Du pain et des jeux, et en même temps la France s’effondre !

Le JDD vient de confirmer l’effondrement de la France dans son top 50 des personnalités préférées.

Les préférés sont des chanteurs, des clowns, des footeux, des cuisiniers et un seul politique, Jordan Bardella à la 30e place, jamais un politique n’avait accédé à cette place. Une bonne nouvelle.?

Pas certain ! Reconnaissons-lui un talent certain et une intelligence reconnue, mais c’est aussi le signe que l’immigration et l’insécurité sont devenues insupportables aux Français. Ils veulent être sauvés de la merde dans laquelle ils s’enfoncent tous les jours un peu plus.

Macron passe de la 35e place à la 65e, ce pourrait être une bonne nouvelle, mais cela aussi confirme que le vivre ensemble et la situation économique sont devenus insupportables à beaucoup de Français.

Le tragique, c’est que la majorité des Français se foutent de leur avenir, pour vivre (ou survivre pour 30% d’entre eux si l’on croit d’autres sondages) ils n’ont besoin que d’un smart phone, du pain et des jeux.

Il semble que dans notre Empire Européen commercial, ce soit la même chose. Même si dans plusieurs pays la droite nationale, patriotique ou populiste gagne du terrain, il est à craindre qu’elle arrive trop tard au pouvoir pour éviter l’effondrement de l’empire endetté, corrompu, sur administré et destructeur de libertés.

L’Europe est un empire qui meurt volontairement par cupidité, Ursula von der Leyen a déclaré pendant les négociations du Pacte Asile et migrations, que l’Union a besoin de migrants pour faire fonctionner son économie. Un avis partagé avec Macron.

Tous les Empires dans l’histoire se sont écroulés, le nôtre pourrait s’écrouler à brève échéance. La France sera la premier pierre, tant nous  cumulons tous les défauts et records de mauvaise gestion.

La France cumule toutes les tares qui ont conduit à la chute de Rome.

Nos grandes villes se dégradent, les rats y pullulent comme dans Paris, rats et migrants y transmettent des maladies avec l’insalubrité croissante. L’insécurité bat des records.

La suradministration a privé les Français et les entreprises de nombreuses libertés, assujettis à 483 taxes, contributions et cotisations. Entre 1997 et 2020 l’emploi public a progressé de 22% (5,6 millions) contre seulement 15% pour le privé.

Pour lutter contre la délinquance importée d’Afrique, des lois restrictives de liberté ont été votées, mais qui s’appliquent à tous les Français.

L’état et les infrastructures ne sont pas préparés à la submersion migratoire. Il est dépassé par la progression et l’installation du nouveau culte.

La ruralité a été saccagée, les dépenses étant majoritairement dirigées vers les grandes agglomérations.

L’Etat engage partout et parfois inutilement de petits et grands travaux pour faire tourner l’économie et diminuer le chômage et avec l’avantage de permettre des dessous de table.

La corruption des élites et hauts fonctionnaires détruit la France.

Sur plus de mille affaires de corruption recensées en France par l’ONG en date du 25 juillet 2023, on remarque que ces activités illicites semblent particulièrement répandues dans le milieu politique, et en particulier à l’échelon municipal (maires, adjoints et conseillers), qui concentre 39 % des affaires. En seconde position, on trouve les entreprises et leurs dirigeants, représentés dans 22 % des affaires recensées, suivis des employés de la fonction publique (18 % en combinant la fonction publique d’État et territoriale). Quant aux infractions les plus fréquentes, c’est le détournement de fonds publics qui arrive assez largement en tête, puisqu’il concerne 27 % des affaires de corruption.

https://fr.statista.com/infographie/23726/repartition-affaires-de-corruption-en-france-secteurs-professions-et-types-infraction/

Voici 2 extraits incomplets de textes qui donnent des pistes pour expliquer pourquoi Rome s’est effondrée.

« Le modèle romain a permis d’atteindre un niveau et une qualité de vie jamais connue auparavant ». Le gouvernement, financé par les énormes ressources de son empire, employait une nombreuse bureaucratie qui planifiait et gérait le bon fonctionnement de la société romaine dans ses moindres détails. La fonction publique offrait les meilleurs emplois. Le système monétaire était stable, ce qui contribuait à créer une impression de sécurité et de prospérité.

Le gouvernement contrôlait les prix pour assurer la rentabilité des fermes et pour garantir un approvisionnement alimentaire suffisant. Il maintenait un programme de travaux publics (aqueducs, thermes, routes, etc.) important pour stimuler l’économie, créer des emplois et flatter la fierté des Romains.

Les taux de taxation atteignirent des niveaux inégalés et paralysèrent l’entrepreneuriat. Les entreprises bien établies s’en remettaient au gouvernement pour assurer leur survie. Un historien qui a documenté l’environnement économique de cette période écrit: « L’objectif premier de l’activité économique était d’assurer aux individus un environnement sécurisant et sans risques ..... Il n’y a pas eu d’innovation industrielle après le début du deuxième siècle »

En 410 av J.C, les Goths envahissent et saccagent Rome. L’Empire romain n’était plus que le reflet de la république dynamique et prospère qui avait conquis le monde. La corruption dominait le gouvernement et la bureaucratie. Les discours et les promesses servaient de substituts à l’action. Les Romains avaient graduellement échangé leur liberté au profit de l’État-providence. La population démoralisée attendait passivement que les politiciens agissent. L’immobilisme dominait la société romaine. http://www.quebecoislibre.org/07/070603-4.htm

L’Empire romain a été précocement urbanisé. Les villes étaient des merveilles d’ingénierie civil,puis les rats grouillaient, les mouches pullulaient, on se lavait peu. Les villes étaient devenues des lieux d’insalubrité maximale.

Hors des villes, la transformation des paysages exposait également les Romains à des menaces : les défrichages, les asséchements, tout comme le déplacement de rivières pour construire des routes, confrontaient les citoyens à de nouveaux parasites et provoquaient de profonds changements écologiques.

Le système impérial s’était profondément centralisé, contrairement à son organisation initiale, au Ier siècle : S’il y avait moins d’un millier de fonctionnaires au début de l’Empire, on en dénombrait désormais près de 35000. Les empereurs cherchaient en permanence des solutions pour maintenir la stabilité de l’État, donnant désormais le ton dans la célébration des rites, finançant des lieux de culte et dépouillant les anciens temples.

Soudain, les Goths franchirent les frontières romaines et la pression exercée submergea, sans qu’on l’eût prévue, les structures de l’Empire.

https://www.dygest.co/kyle-harper/comment-l’empire-romain-s’est-effondre

 

Daniel Faguet

 

 743 total views,  3 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Mon pays est devenu si désespérant, si con, si dangereux, si cher et si fliqué contre les honnêtes qu’il me faut partir.
    J’ai écris “mon pays” mais il ne ressemble pas du tout à celui au sein duquel j’ai grandi.
    Rien à voir et pourtant, c’était il y a seulement 40 ans. Tant pis et bon courage aux jeunes de maintenant.

  2. Même ses maitres et donneurs d’ordres assis derrière lui trouvaient qu’il en faisait trop ( était-ce les arènes du Katar ?) , saloperie va .

  3. Remarquez qu’on pourrait rétablir les jeux du cirque et donner nos hôtes chéris aux lions.

  4. Quelle mise en scène, cette photo ! Complètement narcissique, le culte du chef surfant sur cette passion pour le foot qui est un nouvel obscurantisme où l’on s’approprie à titre personnel la victoire des autres, des joueurs… sous les yeux de son Agrippine complice de ce désir narcissique, qui a choisi de vieillir ridiculement sous l’oeil des journaux people…

Les commentaires sont fermés.