Les JO c’est le bordel, normal, on a Macron !

Je ne parle même pas des derniers évènements qui, ajoutés aux agressions multiples subies par les étrangers en goguette à Paris, risque de dissuader un paquet de touristes de venir payer une place à 2000 euros pour se retrouver au cimetière !

Non, je parle des hésitations des différents participants. Pour l’heure, l’hésitation vient, aujourd’hui, du président polynésien  qui constate, un peu tard, qu’en l’état les installations prévues sont impossibles. Il faudrait une nouvelle tour, de nouvelles fondations… Qui en a les moyens ? Personne. Qui est capable de nous endetter encore plus pour pouvoir parader sans perdre la face pendant les JO ? Macron, évidemment !

 

Surf aux JO 2024 : le président polynésien annule les essais et suspend les travaux

Doutant de la «pérennité» de l’épreuve de surf aux Jeux de Paris, Moetai Brotherson a annulé samedi sa visite prévue à Teahupoo, à Tahiti.

Le président de la Polynésie française, Moetai Brotherson, a annulé samedi sa visite prévue à Teahupoo, où doit se dérouler la compétition de surf des JO-2024, après s’être de nouveau interrogé sur la «pérennité» de cette épreuve.

 

Lors des essais techniques vendredi, filmés par des associations de défense de l’environnement, la barge prévue pour l’installation de la nouvelle tour des juges a brisé du corail.

Aujourd’hui, on a cassé du corail, demain, si on utilise ces anciens dispositifs, ce sont des vies qu’on met potentiellement en danger, je ne prendrai pas cette responsabilité.

Moetai Brotherson, président de la Polynésie française

M. Brotherson a décidé d’annuler les essais programmés en sa présence samedi et de suspendre les travaux qui devaient débuter lundi, excluant d’utiliser l’ancienne tour en bois comme le souhaitent les associations.

«Aujourd’hui, on a cassé du corail, demain, si on utilise ces anciens dispositifs, ce sont des vies qu’on met potentiellement en danger, je ne prendrai pas cette responsabilité», a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision locale TNTV.

«Si au final il n’y a pas de solution, puisqu’on ne pourra de toute façon plus réutiliser les anciennes fondations (…ni) l’ancienne tour, il faudra se poser la question de la pérennité des épreuves de surf à Teahupoo», a-t-il ajouté.

La tour de la discorde

Le maître d’oeuvre est toujours à la recherche de solutions techniques, selon lui.

Après l’avoir proposé en novembre, M. Brotherson a reconnu auprès de l’AFP que le déplacement de la compétition sur une autre vague tahitienne n’était pas possible «puisque c’est la candidature de Teahupoo qui a été déposée».

Déplacer l’épreuve sur une vague de l’Hexagone reviendrait à «plusieurs milliards de francs Pacifique» (plusieurs millions d’euros), a-t-il averti.

La directrice du site de Tahiti pour Paris-2024, Barbara Martins-Nio, a reconnu l’incident du test technique de vendredi. «Les associations ont raison, l’accessibilité au site est complexe, nous souhaitons leur tendre la main en leur suggérant une collaboration technique étroite afin de retrouver la sérénité», a-t-elle déclaré à l’AFP.

«Je suis confiante sur le fait qu’une solution technique existe, l’enjeu aujourd’hui est de trouver un canal de communication qui convienne à tous et qui prenne en compte le postulat de base, à savoir qu’une nouvelle tour et de nouvelles fondations sont la seule solution. Si nous n’y arrivons pas, alors il faudra se poser collectivement la question de la suite», a-t-elle exprimé.

Vai ara o Teahupoo, la principale association opposée à la nouvelle tour des juges en aluminium, a choisi de ne plus s’exprimer dans les médias.

https://www.lefigaro.fr/sports/jeux-olympiques/surf-aux-jo-2024-le-president-polynesien-annule-les-essais-et-suspend-les-travaux-20231203


 1,416 total views,  3 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. =====
    ■ Pr Philippe Even : la mécanique infernale du Big Pharma

    ► Excellent Pr Philippe Even sur le business de l’industrie pharmaceutique ses méthodes douteuses et la corruption médicale, Pr Even est prof émérite & ancien vice président de l’université Paris-V, ancien doyen de la fac de médecine Necker & président de l’institut Necker #Pfizer

    https://twitter.com/LEGENERAL_OFF/status/1730997371855659100

    • Il doit y avoir une petite solution
      C’est de mettre de gros ventilateurs pour faire des vagues, ou demander à Macron, Darmanin qui eux veulent pas faire de vagues.

  2. Tout ce que touche macron, de près ou de loin, devient de la merde… Cet étron est un nuisible, un vrai, un de ceux qu’il faut exterminer au plus vite et à n’importe quel prix, pour la sauvegarde de la sécurité nationale du pays, et de celle, physique et mentale, de ses habitants.

    • @ Mr Panzer : 👏👍 ça fait des lustres qu’ont le dit ; depuis 2015 exactement! mais les gens préfère se “palucher” pour leur propre confort ?

    • @ Mr Claude : 👏👍🤣 Il ne manque plus que le janamaz dans la bouboule des neiges parisienne et le con de service de l’Elysée entame la dissolution de la Société qui les fabriques pour acte de rébellion à l’autorité présidentielle .

  3. Honnêtement, j’aimerais que ces jeux soient un fiasco. Désolée pour les sportifs.

    • bon a priori ca devrait etre un fiasco
      comment pourrait t il en etre autrement avec des super nullitos genre micron hidalgo ou darmapetit aux commandes ?

  4. Les JO, une pompe à fric, bien loin de leur esprit initial. Avec des épreuves grand guignolesques. Ils ne savent plus quoi inventer. En plus de détruire l’environnement et bétonner. Bientôt une épreuve de tricot sur cent mètres ou le lancer de fromages mous.

    • Ah oui bien sûr
      Un lancer de pastèque ce serait pas mal, et en plus c’est écolos
      Avec les graines qu on peut replanter.

Les commentaires sont fermés.