Bordeaux : un agresseur aux 50 méfaits mais toujours libre : « Français » ? mais certainement pas de « culture française » !

Atroce cette vidéo de l’attaque scandaleuse à Bordeaux, une agression des plus lâches car l’agresseur jeune, grand, fort a violenté sans aucune retenue une femme de petite taille et âgée de plus de 70 ans et, comme cela ne lui suffisait pas -peut-être pour se vanter plus tard de son beau tableau de chasse-, a mis à terre et traîné sans ménagement une gamine d’une dizaine d’années qui, heureusement a pu, au grand dam de son kidnappeur, s’échapper ! « Oh, mais, plaident déjà ses défenseurs sur les TV, c’était pour voler le collier de la grand-mère mais pas pour enlever la gamine… » Qu’en savent-ils ? Avec des telles personnes, cet homme n’a pas besoin d’avocat !

 

Un tel agresseur fait partie des plus vils de notre espèce humaine -personnellement, je l’écarte, je le mets hors de la communauté des humains !-

Mais, je suis rassuré, comme il a pu -grâce à la vidéo de l’immeuble !- être arrêté, je sais que les juges qui sont intraitables -ne riez pas !- face à un tel homme sans aucune barrière… je sais du moins j’espère -ok, en fait, je crains le pire : que ces juges ne le punissent pas et se contentent de lui accorder un simple… rappel à la loi et le remettent en liberté. Cela afin qu’il ne soit pas traumatisé par un séjour en prison où il risquerait, le malheureux, -à l’image des « pointeurs » !- de subir quelques « réprimandes » plus brutales -le malheureux !- que celles qu’il a infligées à ses malheureuses victimes !

À noter que celles-ci, à l’heure où j’écris, n’ont toujours pas reçu le soutien des associations… féministes, oui, celles qui, en principe s’occupent des femmes agressées par un homme. Que me dites-vous ? Qu’il faut que ce soit un « homme blanc de 50 ans », ah, oui, exact ! Il est donc normal qu’elles ne réagissent pas puisqu’il s’agit d’un homme qui… n’a pas 50 ans ! Ok !
Pour ce qui est de notre agresseur « présumé », s’il allait, le pauvre en détention, le « rappel à la loi » des autres détenus serait d’une autre nature que le « rappel » des juges qui, eux, ne se rappellent jamais des « rappels » qu’ils accordent à des individus pourtant dangereux pour chacun et surtout chacune d’entre nous !
Mes confrères journalistes ont tout de suite précisé : « Il s’agit d’un Français né en France ! » Ok, mais s’agit-il d’un Français « simplement » né en France et à qui les parents venus d’ailleurs ont donné, lors de son éducation, une culture autre que celle que connaît la France depuis des millénaires ? Ou est-ce vraiment un Français né de parents français qui ont bénéficié, ce dont je doute, d’un bain en notre culture française, celle qui s’est forgée, qui nous a forgés après nos parents voire nos ancêtres parfois sur quelques ou sur de nombreuses générations depuis des siècles ! En revanche, je loue ceux venus d’ailleurs et qui ont su s’assimiler à notre culture ! Ceux qui vivent comme nous, que l’on rencontre aux bistrots, dans la rue et qui vivent comme la majorité entre nous.

Mais cet agresseur même s’il est Français que ce soit simplement « parce que né en France » ou Français d’une famille bien française depuis des siècles (il s’appelle Brahima…), un tel agresseur d’une enfant et d’une personne âgée, ne mérite pas d’être Français, c’est-à-dire de faire partie de la…, de NOTRE COMMUNAUTÉ FRANÇAISE ! Du moins si la loi le permet mais j’en doute, surtout pour une broutille de différend entre un brave homme, peut-être sous l’emprise, le malheureux, d’un « réconfortant » et deux personnes qui semblent sur la vidéo -quel scandale de leur part !- se méfier de cet homme, certainement parce que d’une autre teinte ! Ne serait-ce pas leurs regards « agressifs » vers ce brave jeune homme qui a déclenché chez lui une brusque réaction de simple défense ?

Soyons rassurés car, c’est certain, les juges vont savoir se montrer intraitables envers ce « Français » comme envers tous les agresseurs blancs de peau, les célèbres « Caucasiens » ou ceux aux yeux bridés, les « asiates », quelle que soit la couleur de la peau, ce n’est pas cela l’important ! Ce qui est important, ce qui est grave, c’est de perpétrer ce genre d’agression aussi lâche ! Mais je crains qu’il ne tombe sur des juges « compréhensifs » dont le verdict même si ce n’est pas un « rappel à la loi »… (qu’en ont-ils à faire de la loi ceux qui reçoivent un tel « rappel » ? Un « rappel » est, selon le Petit Robert, « la répétition qui renvoie à une même chose » !

Or, puisque ce genre d’agresseur ne connaît pas la loi en ce domaine et qui, en plus, n’en à rien à faire -ou, plus précisément, n’en a rien à foutre !-, le « rappel » d’une loi dont il ignore tout tombe dans un puits sans fond ! D’autant que l’intellect de cet agresseur ne doit pas être celui défini par Valéry selon lequel il faudrait « dans l’ordre de l’intellect, acquérir un art de penser »… L’intellect d’un tel individu ayant la lâcheté de s’en prendre à des victimes sans défense qu’il soit de type caucasien ou asiate ou africain ou autre, n’a aucun fond voire n’a jamais eu le moindre fond pouvant accueillir quelques bribes du célèbre « vivre ensemble » c’est-à-dire vivre en société, qui plus est en notre société de culture française !

Il y a quelques jours, Françoise Frémy, maire-adjoint (sans « e » car elle-même est sans « eux », ses électeurs !) de Bordeaux, membre du Part Socialiste, se voulait -ce qui est un comble pour une élue !- fataliste face à un conseiller municipal d’opposition lui demandant ce que pensait faire l’équipe dirigeante face à la violence à Bordeaux. Prenant une attitude d’une désinvolture inattendue, Mme Frémy, sans frémir, ne trouva que cette réponse sur un sujet inquiétant la majorité de ses propres électeurs comme la plupart des Français : « Se faire agresser, ça arrive à tout le monde »
Nous pourrions lui poser la question : « Si vous dites « à tout le monde », c’est donc que cela vous est arrivé à vous également, donc pouvez-vous nous dire où et quand ? »
Et cette élue a osé ajouter :
« C’est pas de suite qu’on va régler le problème… »

Voilà qui a dû rassurer ses administrés. Dont cette septuagénaire et cette gamine ! Elles ont eu la preuve que cette élue, membre de l’équipe dirigeante de la mairie de Bordeaux, n’en a peut-être pas « rien à foutre » mais qu’elle est totalement inapte voire inepte (personne « qui dénote l’absurdité, la sottise ») à faire diminuer la délinquance et encore moins à la réduire au minimum dans sa ville. On ne peut s’occuper à la fois du sapin de Noël, pardon « le sapin de fin d’année » et courir après de simple voleur qui n’ont que cinquante méfaits à leur casier ! Rappelons qu’aux États-Unis, à la troisième condamnation, c’est la perpétuité ! Même si la troisième est suite à un délit mineur ! (voir RR du 17 mai 2023 : Aux Etats-Unis, l’auteur de la fusillade de Villerupt Abdelkrim aurait risqué 46 fois la perpétuité !)

Xavier Bounine du syndicat Alliance Police Nouvelle-Aquitaine, a révélé mardi aux Grandes Guerres sur RMC Story, que l’agresseur (« présumé » que la loi nous contraint de préciser ! La blague…) a déjà un « palmarès » d’une cinquantaine de délits à son actif et quasiment aucun peine : « Il est toujours dehors et très connu à Bordeaux ! », ajoute un autre auditeur ! Et la consultation des téléspectateurs est sans bavure : 90% (9 Français sur 10 !) de « oui », c’est une caractéristique de la décivilisation ! Les 10% qui ont répondu « non » ont dû se tromper à moins qu’il ne s’agisse de représentants du monde judiciaire ou sont eux-mêmes agresseurs !

Quant aux médias, quel scandale !

La 2 ouvre sur l’agression à Bordeaux mais dans son titre de présentation c’est : “Certains parlent d’une récupération indigne !”Ne retenant non la gravité de l’agression mais la “récupération” comme pour la malheureuse Lola !!! Et surtout, c’est un… Français, a fortement insisté de présentateur !Et les 2 seules réactions qu’ils ont passées : Marine Le Pen qui proteste et, derrière, celle du maire de Bordeaux qui, lui, ne veut pas commenter ces réactions “indignes” -ce qu’a retenu le présentateur du JT. Ensuite, sur la vidéo floutée par la  2, le cache est si gros que l’on ne voit quasiment que les jambes d’une teinte  curieusement presque rose, à croire qu’ils en ont retouché la teinte !!!

JACQUES MARTINEZ, Journaliste retraité, RTL, AFP, le Figaro, le Parisien…

 1,975 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. Et alors, les gauchiasses vous diront que ça n’a rien à voir avec l’immigration, car il est français, né en France.
    Si je calcule, vu qu’il a 30 ans, sa naissance a eu lieu durant le double septennat calamiteux du vieux cancéreux bigame, le premier socialiste d’une longue série de présidents catastrophiques.
    Et comme la loi n’a pas été changée, mais plutôt renforcée en vue de naturaliser plus vite, on va “s’enrichir” à vie de ces pauvres déchets de l’humanité.
    Il faudra faire une loi rétroactive pour remigrer cette populace exogène parasitaire.

  2. Sur un autre sujet (cyber-escroquerie dans les Yvelines à Mantes la ville) j’ai lu sur un site d’infos régionales que l’un des deux lascars écopait d’une “comparution immédiate”…différée !

    Un peu comme à l’hosto.

  3. des français comme ça j’en cague tous les jours des étrons puants qui n’ont pas leur place ici quoi qu’en dise les islamos gauchistes

  4. ces gueules d’empeigne ne seront jamais français, un jour on les sortira manu militari

  5. On va arrêter de se laisser piéger par l’argument du fameux “Françé comme vous et moi”.

    La CNI est pour eux l’équivalent de la carte magnétique pour la chambre d’hôtel : c’est en fait un titre de séjour illimité (et de la CB pour accéder au distributeur).

    Si vous logez à l’hôtel de la plage, vous ne vous sentez par pour autant plagiste.

    CNI ou pas, ils se pensent comme des étrangers vivant en France. Pas comme membres de la communauté, la (attention, gros mot) Nation des Français.

    On a tout fait pour nous le faire oublier en crachant dessus, en l’associant à l’esstraîme-drouâte : mais la nation, au sens originel, c’est tout simplement… la famille.

    Éventuellement la famille étendue, le clan, la tribu : cf les “12 nations d’Israêl”. Une famille qui est solidaire : c’est la fameuse “fraternité”. Fraternité qui règne entre les citoyens de la Nation – les membres de la famille – elle n’a rien à voir avec les “droits de l’homme” – autre dévoiement du sens originel, et n’a pas vocation à être universelle contrairement à ce que les gauchistes essaient de faire croire.

  6. Et c’est là qu’il faut nettement se poser la question: à partir de combien de méfaits un agresseur peut prendre de la prison ferme ? D’ailleurs, cette question a fait débat hier dans l’émission de Bercoff sur Sud Radio.

  7. La déclaration du maire escrolo Hurmic est on ne peut plus claire. L’inconscient a encore parlé (le fameux lapsus révélateur).

    ” Ne comptez pas sur moi “.

  8. Et je ne sais pas pourquoi, mon petit doigt me dit que même si j’avais essayé, je n’aurai jamais pu atteindre les 50 condamnations de toute ma vie comme le truc foncé qu’on voit, vu mon nom et ma couleur.

  9. C’est où comme pays ?
    Contrairement aux amerloques, on n’a pas le droit d’être armé car la dame a tout de suite senti le danger et peut-être qu’avec un derringer…

  10. Français, quand j’entends ça, ça me rend dingue, en quoi ce mec à quelque chose à voir avec notre nationalité ? par contre il a bien agressé de vrais Français, ça il n’y a aucun doute ?

  11. Il est Français comme moi je suis l’Impératrice de Chine.
    Je vais vous raconter une chose : mon père est né en France mais ses parents étaient encore, à l’époque, des Italiens, venus de leur Piémont natal. Ils n’ont pris la nationalité française qu’à leur retraite après avoir passé toute leur vie en France à travailler et cotiser. Mon père a donc reçu, à sa naissance, la nationalité italienne. Chaque fois qu’il a voulu se régulariser, il manquait toujours un papier, de fait, agacé, il a opté pour le renouvellement de la carte de séjour, bien plus rapide. Mon père, né en France de parents devenus Français, est donc resté Italien jusqu’à sa mort. Mais c’est vrai qu’il ne s’appelait pas Rachid ou Brahim…

  12. À Bordeaux la Racaille étrangère bat son plein et l’agression d’une grand mère et de sa petite fille par une chance pour la France qui s’appelle Brahima ou un truc comme ça en tout cas c’est un migrant qui a commis cette agression et les Gauchos des médias dominants d’extrême gauche soutiennent cette agression voir occulter cette agression pour ne pas détruire leur mantra immigrationiste au détriment de la vérité et de dénoncer cette Folie immigrationiste. D’ailleurs quand des français dénoncent l’immigration de masse et les agressions commis par des migrants là c’est de la récupération d’extrême droite mais les Gauchos ne font-ils pas de la récupération politique ? Pierre Hurmic est complice de cette agression et de l’insécurité à Bordeaux !

  13. Aaah, comme c’était bien jusqu’à la fin des années 60 : il existait la RELÉGATION, c’est à dire qu’au bout de 10 condamnations, c’était le bagne à perpet… Mais les juristes des années post-68 ont fait pleurer les chaumières sur le cas d’une pauvre mère de famille, condamnée au bagne pour avoir voler plusieurs fois (donc >10) des épiciers pour nourrir ses multiples enfants. Maintenant, on peut voler, violer, tuer 10,20,30 fois sans problème, la multi-récidive est le fait de cas sociaux dont il faut s’occuper pour les “réinsérer” et leurs crimes sont dus au déséquilibre mental qu’il ne faut pas condamner…. Dura Lex sed Lex. Merci messieurs les politiques, Ô ministres “intègres”

  14. J’ai pu apercevoir vaguement le quidam. Plus le prénom, tout ça fait vraiment français. Question, il avait des parents et il était SDF ? Plus psychopathe. On laisse les malades mentaux se promener en liberté. Par contre, personne ne s’inquiète du traumatisme des victimes. Elle est belle, la France de Macron, un coupe-gorge. Ce genre de type agresse mon épouse devant moi, je lui fais la peau, malade ou pas. Et tant pis pour les réactions des bien-pensants, je m’en tamponne le coquillard. Légitime défense.

  15. Les juges n’auront pas à lui “infliger” un rappel a la loi, puisque ce “français né en France de parents français, qui l’ont prénomme Brahima”, a été placé en unité psychiatrique. Bonne nuit les petits…

    • ca c’est ce qu’ils disent, histoire de ne pas avoir à y revenir secret médical oblige…

    • Eh oui, très pratique l’excuse psychiatrique : un médecin, il y a plusieurs années, a tué 3 personnes lors d’une promenade meurtrière gratuite… très facile de simuler “une folie passagère” pour celui qui sait comment faire et il a pu recommencer son travail médical après un court séjour en psychiatrie !!

      • un psychiatre honnête dira qu’on ne peut pas guérir les maladies psy, on peut tout au plus “stabiliser”, plus ou moins….
        Mais 99 pour cent ont cette prétention de “guérir”, et pour eux faire sortir c’est guérir, avec kes résultats qu’on connait.
        Et le gauchise y très, très, très présent.
        Je pourrais citer plein d’exemples directs!

  16. Désolée une mauvaise manip hier soir a bloqué la possibilité de commentaires sur cet article, c’est réparé vous pouvez à nouveau commenter ! Avec toutes nos excuses

Les commentaires sont fermés.