Viktor Orban maintient son veto : La Hongrie bloque l’envoi de 50 milliards d’euros pour l’Ukraine

La Hongrie, divisée sur l’adhésion de l’Ukraine à l’UE, a opposé son veto à une aide de 50 milliards d’euros, malgré les pourparlers pour l’ouverture des négociations d’adhésion.

La tentative des dirigeants de l’Union européenne pour convaincre la Hongrie de lever son veto sur une nouvelle aide à l’Ukraine a échoué dans la nuit de jeudi à vendredi. Malgré l’accord pour entamer des pourparlers d’adhésion avec l’Ukraine, Viktor Orban, Premier ministre hongrois, a maintenu son veto, entraînant une impasse au sommet de Bruxelles.

Viktor Orban a déclaré sur X (ex-Twitter) « Récapitulatif de la nuit : veto sur les fonds supplémentaires pour l’Ukraine », faisant référence à la résistance hongroise non seulement pour cette aide mais aussi pour la révision budgétaire de l’UE. Les 26 autres pays présents ont dû céder face à la position inflexible du dirigeant nationaliste hongrois.

« Nous reviendrons sur cette question début janvier », a déclaré Charles Michel, président du Conseil européen, au milieu de la nuit, laissant entrevoir une possibilité de résolution lors du prochain sommet. Malgré l’absence d’accord immédiat avec la Hongrie, le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, s’est montré confiant quant à un consensus l’an prochain.

L’UE prévoyait initialement une aide de 50 milliards d’euros à l’Ukraine, composée de prêts et de dons, sur une période de quatre ans à partir de l’année prochaine. Cette assistance s’avère cruciale pour Kiev, alors que plus de 60 milliards de dollars d’aide américaine sont bloqués au Congrès, en raison des réticences des élus républicains.

Viktor Orban a exigé le déblocage total des fonds européens à destination de la Hongrie, 21 milliards actuellement partiellement gelés, avant de reconsidérer son veto sur l’aide à l’Ukraine. « Si l’UE procède à une révision budgétaire, la Hongrie réclamera clairement sa part légitime. Pas la moitié, pas un quart, mais la totalité », a-t-il affirmé lors d’une interview à la radio d’État.

Par ailleurs, lors du sommet, les dirigeants européens ont réussi à trouver un consensus pour entamer des négociations d’adhésion avec l’Ukraine et la Moldavie, malgré l’opposition antérieure de Viktor Orban. Ce dernier s’est cette fois abstenu de participer à la décision, évitant ainsi de soutenir une mesure qu’il juge préjudiciable à l’avenir de l’UE.

https://lemediaen442.fr/viktor-orban-maintient-son-veto-la-hongrie-bloque-lenvoi-de-50-milliards-deuros-pour-lukraine/

 670 total views,  2 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Quel courage et quelle lucidité face à la meute européiste qui jette les millions d’euros des contribuables européens par la fenêtre ! Tout ça pour contrer l’ours qui est bien plus fort que prévu.

  2. comme on souhaiterait plus d’ORBAN en europe ! espérons que les prochaines élections européennes apporteront plus de patriotes au sein de l’UE corrompue afin de faire un grand nettoyage

    • Vous y croyez -vous au raz de marée patriote et au grand nettoyage ? Je ne suis pas de votre avis , quand on voit comment cela se passe à L’A.N. avec les députailles les ripoublicains et ceux du R.N , franchement j’ai des doutes ,des gros doutes! Votons pour la liste Philippot ,peut être ,que ?

  3. L’Ukraine et la Moldavie dans l’UE, c’est la 3ème guerre mondiale assurée et c’est exactement ce que cherche les usa, seule solution pour éponger leur dette abyssale.

  4. Sur les 27 dirigeants des nations européennes, c’est le seul qui garde sa lucidité, et le seul qui a le courage de le dire et de l’appliquer.
    L’UE dictature de gauche mondialiste, nous ruine et nous entraine tous au fond.
    A bas l’UE.

    • S’il faut déménager en Afrique du Nord les immigrants musulmans inassimilables, pourquoi les antidémocrates inassimilables —car n’acceptant guère les actions gouvernementales découlant du choix des urnes—, furieux, ostracisants et impolis, ne devraient-il pas s’expatrier d’eux-mêmes en Russie ?

      J’attends un paquet d’injures en réponse à mon propos amusé.

      Par-delà mon ironie que je veux légère et sans injurier personne, mes amis me disent que c’est inutile de débattre avec des impatients qui intimident au lieu d’échanger.

Les commentaires sont fermés.