20 ans, volée et violée par un Africain dans son appartement de cité universitaire

20 ans, piégée, volée puis violée par un individu de type africain dans l’appartement qu’elle louait en cité universitaire.
Le cauchemar de toute étudiante, à peine sortie du nid parental, quand nid parental il y a eu. Certaines ont déjà parfois un parcours de vie plus compliqué et le traumatisme peut parfois les achever dans cette période de leur vie généralement difficile.

Les cités universitaires ne font pas rêver et sont généralement réservées aux étudiants les plus déshérités. Le prédateur avait identifié là un foyer de chair fraîche européenne pour satisfaire ses appétits.

La police a fait un formidable travail, nous assure le Figaro. Deux individus interpellés dès le lendemain.

La description “Africain, 1m85 portant un bonnet” permet-elle vraiment de retrouver si rapidement un voleur et violeur ?

Comme si c’étaient les Africains qui manquaient en France… surtout à Villejuif…

Et beaucoup sont grands, 1m85 n’est qu’une taille moyenne, pour preuve les basketteurs.

Quant à porter un bonnet, en plein mois de janvier, rien d’extraordinaire. Et puis un bonnet ça se retire.

Bravo la police, bravo, bravo… mais remarquez c’est plus facile de retrouver les intéressés quand après une interpellation, ils sont relâchés dans la nature ; quand après une condamnation, le mandat de dépôt n’est pas délivré par un juge rouge, quand on met un bracelet électronique.

Dans ces conditions, dans cette France-là, avec ce ministère de l’Intérieur-là, avec cette Justice-là, pas sûr que ce soit si héroïque pour la police de retrouver rapidement les criminels qui traînent dans la nature.

C’est sûr que si on pratiquait la peine de mort, le criminel serait éliminé de la circulation, ne pourrait pas récidiver et la police mettrait plus de temps à retrouver les auteurs de faits répréhensibles car ce ne seraient pas des clients habituels.

Naturellement, dans une France qui aurait rétabli la peine de mort, les frontières ne seraient pas grandes ouvertes, aux clandestins notamment…

Bon courage l’étudiante pour finir ton année, la réussir bien évidemment, obtenir les sélections pour les formations sélectives… pour te remettre de tout ça… 65% des Français cautionnent ce que tu as vécu, ils l’ont exprimé en 2017 et 2022.

Des bons Français, l’étudiante. Bon courage…

 

Étudiante ligotée et violée dans le Val-de-Marne : un suspect mis en examen

INFO LE FIGARO – Cet homme de 25 ans a également été placé en détention provisoire. Les faits avaient eu lieu jeudi soir dans une résidence universitaire de Villejuif.

La victime, traumatisée, est rentrée chez ses parents pour se ressourcer. «Elle a envie de se battre», confie une source proche du dossier. Marie* a vécu l’horreur jeudi soir à Villejuif, dans le Val-de-Marne. Cette étudiante de 20 ans a été ligotée et violée dans son appartement, situé dans une résidence universitaire au 104 avenue de Paris.

Le signalement d’un suspect avait rapidement été établi après les faits. Un individu de type africain, d’environ 1,85m et porteur d’un bonnet était recherché par les forces de l’ordre. L’enquête du service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne (SDPJ 94) a été rondement menée : deux suspects ont été interpellés dès le lendemain.

«Le premier âgé de 25 ans a été mis en examen le 21 janvier pour vol avec arme et viol sous la menace d’une arme et placé en détention provisoire. Le second âgé de 19 ans a été mis en examen le même jour pour recel de vol avec arme et placé sous contrôle judiciaire», nous indique le parquet de Créteil.

Menacée avec un couteau

Les faits remontent à jeudi soir. Marie rentrait à son domicile lorsqu’un homme s’était engouffré dans son hall d’immeuble en même temps qu’elle. Puis ils avaient pris l’ascenseur ensemble. Une dizaine de minutes plus tard, alors que la jeune femme était dans son appartement, ce même individu avait sonné chez elle. L’étudiante avait ouvert sa porte sans se méfier.

Cet individu s’était alors précipité sur elle puis l’avait menacée avec un couteau. Il lui avait d’abord demandé son sac à main et sa carte bancaire. Puis il lui avait ligoté les pieds et les poignets, en utilisant un rouleau adhésif qu’il avait sur lui, avant de la violer.

L’agresseur avait pris la fuite avec le téléphone portable de la victime. Vers 23h, cette dernière s’était réfugiée chez un ami qui habite dans le même immeuble avant de prévenir les forces de l’ordre. Au sein de la résidence universitaire, l’heure est désormais au soulagement. «Après l’agression, tout le monde était affolé et plus personne n’osait sortir», souffle un étudiant.

https://www.lefigaro.fr/faits-divers/etudiante-ligotee-et-violee-dans-le-val-de-marne-un-suspect-mis-en-examen-20240122

 

 67,020 total views,  2 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Ho quelle surprise !!! Mais bon rien à voir avec l’envahissement par les égorgeurs puisque le gouvernement l’a dit !!!

  2. Il faut lui couper les roubignoles,et lui faire bouffer. Ensuite,le renvoyer en Afrique. C’est la seule punition,que mérite ce salopard d’Africain. Il n’y a pas plus racistes,que les noirs et les maghrébins.

  3. un naf naf ricain (?) un cochon africain ?😊

    “C’est sûr que si on pratiquait la peine de mort, le criminel serait éliminé de la circulation”

    quelle monstrueuse faute que de l avoir supprimée
    maudits soient le badinter et ses suppots
    le Talion, il n y a que ça pour répondre aux criminels

    • C’est tellement naturel la loi du talion. Les ecolo devraient approuver. On pourrait faire du compost avec ces pourritures.

Les commentaires sont fermés.