Démissions en série de profs, gendarmes, policiers et autres fonctionnaires

Voici un excellent article d‘Atlantico (réservé aux abonnés) qui pose les bonnes questions à partir d’un constat pour le moins inquiétant.

Le constat :

il y a eu moins de recrutés que de postes offerts dans la fonction publique de l’État en 2021.  En 2020, 40 500 postes aux concours, 37500 recrutés. En 2021, 36700 agents recrutés pour 39900 postes. En sachant que le tiers des recrutés étaient déjà des contractuels de la fonction publique.

En 10 ans, le nombre d’inscrits pour passer les concours de la fonction publique a baissé de 30 %.

 

Les bonnes questions :

Démissions en série et chute du nombre de candidats : qui seront les fonctionnaires de demain ? Pourquoi tant de profs démissionnent-ils ?  4400 en 2022 !  Pourquoi tant de fonctionnaires partent-ils en bénéficiant de la possibilité de “rupture conventionnelle” ? 425 en 2020,  2 130 en 2021… Qu’est-ce que c’est que cette France où la garantie de l’emploi n’est plus suffisante pour faire supporter aux fonctionnaires des conditions de travail dégradées ? J’ai une petite hypothèse : est-ce que l’augmentation des incivilités, de l’impolitesse, des violences et autres menaces à l’égard de nos fonctionnaires ne serait pas en partie responsable de ce qui se passe ? Je pense entre autres au personnel hospitalier, aux profs des territoires perdus de la République, aux forces de l’ordre dans les “quartiers” et autres territoires perdus ou en voie de l’être.

Les tenants d’un rôle central de l’Etat dans la gestion des défis auxquels fait face le pays oublient un « petit » élément : quel niveau auront encore les fonctionnaires de demain…?

 

Les “bizarreries” (pas si bizarres que ça)

Plus personne ne veut devenir prof. Mais tout le monde se bat pour devenir enseignant en université, chargé de recherche au CNRS etc. Constat d’Atlantico : la méritocratie se transforme en loterie.

 

Les scandales absolus  selon moi : le problème, majeur, du recrutement des forces de l’ordre.

Comment expliquer que, entre 2015 et 2017, il y ait eu un pic de candidatures car il y a eu un pic de vocations ? Pic qui a fait un flop les années suivantes. Jusqu’en 2017, on se battait pour “servir la république”… Qu’est donc devenue la République pour que les volontaires s’enfuient ?

Atlantico est gentil d’expliquer la baisse drastique par le fait que ces métiers ne sont pas très bien rémunérés, alors que le “risque de travailler  en grande ville et notamment à Paris est élevé, avec un immobilier cher. Certes, c’est vrai mais ça l’était aussi avant… Autre explication avancée, il y aurait une concurrence accrue de la police municipale qui serait plus attractive car faisant à peu près le même travail sans les procédures administratives et judiciaires, avec la possibilité d’éviter la région parisienne. Certes mais cela aussi existait avant.

Plus sûrement, Atlantico évoque Gilets jaunes, manifs contre les retraites… qui auraient conduit les forces de l’ordre à êtremises en cause, avec la multiplication des risques et physiques et pénaux. Risques amplifiés par la médiatisation des opposants aux forces de l’ordre qui sont très actifs pour dénoncer celles-ci à la moindre interpellation musclée.

Il manque, me semble-t-il, dans cet alinéa un élément majeur, c’est  que tout commence à se déglinguer avec Macron qui fait tirer sur les Gilets jaunes, qui éborgne délibérément de pacifiques jeunes filles… entre autres. Et qui insulte copieusement les “Gaulois réfractaires” qu’il veut emmerder et vaxxiner de force, entre force décisions liberticides. Ça ne peut pas faire envie aux forces vives de notre pays, désirant servir ce dernier et qui se retrouvent à aider Macronescu à maintenir et appliquer une abominable dictature.

Luc Rouban, l’un des 2 chroniqueurs de l’article fait un constat terrible et très juste. C’est déjà le cas dans l’enseignement. Les meilleurs fuient…

On doit craindre surtout que tous les métiers en contact direct avec les usagers comme l’enseignement, l’hôpital, la police mais aussi les services sociaux finissent par ne plus recruter que ceux dont personne ne veut ailleurs.

[…]la question se pose surtout dans l’enseignement en mathématiques et en français. En 2022, par exemple, il y avait 817 candidats admissibles au Capes de mathématiques pour 1 035 postes. Cette situation conduit les jurys d’admission à reculer la barre en-dessous de laquelle le candidat est jugé trop faible pour être recruté mais souvent avec mesure car ils sont conscients du déclin de leurs professions. En mathématiques, la « barre d’admission » est passée ainsi de 9,5 sur 20 en 2006 à 8 sur 20 en 2021, ce qui reste un recul acceptable vu ce qu’il se passe ailleurs. Il en résulte que les jurys préfèrent recruter moins que recruter mal. Mais parfois le recrutement est si difficile, comme pour les professeurs des écoles, que les jurys sont appelés à ne pas sanctionner trop durement les fautes d’orthographe.

Question de Béotienne : que s’est-il passé entre 2017 et maintenant pour que l’on n’ait plus dans les services publics que les plus mauvais, ceux dont personne ne veut ?

Reste la dernière question :qui seront les fonctionnaires de demain ?

Tout cela fait la part belle aux vacataires… pour le plus grand plaisir de l’ultra-libéral Macron, évidemment. Et celui des médiocres, ne se cassant pas la tête à préparer des concours difficiles, à obtenir un bon niveau, assurés de pouvoir vivoter de toutes manières.. Baisse du niveau général des agents de la fonction publique, baisse de la qualité des services rendus… C’est la France qu’on assassine, pour le plus grand plaisir de Biden, Der Leyen, Macron et toutes les entreprises du Cac40.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1,328 total views,  1 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Triste constat. Il y a quelques années déjà j’avais corrigé une vingtaine de fautes d’orthographes d’un brigadier féminin qui m’avait auditionné dans le cadre d’une infraction à la vitesse que je contestais. Elle a eu le culot de me dire que c’était à cause de l’ordinateur… Vous apportez de l’eau à mon moulin quand vous dîtes que le recrutement est en baisse à tous points de vue rendant l’avenir des nouvelles générations plus qu’incertain…

  2. Souvenez-vous! Pendant sa campagne de 2017, petit monsieur a dit qu’il supprimerait 13 000postes de fonctionnaires. Peu de gens ont fait gaffe à ça à l’époque.

  3. c’est curieux, contrairement à tout ce qu’on entendait ou lisait encore récemment, plus personne ne veut devenir un “privilégié”

  4. Avec la façon dont ils sont traités je ne suis pas étonnée.

    Quand les politiques n’auront que les délinquants ou les cas sociaux sur lesquels compter, ils comprendront peut-être qu’il faut arrêter de mépriser et respecter les gens sérieux qui ont du mérite au lieu d’inverser les valeurs humaines.

  5. Je n’ai même pas lu l’article le titre m’a suffit et cela est valable pour la plupart des articles je ne les lis même plus .D’autant que cela va crescendo la nature ( de l’homme reprend ses droits et les exprime ) ou devrais je dire SON histoire . Toujours les sachants ( l’élite ) qui elle connait notre nature des béotiens que nous sommes l’utilise , la dirige , la modèle toujours dans son intérêt , pour l’heure le nationalisme n’a plus cours .

  6. Au risque d’encore déplaire pour moi tout est acté ( fin d’un cycle ). Quelle meilleure image que celle des murs d’une forteresse attaquée par ces fondements ( travail de sape souterrain , à l’intérieur ) et à l’extérieur ces murs a coup de boulets ( immigration , européisme , mondialisation , globalisation . La France est un gros morceaux ( fille de l’église , c’est pas rien ).
    Les plus lucides ont compris que les murs ne tiennent plus , qu’il n’y a plus rien a défendre et ils s’enfuient par les souterrains, sachant qu’ils ne reste que leur vie protéger. Je n’ai jamais oser le dire dans mes commentaires Tant sur RR que les autres sites mais quel âge avons nous pour la plus grande part ,50 , 60 , 70 ans voire plus . Même en cas de guerre civile JAMAIS nous ne retrouverons notre biotope et ceux qui l’habitaient . Le Roi est mort vive tout sauf le nouveau roi la France est morte .

    • tintin Tout à fait d accord Les mondialistes suivent leur plan et détruisent le pays France et les autres nations aussi d ailleurs Beaucoup de retraités sur le site RR parce qu ils ont le temps! Des lucides y en a de toutes les générations Pour les plus jeunes, ils sont entrainés sur la pente du métissage, de l islam et de l écologie…mondiale Manipulés ? oui mais que font les parents ? On ne reverra jamais la France d autrefois mais sur les ruines, c est eux qui devront construire leur avenir et le plus inquietant est qu ils sont partisans du moindre effort…

  7. Ces fonctionnaires sont aussi Citoyens que ceux en face desquels ils se trouvent. Ils finissent enfin par s’en rendre compte et commencent aussi à se demander ce que va devenir leur famille à cause de nos “gouvernants” qui détruisent la France ! Qu’allons-nous tous devenir si nous laissons faire sans réagir ???

  8. Beaucoup d’arbitraire dans la gestion des carrières et des rémunérations insuffisantes.
    Là où le contrat de travail de droit privé peut fixer des éléments sécurisants, le fonctionnaire reste à la merci de son administration, ses restructurations, ses “recrutements au choix” pour la progression de carrière aussi…
    S’il s’agit de lécher les culs et les boules pour progresser, autant aller dans le privé avec 2 fois plus d’argent à la fin du mois.

    • ” autant aller dans le privé avec 2 fois plus d’argent à la fin du mois.”

      Maxime, vous ne connaissez sans doute pas le privé, c’est loin d’être le paradis avec des licenciements abusifs à la pelle (c’est tellement facile actuellement) et abus de pouvoir, avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, c’est facile d’abuser des salariés.

      Sachez aussi que si salaire plus élevé il y a (ce qui est loin d’être vrai) on paie beaucoup plus de charges sociales dans le privé qu’un fonctionnaire, ce qui diminue beaucoup le salaire brut (j’en ai fait moi-même les frais à mon grand étonnement).

      Je peux vous dire que la retraite n’a rien à voir non plus, dans le privé nettement moindre (j’ai les deux et je peux comparer).

  9. Cela me paraît évident, l’Etat et le gouvernement se servent des fonctionnaires comme de fusibles, tout le poids de la mauvaise gestion repose sur eux, ils ne se sentent plus soutenus et épaulés, ainsi la confiance baisse et les vocations s’éteignent, avant l’Etat et le gouvernement étaient un modèle, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui ?

  10. Autrefois synonymes de sécurité de l’emploi (gagnée par concours) même en sacrifiant le salaire, cet écoeurement au point de renoncer à son emploi est la vague d’étrave de la mise à mort de la France. La solution ne peut plus être “entre les clous”, c’est à dire démocratique.

  11. C’est la colère de tout un pays y compris Chez les policiers, gendarmes, profs qui voient que leur métier est très largement dévaloriser, massacrer par un pouvoir Macronien Jupitérien corrompu qui veut la destruction totale de ce qui fait notre service public et la collectivité. La cocotte minute va exploser !

  12. Ces démissions sont l’expression malsaine et suicidaire de la politique de la présidence de la république
    Ils sont en première ligne et sont à bout d’avoir à prendre plein pot la révolte du peuple, son rejet de la politique suicidaire de la grandeur de la France imposée par le gouvernement,de la violence des blacks blocks, celles des fanatiques religieux coupeurs de têtes, celles d’une idéologie archaique imposée par les migrants fonctionnant selon des modes de vies n’ayant pas évolué depuis 1000 ans, mais aussi celle des écolos fanatisés se comportant comme des juges cherchant à châtier ceux qui polluent en France, si faible soit la pollution émise par la France devant celle de la Chine ou des USA..

  13. Un autre constat fait par la Cour des comptes, publié en Avril : vague de démissions record chez les policiers et gendarmes qui a été enregistrée en 2022 et qui amène à une vaste campagne de recrutement lancée le 17 Mai : 7000 en 2023 ! Ces démissions se situent au moment de la pandémie; en 2022 la police a connu 10840 départs et la gendarmerie ,15078, selon ce rapport ; elles sont dû aux conditions de travail, même si, en effet, il y a eu une revalorisation indemnitaire ! Ce personnel préfère se tourner vers la police municipale où ils peuvent trouver de meilleures conditions de travail .La Cour des comptes s’inquiète alors, de la dégradation de la qualité des recrutements et formations ! C’est pour cela que Darmanin est allé chercher de l’aide aux USA, en vue des JO ! C’est comme tout le reste, une dégradation incroyable du niveau de notre pays .
    ER du 21 Mai 2023 ;

  14. Le problème, c’est que le connard micronique remplace ces fonctionnaires par des gens pris pratiquement au hasard via les “speed jobing”. Côté amateurisme, on est servi.

  15. 1800 Euros en débutant avec mutation (obligation sinon démission ) souvent dans l’académie de Créteil en zone prioritaire.
    A fuir si on a pas une raison de se retrouver dans cette galère.
    Les raisons de choisir ce métier :
    Gout pour enseigner à des jeunes, être son propre maitre dans sa classe recherche d’un métier intellectuel, un patron peu regardant, sécurité du poste, liberté pédagogique , emploi du temps somme toute peu contraignant.

  16. Constat accablant !!! Pour les profs ,se rappeler du prof d’anglais tellement dépité après correction des copies ,due à la faiblesse du niveau ,qui les avaient brulés dehors face aux médias et s’est retrouvé en garde à vue ,le Général Martinez de place D’Arme d’avoir dit et dénonçait le délitement de la France ,le secteur hospitalier publique comme vous le mentionnez incivilité et agression idem pour les gendarmes et policiers ,dans de tel cas vaut mieux démissionner !!!! Vous ne parlez pas de l’Armée ,mon frère qui est d’active me disait que le métier n’attire plus et ne suscite plus ou moins les vocations ,je penserai qu’ils suivent le cap des mondialiste c’est à dire ,créer la crise ,la guerre au terme figuré et la reconstruction, en tout cas je le penserai, à tort ou à raison

  17. Une vision concrète mais il faut rajouter a cela un autre problème très important l’insécurité en France ,certains professeurs d’histoire et autre évitent de parler de tout ce qui pourrait étre considéré ou mal interprété par les musulmans !Notre enseignement est comme le reste le démantèlement programmé par Biden de notre pays comme les autres déjà il a découpé la France en cinq régions et idem pour les autres !Ensuite il se sert de cette colonie appelée “europe”,pour faire la guerre a la Russie par l’intermédiaire de zélinsky qu’il a mis en place !La France n’existe plus au point de vue politique comme tous ces pays faisant partie de cette colonie américaine appelée “europe”!Voyez vous toute cette immigration a été organisée par les ONG que l’europe paye ,pour faire disparaitre nos identités !De Gaulle avait bien compris et traitait l'”europe” de Machin! Il s’était retiré de l’OTAN !Alors “europe”,Otan,G7 ce sont les cow-boys qui dirigent avec cette maxime ‘diriger pour mieux régner!”

    • Bonjour,

      Sans compter le bourrage de crâne sur l’islam des programmes et des manuels.

      Dans les années 60-70, notre professeur d’Histoire avait dû consacrer 30 minutes au Judaïsme et au Christianisme avec une phrase “Jésus a probablement existé” …

      Maintenant, des heures et des heures de cours, élogieux autant que mensongers, sur la peste verte et j’imagine un “Mahomet a probablement existé” devant le public du 93 :=)

  18. Bonjour @Madame Tasin ;

    VOUS NOUS APPORTEZ DE BONNES NOUVELLES CE MATIN ! Quel bon vent ! L’air semble vouloir s’assainir !
    Merci pour tous vos articles de ce jour mais aussi de façon général pour toutes vos publications, vos discours, vos coups de gueule ; pour tout !

    • Merci MSDO je fais ce que je peux qui est ce que je dois, à mon modeste niveau. Je vous embrasse

Les commentaires sont fermés.