Refaire de l’intelligence et de la compétence

La marine anglaise a fait sensation en tentant de recruter un vice-amiral par petite annonce sur Linked-In pour sa flotte de sous-marins. On aurait tort d’en rire, la France est dans le même cas et il n’est pas très difficile de s’apercevoir que plus rien ne fonctionne dans les services publics. De l’hôpital à l’école, en passant pas la police et la justice.

Les causes sont nombreuses certes, mais l’une en ressort, commune à la Marine Britannique et à tous nos services : le renouvellement des compétences. Et en la matière l’exemple vient d’en haut avec une équipe ministérielle dont on a du mal à comprendre ce qui préside aux nominations. Le Maire à l’économie, avec quel parcours et quelles compétences ? Au vu des résultats, les plus calamiteux de l’histoire de notre République. Attal à l’éducation… qu’a-t-il vu de cette administration ? On a bien eu le médecin Véran à la santé… avec quels résultats ? On a plus l’impression et ce n’est pas qu’une impression, de nominations entre camarades, de parti, de promotion, voire de connivences plus obscures et même plus, si on en juge par le nombre de mises en examens, de soupçons, de conflits d’intérêts de liens de parenté entre politiciens, hommes d’affaires, journalistes… La compétence est la grande absente et cela se sent bien au niveau des résultats.

Dans les industries ou les administrations, ce sont d’autres problèmes. Les pertes et les manques de transferts de compétence. Dans de nombreux secteurs industriels, des escouades entières d’ouvriers hautement qualifiés sont parties à la retraite, sans que ne soient mis en place des systèmes de tutorats propres à transférer les compétences, ainsi non-transmises à des plus jeunes, on l’a vu pour le soudage, dans l’industrie nucléaire, dans l’armement, mais aussi dans l’Education, où de vieux maîtres compétents, avec des résultats, sont partis sans participer à la formation de leurs successeurs. Sans parler des secteurs industriels entiers, où il n’a même pas été question de transferts puisque les spécialités ont purement et simplement été liquidées : filières automobiles, sidérurgie, manufactures textiles… privant ainsi la France de plusieurs formes d’autonomies et l’obligeant à s’en remettre à des sous-traitants étrangers pour des produits, souvent de moins bonne qualité.

Et ainsi de suite. On n’en finit plus de comptabiliser les filières indispensables dans lesquelles le recrutement est en crise, à commencer par les services de l’État. Plus assez de profs, de soignants, de policiers… avec un Etat qui vous explique que tout cela sera avantageusement remplacé par de la main d’oeuvre importée. Ben voyons, cela se saurait. Si on ajoute à tout cela d’autres formes de cultures du travail qui sont montées en puissance, celle du parapluie qui fait que l’on interdit faute de pouvoir trouver un éventuel responsable capable de gérer l’affaire et celle de l’irresponsabilité tout court, qui fait que les services concernés se renvoient tous les balles, personne ne voulant prendre une décision et apparaître comme éventuel responsable, ceci dans le public autant que dans le privé.

Le challenge des prochaines années va être celui de l’intelligence et de la responsabilité et il va devoir commencer à l’école, où il va falloir refabriquer les deux avec les élèves très jeunes. Ce n’est pas en fin de collège ou au lycée que l’on devient un bon élève, ou un élève responsable. C’est en maternelle et au primaire, dans cette école désormais toute dédiée à l’idéologie et la citoyenneté plutôt qu’à la construction des cerveaux et des compétences. Au RPF, nous avons réfléchi sur un grand challenge, prenant en compte l’ensemble des problématiques, depuis l’enseignement jusqu’à la réindustrialisation, que nous exposions dans la revue Méthode. L’Occident, inventeur de 100% des avancées technologiques, techniques et scientifiques, doit maintenant, un comble, refaire son retard sur d’autres pays, en particulier la Chine et les Dragons asiatiques, qui ont commencé par le copier avant de le dépasser : https://www.revuemethode.org/m122025.html

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com

Pierre Duriot : porte parole du Rassemblement du Peuple Français.

 624 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. La gauche a tant haï la réussite et le mérite, qu’elle a fini par les détruire.
    L’égalitarisme, le nivellement par le bas, ont étouffé les potentiels des jeunes élèves.
    Ce n’est pas Boubakar qui reprendra le flambeau de cet immense gâchis .
    La gauche a voulu le tiers-monde, nous y sommes.

  2. les bac + 10 quittent la FRANCE ( bon il y en a de moins en moins ), et les bac – 10 arrivent . Pas pour produire , mais se reproduire à nos frais
    Chômage en hausse en FRANCE , alors que le SUISSE se plaint >>chômage 2%
    Moi , je propose le retour du STO ( du temps d ‘1 certain adolf )

  3. Notre FRANCE, avait les meilleurs transports, les meilleurs avions ,depuis les trains de nuit qui filaient à toute vitesse vers le midi ptovençal (qui hélàs disparait sous les migrants)on pouvait les flammes des centrales de Feyzin,les centrales nucléaires plus loin.Les gauchistes et les écolos détruisent tout sur leur passage.Les atroces financiers et banquiers sont sans doute à l’origine de la decision ne plus renouveler les commandes de ce merveilleux avion qu’est le 747……

  4. Créer de l’intelligence est une utopie. L’intelligence est un don. Certains naissent cons et développe cette faculté tout au long de leur vie. Certains cons font même preuve de compétence dans ce domaine. C’est ainsi.

  5. Tout à fait d’accord avec votre vision des choses, ce sont des arguments que je mets souvent en avant: le nivellement par le bas afin d’avoir des résultats sur le “papier” fait que ce que nous étions capable de concevoir, il y a encore quelques années, n’est plus possible aujourd’hui. La médiocrité de nos dirigeants est à l’image de ce qu’est devenue la société et ce n’est pas l’import d’africains analphabètes qui remontera le niveau, bien au contraire!

Les commentaires sont fermés.