Jean-Paul Garraud : 13 novembre 2015 ; huit ans après, rien n’a changé !

8 ans déjà. Le 13 novembre 2015, le terrorisme islamiste frappait une nouvelle fois la France. Le Stade de France, le Bataclan, le Petit Cambodge, le Carillon et autres lieux de convivialité étaient pris pour cibles au cours de 6 attaques particulièrement meurtrières. 130 morts directes, 413 blessés.  
Le bilan dramatique de cette nuit d’horreur s’ajoutait à la longue liste des attentats islamistes commis sur notre sol avec de nombreux points communs : l’islamisme, la nationalité ou les origines extra-européennes des assaillants, la paralysie de l’appareil politique préoccupé par le fait de ne pas être taxé de « stigmatiser » la communauté musulmane et de ne pas être accusé de récupération politique, etc…

Bref, rien n’a donc changé depuis 2015, rien n’a changé depuis l’assassinat et la décapitation de Samuel Paty, depuis l’égorgement de Dominique Bernard… Le mal est profond, les remèdes proposés dérisoires. 
 

Nos responsables politiques poursuivent leurs œuvres comme si de rien n’était. Que ce soit l’Union européenne avec son Pacte sur la migration et l’asile qui  prévoit notamment la répartition obligatoire des clandestins dans les États membres sous contrainte du règlement par l’État en cause d’une somme de 20 000 euros par migrant refusé, ou, par ailleurs, le gouvernement français qui a soumis, d’abord au Sénat, l’examen de son projet de loi sur l’immigration dont l’article 3 constitue une nouvelle énorme  pompe aspirante à l’immigration puisqu’il est prévu de régulariser les travailleurs exerçant dans « les métiers en tension ». Bel euphémisme dont la sémantique ne doit pas berner le peuple !
 

La lutte contre l’islamisme devrait être un sujet de travail permanent pour l’ensemble du personnel politique. Suite à l’épouvantable attaque du Hamas contre Israël et à l’attentat d’Arras, notre groupe au Parlement européen a demandé à nouveau, comme je l’avais fait dès 2019, la création d’une commission parlementaire sur la lutte contre le terrorisme. Les députés européens ont voté massivement contre, macronistes et certains LR compris… Quant à la gauche, nous n’en attendions rien, elle qui se fait le porte-voix des associations pro-islamistes depuis des années. 
 

Le meilleur hommage que nous puissions rendre aux victimes du fondamentalisme islamiste, c’est de prévenir et d’agir contre toutes les formes qu’il prend.C’est tout le sens du projet porté par Marine Le Pen lors de la campagne présidentielle et déposé, sous forme de proposition de loi, en mars 2021, visant à combattre toutes les formes de l’idéologie islamiste. 

Un texte prêt à être voté et appliqué. Face à l’hydre islamiste qui nous mène la guerre, le Gouvernement doit s’en saisir pour éradiquer ce fléau, plutôt que de nous présenter un énième projet sur l’immigration qui est sans commune mesure avec l’importance de l’enjeu pour la France et les Français.

Jean-Paul Garraud
Président de la délégation RN au Parlement européen 
 

 

 648 total views

image_pdf

6 Commentaires

  1. L’UE est le meilleur soutien des islamistes en Europe, pourquoi ?
    La hyène allemande a-t-elle des instincts hitlériens ?

  2. faisant parti du RN je reçois des lettres d’ID très instructives sur les différentes prises de paroles des dirigeants ; cela n’exclue pas que je suis aussi Zemmour, NDA; Philippot qui mouille sa chemise chaque semaine.

  3. Rien n’a changé, les nounours, les bougies, le “PADAMALGAM” médicament universel et la pourriture chronique des politiciens de tout poils.
    La mémoire courte collective.
    Pendant ce temps l’hydre mahométane étend ses tentacules et progresse.

  4. 83 ong islamistes sont interdites et classées organisation terroriste aux emirats arabes Unis.

    Pays loin d’être islamophobe..
    Dont les frères musulmans et l’uoif devenue les musulmans de France.
    Des associations caritatives islamistes interdites aux emirats sont subventionnées par l’UE.
    On attend quoi pour interdire milis gorus et les frères musulmans ?

    • Non puisque chacun, certains, en font leur mode d’existence ..voyez comme chacun dit : j’irais j’irais pas, à la manif , sur les plateaux, comme si leur existence à ce moment précis intérressait les gens !

Les commentaires sont fermés.