Darmanin va s’occuper des criminels franco-canadiens

Au moment où ces lignes sont écrites, on ne sait pas encore si la loi tant attendue sur l’immigration sera votée ou non.

En réalité, cela n’a plus vraiment d’importance car celui qui la porte, notre valeureux ministre de l’Intérieur, Moussa Darmanin, vient à l’instant d’évoquer devant les journalistes de LCI, sans périphrase, le réel objectif de cette loi, ce qui préoccupe les Français, ce que personne n’a jamais osé affronter frontalement : les criminels binationaux franco-canadiens.

Désormais, tout Franco-Canadien qui sera convaincu de terrorisme pourra se voir déchoir de sa nationalité française.

Hollande avait déjà ouvert la voie en mentionnant lors du débat contre Sarkozy le fléau que représente l’immigration norvégienne, mais il n’avait pas osé aller aussi loin que Damarnin.

Nul ne sait réellement combien ils sont sur notre territoire, probablement des millions.

Les Franco-Canadiens sont depuis toujours surreprésentés dans les statistiques de la petite criminalité, ainsi que dans nos prisons.

Depuis des décennies, les Franco-Canadiens sont parmi nous, impliqués massivement dans toute forme de délinquance (vols avec violence, agressions sexuelles, agressions à caractère antisémite, trafic de drogue).

L’examen de la liste des mis en cause dans les attentats terroristes dont a été victime notre pays ces dernières années fait également apparaître une proportion anormalement élevée de Franco-Canadiens.

Il est de notoriété publique qu’ils ont une tendance naturelle à parasiter notre système de solidarité sociale, occupant les HLM de nos banlieues avec leurs familles polygames.

Nous avons tous à l’esprit ces files interminables de Franco-Canadiens devant les Caisses d’Allocations familiales, venant profiter du système.

En termes d’intégration, les Franco-Canadiens sont une véritable plaie. Ils s’obstinent à refuser les codes sociaux et vestimentaires en vigueur en France, imposant à la vue de tous leurs tenues ethniques traditionnelles (chemise pilou à carreaux, doudounes et parkas d’hiver, grosses chaussures fourrées).

Les Franco-Canadiens font également montre d’une hostilité croissante envers notre culture, qu’ils méprisent, essayant par exemple d’imposer les pancakes et le sirop d’érable dans les cantines des écoles.

Les immigrés franco-canadiens justifient leur attitude négative par le passif de la colonisation française.

Ils s’obstinent depuis des siècles à parler une langue étrange, qui nécessite parfois des sous-titres, mais qu’ils espèrent nous imposer.

Partout où on les trouve en nombre, ils créent une ambiance délétère, occupant l’espace public auditif avec leur musique ethnique, et les vociférations d’une certaine Céline Dion.

Pendant des décennies, nos dirigeants ont occulté les exactions des Franco-Canadiens sur notre territoire.

Ce temps est révolu. Grâce à Moussa Darmanin, nous allons maintenant être en mesure de les expulser.

Combien de décennies devrons-nous attendre afin que le cas d’une autre ethnie particulièrement criminogène soit enfin traitée, à savoir celle des binationaux franco-islandais ?

Alain Falento

https://ripostelaique.com/darmanin-va-soccuper-des-criminels-franco-canadiens.html

 

 500 total views,  1 views today

image_pdf

1 Commentaire

  1. Les Franco-Canadiens ouvrent des boucheries, des boulangeries ,des épiceries, des commerces, des lieux de culte propres à leur civilisation et à leur religion. C’est intolérable. En plus de leur accent insupportable. Quelle arrogance. Darmanin se fout de la gueule des patriotes en particulier et des Français en général. Le foutre en cabane au Canada.

Les commentaires sont fermés.