Les liqueurs de la Grande Chartreuse : un secret bien gardé !

Les liqueurs de la Grande Chartreuse au fil du temps  © Chartreuse Diffusion

Halte ! Qui va là ? Vous introduire dans le monastère de la Grande Chartreuse ? Vous n’y pensez pas ! C’est ici que la formule des liqueurs est cachée depuis presque deux siècles… Autant vous dire que les chartreux sont passés experts au “roi du silence” ! En presque 300 ans, aucun n’a pipé mot et les amateurs de Chartreuses ont dû se contenter de les déguster sans jamais en connaître le contenu exact. Mais pourquoi tant de mystère ? Et comment les moines réussissent-ils à garder le secret ? En route, Divine Box vous explique tout !

 

Une invention déjà drapée de mystère…

 

Depuis leur installation dans le massif de la Chartreuse en 1084, les Pères Chartreux ont tiré profit de la nature environnante et de ses plantes. Par exemple, ils ont développé un savoir-faire botaniste puis liquoriste exceptionnel… Cependant, l’histoire de la Grande Chartreuse va prendre un tournant au début du XVIIe siècle…

 

Notre mystérieuse affaire se déroule à Paris en l’an de grâce 1605, lorsque le maréchal d’Estrées remet un étrange manuscrit entre les mains des frères chartreux. Ce manuscrit contiendrait la recette d’un « élixir de longue vie » à base de 130 plantes. De quand date cette formule ? Qui l’a écrite ? Et pourquoi a-t-on voulu la donner aux moines chartreux ? Le maréchal d’Estrées ne dit mot, et personne ne le sait encore aujourd’hui ! Ainsi, seuls les moines chartreux ont vu et ont accès à cette formule unique au monde, qui a permis de créer les trois recettes de liqueurs.

 

Mais ce n’est qu’en 1737 que le flacon voit finalement le jour, sous le nom d’élixir végétal de la Grande Chartreuse. Par la suite, en 1764, les Pères Chartreux l’adaptent pour créer la Chartreuse verte. Et enfin en 1840, la Chartreuse jaune naît, avec toujours les 130 plantes initiales, mais dans des proportions qui rendent cette nouvelle liqueur plus légère en alcool et plus sucrée en goût.

Le Maréchal d’Estrées est celui qui a donné la formule aux chartreux © Wikipédia

 

Une recette cachée dans le monastère !

 

Nombreuses ont été les contrefaçons des liqueurs de Chartreuse au départ, et nombreux ont été les petits filous qui ont tenté de dérober des informations sur les ingrédients ou la fabrication des liqueurs ! Mais ils se sont confrontés à un problème de taille : le parchemin est conservé au fond du monastère, dans un coffre, dont la clé n’est détenue que par le supérieur.

 

De toute façon, la formule est si complexe que même si un curieux tombait dessus, la complexité des opérations et des ingrédients la rendrait presque inutilisable… Le savoir-faire des Chartreux est irremplaçable !


Le monastère de la Grande Chartreuse est niché dans une vallée  © Monastère de la Grande Chartreuse

 

Une transmission bien sécurisée

 

Les moines sont attentifs à ce que les secrets des liqueurs de la Grande Chartreuse puissent se transmettre de génération en génération, sans risque de fuite. Voici deux exemples savoureux qui illustrent cela !

 

D’abord, ils ne sont que deux moines à connaître la précieuse formule. C’est à eux que revient aujourd’hui la lourde charge de perpétrer la tradition liquoriste du monastère. Eux seuls connaissent, et en détail, le processus de fabrication des liqueurs de la Grande Chartreuse, secret depuis quatre siècles.

 

Si un malheur arrivait à l’un des deux, l’autre est toujours là pour transmettre la recette. Quand l’un des deux moines meurt ou quitte sa charge à cause de sa vieillesse, un nouvel apprenti est immédiatement formé. Par ailleurs, les deux moines ne se déplacent jamais dans la même voiture, lorsqu’ils se rendent à la distillerie par exemple, au cas où un accident surviendrait. Avec ça, pas de risque que la recette disparaisse ! Amusant, non ?

Dom B. est l’un des deux moines qui connaît la recette © Zeppelin

 

Une formule au-dessus des lois !

 

Vous le savez désormais, la formule des liqueurs de la Grande Chartreuse est vieille de plusieurs siècles. Elle n’a donc jamais fait l’objet d’un brevet. Elle n’est pas non plus une marque déposée ou protégée… Car tout cela n’existait pas au moment de sa création ! Une aubaine pour les moines, car sinon leurs recettes seraient tombées dans le domaine public au bout de 70 ans !

 

Les moines de la Grande-Chartreuse ont ainsi un point commun avec la firme Coca-Cola :  tout comme elle, ils ont une dérogation spéciale de l’Etat pour préserver le secret d’une fabrication. « Substances végétales, alcool et sucre » : c’est tout ce qu’on peut lire sur la composition des liqueurs de la Grande Chartreuse. Voilà qui ne nous avance pas beaucoup !

 

En bref, vous pourrez toujours exercer votre palais pour essayer de deviner quelles sont les 130 plantes présentes dans les liqueurs, mais la formule secrète a encore de longs jours devant elle !

La formule des liqueurs n’est pas breveté © Chartreuse Diffusion

 

Où acheter les liqueurs de la Grande Chartreuse ?

 

Pour acheter les liqueurs de la Grande Chartreuse vous pouvez vous rendre au musée de la Grande Chartreuse : 670 Route du Désert, 38380 Saint-Pierre-de-Chartreuse. Mais si cela fait un peu loin pour vous, vous pouvez aussi, grâce à Divine Box, acheter en ligne la Chartreuse Jaune, la Chartreuse Verte et les autres produits du monastère de la Grande Chartreuse (liqueurs, tisanes…) sur la boutique en ligne de Divine Box

 1,097 total views,  3 views today

image_pdf

2 Commentaires

Les commentaires sont fermés.