Meurtre de Thomas sur France 2 :  13h, pas un mot, et au 20h, 2 minutes !

Ne comptez pas sur France 2 pour vous informer sur le drame de jeune Thomas tué à coups de couteau dans la Drôme à la fin d’une soirée de fête lors d’une razzia lancée par une bande d’une dizaine de jeunes « venus d’ailleurs » mais armés chacun d’un couteau avec une lame de 20 à 25 centimètres !

.
Rien, oui, rien, pas un mot à 13 heures ! Et à 20 heures, un petit sujet de 2 minutes !!!
France 2 est, je crois, une télévision d’État payée par nos impôts ! Sauf que, pour nous informer, il vaut mieux aller regarder ou écouter ou lire un autre organe de presse que le JT de 13 heures du play-boy Julian Bugier !
Sur le meurtre de Thomas dans la Drôme : Julian Bugier, dans « son » journal de 13 heures, lundi, n’a pas considéré cette information suffisamment importante pour en faire ni un des cinq titres d’ouverture, ni même une brève qu’il aurait pu camoufler, voire enfouir entre deux infos… Non, pas un mot sur ce gamin tué par un autre gamin « venu d’ailleurs ».

Mais ne serait-ce pas parce que le meurtrier « venait d’ailleurs » que France 2 a préféré minimiser son importance… afin d’aller jusqu’à la taire ?

.
À moins que Thomas n’ait été peut-être pour France 2 que la « mauvaise victime » parce que gamin tranquille de la campagne ou était-ce son meurtrier parce qu’il venait « d’ailleurs » ?
Quelle que soit la raison, honte à des journalistes qui exercent leur profession en occultant au public qui les écoute -tout en réglant leurs salaires… des plus « honorables » !- certaines informations pourtant essentielles. D’ailleurs les informations essentielles ne sont pas du goût de Julian Bugier qui préfère user de son sourire à longueur de journal. Et donc, comme l’on ne peut sourire sur le meurtre incompréhensible de Thomas, il vaut mieux ne pas chercher à comprendre une telle nouvelle et la remplacer par une plus agréable qui permet, elle, de placer son sourire en gros plan !

.
Pour quelle raison, nous, journalistes, n’avons-nous pas de commission pouvant juger de nos capacités à informer le public ? Dommage car si une telle commission existait, peut-être qu’il serait plus difficile de passer sous silence des informations aussi importantes que le meurtre de Thomas.

.
Anne-Sophie Lapix, dans son JT de 20 heures, n’a pas jugé bon d’annoncer ce meurtre dans l’un de ses cinq titres principaux. Elle s’est contentée d’évoquer subrepticement ce meurtre à 20h08 pour le terminer à… 20h09 ! Un dialogue avec l’envoyé spécial… 
-payer un tel déplacement pour si peu ! Ok, ce n’est pas leurs fonds, ce sont les nôtres !-
 envoyé spécial qui n’a fait qu’échanger quelques mots avec sa « patronne ». Pas un seul bout de reportage ni sur la famille de Thomas, ni sur les habitants traumatisés, ni sur les amis de l’ado alors que toutes les autres chaînes ont publié des interviews de l’ami de la victime et d’autres témoins… Le reporter de France 2 a dû arriver trop tard ou la Direction a peut-être eu l’un des conseillers (un comique ou un farfelu ?) du président Macron lui conseillant de ne pas trop en parler afin de ne pas peiner certaines cités de banlieue dont celle d’où venaient les auteurs de la razzia meurtrière…

.
Si, sur RMC, dans Estelle Midi avec Estelle Denis, on a appris que 91% de leurs téléspectateurs estimaient qu’avec ce drame, « l’insécurité est partout en France »! Heureusement que l’on a France 2 pour ne pas nous informer et donc pour ne pas attiser la colère des auteurs de la razzia. De celle-ci et des prochaines, ces agresseurs peuvent être assurés qu’à France 2, ni Julian Bugier, ni Anne-Sophie Lapix, ne leur feront du tort : l’une comme l’autre s’en garderont bien d’ailleurs car, tous deux le savent, le tort… tue !

Le seul coupable, celui qui tue, c’est lui : le tort !
 Après France 2 s’étonnera que certains parmi les Français pensent que l’audiovisuel d’État leur cache certaines infos… Que nenni !

JACQUES MARTINEZ, journaliste, 
ancien de RTL (1967-2001), l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 1,390 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Les agresseurs sont des racailles musulmanes issues du Maghreb. Ce sont les électeurs de Melenchon, les fournisseurs en poudre des députés lfistes, et des gens que « Macron le néant » veut avoir comme électeurs, n’est ce pas Benahlla ?

  2. Les crimes du hamas ont donné des idées aux petits anges des cités.
    C’était couru, ils veulent rivaliser , ils ont leur nouveau modèle.
    Une émulation toute coranique a saisi ces traine-savates désœuvrés.

  3. Le résultat , c’est que finalement, on évite France 2, il y aura une perte d’audience.
    Vous devriez écrire un article sur leur journal du matin.
    Je suis tombé dessus un matin, c’est quelque chose.

  4. Trop blanc et trop français c’est la devise des chaînes de TV
    Ces journaleux sont des pourris, de vrai robot
    Ils ont des ordres de pas en parler
    C’est ce qu’on appelle la liberté de la presse.

  5. A moins qu’un de ces quatre, le fils ou la fille ou l’enfant de ces journaleux ne soit lui même trucidé à la façon commune dont les autres le furent. Là on entendra surement des salamalecs et pleurnicheries que nous n’entendrons pas.

  6. Mauvais assassin (cpf), et mauvaise victime (petit français trop blanc), au mauvais moment, au mauvais endroit (que faisait-il là, bon sang, dans la fête de son village, alors que des intrus allaient y venir?), sans doute tué pour un mauvais regard…

    Non, décidément, l’idéologie interdit d’en parler. Ça pourrait déclencher des stigmatisations, provoquer des amalgames racistes et surtout des islamophobies.

  7. Bandeau polémique sur Crépol : Laurent Jacobelli (RN) furieux contre BFM et Laurent Ruquier où il était hier soir : “C’est un piège honteux ! Ce n’est pas du journalisme mais de la manipulation politique !” – Vidéo

    https://www.jeanmarcmorandini.com/article-554242-bandeau-polemique-sur-crepol-laurent-jacobelli-rn-furieux-contre-bfm-et-laurent-ruquier-ou-il-etait-hier-soir-c-est-un-piege-honteux-ce-n-est-pas-du-journalisme-mais-de-la-manipulation-politique-video.html

  8. Et l Immonde, parait il n en a pas parle. Les ordures !
    Quand je pense que SEUL Zemmour a parle de supprimer les subventions a la presse que nous engraissons par nos impots.

    • L’abruti de Ruquier a cru faire un bon mot.
      On finira par régresser vers le cannibalisme avec ces gauchistes dégénérés.

  9. Le petit ange a fait l’objet d’une minute de silence à l’AN, et autres lieux,de longues et interminables heures de débats, d’émeutes, de brûleries diverses et variées, de pillages, de cinq mois de prison pour un policier. Pour le traitement médiatique, il est facile de constater une différence de traitement entre les deux cas.

  10. Ce drame n’a été relaté ni sur F.Inter et ni sur F.Culture. P. Praud en a longuement parlé avec ses invités hier soir. Sur BFMTV un fait divers a largement été commenté, un homme de 70 ans qui a agressé Mourad ; celui-ci a été interviewé chez lui par les journalistes de BFM. Il faudrait que Pablo Pillaud-Vivien, le gauchiste prépondérant de BFM, qui s’expose presque nu avec son compagnon sur facebook, soit recadré une fois pour toutes, car il n’a de cesse d’évoquer le racisme ; il faudrait lui rappeler les viols commis par les migrants et les centaines de morts perpétrés par les arabo-africains dans notre pays. https://www.dailymotion.com/video/x8nm59m

  11. sur certaines chaîne comme BFM il a été dit que des faits comme celui là étaient maintenant politisés, que M.Lepen, Zemmour et autres se sont exprimés dès l’info divulguée ! Un journaliste a dit que c’était un fait divers rien de plus, que ces bagarres ont toujours existées .. sans rien savoir du déroulé de l’affaire ..

  12. On imagine le vacarme dans les médias si une bande de jeunes blancs avait débarqué avec des couteaux dans une fête de musulmans et s’était mis à les poignarder…

  13. Tous les médias parlent d’une rixe alors qu’il s’agit d’une attaque commando par des gens armés contre des gens désarmés.
    Même méthode que le hamas, ce qui ne me surprend pas. Et je crains que cela ne soit que le début.
    Continuons d’en importer par paquebot de 5000.

  14. Il ne faut surtout pas dire qui sont les attaquants dans la mesure où ils risquent d’être des frères (ya’ruya). À quoi jouent les politicards comme Fabien Roussel entre autres, passé à Europe 1 ce matin, qui s’offusque carrément qu’on ose lui poser la question sur l’origine supposée des attaquants venant des “cités”.

Les commentaires sont fermés.