Quid de la “prime de Noël” dans un pays qui ne veut plus entendre le mot Noël ?

Elle est pas mal, celle-là ! Alors que, d’Air France à nos journalistes bien aimés, il est interdit de prononcer le mot Noël, des fois que des musulmans soient fâchés, vexés de ne pas avoir leur petit Jésus à eux, notre gouvernement de dhimmis anti-France et anti-chrétien de se déguiser en… “père Noël” pour distribuer l’argent que nous n’avons pas.

Aux Français pauvres, et il y en a des millions, je n’aurais rien contre. Au contraire, j’applaudiraiss des deux mains. Mais cette prime n’est pas vraiment destinée aux Français pauvres, je parle des travailleurs pauvres, des retraités pauvres (vous savez ceux qui étaient sur les ronds-points en Gilets jaunes) de ceux qui, bien que se levant de bonne heure pour aller au turbin, crèvent la bouche ouverte devant le buffet vide. Que voulez-vous, mon bon monsieur, ce crétin de Macron a suivi les USA dans l’affaire de l’Ukraine, rendant plus chère notre énergie. Que voulez-vous, mon bon monsieur, ce crétin de Macron a suivi les préconisations de l’UE et des écolos dingos pour nous faire croire que respirer réchaufferait la planète… Du coup tout est plus cher, plus compliqué et tout le monde en bave. 

Alors, une petite prime de Noël un vrai cadeau du Ciel/du Père Noël comme on le veut, ce serait plus que nécessaire.

Sauf que, pour l’obtenir… Il ne faut pas travailler ! Bref, cette prime va être versée à quelques travailleurs qui ont de vraies  difficultés pour trouver du travail, certes, mais aussi (surtout ? ) à des glandus qui ne travaillent pas/plus depuis des années, et notamment un certain nombre d’immigrés s’il faut en croire les statistiques officielles. Et comme ces gens-là font beaucoup d’argent et que la prime est indexée sur le nombre d’enfants… par ici la bonne soupe !

Définitions trouvées sur le net. Clair, non ?

Le revenu de solidarité active (RSA) assure aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu qui varie selon la composition du foyer.

L’allocation de solidarité spécifique (ASS) peut vous être accordée si vous avez épuisé vos droits au chômage.

  • AER de remplacement versée, en remplacement de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou du RSA : RSA : Revenu de solidarité active, aux demandeurs d’emploi ayant épuisé leurs droits à l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)
  • AER de complément versée aux demandeurs d’emploi en complément de l’ARE lorsque le montant de celle-ci est inférieur au montant de l’AER

Prime de Noël 2023 : versement le 15 décembre aux ménages les plus modestes

Publié le 13 décembre 2023 – Direction de l’information légale et administrative (Première ministre)

La prime de Noël est versée aux foyers les plus modestes à partir du 15 décembre. Cette aide exceptionnelle est attribuée à certains bénéficiaires de minima sociaux (RSA, ASS, AER) sans démarches à effectuer. Cette année, la prime est majorée pour certains bénéficiaires vivant seuls avec ou sans enfant.

Attribuée chaque année depuis 25 ans, la prime de Noël concerne 2,3 millions de ménages aux revenus modestes. Son versement est automatique après vérification des conditions d’accès, vous n’avez pas besoin d’en faire la demande.

La Caisse d’allocations familiales (Caf) a communiqué les montants prévus en décembre 2023, les décrets portant attribution de cette aide seront publiés d’ici la fin de l’année.

Qui peut la percevoir ?

Les bénéficiaires des minima sociaux ayant droit à ces allocations au titre du mois de novembre 2023 ou du mois de décembre 2023 :

  • revenu de solidarité active (RSA) ;
  • allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • allocation équivalent retraite (AER).

Quel est son montant ?

Il diffère selon l’allocation dont vous êtes bénéficiaire.

Bénéficiaires du RSA

Le montant dépend de la composition de la famille et la prime est versée automatiquement par votre Caf ou MSA (Mutuelle sociale agricole) selon le régime dont vous dépendez.

Exemple :

  • une personne seule sans enfant percevra 152,45 € ; seule avec 1 enfant : 308,72 € ;
  • une personne en couple sans enfant percevra 228,68 € ; en couple avec 1 enfant : 274,41 €.

Bénéficiaires de l’ASS ou de l’AER

Le montant est fixe et s’élève à 152,45 €. Il est versé par Pôle emploi sans aucune démarche à effectuer.

À noter que cette année, les personnes seules avec 1 ou plusieurs enfants qui reçoivent l’ASS ou l’AER bénéficieront d’une majoration de la prime de 35 %.

Les montants seront les suivants (métropole et outre-mer) :

  • avec 1 enfant : 205,81 € ;
  • avec 2 enfants : 232,49 € ;
  • avec 3 enfants : 248,49 € ;
  • avec 4 enfants : 269,84 €.
  • plus de 4 enfants : 21,34 € supplémentaires par enfant.

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A14502

 547 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Autant ça ne me gêne pas qu’on aide les Francais avec des enfants (d’ailleurs on devrait donner des allocations familiales dès le premier car c’est celui qui coûte le plus cher car il faut tout acheter ,layette,poussette,siège auto etc )mais ,mais pour les profiteurs qui viennent pour les aides et font une flopée de gosses rien que pour les allocs,primes en tous genre et bien non ,marre de payer pour tous ces parasites qu’on engraisse y compris en leur payant aussi des retraites alors qu’ils n’ont jamais travaillé .STOP ca suffit .

  2. Les rares aides sociales auxquelles les Français travailleurs ont droit, il faut encore les demander ou faire attention à ce qu’elles soient versées correctement. Je me retrouve avec 850 euros sur le compte parce que la CAF ne me verse pas correctement le complément de libre choix de garde. Je ne cache rien : je touche 1891 euros nets et paye environ 1100 euros de crédit/assurances/charges en tout genre (bien qu’avec l’inflation, ça doit avoisiner plus les 1200 maintenant). J’avais calculé que je ne travaille pas à perte en mettant le petit en crèche mais avec leurs bêtises, j’ai perdu de l’argent depuis 3 mois. Bravo la France.

  3. Il n’y a plus qu’eux qui devraient croire au père Noël, au père Noël de la CAF. Avec cet argent, ils vont sûrement passer à la coutellerie. Pour les Français, il y a longtemps qu’ils n’y croient plus. Pour nous, c’est le bonhomme misère qui passe dans nos cheminées.

    • Et encore Argo, avec les lois contre le “réchauffement climatique” même la cheminée va disparaître et ainsi la misère deviendra misérable!

Les commentaires sont fermés.