson rentre dans la composition du surimi industriel.

Le bateau de pêche polonais s’étend sur une longueur de 144 mètres pour une largeur de 24 mètres. Il est actuellement propriété de Parlevliet & van der Plas aux Pays-Bas et il remplacera le Joseph Roty II, de 90 mètres de long, d’ici la fin du mois de janvier 2024.

« Cette décision aberrante contredit totalement l’engagement pris en juillet 2023 par Stéphane Séjourné, homme de confiance d’Emmanuel Macron à Bruxelles et président du groupe politique européen « Renew » au Parlement européen, d’exclure les navires de plus de 25 mètres des eaux côtières françaises (12 milles nautiques, soit 22 km) » dénonce l’association Bloom, spécialisée dans la lutte contre la surpêche

L’Annelies Ilena est tellement grand qu’il ne peut pas rentrer dans l’écluse du port de Saint-Malo, où se trouve l’usine de fabrication du surimi. Il est capable de capturer 400 000 kilos de poisson toutes les 24 heures, avec une capacité de stockage de 7 millions de kilos. Il est 5 fois plus puissant que son prédécesseur.

Annelies Ilena

Annelies Ilena – Crédit : Jan van Duijvenvoorde / shipspotting.com

Un historique de dégâts colossaux

Autrefois nommé Atlantic Down, le chalutier a été au cœur de nombreuses controverses. En 2002, il a pu être immatriculé en Irlande par l’intermédiaire de manœuvres judiciaires douteuses. A cause de sa taille, l’obtention d’un permis de pêche dans les eaux européennes lui était interdite. Afin de contourner les lois européennes, il a été enregistré en tant que navire marchand et a reçu des licences de pêche temporaires.

 Limité par les quotas européens, il ne pouvait pas utiliser sa pleine capacité de pêche. En 2002, un accord de pêche a donc été conclu avec la Mauritanie (Afrique). Le bateau a pu exploiter massivement leurs eaux pendant neuf mois par an, jusqu’à ce qu’il soit chassé par les Mauritaniens, après avoir privé des centaines de pêcheurs de leurs moyens de subsistance.

En 2007, il est racheté par le géant néerlandais Parlevliet & van der Plas pour 30 millions d’euros et est rebaptisé Annelies Ilena. Depuis 2018, il bat pavillon polonais mais reste la propriété de Parlevliet & van der Plas.

Depuis novembre 2021, un accord de pêche passé entre la Mauritanie et l’Union européenne permet à 18 méga chalutiers européens, dont l’Annelies Ilena, de piller 225 millions de kilos de poissons dans les eaux de Mauritanie. Cet accord coûte chaque année aux contribuables européens 57,5 millions d’euros par an et sera en place jusqu’en 2027.

D’ici la fin de janvier 2024, la Compagnie des pêches de Saint-Malo s’apprête à exploiter l’Annelies Ilena. En raison de sa plus grande capacité, l’Annelies Ilena va avoir besoin de plus de quotas, qui doit être demandé au FROM Nord. Cette répartition est faite de manière totalement opaque. Mais obtenir ces quotas ne devrait pas être difficile, le président du FROM Nord n’est autre que Florian Soisson, directeur général de la Compagnie des pêches de Saint-Malo.

« Les industriels ont ainsi verrouillé le système et la représentation du secteur de la pêche pour défendre leurs propres intérêts et s’attribuer les quotas » dénonce Bloom

En 2025, à Nice, se tiendra la Conférence des Nations Unies sur l’Océan (UNOC). L’association de loi 1901 œuvrant pour la conservation marine BLOOM appelle le gouvernement français à changer radicalement de cap pour mettre en œuvre un plan de déchalutisation et de transition vers des pratiques à faibles impacts.

 67,507 total views,  13 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. “D’ici la fin janvier, l’administration française a autorisé la Compagnie des pêches de Saint-Malo”

    Eh oui, encore des Français qui ne voient que l’argent et après, ça vient se plaindre du résultat….

    Incroyable, quel gaspillage et pauvres poissons qui ne demandent qu’à vivre… Cela m’interpelle de voir tous ces étals de poissons en fin de journée qui sont tués pour rien.

    A quand une pêche juste pour se nourrir comme nos anciens ?

  2. Ce bateau est une horreur,on nous a désarmé LE PAQUEBOT FRANCE,même si on ne pouvait se l’offrir il était une fierté nationale.Le surimi ne fait pas partie de notre alimentation occidentale.Maintenant,ils s’attaquent à la pèche.En plus les poissons péchés dans les mer du sud son immengeables.On n’achète que le thon et les poissons péchés en ATLANTIQUE NORD EST……..

  3. Il est à cette heure, à quai à Ijmuiden.
    Cet engin est une catastrophe pour les bancs de pêche de France et d’Europe, mais les politicards véreux s’en moquent. Ils préfère empêcher nos pêcheurs de travailler pour prétendument défendre les dauphins …
    Ah, les superlatifs à la TF1 n’apportent rien à votre article : Le bateau peut prélever 400 000 kg, soit 400 000 000 grammes donc 400 tonnes hein ?
    Il peut stocker 7 000 000 kg … soit 7000 tonnes.
    Son port en lourd est de 11 500 tonnes et c’est un navire usine. C’est à dire que le surimi est fabriqué à bord.

  4. terrifiant

    je pense a un prochain soleil vert marin….

    il restera toujours la pisciculture en guise de “soylent grenn” mais bleu sur cette catastrophe en vue

  5. Est-ce qu’il est mis au chômage forcé pendant 1 mois comme les autres pêcheurs français ?

  6. Alors amis pêcheurs vous rêvez si vous croyez que foutriquet l’assassin génocidaire président du en même temps va vous aidez à préserver vos ressources de la pêche vous vous foutez le doigt dans l’œil ! Ce méga chalutier usine n’est pas arriver là par hasard , il va récolté le maximum de le merlan bleu et après la commission européenne vous interdira de le pêcher puisque ce chalutier usine aura tout ramasser , et devinez qui va être le dindon de la Farce ? Et bien c’est vous amis marins pêcheurs ils limiterons vos jours de pêche en prétextant de sauver le merlan bleu !

  7. Et pendant ce temps, on emmerde les petits pêcheurs pour détourner l’attention !

Les commentaires sont fermés.