Ce qu’il faut retenir de la conférence annuelle du Tsar

Oui, comme beaucoup de militaires français, je suis un “poutinolâtre” et ceux qui me le reprochent feraient mieux de comparer le bilan du Tsar avec celui de nos présidents qui ont succédé à de Gaulle et Pompidou. Oui, je rêve d’un Poutine pour redresser la France et la sauver du naufrage.

L’Occident décadent en a fait un dictateur, alors que c’est un grand patriote au service de son peuple. 80 % des Russes le soutiennent pour avoir rendu son rang à la Russie. Biden, arrivé au pouvoir par la triche et soupçonné d’avoir trempé dans les magouilles financières de son fils, se pose en défenseur de la démocratie alors qu’il la salit. Y a pas photo !

En 2000, Poutine a ramassé une Russie en lambeaux, tombée au rang du Zimbabwe après les années Eltsine. Une nation en pleine anarchie où plus rien ne fonctionnait et où des prédateurs sans foi ni loi pillaient les richesse du pays et bradaient ses avoirs. Un pays écrasé par l’insécurité et la corruption, en pleine déroute économique.

Mais d’une Russie transformée en champ de ruines, Poutine a fait la puissance majeure actuelle, qui tient tête à une coalition de 50 nations et résiste à 11 trains de sanctions économiques. Aucun chef d’État n’a redressé un pays de la sorte, redonnant fierté à tout un peuple désespéré après les dix années post-URSS.

La Russie connait peu de chômage, a très peu de dettes et pour le PIB en parité de pouvoir d’achat, elle se place au 5e rang mondial.  Ses deux atouts maîtres, ce sont ses immenses ressources minières (20 % des richesses mondiales) et ses cerveaux qui caracolent en tête de la recherche scientifique, comme on le voit dans le domaine militaire, avec l’écrasante supériorité technologique que Moscou possède sur l’Occident.

Les matheux se raréfient en Occident alors qu’ils sont légion en Russie. Et sans matheux, pas de progrès. La France a totalement décroché dans ce domaine, devenant la risée des classements internationaux.

Et souvenez vous du témoignage d’Olga, une jeune Russe : “Dieu a envoyé Poutine pour sauver la Russie.”

https://ripostelaique.com/elle-sappelle-olga-elle-est-russe-et-lit-rl-voici-son-temoignage.html

Je vous laisse lire quelques exemples de ce redressement spectaculaire :

https://twitter.com/callifanciulla/status/1734922106989641807?s=46

À titre de comparaison, les bons à rien qui ont hérité de la très riche France des Trente Glorieuses léguée par de Gaulle n’ont fait que dilapider l’héritage. Nous sommes ruinés avec 45 000 euros de dettes par citoyen, bébés compris. Notre économie s’effondre et la société se désintègre sous le choc des cultures, consécutif à l’immigration de masse qui ne s’intègre plus.

Par conséquent, oui, je préfère un patriote dont les priorités sont la sécurité de son peuple et l’intérêt de la nation, plutôt que les fossoyeurs de la France, qui n’ont pour seul objectif que de brader sa souveraineté à L’UE et d’en faire un laboratoire multiculturel au nom du mondialisme. On voit le résultat au quotidien.

Dans trois décennies, il n’y aura plus de France, mais la Russie éternelle sera toujours là, plus forte que jamais grâce à son peuple qui résiste à la décadence occidentale et défend ses valeurs conservatrices.

Mais revenons à Poutine, plus revigoré et ragaillardi que jamais.

Le Tsar aux multiples cancers, qu’on nous annonçait à l’agonie dès mars 2022, est en excellente forme.

Le grand show télévisé exposant le bilan de l’année a de quoi satisfaire tout patriote russe.

Pendant quatre heures, Poutine a répondu à 67 questions posées par les citoyens.

Il a d’abord insisté sur la nécessité de renforcer la souveraineté de la Fédération de Russie dans tous les domaines. Sécurité aux frontières et garantie des droits et libertés des citoyens.

L’économie ? Tout va bien, on roule vers un taux de croissance de 3,5 % en 2023. Le trou de 2022 est résorbé. Le chômage est à un plus bas historique, à 2,9 %. En fait la Russie manque de bras.

Une inflation à 7,5 % mais les salaires ont suivi.

Mais c’est l’Ukraine qui monopolise l’attention.

“Quand y aura-t-il la paix ?”

“Il y aura la paix quand nous aurons atteint nos objectifs qui ne changent pas. La dénazification de l’Ukraine, sa démilitarisation, son statut de neutralité.”

“La démilitarisation ? Si les Ukrainiens ne veulent pas d’accord sur ce point, nous serons contraints de résoudre le problème militairement.”

Donc pas de répit ni de négociations pour l’instant.

À noter cette petite phrase qui en dit long sur les objectifs du Kremlin : ” Odessa est une ville russe”.

En fait, de Kharkov à la Transnistrie, le peuple est russe. Et si Poutine veut garantir la sécurité de la Crimée, il n’a d’autre choix que d’annexer la région d’Odessa et de prendre le contrôle de la mer Noire.

Les forces ukrainiennes sont soutenues à 100 % mais n’arrivent à rien. Partout, elles ont échoué. Alors que les forces russes avancent sur toute la longueur du front.

617 000 soldats russes se trouvent en Ukraine, dont 244 000 mobilisés.

486 000 hommes ont déjà été recrutés et 1 500 volontaires se présentent chaque jour pour défendre la patrie. Donc pas besoin de nouvelle mobilisation.

(Pour information, 1 500 nouveaux volontaires russes par jour, c’est exactement le chiffre des pertes quotidiennes ukrainiennes en morts et blessés !)

Sur la tentative des Ukrainiens d’établir une tête de pont sur la rive gauche du Dniepr, Poutine a jugé l’opération suicidaire.

«Je pense que c’est stupide et irresponsable de la part des dirigeants politiques du paysje pense que c’est une tragédie pour eux».

Poutine se dit prêt à coopérer avec Macron, si celui-ci le souhaite, sinon “nous nous en passerons”.

C’est donc un Poutine rayonnant qui s’est exprimé lors de sa conférence de fin d’année, à 180° de la gueule de bois d’un Zelensky ou d’un Biden, échaudés par le fiasco de la contre-offensive ukrainienne.

L’Occident a tout faux de A jusqu’à Z. 

Pas de Poutine à l’agonie comme annoncé en 2022

Pas de révolution en Russie, ni de destitution du Tsar

Pas de putsch

Pas de débandade de l’armée russe, biberonnée à la doctrine dépassée de l’URSS

Pas de contre-offensive ukrainienne récupérant le Crimée

Pas de ruine économique suite aux sanctions, au contraire

Poutine a toujours autant d’armes, de munitions et de soldats qu’il le souhaite.

Pas de Russie isolée, bien au contraire, avec le succès des BRICS

Il va pouvoir se représenter pour un 5e mandat en 2024.

Et cette fois, les populations des quatre oblasts annexés, Donetsk, Lougansk, Zaporijjia et Kherson, pourront voter à la présidentielle de Russie.

400 000 soldats ukrainiens tués, encore davantage de blessés, des centaines de milliers de veuves et d’orphelins, 50 000 mutilés, une Europe ruinée par la crise énergétique et militairement exsangue, beau bilan pour la plus puissante coalition de tous les temps, qui croyait terrasser l’Ours russe en trois mois !

Quittons l’Otan au plus vite, la plus infernale machine à perdre de l’histoire, qui ambitionne de nous entraîner dans la croisade américaine contre la Chine.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/ce-quil-faut-retenir-de-la-conference-annuelle-du-tsar.html

 784 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Bref les seuls qui ont gagné dans ce conflit ce sont les américains qui pour avoir la peau de l’ours ont réussi a ce que les peuples européens se battent entre eux et se détruisent pour qu’il arrive sur les ruines se présentant comme le sauveur !Quand es ce que les peuples européens vont se rendre compte qu’ils ont été les dindons de la farce car l’UE et l’OTAN de fait sont devenus des colonies américaines avec des élus mis en place par l’Oncle Sam!
    Mais la Russie ne tolèrera plus ces entités crées pour la paix et qui ont fait le contraire ce pour quoi elles ont été mises en place Aussi notre liberté viendra de la Russie avec la disparition de ces identités dirigées par l’Oncle Sam!

  2. Les assassinats des opposants en Russie, vous les avez comptabilisés ?

    Pourquoi son attaque sur Kiev a foiré ?

    J’ai visité 2 mois la Russie, de St-Petersbourg à Volgograd. J’ai adoré ce peuple si chaleureux.
    Il mérite mieux que « Le malheur russe » de H.Carrère-d’Encausse.

    Son malheur provient, on l’a oublié, de son héritage byzantin (impérial, totalitaire et chrétien).

  3. Poutine manque tellement de charisme, je préfère, et de loin, son vieil ami Kim Jong-Un. En Corée du Nord, chez le pays frère, tout est si parfait, il n’y a d’ailleurs aucun délit. Ça fait rêver, non ?

  4. L’Ukraine a perdu mais l’OTAN a gagné.
    Il a gagné des milliards engrangés par l’industrie de l’armement qui a carburé à fond, partout y compris en Europe, et les milliards que les USA gagnent avec leur gaz de schiste, invendable avant cette guerre.
    Il a fait exploser deux gazoducs russes, et personne ne le lui a reproché.
    C’est passé comme une lettre à la poste, pourtant ce gaz servait à l’Allemagne et autres pays de l’Est.

  5. En ce moment, il y en a un qui doit se faire tout petit, vraiment tout petit; c’est Guy Milière, qui ne vessait de clamer sur tous les toits que Zelensky était un héros de guerre (rien que ça !), que Poutine allait perdre la guerre, bla-bla-bla… Il a l’air fin, maintenant.
    En tout cas, je suis allé récemment sur le site Dreuz, que je n’avais pas visité depuis 1 an et, croyez-le ou non, mais ils ne parlent plus du tout de l’Ukraine et de la Russie.

  6. C’est quoi la France? Quelqu’un peut-il me le dire? Ah, oui, c’est ce petit pays sous-développé et islamisé qui veut péter plus haut que son cul.

    • @Argo – tout à fait, mais les politiques ne sont pas les seuls responsables de ce qu’est devenue la France !

  7. témoignage d’Olga, une jeune Russe : “Dieu a envoyé Poutine pour sauver la Russie.”
    Est-ce que Dieu va nous envoyer un “POUTINE” pour sauver la France ? Qu’il se magne un peu il y a urgence !

    • @ Luc …..il n y a qu’à le lui demander. Cela s’appelle :prier ! Oui, et que la prière soit bien vite exaucée !

Les commentaires sont fermés.