Les vraies causes de l’infertilité

Voilà Macron à nouveau embarqué dans une sémantique hasardeuse pour évoquer la natalité. En plus d’employer un vocabulaire inapproprié, il manque singulièrement de notions d’anthropologie et de sociologie, mais on finit par se demander quelles notions il maîtrise, en dehors de son sempiternel théâtre, inculqué par sa professeur. Il devrait savoir que l’homme est un mammifère comme un autre et que placé en situation d’angoisse, il se reproduit moins bien, voir pas du tout, à la manière de certaines espèces en captivité. Et nos concitoyens sont en situation d’angoisse. Et le moins que l’on puisse dire est que cette société anxiogène à tous points de vue, est directement liée à la gouvernance de l’intéressé. « Nous sommes en guerre », a-t-il répété à une dizaine de reprise lors de l’arrivée du Covid, quoi de mieux pour générer de l’angoisse ?

Mais il a enchaîné, ne pas vendre de masque, puis rendre le masque obligatoire, puis « emmerder les non vaccinés », stigmatiser, faire pression, menacer, insulter, précariser… mettre la société sous cloche, l’enfermer, la culpabiliser, lui faire faire des gestes ineptes, comme se signer à soi-même une autorisation de sortie. Organiser la chasse aux non-détenteurs du QR-Code. Puis faire entrer des dizaines de milliers de migrants arabo-afro-musulmans, qui constellent tous les jours les colonnes locales des faits divers, à tel point que la France entière est devenue un coupe-gorge, dans lequel, les coups de couteaux volent bas tous les jours, les profs sont tués, les policiers caillassés, les quidams cambriolés, violentés, les femmes violées… quoi de pire pour générer une situation généralisée d’angoisse et d’incertitude ? Une loi scélérate permet à n’importe qui d’entrer chez vous, de s’y installer et d’obtenir gain de cause. D’autres lois scélérates, font que notre justice veille surtout à ce que les gens agressés ne se défendent pas et condamne plus sûrement le rebelle que le voyou. Mais ce n’est pas tout. Précarisation, perte de pouvoir d’achat, manque de confiance en l’avenir, explosion des prix des produits de première nécessité : encore de l’angoisse. Injonction de moins manger, de moins se chauffer, de moins se déplacer, le tout devant le spectacle de la gabegie généralisée de ceux qui se posent en « élite ». Celui qui veut « réarmer » en bébés est le premier générateur de l’empêchement même, non seulement de procréer, mais aussi de simplement copuler. Pour ça aussi, les chiffres sont en baisse.

On sait exactement ce qu’il faut pour que la natalité revienne et ce n’est pas d’un congé de six mois. Il faut qu’une famille puisse vivre décemment de son travail. Que les parents aient confiance dans l’avenir et dans le monde qui adviendra quand leurs enfants seront grands. Que les parents puissent compter sur un système éducatif de qualité, qui fera que leurs enfants arriveront à les dépasser en compétences, en salaires et en niveau de vie. Que les parents puisse être rassurés sur le système de santé et les soins sur lesquels ils pourront compter, pour eux et leurs enfants, en cas de pépin. Il n’y a plus rien de tout cela. Les systèmes éducatif et de santé sont en liquidation. L’école n’est plus un lieu de savoir, elle n’est même plus un lieu de sécurité affective et physique. L’hôpital non plus, n’est plus un lieu sanctuarisé. On peut y attendre la mort des heures sur un brancard, des exaltés religieux, toujours les mêmes, peuvent y venir, comme à l’école, imposer par la violence, leurs dogmes et leur préceptes, les médicaments et le matériel peuvent manquer et le personnel y être chroniquement en sous effectif.

En dernière raison, on notera tout de même, sans faire encore le lien évidemment, que le début de cette baisse de la natalité correspond exactement à l’administration massive et quasiment forcée d’un produit nouveau, en plusieurs doses, dont personne ne connaît encore les effets sur le long terme et qui a été totalement inefficace pour remplir la mission pour laquelle on nous l’a vendu. Pour preuve, en mars 2022, la France, vaccinée à près de 80 %, a été le pays le plus contaminé au monde. Troublante corrélation. Quelques scientifiques non corrompus nous apporteront peut-être un jour, des éclairages intéressants. Administration corrélée également à une hausse de la mortalité, accompagnée de types de morts nouveaux ou en augmentation, comme les cancers foudroyants ou les crises cardiaques précoces, chez des sportifs notamment. Le tout corroboré par une frénésie de rachat des pharmaceutiques qui proposent des thérapies contre le cancer, par Pfizer notamment. A savoir également que plus de la moitié des personnes vaccinées le regrette et que même, 45 % des vaccinés seraient devenus anti-vax. A mettre en face des non-vaccinés donc quasiment aucun ne regrette d’avoir tenu bon. Ce qui provoque l’angoisse chez certains multiples-dosés de ce qu’ils ont fait entrer dans leur corps et pour quelles conséquences à moyen ou long terme ?

Dans un dernier temps, il faudra peut-être aussi explorer du côté de ce qu’on mange et que l’on boit, l’agroalimentaire et ses produits, dont beaucoup sont déjà largement suspects et l’eau potable dont les traitements sont parfois étonnants.

Voilà, Monsieur le président, pourquoi les Français ne font plus de bébés, parce qu’ils sont comme les petits mammifères apeurés d’un zoo malveillant et en mauvais état, mal nourris, confinés et manquant d’empathie. Dans les années 60, celles du Gaullisme, un salaire suffisait à faire vivre une famille, la sécurité était totale et la confiance intégrale. Les enfants s’élevaient par le savoir et personne n’avait peur du chômage, de la précarité et de l’agression. C’est ce monde là, que vous et vos prédécesseurs, avez savamment et à desseins.. liquidé.

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com

Pierre Duriot : porte parole du Rassemblement du Peuple Français.

 672 total views,  3 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. C n’est pas qu’une question de niveau de vie puisque des pays latins au niveau de vie très bas ont une natalité très élevée. L’article soulève l’angoisse. C’est pas faux et ça doit jouer pour beaucoup. Mais je dirais plutôt que c’est surtout l’individualisme des habitants des pays industrialisés, le mode de vie déraciné et citadin, les carrières féminines, ainsi que l’alimentation industrielle qui fait baisser la natalité.

  2. Macron devrait savoir qu’il n’y a pas de lien de causalité entre l’infertilité et la baisse de la natalité. Les femmes font passer leurs études et leur carrière avant une première grossesse, et après 30 ans, elles sont beaucoup moins fertiles et ont des enfants de plus en plus tard. Les Africaines et les Maghrébines sont très fertiles, et on les voit dans les rues avec plusieurs enfants en bas-âge et encore enceintes. Et les Africains et Maghrébins ont plusieurs femmes, ce qui augmente la natalité. Pierre Lelouche anncien ministre disait que 40 % des enfants de moins de 4 ans étaient d’origine étrangère. Les ministres ont de grosses fortunes qui leur permettent de scolariser leurs enfants dans des écoles privées pour éviter la promiscuité. https://www.lefigaro.fr/actualite-france/40-des-enfants-de-0-a-4-ans-sont-ils-issus-de-l-immigration-20221003

  3. Bravo, Monsieur, j’adhère entièrement à votre analyse. Rien qu’en ouvrant la page du site je vois le titre d’un article : “La troisième guerre mondiale est sur le point d’éclater”… Dans ces conditions comment voulez-vous avoir confiance en l’avenir ? Les jeunes ont peur, certains vieux ont peur – pas tous – puisque nombre de boomers militent encore pour plus d’immigration… Quand il n’y a plus de repères l’envie de donner la vie s’efface… Sans compter, comme vous le soulignez, l’éventualité des conséquences délétères du vaccin sur la santé. Il a bien été dit en pleine campagne vaccinale que la protéine spaïke attaquait les ovaires et certainement le système reproductif des hommes… Cependant, une évidence, toutes ces questions existentielles et sanitaires ne semblent pas avoir de conséquences sur le moral et les fonctions reproductives des populations qui s’invitent chez nous massivement… Double problème, donc…

  4. Le roi de la déviance sexuelle mâle marié à une mamie tout-en-carton, à eux deux ZÉRO enfant, et ça vient nous jacter d’infertilité, avec le mac rond, chaque heures, chaque minutes, chaque secondes il se passe quelque chose de pourri !

  5. ” Dans les années 60 un salaire suffisait à faire vivre une famille” ou c’est une blague, ou le père de cette famille est député! La France n’a ni besoin de plus d’enfants, ni de migrants, comment expliquer, si c’est l’angoisse qu empêche d’avoir des enfants, que les muzz en France en ont plus que leurs compatriotes en Algérie ?

    • “comment expliquer, si c’est l’angoisse qu empêche d’avoir des enfants, que les muzz en France en ont plus que leurs compatriotes en Algérie ?”

      Parce qu’en Algérie il n’y a pas les allocations familiales, il faut venir en France pour les avoir (le comble !).

      Il est temps justement de mettre des limites à ces allocations françaises transformées en “universelles” grâce à Jospin je crois.

      • Oui Amélie, mais les allocations, les Français les ont aussi, serait qu’il n’y a pas d’angoisse chez les muzz?

        • Je pense effectivement que les “Muzz” sont moins cérébraux que les Français. Ils ont une propension à penser au sexe davantage qu’aux choses de l’esprit… Et, surtout, ne l’oublions pas, le commandement de nous remplacer ! Tout le monde se souvient du fameux … “le ventre de nos femmes…”, etc…

        • “Oui Amélie, mais les allocations, les Français les ont aussi,”

          Les Françaises aiment bien travailler à l’extérieur… donc trop d’enfants… Une question de culture aussi peut-être.

          Mais je rebondissais sur ce que vous disiez :

          “… que les muzz en France en ont plus que leurs compatriotes en Algérie ?”,

          pour cela que je disais parce qu’en Algérie il n’y a pas d’allocations et d’aides diverses (sécu, RSA, etc…).

          C’est vraiment une manne financière incroyable avec les cumuls, surtout pour ceux qui partent voir leur famille au Maghreb (ils ont droit, je crois pour certains, à une aide là aussi pour le voyage), les polygames,… ils sont riches ! Soignés gratuits en plus, donc pas la peine de se poser des questions, c’est évident.

          Pour moi, c’est la clé première de l’immigration. Plus de sécu, plus d’aides diverses françaises (y compris pour ceux qui ont des papiers mais détestent la France avec retour au pays sans demander l’avis du dit pays) et vous verrez le changement. Et le bond positif de notre économie ainsi que des salaires avec la baisse des charges sociales.

      • Ne pas oublier l’explosion des MST, au rang desquelles les chlamydiae qui peuvent rendre les femmes stériles.
        On n’en parle pas suffisamment mais c’est un phénomène en expansion du fait des rencontres “2.0” (applications web de rencontre éphémères).
        Il me semble qu’une femme infectée par des chlamydiae n’a pas vraiment conscience de l’avoir été parce que les symptômes sont très légers et passagers, mais la stérilité induite, elle, est bien réelle.

    • Et oui dans les années 60 un seul salaire pouvait suffir sans être “député” et on vivait bien. Les besoins n’étaient pas les mêmes mais on était heureux.

      • Ce n’est pas tout à fait vrai. Mon père était artisan ébéniste et je peux témoigner que les métiers manuels comme ceux de l’agriculture sont délaissés par toute la caste politique depuis des décennies – y compris du temps du Général De Gaulle ! Ce sont des métiers où ceux qui ont le malheur de les exercer, périclitent et leurs familles avec ! C’est une honte quand on pense à quel point la générosité de nos élus s’exerce vis-à-vis du premier venu d’ailleurs ! C’est vérifiable sur les droits, notamment ceux de la retraite ! Une honte et un scandale !!

        • Ben maintenant, c’est le contraire… On se fout des intellectuels avec des salaires de misère même avec des diplômes universitaires non techniques et des responsabilités.

    • Les musulmans ont plus d’enfants,en France,car en échange,nous leurs offrons tous nos avantages;et surtout,les allocations familiales. Qui dit,plus de migrants,veut dire;grand remplacement,puisque nous les payons pour qu’ils aient plus d’enfants,grâce à l’argent de notre travail,qui est détourné par notre gouvernement. En plus,ces migrants étants tous de jeunes hommes;avec qui,auront ils des enfants.?!! D’où,la destruction totale,du peuple blanc et chrétien,que nous sommes.

  6. La courbe de la natalité épouse curieusement la courbe de la confiance des Français envers leur avenir.

  7. Celui qui veut « réarmer » en bébés pense surtout aux frencés de la diversité, les chance pour l république frencèse. C’est le moment et la méthode pour eux de s’implanter définitivement.

    Il veut des fencés ! Je ne pense pas qu’il soit intéressé par la multiplication de Français tant il fait tout détruire leur Patrie et les écraser ; tant il a de mépris pour eux.

Les commentaires sont fermés.