298 élèves en abaya, c’est 100 fois la provocation des 3 élèves voilées de Creil en 1989

Ils sont là à se rengorger, à pavoiser “seulement 298 élèves en abaya“.

298 ? Mais c’est énorme. Mais c’est infiniment trop, à l’heure où la France entière, les journaleux, les ministres, les mosquées ne parlent que de cela.

298 c’est 100 fois le scandale des 3 élèves voilées de Creil, en 1989. A l’époque il y avait infiniment moins de musulmans que maintenant. A l’époque la laïcité et la République n’étaient pas encore de vains mots.Et pourtant, pendant 15 ans ça a été la partie de bras de fer entre islamos et laïques, avec la peur panique des socialauds de paraître racistes. Jospin n’a-t-il pas avoué qu’il se fichait du voile comme de sa première paire de chaussettes ?

https://www.radiofrance.fr/franceculture/30-ans-de-l-affaire-du-foulard-de-creil-le-voile-de-la-discorde-7058333

Alors oui on peut s’attendre au pire…

On a vu la suite en 1789… avec le même genre de politiques dhimmis, se récriant ouvertement, histoire de caresser les LR dans le sens du poil (Macron n’a pas la majorité, il a besoin des LR au Parlement…) tout en offrant la France sur un plateau aux islamos, tout en se couchant devant la progression fulgurante de l’islam.

C’est 298 preuves que, en France, nombre de musulmans se fichent complètement des lois, de la laïcité, des règles de la République française. Ils se fichent aussi de Macron et compagnie mais ça c’est pas nouveau et ils ont de bonnes raisons, ils savent qu’ils peuvent tout demander nos dhimmis de compétition.

Faut-il rire ou pleurer ? 298 élèves sont arrivées avec leur abaya. Elles savaient qu’elle était interdite… cela n’a pas empêché les proviseurs de leur servir la soupe, d’user leur salive pour leur expliquer pourquoi c’était interdit. Elles le savaient. On aurait dû leur fermer la grille au nez sans un mot au lieu de leur faire des courbettes et de perdre son temps à expliquer ce qui est interdit.

Cerise sur le gâteau, Attal mobilise tout un staf de  “personnels formés” et des “équipes valeurs de la République des rectorats”  qui doit une fois de plus nous coûter la peau des fesses… Mais il n’en a cure. Le ridicule ne tue pas.

Malgré la consigne, 298 élèves se sont présentées vêtues d’une abaya, selon Gabriel Attal, invité ce mardi matin sur BFM TV-RMC. «Il y a eu toute cette phase d’explication de dialogue et une très grande majorité se sont conformées à la règle», a détaillé le ministre de l’Éducation nationale. Reste que 67 jeunes filles ont refusé de se «conformer à la règle» à l’arrivée dans l’établissement. «Elles sont rentrées chez elles. Dans les prochains jours, elles reviendront et on verra si elles se sont conformées à la règle», a-t-il poursuivi.

Les chefs d’établissements devraient être à nouveau confrontés au refus de certaines élèves, ce mardi et mercredi, lors de la rentrée des lycéens de première et terminale. «Mes services vont rester mobilisés pour expliquer les choses. On a envoyé dans les établissements où l’on sait que ces situations se présentent des personnels formés et des équipes valeurs de la République des rectorats», a fait valoir Gabriel Attal.

https://www.lefigaro.fr/politique/rentree-scolaire-67-eleves-ont-refuse-d-enlever-leur-abaya-annonce-attal-20230905?origine=VNE19001&utm_source=WM&utm_medium=email&utm_campaign=premium_edito_envoi-recrutement-welcoming_2021_article&utm_content=article_maquetteAga_source=VNE19001_edito-email-WM

.

.

INFO EUROPE 1 – Port de l’abaya : aucun incident majeur pour la rentrée malgré des tentatives de contournement

ean-Baptiste Marty / Crédit photo : MAGALI COHEN / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP , modifié à

En ce jour de rentrée des classes, le port de l’abaya était particulièrement scruté par les chefs d’établissement. Selon une note du renseignement non définitive, qu’Europe 1 s’est procurée, aucun incident majeur n’a été détecté, malgré quelques “tentatives” de contournement de l’interdiction.

C’était une rentrée scolaire sous le feu des projecteurs. 12 millions d’élèves du premier et du second degrés ont pu découvrir ce matin leur nouvelle classe, le tout, sous les yeux attentifs des chefs d’établissement. Et pour cause, depuis l’annonce de Gabriel Attal à propos de l’interdiction de l’abaya en milieu scolaire, une tenue traditionnelle propre à la religion islamique, des appels sur les réseaux sociaux avaient été émis pour contourner cette nouvelle mesure. Et le ministre de l’Éducation nationale s’est félicité du bon déroulement de cette rentrée scolaire.

Des élèves reconduits à la sortie

Selon une note provisoire du renseignement territorial qu’Europe 1 a pu consulter, la fermeté de Gabriel Attal a, semble-t-il, porté ses fruits. Aucun incident majeur n’a été identifié sur le territoire national. 298 élèves se sont présentées en abaya lundi, 67 ont refusé de la retirer, a annoncé Gabriel Attal mardi au micro de nos confrères de BFMTV.

Si quelques actes isolés de rébellion ont été observés, leur nombre reste “très limité” à l’échelle nationale. Dans chacun de ces cas, les élèves concernées ont alors retiré leur tenue au profit d’un autre vêtement jugé approprié. Ce fut notamment le cas dans les lycées Arène et Rives Gauche à Toulouse, au lycée Descartes à Champs sur Marne, au lycée Pierre Forest à Maubeuge ou encore au lycée Pierre Mendes France à La-Roche-sur-Yon.

 

Certains élèves n’avaient pas de vêtements pour se changer ou ont tout simplement refusé de troquer leurs tenues traditionnelles contre un accoutrement autorisé dans l’enceinte de leurs cités scolaires respectives. Face à ces cas de figure, les chefs d’établissement ont été contraints d’appliquer les nouvelles règles fixées par le ministre de l’Éducation nationale. Au collège Jules Verne à Maubeuge, le principal de l’enceinte scolaire a convoqué les parents d’une jeune élève de 6e après le refus de cette dernière d’ôter son abaya. Après avoir accepté d’enlever son voile, mais pas son abaya, une élève du lycée Descartes à Champs-sur-Marne a été raccompagnée à la sortie de l’établissement, engendrant son mécontentement et “qualifiant l’Éducation nationale d’islamophobe”. À Corbeil-Essonnes, une collégienne et sa mère ont été reconduites à l’entrée du lycée Doisneau.

Des tentatives pour contourner la mesure

Des tentatives de dissimuler l’abaya ont également été remontées par le personnel de l’Éducation nationale. À Oignies, au lycée professionnel de Joliot Curie, deux jeunes filles voilées et extérieures à l’établissement sont parvenues à s’introduire dans une classe avant d’être repérées. Autre tentative au lycée Apollinaire à Nice où une jeune fille a tenté de rentrer en classe avec le vêtement traditionnel sous ses habits. Enfin, des tracts et affiches dénonçant cette interdiction ont été distribués et collés à proximité de certains établissements. À Blois, un groupe féministe a collé une affiche sur laquelle on pouvait lire : “Abaya ou crop-top, la grande cause du quinquennat, c’est le textile ?”.

https://www.europe1.fr/societe/info-europe-1-port-de-labaya-des-dizaines-dincidents-a-nice-maubeuge-ou-encore-blois-lors-de-la-rentree-4201893?at_medium=Fan+Page&at_campaign=Twitter&at_creation=Europe+1

 990 total views,  1 views today

image_pdf

32 Commentaires

  1. je comprend très bien qu’elles ne veuillent pas se soumettre aux lois de la république ! comme je comprendrais très bien que nous les raccompagnons au delà de la frontière, avec leurs parents qui n’ont pas su les éduquer, ou qui les incitent même a contrevenir aux lois du pays qui les accueille

  2. Photo de 1989 : où sont les petites Françaises ??? Je n’en vois pas, ça commence fort à Creil, cette année-là.
    Pourquoi sont-elles aussi moches ? Pensent-elles s’embellir avec le torchon sur la tête ??
    Qu’est-ce qui nous oblige à garder ces sous-merdes dans le pays ?
    On ne doit plus s’étonner de la baisse dans les classements PISA ou autres, le QI de ces sous-développées fait baisser la moyenne nationale.

  3. La bagarre est entamée pour l’année.
    A mon avis, ça ne fait que commencer.
    Dire qu’il n’y a pas eu d’incident est faux. Un proviseur a été tabassé par trois “individus”, devant l’entrée de son lycée.
    et ce ne doit pas le seul.

  4. Il faut faire comprendre à ses petits connasses en abaya que ici ,c’est la France pas l’Afghanistan ,marre des provocations de ces petites connasses et leur fichu accoutrement horrible qui ressemble à un sac poubelle.Quand tu vas chez eux tu dois de conformer à leur immonde religion,au risque de subir des sanction,voir la mort.Si’elles aiment la provocation avec leur sac poubelle,les profs devraient ne pas les considérer comme élève.Pas de correction d’interro,pas d’explications des cours si l’élève n’a pas compris,pas de diplômes, certificats, faire comme si elles n’existaient pas

  5. On parle beaucoup de harcèlement …Jusqu’à quand les français (français…) vont-ils tolérer cet intolérable et incessant harcèlement mahométan ?!
    Les personnes qui s’éclatent dans leur “belle religion” peuvent toujours quitter le “pays des allocations” et se rendre en Afghanistan ou en Iran : elles pourront s’y épanouir totalement et vivre dans leur chair la charia…

  6. Je le dis et redis, tant qu’on aura pas la volonté une fois pour toute d’exiger que seuls les tenues occidentales sont autorisées en France dans tout espace public nous aurons ces problèmes de prosélytisme islamiques. Et dans l’enceinte des écoles, collèges et lycées uniformes obligatoires. Les travailleurs dans les entreprises sont bien obligés de se conformer souvent à l’uniforme non? Pourquoi pas les écoliers ? Mais il faut des valseuses bien accrochées et ces énarques en sont dépourvus.

  7. 298 cas déclarés, mais combien d’autres passés sous silence par les chefs d’établissements qui les ont laissées rentrer ?

  8. Ça pose problème aux francons parce que ça se voit.
    Peuple de tarés, dégénéré qui accepteraient de se laisser plumer si ces gens s habillaientcomme eux.
    Les mêmes qui rendent responsables de la crise du logement les résidences secondaires où locations saisonnières.Ca donnerait sa chemise aux étrangers mais crèvent de jalousie quand ils voient des Français avoir un peu de bien.

  9. Elles n’ont rien à imposer ,c’est pas la peine d’insister 298 qui se sonts pointées et alors ? Dehors ! c’est interdit y a pas a discuter, ni à expliquer ,elles savent très bien ce qu’elles font ,on est en France, pays laïc, et encore une fois c’est interdit point barre.

  10. Je me répète mais j’en suis tellement convaincu, La pseudo interdiction de la bâche musulmane appelée abaya est un leurre macronneux, à dessein de donner le change sur l’inébranlable volonté de ne pas stopper l’islamisation de la France. L’apport massif de main œuvre principalement africaine, a toujours été le désir de nos multinationales seulement patriotes si le coût de la production en dépend. Qu’espérez vous d’un macron qui baigne dans ce jus? Alors l’abaya je m’en fout, peu importe si l’école s’islamise en même temps que la France, le milieu enseignant a ce qu’il mérite après avoir léché en masse la sociale démocratie gauchisante. Sauf que Samuel Patty a bouleversé la bien-pensance compatissante, et qu’aujourd’hui on ne dit rien du côté des enseignants résolument braqués sur le vote nationaliste, populiste, fasciste, mais qui en cachette se triture le cervelet à propos d’une possibilité de basculer dans le vote moralement interdit. Laissons les murir, il n’y aura plus le moment venu, que de les cueillir sans efforts.

  11. C’est juste la preuve de l’invasion islamique en “Francistan” ( je ne sais plus comment nommer ce pays ).

  12. Ces gamines tiennent tête au chef d établissement.
    La question est : quel est leur niveau scolaire ? Leurs notes ?
    QI niveau huître ?
    Pourquoi les empêcher de se cacher dabs de gros sacs ? Qu’ elles les portent loin du lycée !!!! L air sera plus frais .

    • Bonjour,

      En attente, comme d’habitude, pour que Christine puisse le lire.

      (Le modérateur).

  13. Il gagneront à la longue. Ce qu’il faut, c’est scolariser uniquement les enfants de nationalité française issus de parents français eux aussi.

    • Argo. Européens ou Asiatiques quand-même. Les quelques élèves Espagnols, Italiens, Portugais, Anglais, Chinois ou Japonais ne posent aucun mais AUCUN problème.

  14. De toute façon, pour moi, pas d’école pour ces gens-là. Instruire des gens réfractaires à notre culture est une perte de temps et d’argent. Donc plus de problème d’abaya ou autres âneries coranesques.

    • On ne peut pas scolariser les enfants français de parentS francais uniquement .
      Pensez aux enfants dont un des deux parents à une autre nationalité.
      Cependant, il faudrait diriger les eleves sur des voies différentes et pas tous au collège.College 1 avec un excellent niveau qui donne accès au lycée, collège 2 moins dur et possibilité de se rattraper pour pouvoir aller au lycee sinon lycee professionnel de bon niveau et puis collège 3 ( super facile avec des bonnes notes ) qui donne accès à une école professionnelle (–> technicienne de surfaces, cariste,nettoyage et propreté des rues et des espaces verts …..

  15. Les chiffres sont parlant. Le problème c’est que l’école n’a pas pour priorité d’apprendre à compter ni lire ni réfléchir.

  16. Les 67 qui ont refuser le retrait de leur abaya, que va t’il se passer, le bras de fer commence ?
    A suivre!

  17. Il serait intéressant de connaître le parcours des trois élèves islamiques, qui, en 1989, ont porté le voile pour afficher leur religion musulmane et provoquer l’état français (merci Jospin). Elles doivent bien avoir, aujourd’hui, 48 ans. Donc, que sont-elles devenues? Retour au bled (j’en doute)? Mère de famille (combien d’enfants?)? Physicienne? Chimiste? Médecin? Rappeuse? Mathématicienne? Enseignante (en quoi)? Formatrice de banlieue? Liste non exhaustive.

  18. Ce n’est pas un accompagnement vers la sortie qu’il faut, mais à la frontière pour tous ces ennemis parasites de la France!

      • Amelie, les mettre à la mer en direction des côtes nord africaine, c’est ce qu’aurait proposé mon beau beau-frère si il était encore de ce monde.

  19. Pour moi c’est 298 familles qui auraient dû être expulsés. Et 298 mosquées rasées. Point barre. Ils ne comprennent que la force, et la force revient à la France, point barre. Mééééé avec les dhimmis de compétition qui nous gouvernent, c’est pas gagné. On se demande qui commande, pour le moment ce sont les muzzs, mais jusqu’à quand ça va durer.

  20. Ils doivent bien se marrer les coraniques (la france): voir la France se coucher devant des élèves-fatmas en abayas, venir la provoquer aux portes des collèges et des lycées. Que de salamalecs de la Communauté éducative (sic) pour tenter de faire entendre raison à ces filles qui, à 70% (cf.sondages), placent la charia avant la (r)épublique. Macron le Petit et toute sa clique de courtisans bien nourris (pas besoin de restos du coeur pour eux) n’ont pas compris que toutes ces futures mères de familles nombreuses sont déjà dopées et endoctrinées par le milieu familial, islamique jusqu’à l’ADN. Le musulman ne respecte que la force, et la France est faible, lâche, peureuse. On doit bien se marrer chez les frères et dans les 2.000 mosquées. Les français de papier doivent bien se gondoler devant une France en carton… En Macronie, l’Islam fait son nid.

  21. Le pire c’est qu’elles viennent se pavaner en disant qu’elles ne comprennent pas et l’abaya c’est juste une robe ample. C’est plutôt un sac poubelle qu’elles enfilent. En occident on a une autre conception des robes.

  22. 298 élèves viennent en Abaya pour le premier jour de la rentrée scolaire histoire de provoquer le gouvernement Français et les tenants de la laïcité et de la neutralité dans les écoles mais ces 298 MUZZ obsédées par l’abaya cherchent à conforter l’idée que l’Abaya doit être la norme et qu’elles essaient de convertir des jeunes Françaises à l’islam radical sous ordre des Frères musulmans et des Salafistes qui prennent de plus en plus de pouvoir pour coloniser la France avec l’islam où la contradiction théologique règne en maître. Cette provocation de ces jeunes filles prouve qu’elles veulent défier l’autorité et qu’elles sont capables du pire pour imposer Allah Akbar aux Français même par le meurtre. Islam attention danger!

  23. la 1ere fois :un avertissement , la 2eme fois: exclusion d’un mois ,la 3eme fois: exclusion définitive et suppression de TOUTES les allocs!!!!!

Les commentaires sont fermés.