Charles III aux populations britanniques : à genoux, tous, je suis votre roi !

Le Charles 3, premier rejeton et donc l’aîné et l’héritier de l’Élisabeth 2, exige que l’ensemble des Britanniques et toutes les autres populations des pays et des territoires dont il est le roi et le chef d’État, lui fassent allégeance lors de sa cérémonie de couronnement.

C’est ce qu’on appelle innover. Le vieux Charles est un jeune innovateur.

Les prédécesseurs de Charles se contentaient d’un serment des représentants de la noblesse britannique.

C’était le traditionnel « hommage des pairs », durant lequel les représentants de la noblesse s’agenouillaient devant le roi et lui prêtaient allégeance.

Ce rituel sera supprimé.

Il sera remplacé par un « hommage du peuple ».

Pour les anti-monarchistes britanniques, ce changement opéré dans le cérémonial de couronnement est « offensant » et « méprisant » pour le peuple.

« Dans une démocratie, c’est le chef de l’État qui devrait jurer allégeance au peuple et non l’inverse », disent-ils.

Le Charles s’inspire des souverains musulmans, dont le roi du Maroc qui préside chaque année, à l’occasion de l’anniversaire de son intronisation, une cérémonie d’allégeance où toutes les régions du pays sont représentées.

Vue de la cérémonie annuelle d'allégeance au Maroc
Le type en jaune sur un cheval au milieu de la foule est le roi du Maroc

La cérémonie se dit « Beia » en marocain. Du mot vendre. Comme vendre son âme au diable. Ou au roi.

Le roi est monté sur un cheval et des marées humaines, viennent, par vagues, s’incliner devant lui. Il y a tellement de monde qu’on dirait que tout le peuple marocain y passe. Les Marocains sont connus pour être obséquieux. Et ils le sont de plus en plus. Ils croient vraiment que le roi est le représentant d’Allah sur terre.

Ils s’inclinent autant devant le roi, « Commandeur des croyants », que devant son cheval. Peut-être même plus devant le cheval que devant le Commandeur.

Le cheval royal a toujours plus belle allure que le roi.

Le Charles doit terriblement envier le roi du Maroc. Lui, chaque fois qu’il sort en public, on lui lance des œufs et on lui crie « Not my king ». Mais, il ne veut rien savoir. Il est aussi têtu que notre pitoyable minus qui loge à l’Elysée aux frais du contribuable.

Le rejeton III d’Elisabeth II tient à ce qu’allégeance lui soit faite par les populations de la quinzaine de royaumes de la Couronne britannique (Canada, Australie, Nouvelle-Zélande, Jamaïque, Barbade, Bahamas, Grenade, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Iles Salomon, etc.).

L’archevêque-maître de cérémonie de couronnement, qui se tiendra en l’Abbaye de Westminster, appellera « Toutes les personnes de bonne volonté au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, et des autres royaumes et territoires, à rendre hommage, par le coeur et la voix, à leur roi incontestable, défendeur de tous ».

Chacun devra prêter serment au roi par ces mots : « Je jure de prêter une allégeance sincère à Votre Majesté, ainsi qu’à vos héritiers et successeurs, conformément à la loi. »

Purée ! C’est exactement le serment que les Marocains font à leur souverain.

Un serment qui date du Moyen-âge.

Pauvre Angleterre.

Avec le Charles, elle amorce son retour au Moyen-âge.

Longue vie au roi Charle-Eddine 1er.

Messin’Issa

 1,399 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. …puis le Roi se tourna vers ses sujets et leur dit : ” Taisez vous bande de cons, c’est moi le chef ! “

  2. Charles 3 le MUZZ de toute l’Angleterre qui va imposer la charia à son peuple pour le plus grand plaisir des MUZZ qui font de l’Angleterre le Califat Islamique de l’Europe . L’islamo Gauchiste Charles 3 est une calamité et un très bon collabo pour l’Oumma International !

    • exact! même si d après les anciens il doit rester protestant tous savent qu il est déjà “pour l islam”

  3. Mouais! Je serais curieux de connaître l’opinion majoritaire des anglais, sur la pertinence de la monarchie héréditaire, la pire qui soit. Un roi pourquoi pas, ça changerait des présidents à la con, mais ce qui me chagrine c’est la notion familiale de l’affaire et la suspicion de consanguinité qu’elle induit. Elisabeth, puis Charles, puis William et s’il disparaît prématurément Harry. J’ai un peu de mal à avaler cet obligation filiale conditionnant l’occupation du palais royal britannique. Imaginons pour la blague, que les Tuches soit une réalité, fascinant n’est ce pas? Donc Charlot le troisième, est doté selon la royauté pas très encline à lâcher le trône, d’une prestance et intelligence royale indiscutable, permettez que je fusse dubitatif de la chose. Pour se justifier, les quelques aficionados à l’anglaise, arguent de la représentation nationale, là encore le roi demain couronné, par sa jeunesse et son charisme, mettent à mal mon désir d’embrasser leur cause.

  4. Ben voyons, bientôt le peuple britannique devra se procurer le petit tapis pour pouvoir faire la prière à genou, la tête enfoncé dans le tapis avec le cul en l’air. Pauvre rosbeef.

  5. Je ne mettrai jamais à genoux devant quelqu’un, j’ai les rotules fragiles.

  6. Avec le Charles, elle amorce son retour au Moyen-âge. Cela resterait une hypothèse ,il aurait peut être de l’influence, certes, mais il’ n’a aucun pourvoir politique ,il est le chef de l’armée ,mais c’est le 1er ministre et son gouvernement qui décideraient ,après qu’a t’il fait de vraiment marquant et d’utile ? Aux britanniques d’y répondre ,il s’inspirerait du Maroc ? je penserai que non ,le Maroc est une monarchie constitutionnelle ,le pouvoir exécutif est partagé entre le gouvernement et le roi ,qui n’est pas le cas pour le roi Charles

  7. Prêter allégeance à un type fait repasser ses lacet…
    Quel charlot ce gugusse.

Les commentaires sont fermés.