Au nom d’Allah, ils veulent nous tuer avec la drogue, les politiciens complices

A Paris…

Scène filmée à Paris le 23 avril : “Voilà ce qu’on a en pleine journée avec des enfants, inadmissible ! »

Ce sont les propos de parents face à une scène de shoot de 2 toxicos, à Paris en pleine journée, au vu de tous. C’est pareil dans d’autres quartiers, ils sont là dès midi.

Riverains Lariboisière Gare du Nord

Anne Hidalgo s’occupe de vouloir accorder le congé menstruel, mais elle n’est pas fichue de faire vivre des familles dans un environnement sain.

La mairie finance des projets visant à promouvoir la « cohésion sociale et l’intégration ». On nous dit que c’est aux habitants d’apprendre à vivre ensemble. Avec les toxicos et les migrants…

En Italie…

Au nom d’Allah, ils veulent nous tuer avec la drogue.

Après tout, c’est ce que les Britanniques ont fait avec l’opium en Chine.

Le récit d’un revendeur tunisien à un média italien révèle que le djihad se cache aussi derrière le commerce de la drogue : “l’argent pour acheter de la drogue ? Un imam me le prête”.

Hussein, Jamaa, lMaahi, Hassan, Mohammed, on peut changer les noms et les visages, le fond ne change pas. Ils trafiquent surtout : haschisch, cocaïne, pilules, un peu de tout, en fonction de la demande du grand bazar des métropoles. De la “petite délinquance”, disent trop souvent les enquêteurs. L’argent en jeu, au contraire, n’est pas mince.

Les hommes du califat le savent. Et, apparemment, certains “prêcheurs” d’Allah aussi.

“La drogue ? L’imam de la mosquée nous prête l’argent pour l’acheter. À condition qu’il soit remboursé dans les deux jours. Avec des intérêts. S’il me donne 500, je lui en rends 600… il appelle ça une offre”.

L’aveu fait peur, celui qui nous parle doit rester anonyme. C’est un Tunisien, en Italie depuis 20 ans. Il patrouille dans le quartier de la Via Padova, à Milan. Qui est l’imam, il ne veut pas le dire, malgré l’aveu audacieux et naïf. Mais au fond, au moins dans le milieu de la criminalité de rue nord-africaine, beaucoup de gens connaissent la voie de l’approvisionnement financier.

Les bons payeurs ne se voient pas refuser le crédit.

Dans les mosquées, on prie, comme on peut se préparer au combat. Fidélisation, endoctrinement :“L‘imam répète qu’il ne faut pas vendre de drogue à nos frères musulmans, mais seulement aux infidèles“, raconte notre loquace informateur. Cela fait partie de la stratégie.

L’empoisonnement est réservé aux chrétiens. La règle ? Ne pas trop couper le narcotique, et surtout pas avec des substances trop nocives parce qu’alors on peut se faire de l’argent sur le dos des infidèles jusqu’au bout en les faisant mourir à petit feu“.

La gauche veut faciliter ce processus en permettant l’usage et en élargissant ainsi le nombre d’utilisateurs. Ils espèrent ainsi augmenter le nombre de leurs électeurs. Ils savent aussi qu’une population zombie est plus ouverte à l’immigration. Ils se laissent “tranquillement” envahir.

 1,469 total views,  2 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. C’est évident. Cela dure vraiment depuis des décennies.
    La droite les a laissé prospérer aux portes des lycées et collèges, jusqu’à ce notre jeunesse soit piégée jusqu’au trognon, par la menace, la ruse, l’offre alléchante, le racket.
    **Et là, on pouvait être sûr qu’il n’y avait AUCUN FLIC pour protéger nos enfants.
    Tout a bien servi leur projet, soutenu par toutes les pourritures UMPS.

  2. Si nos Gouvernants ne peuvent ou ne veulent pas assainir le Pays, ce sera au Peuple de le faire … et pas seulement pour la drogue !!!

  3. Et les hommes du quartier ils sont où ? Faut plus compter sur personne prenez vous en main et tapez fort sur toute cette merde ils vont se barrer ailleurs et ailleurs même processus c’est eux qui doivent être traqués et pas l’honnête citoyen !

  4. Images extrêmement choquantes au vu de tout le monde même des enfants ,BB a raison Paris est devenue une poubelle honteux

  5. Quand on met un pied dans la drogue, difficile d’en sortir. Il faut une énorme volonté. Je suis accroc à la sauce bolognaise. J’ai beaucoup de mal à me sevrer.

    • Bonne chance Argo,

      j’ai connu un gars devenu accro à cette substance. L’enfer !
      C’est bien simple, la sauce bolognaise c’est le synonyme de la chute par excellence ! Quelqu’un (votre épouse ?) vous l’envoie dans les pâtes, et vous tombez. Les tours que l’on donne à la fourchette, on les nomme chez les junkies “la spirale infernale”.

  6. L’imam qui demande des intérêts, ça me fait bien rire leur foi qui vaut pas grand chose.
    En religion du amour-vivre-tolérance-et patati et patata, l’emprunt avec intérêt est interdit!
    C’est pourquoi nos petits copains essayent de détourner leurs propres lois en essayant de populariser ( en terre occidentale mais pas chez eux) le prêt islamique. Je ne galvaude pas le terme, il se nomme réellement comme ça.

  7. Quand vous voyez deux heroinomanes se shooter devant tout le monde et devant les enfants c’est que Paris est une poubelle et un paradis pour les Toxicos et les trafiquants, si les Rosbeef faisaient du trafic de drogue en Chine avec l’opium au 19e siècle voir au 20e les MUZZ mènent le djihad à travers le trafic de drogue en proposant ces merdes à de jeunes Français, Italiens, Rosbeef, Prussiens et cie pour mieux les tuer,les rendre zombies et accros à ces merdes. Les trafiquants de drogue MUZZ sont le bras armé des Gauchistes progressistes d’extrême gauche qui veulent plus d’immigration, plus de Toxicos et plus d’islam !

  8. a mon sens faudrait vendre la cocaine comme le tabac ou les alcools, en magasins; on le fait bien avec le hachiche dit cbd
    ça eliminerait une part importante des tra-frics

    quand aux autres utilisateurs de drogues dures je ne crois pas que leurs corps haschés puissent même servir de croquettes a chiens et chats, peut etre du compost?

    parce que ces merdes ne servent plus a rien sur terre, vous verrez, on y viendra…

    C EST COMME TOUTES CES ENORMES FARCES DE L ORDRE A QUI NOS GOUVERNANTS OFFRENT DE MAGNIFIQUES PISTOLETS AVEC INTERDICTION ABSOLUE DE S EN SERVIR

    BANDE DE COMIQUES LES DEUX GOUVERNES ET GOUVERNANTS

    ça aussi, ça finira bien par crever les yeux de tous !!

    tiens! je retourne a mon “blagues-blog”

  9. Merci pour cet excellent rappel! La drogue est bien le 1er moyen pacifique d’esclavagiser la population.. Et nos “gouvernants” y collaborent par pleutrerie, laxisme, de même que vis à vis de l’immigration-invasion massive. A partir du moment où la jeunesse est atteinte à plus de 50% le pays est foutu… J’ai bien peur que nous en soyons déjà là…

Les commentaires sont fermés.