A New York comme à Paris, pourquoi nos filles se couvrent-elles dans le métro ?

Oui, vous le savez et moi aussi. C’est une question à cent balles.

Mais j’aimerais que nous ne soyons pas les seuls à la poser. J’aimerais que nous ne soyons pas les seuls à y répondre. J’aimerais que toutes les petites nénettes qui défilent sur Tik-tok en déplorant devoir se cacher pour prendre le métro disent précisément à cause de quoi ou plutôt à cause de qui elles le font. Qui sont donc ces “gens bizarres” ? 

 

@seriousactress Subway shirts are the real MVP this summer #nycrules ♬ Blue Blood – Heinz Kiessling

Mais c’est tellement plus facile de déplorer les effets en étant complices des causes. Qui se tait est complice. Une société qui tolère le mal en devient la complice.

Harcèlement : le subway shirt, cette tendance pour “éviter les regards” dans le métro

Pour ne plus subir de réflexions dans les transports, des femmes racontent porter une chemise ample au-dessus de leur tenue. Une technique née à New-York et partagée sur TikTok.

Les températures commencent à monter, en cette fin mai 2023. Les gros pulls d’été et les longs manteaux commencent doucement à rejoindre les placards, remplacés par les tee-shirts, pantalons en lin et autres robes, selon son style vestimentaire.

Malheureusement, ce n’est pas le cas pour tout le monde. En témoigne une nouvelle tendance sur TikTok : le « subway shirt ». Née à New-York, ce phénomène consiste à porter un long tee-shirt, un manteau ou une chemise par-dessus sa tenue.

L’objectif est d’éviter les réflexions dans le métro en cachant sa vraie tenue. D’où le nom, traduit de l’anglais : « le tee-shirt de métro ».

« Éviter les regards bizarres »

« C’est un moyen d’éviter les regards bizarres dans la rame » de métro, explique une Internaute, précisant qu’il s’agit d’une « des règles de New-York », au même titre que se mettre sur le côté quand on ne marche pas sur l’escalier roulant.

Une autre ironise : « maintenant qu’il fait chaud, n’oubliez pas de prendre votre subway shirt. Restez sexy, mais restez à l’abri des gens bizarres ».

« Un rappel à toutes les femmes : n’oubliez pas votre subway shirt à New York. Il fait 85 °F [un peu plus de 29 °C, NDLR.], mais on a encore besoin d’une chemise (qui ne va même pas avec ma tenue) pour se protéger des créatures du métro », indique une autre encore.

Une tendance aussi en France

Contactées par actu.fr, plusieurs jeunes femmes (préférant rester anonymes) assurent faire la même technique en France, mais sans pour autant suivre la tendance.

« Si je rentre dans le métro, je vais m’habiller davantage », résume l’une d’elles, qui « imagine difficilement porter une robe dans le métro ». Justement pour éviter les problèmes de harcèlement.

Une autre précise que « dès qu’il commence à faire nuit », elle fait « très attention à ne pas montrer [sa] peau, à avoir de décolleté ou de robe, pour ne montrer aucune forme ». « Il y a beaucoup trop de fois où on se fait accoster, je préfère me cacher. »

 

Toujours pas suffisant…

Les internautes semblent en plaisanter sur les réseaux, mais l’on dirait davantage des rires jaunes. D’autant que sur le nombre de personnes ayant tenté ce stratagème vestimentaire, ce n’est pas un « sans faute ».

Une TikTokeuse, adepte du « subway tee-shirt », a d’ailleurs publié une vidéo la semaine dernière à ce sujet. Alors qu’elle marche dans la rue, elle montre son « subway tee-shirt » du jour, une longue chemise noire, et se demande si cela fonctionne encore.

Elle raconte avoir été dehors depuis « environ une heure » et avoir été « catcalled » (autrement dit, « aborder une personne dans l’espace public et de manière non sollicitée avec des commentaires à charge sexuelle ») à trois reprises. « Pourtant, je suis couverte », s’étonne-t-elle.

 

Il y a de cela quelques années, la Fédération nationale des usagers des transports en commun (FNAUT) mettait en évidence le fait qu’une femme sur deux adapte sa tenue pour prendre le bus ou le métro. Sur les 6 200 répondantes, 87 % ont confié avoir déjà été victimes de harcèlement.

https://actu.fr/societe/harcelement-le-subway-shirt-cette-tendance-pour-eviter-les-regards-dans-le-metro_59662455.html

Allez, la cerise sur le gâteau qui n’a rien à voir… ou presque ! En fait c’est une autre façon de faire le djihad.

@yanman_1.54 Les voleurs monstrueux à Paris et les policiers qui ne font rien … 😅😅 ; j’adore Paris mais coté sécurité c’est vraiment decevant 😅😅 #voleur #police #paris #foryourpage ♬ son original – Yanman Lin

 1,514 total views,  1 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. C’est bien ce que je disais hier. Les flics préfèrent rester assis sur leur gros cul, en remplissant des rapports où tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.
    Ces mêmes flics qui prennent leur pied à arrêter de braves conducteurs pour leur coller une prune pour un prétexte futile.
    Leur seul but est de remplir les poches de macron, et surtout pas de prendre des plaintes qui ne feraient qu’augmenter les mauvais résultats de cette administration pléthorique et inefficiente.
    Oh ! j’allais oublier, ils ne se sentent vraiment bien que lorsqu’ils peuvent se défouler sur des manifestants pacifiques français, car là, ils ne risquent rien et ils touchent des primes.

  2. Je regrette les mini jupes de ma jeunesse
    et vous comprendrez ceux qui s ‘expatrient au royaume du Siam , là où les mini short subsistent

  3. Il y a des années j’ai été insultée par un jeune touriste arabe parce que je portais des nu-pieds : chaussures d’été, style mule, mais à talon haut. Très jolies et sexy… Il a craché un mot en anglais en regardant mes pieds et je le lui ai rendu l’injure illico-presto. J’ai le souvenir de son regard haineux et méprisant.C’était dans la rue, à une heure où il y avait du monde. Donc le peu de peau dévoilée est un crime pour eux, même s’il s’agit des pieds !

  4. Cela a commencé il y a quelque trente ans à Paris :dans le métro, les filles ont commencé à avoir droit à des réflexions putrides quand elles portaient une jupe courte, ou un décolleté profond. Bientôt, c’est toute la gent féminine qui devra aussi s’entorchonner la tête, sans doute .

    • Bientôt le voile et la burka. La terreur suffira pour forcer les femmes à s’emmitoufler de la sorte. Pas besoin d’une loi.

  5. Ne serait ce pas parce que les collabos corrompus aux manettes font tout pour nous faire dominer par les envahisseurs égorgeurs dont les émirs sont si généreux avec eux ? Ho là là que j’ai mauvais esprit !!!

  6. Voilà où nous en sommes et ces pauvres filles en sont fières !!!
    Non Non et Non !!!
    Il faut juste renvoyer tous ces blédards d’où ils viennent et plus personne n’aura à se cacher !
    Les mamies pourront ressortir leurs bijoux en or et nous respirerons enfin le bon air des années 60-70 !!!
    Quoi ?? Je rêve ?? Oui, c’est vrai…désolé.

    • Pourquoi nos filles se couvrent-elles dans le métro ?… tout simplement parce que les hommes sont devenus des lavettes. Vous vous souvenez de la Fille qui se faisait ’embêter’ par un arabe dans le métro et que les 6 hommes présents ont changé de wagon au lieu de la défendre ? LA HONTE DE LA FRANCE !!!

  7. A contre courant, je dirai ceci à toutes les femmes ,apprenez le self défense !!!pas besoins d’être Bruce Lee ,aujourd’hui, il y a ce qu’il faut, pour se défendre et se n’est pas exceptionnel ,et défoncer le type si vous sentez qu’il vous harcèle ,il n’y a que ça comme réponse c’est tout !!!

  8. pas seulement le métro, les bus mais aussi dana la rue, les terrasses de café …partout ! la mode des pulls et chemises asymétriques ( plus long derriére que devant pour cacher les fesses même avec un jean) était déjà un début…La mentalité et culture des h musulmans ne sont pas comprises par les occidentales On dit “déséquilibrés” ou “ils n ont pas les codes” mais la réalité est que dans leur tête une femme n a pas de volonté propre Dire oui ou non pour une femme n existe pas tout simplement Si un homme la veut, elle n a rien le droit de dire Et les mécréantes sont du butin Une femme est responsable de son viol si pas pudique etc

  9. Les filles ont préfèrent les vainqueurs.
    Probablement une histoire d’hormones.

  10. Harcelement à l’école qui pousse Lindsay au suicide(et d’autres avant elles )agression des touristes en taxi, dans le métro des femmes se couvrent, , et ca gagne les villes de province et y en a encore qui nient ou ne veulent pas voir .

  11. Le harcèlement dans les transports New Yorkais comme Parisiens ça existe car les jeunes femmes se font harceler par des mecs issus de l’immigration et autres qui n’ont pas les codes de la courtoisie et du respect envers les femmes dont la plupart d’entre eux sont des gros dégueulasses et pour cela les jeunes femmes se protègent avec un Subway tee-shirts qui est sensé les protéger des regards insistant et pervers de gros dégueulasses mais est-ce que c’est une manière pour elle de faire le Djihad ? En quelques sortes mais pas en version ultra voilée comme les MUZZ ! Mais contre les gros dégueulasses d’harceleurs.

    • Ce ne serait pas à nous à leur apprendre les codes, comme vous dîtes ??
      Lorsque nous allons en pays étranger, on apprend les codes gentiment non ?
      Ben s’il le faut, on leur apprendra les codes plus brutalement et c’est tout sinon ils peuvent partir s’ils ne comprennent pas ces “codes” si difficiles à engranger dans la boite vide qui leur sert de cerveaux !
      Ben oui, je rêve…

      • Il est impossible de changer les codes religieux culturels des muzz, le cerveau s est fermé et leurs prieres quotidiennes les y maintiennent ( ordonnées par Mahomet et dit explicitement pour continuer à les soumettre, technique psychologique reprise par d autres) enfin ils ont trop peur de l enfer de leur dieu de la lune s ils changeaient de comportement La déradicalisation est progressivement abandonnée : impossible Pour l islam les hommes ne sont pas responsables de leurs pulsions sexuelles, les femmes seductrices, coupables donc pas de viol Si mariées = adultere, elles peuvent etre lapidées, aussi elles ont peur aussi

  12. Pas le courage dénoncer qui sont ceux avec qui elles partagent les files d’attentes au MacDo les p’tites ?
    Soumises en faisant semblant d’être fortes. Du vent, elles sont foutues…

  13. Le problème c’est que les femmes sont les premières, à défendre l’immigration, et ensuite elles pleurent, parce que le choc culturel entraîne de la violence.
    C’est toujours les mêmes, y a rien à faire.

Les commentaires sont fermés.