Qui a dit “décivilisation” ?

Décivilisation

Pour compléter et dans la continuité de mon article d’hier, j’ai fait des recherches sur Google pour voir où en était la notion de grand effondrement.

Rien n’a changé, des dizaines d’articles parlent encore et encore de l’effondrement de la biodiversité, de l’épuisement des ressources, du réchauffement climatique. Pour tous ces bobos écolos l’effondrement de la civilisation ne concerne que la façon dont nous ”saccagerions” la nature.

Tous des écolos urbains qui veulent dicter aux ruraux et surtout aux agriculteurs depuis plusieurs générations, comment faire pousser des poireaux.

Ce matin, à la télé, un agriculteur interviewé nous disait qu’il existe 20 réglementations rien que pour les haies qui bordent leurs champs, impossible de toutes les respecter. Ils doivent en plus pour satisfaire aux injonctions européenne appliquer des dizaines de réglementations, parfois contradictoires, nécessitant des investissement colossaux.

En appliquant toutes ces règles ils ne retirent aucun salaire de leur travail. Ils ne vivent que des subdivises de l’Europe. Voilà pourquoi il y a quelques temps les premières grandes manifestations ont commencé en Hollande suivies aujourd’hui par la France et l’Allemagne.

L’année dernière l’agriculteur chez qui j’achète le grain de mes poules, me disait “il y a trois ans on nous a obligés à faire des vaches plus grosses, et cette année la directive est de faire du bétail moins gros, et perdre 250kg , c’est comme ça pour tout, tout le temps”.

Avec leur règles à la con de fonctionnaires, notre pays qui était autrefois autosuffisant et exportateur ne l’est plus.

Ce n’est plus le cas depuis longtemps : sans les vins et spiritueux qui la maintiennent à flot, la balance commerciale agricole basculerait dans le rouge, avec un déficit de 6 milliards d’euros en 2021. Au total, la France importe 20 % de sa consommation alimentaire, une dépendance qui a doublé au cours des vingt dernières années.

Cette dé-civilisation par la perte de métiers et pratiques ancestrales, est une des causes de l’effondrement , mais à mes yeux pas la principale.

Je ne reconnais plus ma France blanche où il y a 60 ans à toute heure du jour et de la nuit on pouvait circuler en toute sécurité et quitter un patron le matin pour en trouver un autre l’après-midi. Un ouvrier qualifié en ménage vivait très bien avec un seul salaire. On ne croisait pas de basanés accompagnés de sacs de toiles sur pattes.

Les seuls clodos dont on parlait c’était pour rire, de l’émission radiophonique ”Sur Le Banc” avec Jane Sourza & Raymond Souplex , Ils avaient plus de culture que nos cultureux d’aujourd’hui, et que les profs plus intéressés à enseigner le tri des poubelles, la culture voke et comment sauver la planète du réchauffement climatique et principalement le vivre ensemble avec des cours d’empathie ( au moins un mot qu’ils auront appris) lisez ces 2 articles de Boulevard Voltaire.

https://www.bvoltaire.fr/une-prof-en-france-chaises-musicales-au-ministere-et-pendant-ce-temps/

https://www.bvoltaire.fr/satire-a-vue-nouvelle-attraction-dans-un-college-le-tabouret-oscillant/

Il y a deux jours un journaleux se posait la question à lui-même sans savoir comment se répondre,( il faut dire qu’il n’avait pas fait l’école des Hussards de la république) comment augmenter les salaires ? Il n’a pas osé dire en travaillant plus, il aurait été viré par ses copains socialistes. La bonne réponse c’était de diminuer les prélèvements sur le brut de la feuille de paye. En 68 il n’y avait que 3 lignes, en 2006 quand j’ai arrêté de travailler il y en avait 23. Presque toutes pour aider et assister les ”victimes” d’un capitalisme, qui nous a importé une armée de bras cassés, incultes et sauvages.

Pour diminuer les prélèvements distributifs, il faut arrêter de distribuer aurait dit monsieur de la Palice, Il n’y a qu’une solution, renvoyer les galeux qui vivent de nos prélèvements, mais pour cela il faut du courage. Est ce que Attal sera assez couillu ? Il se dit que non.

L’effondrement c’est la perte de notre identité, de notre mode de vie, de notre niveau de vie, de notre environnement hideusement saccagé, de nos valeurs. Les valeurs de la république ? Il y a 50 ans je pouvais reconnaître nos 3 valeurs républicaines, quand la France était encore la France avant qu’elle soit vendue, puis donnée et dépecée, Aujourd’hui je ne reconnais plus l’égalité et la fraternité, des valeurs qui ont mis en péril notre liberté.

L’effondrement, c’est la perte de tout ce qui nous a fait. La perte de l’héritage de plusieurs générations qui on travaillé dur ou combattu pour nous le transmettre.

L’effondrement c’est l’oubli de notre histoire et de nos morts. Non seulement nous sommes remplacés et bientôt oublié, mais notre jeunesse est devenue inculte en maths et en Français, très mal classée pour faire les techniciens, profs et médecins de notre futur.

L’école de la République française est-elle encore capable de fabriquer des citoyens ? Des Français ou des apatrides sans frontières? Avec actuellement 50 % de jeunes de moins de 4 ans qui sont d’origine extra-Européenne,  notre culture et notre histoire doivent disparaître, pour une autre.

Sondage : les alarmantes lacunes des jeunes en Histoire

« Le futur appartient à celui qui a la plus longue mémoire », disait Nietzsche. Or, l’élément le plus inquiétant de l’étude est le faible niveau de connaissances historiques de cette génération, née entre 1999 et 2007. À peine plus d’un sondé sur deux est capable de dire, par exemple, que la Révolution française a débuté en 1789 : 46 % de l’échantillon d’OpinionWay donne une mauvaise date ou ne se prononce pas. L’institut de sondage a interrogé 986 personnes de 16 à 24 ans sur leur rapport à l’histoire, à l’information, à la notion de consentement. Les chiffres constituent un véritable signal d’alarme,

Les réseaux sociaux sont la première source d’information pour 45 % des sondés

https://www.latribune.fr/economie/france/sondage-les-alarmantes-lacunes-des-jeunes-en-histoire-987254.html

Pour illustrer cet article je vous rapporte un fait divers qui s’est passé à côté de chez moi à quelques Km de Montségur. Un château où 220 résistants  cathares appelés « Bons Hommes » ont préféré brûler vif que d’abandonner leurs traditions et mode vie. Les historiens supposent qu’ils avaient un trésor que les assaillants auraient bien voulu s’approprier.

Éternelle histoire et recommencement, à méditer.

Des sauvages ont profané un cimetière pendant les fêtes, des caveaux et des cercueils ont été ouverts à Belcaire, peut-être pour des cérémonies Vaudoues ou pour s’approprier les bijoux avec lesquels les morts sont parfois enterrés ?

Cinq caveaux et dix cercueils ont été profanés et ouverts dans le cimetière du petit village de Belcaire dans l’Aude. Les faits ont eu lieu entre Noël et le Nouvel An.

https://www.lindependant.fr/2024/01/07/aude-le-cimetiere-de-belcaire-profane-11681438.php

 751 total views,  2 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. Pas de stress , ceux qui vont nous remplacer ont un QI de 70 ; on a un petit peu de marge avec le notre à 100 ! Le pire c’est qu’ils sont moins cons que nous !!!

  2. ” Bons Hommes ” ou ” les parfaits ” étaient considérés comme hérétiques comme tels ils méritaient le bucher sans mauvais jeu de mots ils étaient considérer comme des ” gaulois ” des irréductibles surtout au XIII siècle.

  3. ” les alarmantes lacunes des jeunes en Histoire “…et pas qu’en Histoire mais pour TOUT ! Hélas.
    Le pire est que même les parents ne voient rien venir, rien de grave.
    Je ne sais pas ce qu’il faut à ce peuple pour se réveiller mais je n’y crois plus du tout. Seule consolation : nous avons vécu et connu ce doux pays d’antan.

    • le cœur empris d’émotions ,il pensait, ca y est tout commence ,nous confirmons .

  4. En route pour la déroute, Pinocchio fait son show ce soir, nous y apprendrons que nous sommes presque au bout du tunnel, celui qui aboutit au précipice. Probablement le lancement de la campagne pour les européennes, les sempiternelles balivernes vont y être développées, les forces vives, les valeurs, la cohésion nationale et toutes sortes d’autres conneries servies depuis 50 ans par ses prédécesseurs.

  5. Nous en sommes loin . Sans parler des grands scientifiques
    qui firent notre grandeur plus tard .
    « LABOURAGE ET PÂTURAGE SONT LES DEUX MAMELLES DE LA FRANCE » MAXIMILIEN DE SULLY, 1638.
    J’étais persuadé que ca avait été dit par un roi et à une époque bien antérieure à celle d’Henry IV.

    • Ou plutôt devrais-je dire qui multiplièrent , diversifièrent, notre grandeur , qui se su et fut reconnue dans le monde entier . Qu’ont-ils fait de nos labourages et pâturages qui donnèrent les plus grands maîtres queux .

    • Le Français n’est pas râleur il est exigeant, l’exigence le prix de l’excellence.

    • Je suis homo comme tel j’aime les biroutes , ca ne fait pas de moi pour autant un birouteu comme notre folle nationale .
      Ceci dit la tarte aux poils je trouve ca dégeulasse ,et que dire des vicieux , détraqués qui adorent s’abreuver au con des femmes fontaine , rien que d’y penser j’ai envi de vomir.

      • Vous ne pouvez pas avoir votre sexualité et trouver celle des autres malsaine. Entre adultes consentants il n’y a aucun mal tant que personne n’est victime de votre plaisir.

        • Est ce que je trouve méprisable le fait d’être hétérosexuel non, en revanche on sait le regard que la société porte sur nous et ce depuis la nuit des temps. Nous
          Ne nous reproduisons pas mais ça n’empêche
          Pas que vous soyez plus de 7 milliards sur terre. Nous ne sommes pas un danger pour vous qu’on nous laisse vivre sans nous accaparer de tout les maux. Nous vallons autant que vous sinon plus.

        • Trivialement dit se que vous faites avec vos fesses est le dernier de mes soucis , alors rendez nous la pareille . Et ne vous trompez pas le milieu gay est utilisé au même titre que l’islam par les mondialistes
          pour détruire la société traditionnelle . De tout temps les homosexuels ont toujours su qu’ils devaient vivre cachés sous peine de subir la mort ou les plus terribles sévices de la part des BIENSEANTS.

  6. Ces “gens-là” ont tout faux: les gènes, le phénotype, le comportement, la morale. Et sont donc prévisibles: détruire est leur raison de vivre.

  7. Quelques bourdes : Rastignac a assassiné Henri IV dans un accident de carrosse. La pucelle Jeanne a chassé les Anglais à l’aide de son arc. Les sans-culottes étaient appelés ainsi parce qu’ils se battaient cul nu pour éviter d’abîmer leurs pantalons. Tout fout le camp, même l’Histoire.

    • Henry IV et la fameuse poule au pot , sans le vouloir n’a t’il pas été le précurseur sans le vouloir bien sur , on sait pourquoi on lui dois cette fameuse phrase , de l’industrialisation , de l’uniformatisation , et de la standardisation .

Les commentaires sont fermés.