J’ai débattu sur BFM avec Saphia Ait-Ouarabi, une caricature de SOS Racisme

Le 11 mai, hier, s’est déroulé sur BFM TV un débat concernant la démission du maire de Saint-Brevin, Yannick Morez, et l’affaire du CADA qu’il voulait installer en le jouxtant à une école maternelle et primaire, provoquant une énorme émotion chez les parents d’élèves.

Tout d’abord, on me permettra de rappeler que cette affaire a fait le “buzz” dans tout le pays suite au communiqué de notre “Coordination Partout Callac” du 10 mai, qui annonçait la démission du maire et son départ de la ville.

Il voulait cacher cela jusqu’en juin. Informés par une indiscrétion, nous nous sommes fait un devoir d’en informer les Brévinois et toute la presse nationale et régionale.

Cela n’a pas loupé. Toute la presse s’est précipitée et le maire a été obligé de confirmer la chose.

Le lendemain, absolument tous les médias en ont parlé. L’affaire est même remontée jusqu’au président de la République (qui a tweeté), au Premier ministre qui a fait une déclaration depuis l’île de la Réunion et même à l’Assemblée nationale qui a jugé opportun de faire une “standing ovation” à ce maire immigrationniste. Seuls le députés du RN ont refusé de se lever.

Ils ont d’ailleurs eu bien raison, car se lever c’était cautionner la politique immigrationniste du maire de cette localité.

Mais je souhaite attirer l’attention des lecteurs sur l’opération politique en cours qui récupère un fait, somme toute banal (la démission du maire), pour en faire une machine de guerre contre la France et les Français qui, à 70 %, souhaitent qu’on arrête toute immigration.

Tout d’abord, le maire – selon des indiscrétions – avait déjà pris depuis un certain temps la décision d’abandonner son poste et de quitter la ville de Saint-Brevin. Il semble donc tout à fait crédible qu’il ait saisi le prétexte de l’incendie de ses deux voitures pour justifier et “habiller” son départ.

D’autre part, il est évident qu’une opération politique majeure est en cours pour profiter de l’événement afin d’enclencher une mobilisation nationale, en apparence pour soutenir le maire Morez “obligé de partir”, mais dont la vraie raison est de soutenir la politique immigrationniste menée par Macron et soutenue par toute la gauche et les bien-pensants et que rejettent 70 % des Français qui “puent des pieds” et ne sont que des égoïstes ne voulant pas accueillir les “pauvres réfugiés” qui fuient.

La meilleure preuve étant que Johanna Rolland, maire de Nantes (ancienne directrice de campagne de Hidalgo… 1,74 % à la présidentielle) appelle à une manifestation à Saint-Brevin le 24 mai.

En clair, manifestation soi-disant pour soutenir Morez victime de la mobilisation de “l’extrême droite” contre le CADA, mais en réalité pour afficher un soutien à la politique immigrationniste de Macron afin qu’il continue de plus belle.

Tout le ban et l’arrière-ban de la gauche et des progressistes seront là. Et personne ne leur demandera s’ils habitent Saint-Brevin.

Tout cela est clair comme de l’eau de roche : toute la gauche, les bien-pensants, les macronistes et la droite “républicaine” vont utiliser cet événement pour mettre une énorme pression sur les Français, les culpabiliser et tenter de les contraindre à accepter l’immigration qu’ils refusent.

S’ils continuent à refuser, preuve sera faite qu’ils sont du côté de ceux qui ont fait partir Morez, donc qu’ils sont des gens contre la démocratie et la République… bref des fachos.

À ce niveau, ce n’est plus une ficelle, c’est un câble.

Mais revenons à cette émission de BFM TV du 11 mai.

Si vous l’avez manquée, il faut absolument la voir. C’est collector, comme disent certains.

Elle est là : https://www.bfmtv.com/replay-emissions/bfm-story/story-2-sa-maison-incendiee-un-maire-demissionne-11-05_VN-202305110738.html

Sont présents sur le plateau : Saphia Ait-Ouarabi, la vice-présidente de SOS Racisme, Lounes Abdjroud, un représentant du PS, Tugdual Denis directeur adjoint de la rédaction de Valeurs Actuelles, Christophe Barbier, et les deux animateurs, Olivier Truchot et Alain Marschall. Je suis pour ma part invité à intervenir, en visioconférence, en cours de débat.

Après une introduction de BFM TV pour présenter le dossier et les réactions de l’État, notamment la position du Premier ministre, le présentateur donne la parole au représentant du PS.

Celui-ci commence en dénonçant les « violences de l’extrême droite ».

Ça part fort !

Quelles violences de l’extrême droite ?… Aucune explication, aucun exemple ne sera donné. Et pour cause, il n’y en a jamais eu.

En vérité, le seul fait de manifester pour exprimer son désaccord est une “violence” pour ces gens.

Pour avoir été à plusieurs reprises à Saint-Brevin, à chaque fois, les seules violences que j’ai vues étaient celles des antifas venus en contre-manifestation. Comme à Callac.

Mais les violences des antifas ne sont jamais condamnées par la gauche.

Cela me rappelle l’incendie de la porte de la mairie de Bordeaux. La gauche et la presse avaient à l’époque dit que c’était le fait de l’extrême droite.

Mais quand la police a arrêté les auteurs c’étaient des antifas. La gauche et la presse n’ont pas communiqué sur cette information. Ça vous étonne ?

Le présentateur lui demande s’il voit un lien entre ces “violences d’extrême droite” et l’incendie de la maison du maire. Le représentant PS manque de lui répondre que oui, se reprend et déclare que c’est le climat de violence instauré par l’extrême droite qui a provoqué l’incendie.

Bon, on a compris. C’est pas directement l’extrême droite mais c’est quand même l’extrême droite.

Tugdual Denis lui répondra : « Je vous trouve bien imprudent d’affirmer sans preuve que c’est l’extrême droite qui a incendié les voitures du maire ». Effectivement.

Vient ensuite celle qui va se révéler la “vedette” de ce débat, Saphia Ait-Ouarabi, la représentante de SOS Racisme.

Pour elle, le maire est victime de “harcèlement” depuis des mois de la part de l’extrême droite.

Le ton est tout de suite donné. Militer contre un projet, c’est du harcèlement pour cette dame. On notera que le harcèlement est un délit punit par la Loi.

Donc militer contre un projet relèverait d’une sanction pénale si on suit son raisonnement. Heureusement qu’elle n’aura jamais le pouvoir sinon on serait tous jetés en prison.

Elle précise que ce harcèlement “c’est celui de néo-nazis”. Rien que ça.

Elle ajoute que l’incendie “est le fait de cette frange radicale de néo-nazis”. Pour sa part, la police n’a pas du tout cette position. Elle travaille notamment sur la piste d’un pyromane isolé.

Mais peu importe pour cette dame qui parle sans savoir. L’important c’est de faire passer son message qui relève de l’obsession fantasmatique : … « c’est l’extrême droite et les néo-nazis ».

Lors de ma première intervention j’ai indiqué qu’il fallait un référendum sur l’immigration.

La gauche, l’extrême-gauche et les syndicats en demandent un sur la Loi sur les retraites (64 ans).

Pourquoi ce qui est bon pour la Loi sur les retraites n’est pas défendu par les mêmes pour le sujet de l’immigration ?

Il ne faut interroger le peuple que sur certains sujets ? Des sujets seraient donc tabous ?

La dame de SOS Racisme évitera soigneusement de répondre à cette question.

Sur le problème du lieu d’implantation du Cada de Saint-Brevin, elle s’emporte et déclare :

« Quel problème est-ce que ça peut poser que ce soit à côté d’une école ? »

Ben oui, c’est bien vrai ça. Un CADA avec 120 jeunes hommes africains, seuls, juste à côté d’une école maternelle et primaire ; CADA auquel ils accéderont en passant par la porte de l’école, on se demande bien ce que ça peut poser comme problème.

Cette dame devrait changer ses lunettes car elle a bien du mal à voir la réalité et ne semble pas au courant de ce qu’on peut lire régulièrement dans les journaux.

Quand Tugdual Denis lui répond qu’il y a un risque d’insécurité, elle répond très énervée : « vous êtes en train de fantasmer ».

Quand je vous dis qu’elle ne sait pas ce qui se passe dans le pays et/ou refuse de voir.

Lorsque je lui demande : « Si vous aviez vos enfants dans cette école, vous ne seriez pas inquiète pour eux d’avoir ce CADA juste à côté ? ».

Cette dame répond avec un grand sourire : « Non, je ne serais pas inquiète ».

Fabuleux, non ?

Vraiment ces parents d’élèves de Saint-Brevin, quelle bande d’arriérés et de racistes.

À un moment donné, un présentateur dit à la dame : « Mais l’État, c’est nous ».

Et la dame de répondre : « Ah non, l’État c’est le gouvernement ».

Très péremptoire la dame. Mais à l’évidence il y a des trous dans la raquette s’agissant de sa culture générale.

Les présentateurs la relancent sur la question du référendum : « Vous n’êtes pas pour une consultation de la population ? Cela a été fait par exemple à Notre-Dame des Landes ».

La réponse de la dame est collector : « une consultation n’est pas la garantie de la déconstruction des fantasmes »… sous entendu, de la population que dans son imaginaire elle doit considérer comme une population raciste, puisque à 70 % pour l’arrêt de l’immigration, alors qu’elle est à 100 % pour l’immigration.

S’enfonçant de plus en plus, la charmante dame sera sauvée par le représentant du PS qui dira : « Revenons au sujet principal ».

Ouf, la dame a évité une piteuse noyade devant des centaines de milliers de téléspectateurs.

Un dernier mot pour finir. Si vous avez regardé le débat, vous aurez sans doute été frappé par la haine visible dans les yeux et sur le visage de cette dame lorsqu’elle s’adresse à des contradicteurs.

Moi je trouve que c’est frappant.

Au reste, je pense qu’il faudrait que cette dame passe sur tous les plateaux télé. Dès qu’elle ouvre la bouche, elle fait gagner des voix aux patriotes. En ces temps un peu difficiles, c’est une excellente chose.

En tout cas, ce débat est réellement collector. À consommer sans modération.

Bernard GERMAIN

https://ripostelaique.com/jai-debattu-sur-bfm-avec-saphia-ait-ouarabi-une-caricature-de-sos-racisme.html

 1,276 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Saphia Ait Ouarabi, un bon exemple d’infiltration musulmane.
    Au vu de ses propos, elle devrait être remigrée.

  2. Les CADA ? Voilà un terme que je découvre à l’occasion de l’affaire de Saint Brévin.
    Depuis quand existent-ils ??
    Combien y en a-t-il en France ?
    Par qui sont-ils gérés ?
    Datent-ils de la signature du PACTE DE MARRAKECH ?? Celui qui n’était pas contraignant ?
    Quelqu’un en a-t-il entendu parler lors de la décision de créer ces structures ?
    Qui a voté pour ?
    Y a-t-il eu un vote , d’ailleurs ?

  3. J’aurais bien aimé voir la tête des intervenant si M.Germain avait evoqué le danger d’agression sexuelle.
    Je reconnais qu’il aurait pu avoir des ennuis.

  4. Excellent et éclairant article à propos de cette pimbèche, à IMPRIMER et à ENVOYER à la pimbèche par La Poste à son ADRESSE POSTALE PUBLIQUE que l’on trouvera tout en bas à gauche du site https://sos-racisme.org/
    Pour imprimer l’article c’est facile avec https://www.printfriendly.com/p/g/SEY56H
    Choisir taille de texte 90% et taille d’images 50%
    Cliquer sur les icônes et chiffres “parasites” en fin d’article pour les effacer puis sur PDF, choisir Taille de la page A4, télécharger la version PDF en 4 pages et l’imprimer en 2 feuilles recto-verso, 1-2 et 3-4.
    Pour envoyer, mettre dans une enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.
    Soutenir et encourager Bernard Germain dans son combat contre les pimbèches collabos ça ne coûte qu’un timbre.

  5. C’est systématique, quand on fait remarquer les nombreux problèmes liés à l’immigration, ces gens nous répondent que tout est faux et que nous regardons trop de chaînes qui véhiculent une mauvaise image de l’immigré alors que justement ces chaînes pour nous sont très sobres, en réalité il est impossible pour un immigré d’admettre que l’immigration en France est une catastrophe tout simplement parce qu’il appartient lui-même à l’immigration.

  6. Je ne vous surprendrais pas que la Cfdt, par le biais de son futur ex secrétaire général Laurent Berger, soutient le maire de Saint-Brévin.

  7. Quand SOS Racisme est invité sur les plateaux télé c’est pour faire fonctionner la machine à pleurniche au niveau des discriminations raciales mais le plus souvent ils soutiennent le racisme Anti Blanc et Saphia Ait Ouarabia accuse de racisme suite à l’épisode de Saint Brevin où la maison du désormais ex maire du village Yannick Morez qui a été incendiée par la soi disant Extrême droite alors que l’extrême gauche et le Morez ont provoquer l’incendie mais au sujet des migrants notre Saphia Ait Ouarabia qui a une tête d’actrice de film porno se fait démonter par Messieurs Germain et Tugdual Denis de Valeurs Actuelles qui lui ont montré le réel !

  8. Peut être que des courageux sachant faire, pourrait envoyer le 1er article RR de ce jour, sur l’agression de petites filles à cette dame ( mais aussi à BFM, et au voisin de plateau de cette naive, qui ne semble pas avoir d’enfants ! elle aura murie quand elle en aura ! trop tard , Mérah avait déjà montré l’exemple, et d’autres comme cette petite fille kidnappée dans un parc, semaine dernière et tuée ..et tous les autres, tous les autres, sous OQTF de préférence et certains MI qui sont dans la nature, quand le gouvernement en a la responsabilité !!

  9. On nous culpabilise. Si on accueille on est quelqu’un de bien, si on n’accueille pas, on est ….
    Et puis aussi, on n’a plus de travail, plus de logements, et c’est une autre civilisation…….
    Supprimer les frontières a été une folie.

  10. Le maire démissionnaire se rend-il compte qu’il n’est qu’un jouet aux yeux de ces “bien-pensants” ?
    Il ne doit pas être à l’aise et TANT PIS pour sa tronche !!!

    • il n’était pas un jouet, il était pour ..ou alors si il était contre c’était bien caché ! Je ne sais plus qui disait que, quand ils sont contre, ILS DOIVENT LE DIRE afin de se disculper vis à vis de leurs administrés ! car en effet les maires ne sont plus décisionnaires sur bien des points avec les com com et maintenant avec les préfets concernant les CADA !

      • denise,
        je ne le soutiens pas, bien au contraire, je veux simplement dire que ce maire insignifiant s’est laissé déborder par l’ “État” et a fermé son claque-m… contre la population de sa commune. Et maintenant toutes sortes de gens de “gauche bien-pensante” se servent de lui comme d’un jouet.
        Un idiot.
        Je ne voudrais pas être à sa place, moralement il se prend la baffe qu’il mérite et va en baver longtemps. Faut pas se faire élire quand on est trop faible.
        Est-il pareil quand il ausculte un patient ?

  11. Premièrement les élus RN ont bien fait de ne pas participer à la pseudo manifestation de soutien au maire démissionnaire, et se placer ainsi en vassaux des socialos électoralement défaits. Secundo la récupération politique va s’accroitre à l’encontre de la droite nationaliste à mesure que les enquêtes d’opinions la porteront en tête. Tercio les agresseurs du maire ne sont pas identifiés, mais en la circonstance la présomption d’innocence n’a pas cours puisque le coupable désigné est l’extrême droite. Enfin j’écoute souvent Truchot et Marshall, leurs émissions prétendument ouvertes à la liberté d’expression, ne sont qu’un instrument visant finalement au déchainement bien pensant à l’encontre de la “fachosphère”.

  12. Pour emmerder les chantres de l’immigration, nous devrions tous demander des visas pour l’Algérie, ça se fait en ligne il me semble, sans intention d’y aller bien sûr et sans y donner suite et par millions de patriotes rien que pour voir la gueule des autorités de ce pays. Puis ensuite un autre pays du Maghreb ou d’Afrique. Ils vont se demander le pourquoi de cette menace soudaine d’invasion. Personnellement je n’irai jamais me fourvoyer dans un pays de ce type. Déjà chiant d’avoir les mêmes dans la maison France. Je ne suis pas maso. Marrant et désolant de voir ce type de “Française” énoncer de telles conneries. On voit vraiment que ce sont des CPLF. Un conseil, chers amis patriotes, en 2027, ne pas voter pour le clone de Macron, l’albinos du Havre, avec lui l’invasion des aliens continuerait.

Les commentaires sont fermés.