Albert Bourla est le patron biopharmaceutique le plus corrompu de tous les temps

Bourla a fraudé les investisseurs et le public. C’est un criminel qui a des millions de vies sur la conscience, écrit Karen Kingston.

“Si vous additionniez la fraude, les violations de la FDA et le comportement tout simplement contraire à l’éthique et terrible de chaque PDG du secteur biopharmaceutique au cours des 20 dernières années, ils ne seraient rien en comparaison des trois dernières années de Bourla en tant que PDG de Pfizer”, écrit Karen Kingston à propos de son rapport. 

Pour réaliser cette évaluation, elle s’appuie, entre autres, sur STAT+ News , une plateforme médiatique de premier plan pour les professionnels des domaines de la santé, de la médecine, des sciences de la vie et de la biotechnologie.

Chaque année, l’éditeur Adam Feuerstein publie sur son portail une liste des meilleurs et des pires PDG de l’année. Feuerstein écrit :

«Ma liste annuelle des pires PDG du secteur biopharmaceutique ne comprend généralement que des idiots et des méchants. Mais ce n’est pas pour ça que Bourla est là. La raison est la responsabilité. Des faux pas stratégiques, des erreurs de calcul financier et des revers scientifiques ont plongé Pfizer dans une crise profonde. Bourla est l’homme au sommet, donc la responsabilité lui incombe.”

Albert Bourla est le pire patron du secteur biopharmaceutique, estime Feuerstein. Karen Kingston va plus loin : Bourla a menti aux investisseurs et au public . C’est un criminel qui a des millions de vies sur la conscience. Bourla a escroqué les gouvernements et les civils du monde entier de plus de 100 milliards de dollars en coûts de vente directs grâce à des contrats sans scrupules et à travers la vente et la promotion illégales d’injections d’ARNm Covid-19 inefficaces et nocives qui ont affecté des milliards d’adultes et d’enfants innocents, provoquant des maladies, des handicaps et des décès. autour du monde.

Bourla a intentionnellement dissimulé des données incriminantes de phase 3 et d’autres informations montrant des taux criminellement élevés de troubles neurologiques, de complications cardiovasculaires, de troubles sexuels et de fertilité et de décès de nouveau-nés, de nourrissons, de tout-petits, d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes.

Albert Bourla, Scott Gottlieb et d’autres dirigeants de Pfizer ont mené une « campagne mondiale de tromperie » et ont travaillé avec les National Institutes of Health (NIH) et Twitter pour répandre la vérité sur le manque d’efficacité et les risques de sécurité inacceptablement élevés de leurs injections contre le Covid-19. réprimer.

Traduction Google

https://transition-news.org/albert-bourla-ist-der-korrupteste-bio-pharma-chef-aller-zeiten

 611 total views,  2 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. – Tout le monde sait que tu es vérolé jusqu’au trognon, Albert ?
    – Ben non. Il n’y a que von der Lahyène mais je ne sais pas quoi en faire.
    – Eh ben, bourre-la….

  2. Attendons-nous au procès de Bourla, qui sera suivi de celui de la hyène allemande.
    Cela viendra d’Amérique ou d’un des pays des BRICS qui ne s’en laissent pas compter, car ils n’ont pas les pourritures que nous avons au pouvoir.

  3. Euh…Petit contre-sens, je ne sais pas si c’est dans le document original ou si ça vient de la traduction :
    ” Albert Bourla, Scott Gottlieb et d’autres dirigeants de Pfizer ont mené une « campagne mondiale de tromperie » et ont travaillé avec les National Institutes of Health (NIH) et Twitter pour RÉPANDRE LA VÉRITÉ sur le manque d’efficacité et les risques de sécurité inacceptablement élevés de leurs injections contre le Covid-19. réprimer. ” est-il écrit.
    C’est plutôt ” pour CAMOUFLER LA VÉRITÉ ” qu’il fallait lire, non ?

  4. Quand son père lui a dit qu’il se nommait Bourla, il a cru qu’il s’agissait de sa poche…

  5. Arrestation, jugement, exécution, incinération. Tel est le verdict que méritent les assassins de l’humanité et que j’espère, Dieu voulant, voir de mon vivant. La justice crie jusqu’au ciel.

  6. J’ai consulté, par curiosité, les résultats financiers de mon laboratoire d’analyses locales sur la période écoulée (données publiques)… En 2018 et 2019, un associé biologiste du laboratoire gagnait environ 60.000 euros par an. En 2020 et 2021, ce chiffre est passé à 260.000 euros par an.
    Il est bien évident que le système de santé actuel, privé, financiarisé, est une incitation à ce qu’il y ait des virus, des épidémies, qui vont être rentables pour un certain nombre de professionnels du secteur…
    Seul la nationalisation de l’ensemble du secteur de la santé (pharmaceutique, médical) permettrait de remettre du désintéressement dans le domaine de la santé.
    L’Etat étant délibérément surendetté et mal géré se prive de toute ambition dans ce domaine. On est du bétail…

Les commentaires sont fermés.