Sécession, survivalisme, communautarisme… comment survivre ?

LE COMMUNAUTARISME, l’AVENIR POUR SURVIVRE…UN AUTRE CONCEPT DE SURVIVALISME

Les évènements des dernières décennies ont « déboussolé» un grand nombre d’individus, lesquels se sont réfugiés vers ce qui leur semblait être une solution, adhésion à des partis politique, des blogs ou sites Internet, des clubs de sport, tir sportif, sports de combat.

Les émeutes de 2023 et l’explosion de la délinquance va encore renforcer les inquiétudes et donc les réactions.

Ainsi divers mouvements sont nés ou se sont développés, parmi ceux-ci le survivalisme, dans le passé, pendant la guerre froide par exemple, les adeptes du survivalisme étaient principalement dans la crainte d’une guerre nucléaire. Aujourd’hui ce sont plutôt des évènements climatiques ou sanitaires qui motivent les survivalistes. Ces gens qui se préparent à la fin du monde étaient souvent moqués ; ces dernières années cependant, l’effondrement économique prévisible, visible même, l’invasion migratoire encore plus visible, le développement de la violence ont provoqué de nouvelles adhésions à ce mouvement. On ne sourit plus en entendant le mot survivalisme, on s’y intéresse. Ce dernier semble de plus en plus intégrer des techniques d’autodéfense, on craint la guerre civile, laquelle est même évoquée publiquement et en plus haut lieu, les attentats islamistes et la violence des banlieues sont passés par là ; c’est logique.

La première chose que cherche l’être humain après la satisfaction de ses besoins naturels de survie, manger, boire, c’est la sécurité, doutant que l’état puisse le protéger, l’individu cherche une alternative, en se regroupant autour d’une organisation semblant pouvoir lui assurer une alimentation quoi qu’il arrive et une plus grande force de défense par le groupe en cas de problème de sécurité physique.

L’adhésion à des partis politiques nouveaux ou relativement nouveaux comme le FN devenu RN ou Reconquête ont aussi fait partie de la réaction, une grande masse de la population semblant croire que l’expression démocratique pourrait être une solution. Cela pourrait être ou devrait être le cas mais c’est sans compter sur les embuches émises par le système en place, diabolisation, remplacement d’une partie de l’électorat de souche, confiscation du pouvoir par des structures supranationales.

Il est probable qu’à terme, un bon nombre des militants de ces partis sentant l’impossibilité d’arriver au pouvoir ou la stérilité qui risque de suivre  leur arrivée au pouvoir, rejoindront de nouveaux bataillons de communautaristes alternatifs. Déjà les éléments les plus radicaux des idées patriotiques et identitaires se regroupent en communauté d’affection à travers de micro partis politiques ou des associations. Ils semblent mûrs pour adhérer à une communauté, la communauté des Français de souche.

A côté de ces tendances, il y a la masse des gens qui préfèrent regarder ailleurs ou feignent de ne pas voir, de ne pas croire. D’autres, cependant, en quête d’une identité, deviennent parfois écolo radicaux, végans, se plongent dans des mouvement féministes souvent douteux ou LBGTistes, eux aussi se communautarisent. Sans oublier des communautés étrangères liées à l’invasion migratoires de ces dernières décennies, la France de demain ainsi que tous les pays occidentaux, sera, seront communautaristes.

Pour revenir au camp patriote et identitaire, les éléments les plus conscients de la situation, les plus éduqués sur le drame que nous vivons, les éléments les plus radicaux diront certains, représentent déjà une grande masse. Si on additionne les adhérents des principaux partis, les membres de partis politiques considérés d’extrême droite, les lecteurs de revues comme VA, les téléspectateurs de Cnews, de TVL, RR, RL, Fdesouche, Breizh info etc. les suiveurs de bloggeurs tel Rochedy, Papacito et bien d’autres,  il est difficile d’en évaluer le nombre. Cependant on peut supposer, qu’ils pourraient être 2 ou 3 millions.

Pour l’instant, ces millions de gens n’ont peu ou pas conscience qu’ils pourraient former une communauté, laquelle en s’organisant pourrait non seulement peser sur l’évolution de la société, mais aussi leur offrir une sorte de salut qui leur permettrait d’ores et déjà de vivre entres eux une certaine victoire de leurs idéaux. Vivre c’est combattre disait Venner, se battre c’est bien, mais gagner c’est encore mieux, mais surtout se battre en voyant la victoire impossible, peut être traumatisant. S’organiser en communauté d’affection, au niveau économique, politique, culturel, éducatif peut donner un sentiment de victoire indispensable à son équilibre, dans ce monde Occidental qui semble évoluer vers les abimes.

L’avenir de l’homme blanc occidental semble évoluer dans une forme étendue de survivalisme communautaire.

 

 

 1,088 total views,  2 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. C’est ce que je défends
    Retrouver notre ethnicité française. Recréez une communauté communautarisme française, avec le principe phare de la Réciprocité !
    Seul moyen pour moi de contrer et détruire l’islam et les mondialistes, avec comme guide un grand chef patriote bien sanguinaire…

  2. Le principal gros danger actuel est une guerre civile , la surprise sera d’autant plus déboussolante que nous faisons confiance a des irresponsables dans le déni du même niveau que ceux qui nous disent que la terre est plate . Pourtant ce n’est pas les signes annonciateurs qui font défaut , ensuite tous les problèmes de survivalisme vont en découler lors qu’il y aura le bordel autour de nous a commencer par l’eau avant notre sécurité mais qu’il faudra réglé aussi rapidement .

  3. Vivre en communauté dans ces temps troublés est la meilleure solution pour faire face à la folie Gauchiste qui fait des ravages dans notre pays avec l’idéologie sans frontiériste , LGBTQ+ et autres dingueries d’une Extrême Gauche diabolique et Anti français !

  4. l ouma ( nation musulmane internationale) et le communautarisme des musulmans ( et ne devant respecter que la charia, supérieure aux lois des hommes)était déjà imposé par mahomet On le vit aujourd hui en France et il devient difficile aux médias de le cacher Pour les autres, Le multiculturalisme et la mondialisation entrainent le repliement sur des valeurs culturelles et économiques communes donc une société avec des territoires séparés claniques( Liban etc mais aussi moyen age)qu il faudra défendre Le pouvoir central, la France actuelle, la république disparaitront

  5. Pas mal de gens se préparent a vivre des jours difficiles car ils sont sûrs d’une seule chose quand ça va péter ils ne pourront compter que sur eux mêmes , les “zélites” ne prendront JAMAIS les décisions qui s’imposent ils n’ont pas de couilles et croient toujours possible une négociation avec le diable .

    • Marcel, les politiques ont PACTISE avec le diable en question !! c’est pourquoi, comme tu l’écris très bien, “lls ne prendront JAMAIS les décisions qui s’imposent ” !!

      En cela, dans les faits, ils ont suivi l’agenda donné par les mondialistes, et la dernière POURRITURE qui est à la tête de l’état français, est là pour LIQUIDER le pays France, et fait tout pour que le francaoui ne le comprenne que …TROP TARD !!!

      Pour que tu comprennes aussi, et bien mieux la situation actuelle :
      http://www.armee-media.com/2018/11/10/42729/

      Général Gomart : « l’invasion de l’Europe par les migrants est programmée, contrôlée et acceptée »

      Donc les politiques SAVENT, et depuis toujours, et pour cause, tous les présiflans après le Général de GAULLE ont TRAHI, en accompagnant l’invasion muzz, EURABIA oblige !!

      https://resistancerepublicaine.com/2019/11/04/pourquoi-ont-ils-choisi-lislam-pour-nous-exterminer/

      A DIFFUSER partout et en permanence …

      • C’est quoi un présiflan ?
        Il y a un PLAN que tous les présidents suivent.
        Je crois qu’on les informe après leur élection, du plan qu’ils doivent suivre et pour lequel “on” les a choisis.
        Ce qui expliquerait l’abîme qui sépare les promesses électorales des réalisations post-électorales.
        Les mondialistes choisissent un type, ils lui promettent le siège de président, à condition qu’il suive le programme qu’ils lui communiqueront après élection.

Les commentaires sont fermés.