Même les Kabyles, en Algérie, soutiennent le Hamas et se désolidarisent de Ferhat Mehenni

Ferhat Mehenni a dû fuir la dictature algérienne, sous le coup d’un mandat d’arrêt. Fort logiquement, celui qui depuis toujours se bat pour la culture kabyle, la langue kabyle, la liberté… soutient Israël. 

Comme Israël soutient les Kabyles, comme les patriotes français soutiennent les Kabyles. N’avions-nous pas donné la parole à  Halim Akli, poète kabyle, militant laïque en Algérie  poète Kabyle aux Assises sur l’islamisation de nos pays, le 18 décembre 2010 ? Nous avions eu à cette occasion le plaisir de rencontrer Ferhat Mehenni et d’échanger avec lui.

https://resistancerepublicaine.com/assises-sur-lislamisation-de-nos-pays-le-18-decembre-2010/

Or, à notre grande horreur, nous constatons que même les Kabyles (quel nombre ? ) vivant en Algérie crient leur haine d’Israël. Ont-ils à ce point oublié leur origine, leur tradition, pour épouser ceux des conquérants arabes ? Le dictateur algérien est-il parvenu à leur faire si peur qu’ils font semblant ?

https://resistancerepublicaine.com/2020/03/23/pourquoi-ce-silence-sur-les-jeunes-kabyles-tabasses-et-emprisonnes-en-algerie-pour-avoir-critique-lislam/

C’est dire à quel point le petite Israël est entouré d’ennemis acharnés, prêts à tout pour le détruire, prêts à tout pour un seconde holocauste mis en oeuvre par une bonne partie des pays arabes. Tous ? A suivre…

En Algérie, la position de Ferhat Mehenni sur le conflit Israël-Hamas ne passe pas

« Je suis kabyle mais Ferhat Mehenni ne me représente pas. » Ce slogan est, depuis cinq jours, fortement relayé sur les réseaux sociaux en Algérie, à la suite des déclarations du leader du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie à propos de la guerre entre Israël et le Hamas.

 

À contre-courant de la position des autorités algériennes et des messages postés par les simples citoyens sur les réseaux sociaux, qui soutiennent presque unanimement l’offensive lancée le 7 octobre par le Hamas, Ferhat Mehenni, chef du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK) a surpris en qualifiant, le 8 octobre, l’attaque d’ « opération terroriste barbare » et en exprimant la solidarité de la région kabyle avec Israël.

Le leader du MAK a également appelé la communauté internationale à sanctionner l’Algérie, écrivant sur X que « ceux qui financent ces crimes contre l’humanité comme l’Iran et l’Algérie doivent être condamnés par tous les pays mobilisés contre la violence terroriste. »

Mercredi 11 octobre, le ministre des Affaires étrangères algérien, Ahmed Attaf, a de son côté fustigé la politique du « double standard » appliquée par la communauté internationale concernant la cause palestinienne lors de son discours prononcé pendant la réunion d’urgence des diplomates de la Ligue arabe. « L’occupation sioniste, a-t-il ajouté, pensait à tort que le peuple palestinien était impuissant et qu’il avait baissé les bras. Nos cœurs sont brisés de tristesse, de douleur et de chagrin face aux crimes commis contre les civils palestiniens et face à certaines positions internationales qui refusent de rendre justice à ce peuple. »

En Algérie, le slogan « Je suis kabyle mais Ferhat Mehenni ne me représente pas » fleurit sur les réseaux sociaux. Les partis et les personnalités politiques, ainsi que le mouvement associatif, affichent un soutien total à Gaza, s’alignant sur les déclarations des autorités. Lesquelles n’ont jusqu’à présent pas jugé bon de réagir aux propos de Ferhat Mehenni.

Sous le coup d’un mandat d’arrêt délivré par la justice algérienne, le leader du MAK vit aujourd’hui en exil, d’où il ne cesse de dénoncer l’oppression du pouvoir algérien contre la minorité kabyle. Tout comme il l’avait fait à l’ONU, le 26 mai 2009, devant l’instance permanente des peuples autochtones. À Paris, un an plus tard, il proclamait un « gouvernement provisoire kabyle », l’Anavad, qu’il préside depuis.

En mai 2021, les autorités algériennes ont classé le MAK, désormais basé à Paris, comme « organisation terroriste ». Né dans le sillage du « printemps berbère » de 2001, le MAK est accusé par Alger d’avoir des visées « séparatistes » et de se faire le porte-voix du « racisme anti-arabe ». Ses militants encourent la réclusion à perpétuité, en vertu de l’article du code pénal qui punit « tous les Algériens qui activent et s’enrôlent à l’étranger dans une association, groupe ou organisation terroriste ou subversifs » et dont les activités « nuisent aux intérêts de l’Algérie ».

https://www.jeuneafrique.com/1493161/politique/en-algerie-la-position-de-ferhat-mehenni-sur-le-conflit-israel-hamas-ne-passe-pas/

 1,701 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Est Kabyle qui veut ! C’est la propagande algérienne en action qui rage contre cet homme reçu à l’ONU et de plus en plus suivi par les Kabyles. Ils ont trouvé encore une occasion de casser le projet de la Kabylie indépendante ! Pour cette engeance, tout est bon pour décrédibiliser le mouvement indépendantiste laïque et démocratique kabyle juste à l’opposé de leur idéologie arabo merdique !
    Les réseaux sociaux pullulent de faux Kabyles à la solde de la junte âne j’ai rien ne !!!

  2. Les Kabyles seront les premières victimes de l’état algérien. Je les pensais moins c**s.

  3. La question que je me pose: quelle est la moyenne d’âge de ces kabyles-là ?

  4. Je ne me fais aucune illusion, madame Tasin. On revient au thème des colonisateurs européens du peuple arabe. Comme pendant la guerre d’Algérie, Israël est présenté comme un colonisateur européen. Dans la mesure où les juifs de 1948 venaient principalement d’Europe, pour les arabes, ce sont des européens, donc pas de quartier. Et la nupes et Lfi sont les héritiers de jean Paul Sartre se vantant d’être un porteurs de valise du FLN.

    • N’est-ce pas JP Sartre qui avait dit, il faut tuer un européen, car on tue un capitaliste et un colonialiste pour cette seule personne ?
      Un truc comme ça, je ne me rappelle plus la formulation.

      • Bonjour,

        Oui, en substance dans sa préface aux “Damnés de la terre” de Fanon.

        Qui avait révolté l’auteur lui-même qui n’était pas un méchant homme …

        • Bonsoir@Antiislam,
          merci pour ces précisions, cela m’a permis de retrouver le texte, car je ne le connaissais que par ouï dire, ne l’ayant pas lu moi-même.
          Je cite “faire d’une pierre deux coups, supprimer en mm temps, un oppresseur et un opprimé.”
          C’était bien la position de la gauche intellectuelle française à l’époque de la guerre d’Algérie.
          Et tous les enseignants lui emboitaient le pas.

  5. C’est une évidence comme les kabyles n’ont jamais soutenu mais combattu l’occupant français. La naïveté fait peur à voir.
    La suite de ce conflit sera terrifiante surtout pour nous avec au moins 15 % de la population d’origine magrébines et 50% des jeunes <20 ans de confession musulmane.
    Tous ceux qui ont favorisés cette situation d'une façon ou d'une autre souvent en faisant semblant de ne rien voir doivent se sentir mal. Gauchistes des années80, anciens de 68, bobos des beaux quartiers, chantres de l'Algérie heureuse.

  6. Il ne faut pas prendre la réaction de certains kabyles, une infime minorité qui appuient le hamas comme la volonté de la majorité. Le pouvoir terroriste d’Alger a mis sous une chape de plomb la Kabylie. La Kabylie est entierement assiégée par l’armée et les autorités coloniales algériennes.La Kabylie est une caserne à ciel ouvert, il y a des barrage militaires tous les 10km à la ronde. Depuis ces trois dernières années un climat de terreur y règne. Combien de kabyles croupissent dans les geôles algériennes ? Des centaines, parfois sans jugement et qui sont accusés de terrorisme pour avoir demandé la liberté. La majorité écrasante des kabyles ne pourrait jamais être du côté des terroristes du hamas mais par défi même sont du côté Israelien. Et ceux qui perrorent sur les réseaux sociaux sont des KDS, kabyles de service, comme les appellent les kabyles et les nuées de trolls du pouvoir central algeriens et quelques arabes qui se font passer pour des kabyles. Mais ce qui est certain c’est que les kabyles sont contre la sauvagerie inhumaine des islamistes..

    • Tout à fait et cela dans un silence assourdissant de telle sorte que les mensonges de ce type passent le plus normalement du monde !

  7. Admiration totale pour cet homme courageux, car, tout comme Salman Rushdie, il risque sa vie pour avoir dénoncé l’Islam mortifère .

  8. Merci pour ce point de vue, qui vient brillamment nous éclairer, comme celui sur Boualem Sansal, sur les sentiments et les raisons des prises de position des uns et des autres.

  9. en Algéchie, les héritiers du FLN s ‘en tapent des kabyles et de leurs opinions
    ils sont surtout attentifs aux K BIS des sociétés qu ils drivent partout chez eux et en europe

Les commentaires sont fermés.