Vice de procédure : 14.000 euros restitués à un dealer !

Il a plu du cannabis et des billets au Mirail (Toulouse) ? Rien à voir avec le réchauffement climatique !

Trop peu de temps en ce moment pour l’écriture ; je me contente donc, entre deux occupations moins passionnantes, de me régaler des super textes de mes amis rédacteurs… et rédactrices (j’ai bon là, les comico-féministes ?), qui commentent chaque jour une actualité de plus en plus insupportable, tant elle n’est composée que de désordres, embrouilles, mensonges à répétition… et monstrueuses inversions des valeurs de notre France par ceux qui la tiennent en otage !

Pour autant, quand on tombe sur une nouvelle encore plus scandaleuse que les très nombreuses autres (hélas, si, c’est possible !) qui pullulent chez les ré-informateurs… on commence par tomber de son siège, puis on se relève, la rage au cœur et un véritable orage dans la tête ; et enfin on prend le seul remède un peu efficace pour évacuer cette colère : la thérapie par les mots.

Pardon de gâcher la soirée du dimanche à ceux qui se précipitent sur RL dès sa parution, mais il semble encore plus impérieux de resserrer les rangs des patriotes inquiets pour le devenir de la France… et même du monde, au train où vont les événements, en se tenant au fait, et en partageant généreusement les ravages causés sans limite par les ordures qui nous gouvernent dès qu’ils sont portés à notre connaissance.   

Le dernier scandale en date, de taille à provoquer la chute d’un gouvernement dans un pays normal, en situation normale… avec la démission immédiate du prétendu ministre de la Justice, après avoir fait la « Une » de tous les médias, résume précisément douloureusement l’état de la France, par le silence assourdissant de ces médias qui, bien que réalisant enfin quelques réalités pour certains, se résigneront à soutenir les félons du pouvoir jusqu’au bout tant leur sort est lié au leur.

Pour changer un peu, ce n’est pas Marseille mais Toulouse qui cette fois s’illustre par les exploits d’un dealer semeur de mort par son monstrueux trafic mais qui, grâce à la totale fumisterie de notre fausse justice, sera sauvé d’une lourde peine par le biais d’un scandaleux nouveau vice de procédure… spécificité gauchiste, profitant toujours aux vrais dangereuses racailles, tandis que les dossiers à charges d’innocentes associations patriotes sont toujours traités avec le plus grand soin et toutes les précautions possibles pour qu’aucune possibilité d’échapper au rouleau compresseur mené par le brigand qui nous sert de ministre ne puisse être invoquée.

Rien qu’à l’énoncé du titre choisi par Fdesouche, on sait déjà pratiquement tout : « Toulouse, une mère et son fils dealer jettent 14.000 euros et 3 kilos de cannabispar la fenêtre lors d’une perquisition ; une seule peine (du sursis pour le fils) et l’argent est… restitué en raison d’un vice de procédure ».

Déjà là, pour les cardiaques, hyper-tendus, colériques… il est indispensable de procéder à quelques respirations profondes pour calmer vos nerfs… et encore plus si vous souhaitez connaitre les détails par le menu… ce que je m’empresse de faire vous laissant seuls juges raisonnables des vraies drastiques sanctions à appliquer à ce jeune empoisonneur… et à sa mère, en tant que complice avérée …

Par exemple un très long et ferme séjour derrière les barreaux, mais à l’ancienne manière,sans téléphone, sport en salle, balades à vélo ou sorties culturelles, avec ou sans accompagnateur… et peut-être séjour en cellule et nourriture payants !

En attendant la réalisation de ce rêve, voici quelques précisions sur une triste réalité, devenue banalement quotidienne depuis que les forces de gauche totalement dévoyées se sont emparées des pouvoirs sous le sinistre Mitterrand et que de nombreux fourbes de droite osent s’y joindre, trahissant sans vergogne leur électorat !

Des policiers de faction au pied d’un immeuble ont vu tomber à leurs pieds 3 kg de drogue puis des paquets d’argent. Un dealer présumé et sa mère tentaient de s’en débarrasser.

https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-a-la-vue-de-la-police-mere-et-fils-jettent-drogue-et-argent-par-les-fenetres_60576489.html

Ce jour-là, des policiers de la brigade spécialisée de terrain sont en patrouille quartier du Mirail. Dans un immeuble, leur attention est attirée par une forte odeur de cannabis qui sort d’un appartement. Une femme et son fils sont à l’intérieur.

Lors de la perquisition, des policiers restés en bas de l’immeuble, voient tout d’abord des paquets remplis d’herbe de cannabis en train d’être jeté depuis le fameux appartement3 kg au total.

Mais alors que les forces de l’ordre s’occupaient du fils de 25 ans, la mère disparaissait dans une autre pièce. Et les policiers au pied de l’immeuble voyaient cette fois… de l’argent tomber du ciel ! 14 000 euros conditionnés en deux gros paquets…

« Tous deux connus des services », mère et fils ont été placés en garde à vue, mais seul le fils comparaissait devant la justice ce mercredi, dans le cadre d’une « comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité ».

Condamné à 12 mois de prison avec sursis en raison d’un casier judiciaire vierge (peut-être la chance du “pas vu, pas pris” … si l’on en juge par l’importance du butin recueillis par les policiers), l’affaire ne s’arrête pourtant pas là puisque ce jeune homme, en apparence sans reproche selon son casier… va finalement bénéficier, je vous le donne en mille… d’un vice de procédure relevé par l’avocate du jeune homme.

En effet, et malgré de récents et multiples allers-retours en Espagne prouvés par la téléphonie, le transport du cannabis et les probables importations n’ont pas pu être retenus.

Qui d’après vous, sont donc les responsables de cette gabegie ?

  • Les élus qui pondent et votent des lois tellement tarabiscotées qu’il est de plus en plus difficile de les appliquer ?
  • Des sensibles magistrats du SM, face à un citoyen “pensant bien”, même en agissant mal, mis forcément innocent selon témoignage de son casier ?
  • L’éminent ministre de la Justice sous Macron, le Premier ministre, le pape ???

Absolument aucun de tous ces braves gens… mais bien plutôt ceux qui sont toujours à la pointe lorsqu’il s’agit de “porter le chapeau”… LES POLICIERS !

Il s’agit d’une erreur des policiers qui n’ont pas respecté le délai légal de trente minutes entre la perquisition et la notification des droits à l’individu placé en garde à vue.

Car selon nos intraitables justiciers, il est bien plus grave qu’un policier n’ait pas respecté les droits d’un suspect que de remettre en liberté un dangereux dealer qui pourra ainsi continuer à déglinguer la vie de nos jeunes, parfois jusqu’à leur mort… pour se faire des thunes sans état d’âme et surtout sans trop se fatiguer !

Et comme en Macronie il n’est pas question de léser le moindre individu de ses droitssauf s’il est fiché « estrême droate », dans ce cas c’est toléré, voire même recommandé… (les plus fragiles, sortez, la suite vous ferait trop de mal !) : l’argent a été restitué au jeune homme “innocent” !

Euh, si je puis me permettre… Et la drogue ? On la lui a rendue ou pas ???

https://www.fdesouche.com/2024/01/20/toulouse-une-mere-et-son-fils-dealer-jettent-14-000-euros-et-3-kilos-de-cannabis-par-la-fenetre-lors-dune-perquisition-une-seule-peine-du-sursis-pour-le-fils-et-largent-est/

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-dealer-et-sa-mere-jettent-des-milliers-d-euros-par-leur-fenetre-lors-d-une-perquisition-a-toulouse-1556364

Mes amis, ne soyons plus désespérés, mais plutôt le cœur empli de rage salvatrice, laquelle finira bien par nous guider, des “armes de fortune” aux mains, comme nos courageux aïeux, vers quelques-uns des pires félons que notre Histoire ait connus pour exiger des comptes qu’ils devront expier sans délai !

Et osons pour cela interpeller leurs nombreux gardes du corps, les exhortant à  changer de camp, abandonnant enfin les pleutres qu’ils protègent de la légitime colère du Peuple qu’ils trompent et spolient depuis des décennies.

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://ripostelaique.com/vice-de-procedure-14-000-euros-restitues-a-un-dealer.html

 537 total views,  1 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. “Qui d’après vous, sont donc les responsables de cette gabegie ?”

    Vous avez oublié les avocats que les prévenus, en plus, n’ont pas dû payer (donc nous). J’aurais bien souvent aimé en profiter ne serait-ce que pour pouvoir en toute justice porter plainte mais la plupart des Français n’en ont pas les moyens.

    Je ne comprends pas que l’on puisse défendre même avocat de telles crapules au point de faire qu’il soit relâché sans sanction et de lui “rendre” (euh…”donner”) un argent illégal. Il va payer des impôts dessus ?….

    Il devrait y avoir une limite légale à la défense de tels délits (ils se foutent des policiers en plus ! Et en toue impunité).

    C’est vraiment le monde à l’envers, tout est tordu et beaucoup d’avocat pas clairs (la justice ce n’est pas de trouver à tout prix un moyen de dédouaner l’accusé de ses fautes et le conseiller dans ce sens).

  2. Après ça, ça te donne l’envie d’aller bosser honnêtement. Bel exemple! Le vice de procédure ou la procédure du vice?

Les commentaires sont fermés.