Perdre ses dents, un effet du vaxxin ?

J’ai déjà raconté mes mésaventures avec le vaxxin anti-Covid et notamment les crises d’herpès que j’ai connues depuis 2 ans.

J’ai subi les 3 doses du vaxxin. Ma voix intérieure me disait de ne pas le faire, que je n’avais aucun risque d’attraper le covid et d’en subir de graves conséquences.

J’ai décidé de m’inscrire à la première dose tardivement, au point de devoir faire 1 heure de route pour trouver un centre de vaxxination car il n’y en avait presque plus d’ouvert. J’étais le dernier de mon entourage tant personnel que professionnel à ne pas être vaxxiné.

Un jour, une collègue qui me suspectait, car contrairement aux autres je ne me vantais pas d’être déjà à ma 3ème dose (comme si c’était un mérite personnel d’être en avance dans son calendrier des doses), est venue dans mon bureau me faire un véritable plaidoyer pour le vaxxin, m’expliquant que sa mère était infirmière, sa soeur aussi etc. et que tout le monde savait qu’il fallait faire ce vaxxin etc.

J’aimais bien ma gentille collègue et j’avais envie de lui faire plaisir ! De plus, je devais faire des déplacements professionnels loin de chez moi et avec le “pass vaccinal” la vie devenait un enfer sans la vaxxination à jour. Même pas droit au petit-déjeuner à l’hôtel le matin, ni au restaurant à midi avec les collègues quand nous étions sur un chantier au fin fond de la campagne…

Côté famille, on me faisait aussi comprendre que j’emmerdais tout le monde en venant pour Noël sans être vaxxiné alors que patati patata on est vulnérables etc. Plus personne ne voulait venir chez moi (notamment quand j’avais besoin pour me dépanner…). J’étais considéré comme un danger public par les abreuvés de télé Macron.

Bref, je l’ai fait, avec un mépris idiot pour ma vie, un mépris moins idiot pour cette vie et tous ces cons-temporains qui nous pourrissent le peu de temps qu’on doit passer sur Terre.

Je l’ai fait comme quelqu’un aurait un rapport sexuel non protégé avec le premier venu. Je me suis prostitué au vaxxin, je me suis vendu à la bien-pensance, pour qu’on me foute la paix.

Mais ma petite voix me disait que je paierais cher d’avoir mépris autant mon intégrité physique.

Et la petite voix ne s’est pas trompée.

Car si l’herpès me laisse en paix depuis plusieurs mois, la dernière visite chez le dentiste a révélé de nouvelles surprises.

Pour une visite de routine, une visite de conscience car je n’ai aucun problème dentaire mais il paraît qu’il faut y aller tous les ans. Comme je n’avais aucun souci et au vu des difficultés à avoir un rendez-vous, j’ai certes attendu 3 ans, d’autant plus que les dentistes qui travaillaient encore pendant le Covid étaient submergés, de nombreux praticiens ayant fermé leur cabinet de peur d’attraper le virus…

Résultat des courses : le dentiste m’annonce que je vais perdre prochainement plusieurs dents qui se sont déchaussées…

Incompréhensible ! Je vais consciencieusement les 3 brossages quotidiens, me fais régulièrement railler à ce sujet d’ailleurs (refusant de “grignoter” les cochonneries qu’on me propose en dehors des repas).

D’ailleurs mes dents comme mes gencives sont en excellent état, seulement effectivement les racines sont devenues complètement apparentes en très peu de temps.

Alors, j’ai fait quelques recherches pour savoir si le vaxxin pouvait avoir un lien avec cela. Car le déchaussement des dents est normalement lié à une inflammation des gencives, or je n’en ai pas.

Mes recherches n’ont pas été vaines.

La perte des dents est en effet un effet possible du Covid et comme le vaxxin n’est pas un véritable vaccin sur lequel on a du recul, n’est-il pas à craindre que le vaxxin ait le même risque ?

Des vaxxinés évoquent des douleurs dentaires depuis leurs injections...

Ceux qui comme moi ont mal supporté le vaxxin dès son injection ont subi des effets du covid… si on en a subi à court terme, pourquoi n’en subirait-on à long terme?

La perte prématurée de ses dents peut-elle être un effet indésirable du vaxxin ?

Plein de pauvres gars comme moi doivent se dire que c’est la fatalité mais cette question est symptomatique : n’y a-t-il pas des “effets déguisés” du vaxxin que l’on banalise complètement, qu’on ne soupçonne pas, qu’on ne lui impute pas ?

Si la perte des dents est liée au Covid, comment être sûr qu’elle ne peut pas avoir de lien avec le vaxxin ?

On n’en parle pas actuellement. Il n’y a aucun article francophone sur internet qui fasse cette corrélation.

Mais je n’ai pas été surpris d’en trouver qui font le lien entre covid et perte de dents. Alors ma petite voix qui ne se trompe jamais me dit que les saloperies qui m’arrivent depuis la vaxxination, comme un corps étranger, ne tombent pas du ciel…

 

Covid-19 : la perte de dents est une nouvelle conséquence à long terme du coronavirus

La Covid-19 est-elle aussi responsable de la perte de dents ? Selon un nouveau rapport, des patients ont souffert d’une perte de dents plusieurs mois après avoir été infectés. La liste des conséquences à long terme du coronavirus s’allonge.

La Covid-19 a des effets secondaires à ne pas confondre avec les symptômes de l’infection. Ces derniers sont généralement similaires à ceux d’une grosse grippe : toux sèche, fatigue, fièvre, etc. D’autres symptômes sont davantage spécifiques à la Covid-19. Il s’agit par exemple de la perte du goût et de l’odorat, notamment les odeurs de menthe poivrée et d’huile de noix de coco. Les experts ont également rapporté l’apparition des « orteils covidés », un symptôme précoce de l’infection. Plus récemment, une étude a découvert que les lésions cutanées violettes sont au contraire des symptômes graves.

Les effets à long terme du coronavirus apparaissent plusieurs jours, semaines, voire mois après l’infection initiale. Le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a mis à jour la liste de ces effets il y a quelques semaines en ajoutant notamment le brouillard cérébral. Comme l’a rapporté The New York Times, un autre symptôme semblerait être apparu : la perte de dents.

Des dents qui tombent soudainement sans douleur et sans saigner

La Covid-19 pourrait être à l’origine de problèmes dentaires. Selon le rapport, « certains survivants de la Covid-19 disent que des dents descellées sont tombées sans saigner. D’autres affirment que leurs gencives sont plus sensibles, ou que leurs dents deviennent grises ou s’écaillent ». Pour le moment, ce problème dentaire n’est pas encore officiellement reconnu comme étant une conséquence à long terme de la Covid-19.

Il ne s’agit cependant pas d’un cas isolé. Plusieurs patients guéris ont effectivement eu des soucis dentaires. Par exemple, une femme de 43 ans vivant à New York a soudainement perdu une dent après avoir senti qu’elle était descellée. Le plus étonnant est qu’elle n’a ressenti aucune douleur et qu’il n’y a pas eu la moindre goutte de sang. D’ailleurs, cette femme est l’une des victimes de ce que l’on appelle en anglais le « Long Covid ». Elle s’est effectivement remise de la Covid-19 après avoir été malade au printemps dernier, mais elle continue à souffrir des effets à long terme comme le brouillard cérébral, les douleurs musculaires et les douleurs nerveuses.

Le rapport de The New York Times détaille également comment un petit garçon de 12 ans a perdu l’une de ses dents d’adulte. Il a eu une forme relativement bénigne de la Covid-19 il y a plusieurs mois. Par contre, la dent de ce garçon était en parfait état, contrairement à celle de la femme de 43 ans qui était déjà descellée. D’autres patients ont partagé avoir aussi connu une perte de dents après la Covid-19.

Le président de la Fondation Angiogenesis, Dr. William W. Li, a déclaré que : « nous commençons maintenant à examiner certains des symptômes déroutants et parfois invalidants dont souffrent les patients des mois après leur guérison ». Selon lui, le virus aurait pu causer des dégâts sur les vaisseaux sanguins qui alimentent les dents. Cela expliquerait que les patients n’ont pas ressenti de douleur et qu’ils n’ont pas saigné lorsque leur dent est tombée.

https://www.tomsguide.fr/covid-19-la-perte-de-dents-est-une-nouvelle-consequence-a-long-terme-du-coronavirus/

 

https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-sante/toutes-les-questions/2021/09/mal-au-dent-et-vaccin-pfizer

Mal au dent et vaccin Pfizer

16 septembre 2021

Question :  depuis le vaccin Pfizer, j’ai des infections dentaires très douloureuses.

Réponse

Bonjour,

Nous comprenons que depuis l’injection du vaccin Pfizer contre la Covid-19, vous avez des infections dentaires très douloureuses. Nous supposons que vous souhaitez savoir s’il y a un lien entre le vaccin et vos infections.

A titre d’information générale, nous vous proposons de parcourir la réponse type que nous avons élaborée au sujet de la vaccination contre la Covid-19 :
https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-frequentes/vaccins/

Concernant les risques éventuels liés au vaccin de Pfizer contre la Covid-19, nous vous invitons à lire sa notice sur le site Mesvaccins.net (plateforme d’information, de communication et d’expertise sur les vaccins et les voyages).
Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les rubriques contre-indications, mises en garde et précautions d’emploi, interactions et effets indésirables :

COVID-19 mRNA Vaccine BNT162b2 / Laboratoire : BioNTech-Pfizer :
https://www.mesvaccins.net/web/vaccines/710-covid-19-mrna-vaccine-bnt162b2

En tant que documentalistes, nous ne sommes pas en mesure d’aller plus loin dans notre réponse. Seul le médecin et/ou dentiste qui vous suivent, connaissant vos antécédents médicaux seront en mesure de vous indiquer l’origine de ces infections à répétition.

A titre d’information, voici le dernier point de situation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) sur la surveillance des vaccins contre la Covid-19 (publié le 13/09/21)
https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-20-08-2021-au-02-09-2021

Nous espérons que ces éléments d’information vous aideront à enrichir le dialogue que vous aurez avec votre médecin et/ou votre dentiste et restons à votre disposition pour toute recherche documentaire dans le domaine de la santé.

L’Equipe des documentalistes de Questions-santé,
Le service de réponses en ligne de la Cité de la santé.

Service Questions-santé

NB : Nous vous remercions d’avoir autorisé la publication de votre question. Vous pourrez la retrouver dans les pages de la Cité de la santé  (les questions-réponses sont classées par dates)

https://www.cite-sciences.fr/fr/au-programme/lieux-ressources/cite-de-la-sante/une-question-en-sante/questions-sante/toutes-les-questions/2021/09/mal-au-dent-et-vaccin-pfizer

 

Réponse du 17/09/21

 

Covid-19 : la perte de dents, le nouveau symptôme de la maladie

Selon une nouvelle étude, le coronavirus ferait “tomber les dents”. Les scientifiques pensent que ce symptôme étonnant résulte d’une inflammation généralisée ou d’une “attaque” du virus vers les vaisseaux sanguins. Explications.

Les scientifiques à l’origine de la découverte de ce nouveau symptôme, interrogés par nos confrères du New York Times, essaient de trouver une réponse à ce phénomène complexe.

Covid-19 : les patients perdent leurs dents… sans douleur, ni sang

Il est extrêmement rare que les dents tombent littéralement des cavités, affirme le Dr David Okano, un parodontiste à l’Université de l’Utah à Salt Lake City.

Toutefois, selon les affirmations du rapport, de nombreuses personnes ont été victimes de cet incident.

C’est ce qu’a vécu Frarah Khemili, âgée de 43 et infectée par le coronavirus au printemps dernier. Une fois remise de l’infection, elle décide de rejoindre un groupe de soutien en ligne afin d’évoquer tous les symptômes liés au SARS-CoV-2 dont elle a souffert (douleurs musculaires, nerveuses mais aussi une fatigue intellectuelle).

Mais peu de temps, la jeune femme ressent une sensation étrange au niveau des dents. Ayant mangé de la menthe le même jour, elle imagine que c’est l’herbe qui est en cause.

Rapidement, elle sent pourtant une dent du bas bouger au contact de sa langue. Le lendemain, surprise : la dent tombe. Sans douleur, ni trace de sang.

En faisant des recherches sur Internet, son compagnon tombe sur un groupe Facebook appelé Survivor Corp. Cette page est dédiée aux personnes ayant survécu au coronavirus. Le couple approfondit l’enquête et découvre qu’un jeune de 12 ans a lui aussi perdu une de ses dents définitives, alors que ce dernier ne souffrait d’aucun problème dentaire selon son orthodontiste.

Et il n’est pas le seul. Nombreux sont ceux ayant déclaré avoir perdu des dents sans douleur, ni trace de sang en mangeant une simple glace par exemple. Il existe même des cas où les malades guéris du SARS-CoV-2 ont vu leurs orteils gonflés ou encore leurs cheveux tomber.

Covid-19 : le virus fait-il réellement “perdre” ses dents ?

Suite à ce rapport, de nombreux experts ont déclaré que non, la Covid-19 ne “ferait pas tomber les dents”. Néanmoins, ils ont confirmé le fait que le coronavirus aggraverait bel et bien les problèmes de dentition.

Le Dr William Li, président et médecin directeur de la Fondation Angiogenesis (u ne organisation à but non lucratif qui étudie la santé et la maladie des vaisseaux sanguins) a constaté, quant à lui, qu’il se passait une “chose inhabituelle” au niveau des vaisseaux sanguins des gencives.

Nous commençons maintenant à examiner certains des symptômes déconcertants et parfois invalidants dont souffrent les patients des mois après leur guérison de Covid, a confié le Dr William Li.

En effet, le nouveau coronavirus s’attaquerait à l’organisme en s’associant avec la protéine ACE-2 présente naturellement dans le corps humain (dans les poumons mais aussi dans les cellules nerveuses et endothéliales). Toujours selon l’expert, cette découverte expliquerait la chute des dents sans traces de sang.

Les patients peuvent nous aider à comprendre ces nouvelles découvertes, a-t-il conclu afin que médecins et dentistes collaborent pour mieux comprendre les effets du Covid-19 sur les dents.

Sources

Their Teeth Fell Out. Was It Another Covid-19 Consequence ?, The New-York Times, 28 novembre 2020

Coronavirus : La perte de dents pourrait être un autre symptôme de Covid-19, Marseille News, 01 décembre 2020

https://www.medisite.fr/coronavirus-covid-19-la-perte-de-dents-le-nouveau-symptome-de-la-maladie.5594060.806703.html

.

La Covid-19 fait tomber vos dents !

Chers amis

Le virus qui nous empoisonne l’existence depuis de longs mois n’a pas fini de nous surprendre.

Si les symptômes s’apparentaient au départ à ceux d’une grippe ou d’une bronchite, nous avons vite appris qu’ils pouvaient aussi prendre de multiples formes : perte d’odorat, de goût, douleurs articulaires, maux de ventre, problèmes oculaires…

Sans compter les malades qui souffrent de la forme longue de la maladie, avec son lot d’épuisement, d’essoufflement permanent et de dépression.

Visiblement, nous ne sommes pas au bout de nos peines puisque le virus s’attaquerait maintenant… aux dents !

Qu’en est-il exactement ?

Covid Survivors : les dents leur en tombent

Si vous devez vous faire arracher une dent, patience : le coronavirus s’en chargera peut-être bien mieux que votre dentiste.

Un travail propre et sans douleur.

Pardonnez cette plaisanterie mais une rumeur se répand affirmant que la Covid-19 ferait tomber les dents sans signe avant-coureur, sans saignement et sans souffrance !

C’est un article paru dans le New York Times en novembre dernier1 qui relatait les mésaventures de quelques anciens malades de la Covid.

Plusieurs personnes appartenant à un groupe Facebooknommé Survivor Corps auraient fait état de gros problèmes dentaires après avoir vaincu la maladie, dont le déchaussement intempestif.

Les spécialistes, eux, affirment que ni la petite souris ni la Covid-19 ne seraient directement impliquées.

Pas directement, d’accord, mais si on y réfléchit…

Les cabinets dentaires sont pris d’assaut !

Je ne sais pas du tout si ce que relate le New York Times va nous conduire à tous nous nourrir de soupe à plus ou moins long terme.

Cependant, depuis le début de la pandémie, j’entends mon entourage se plaindre de maux de dents inhabituels.

Moi-même, qui ai très peu de problèmes dentaires, j’ai eu pendant quelques jours une vive douleur au niveau d’une molaire. Douleur qui a disparu comme elle était venue.

Je me suis tout de même rendu chez mon dentiste pour un contrôle, et au détour de la conversation il m’a confirmé que son cabinet tournait à plein régime depuis le début de l’épidémie.

Il déplore bien plus de pathologies à traiter (abcès, caries, saignement des gencives, sensibilité au froid ou au chaud…).

Je me pose alors la question : quelle est la raison de cette recrudescence de rendez-vous chez le dentiste ?

Certainement pas une passion soudaine pour la fraise, les piqûres dans les gencives ou la lampe à 2000 Watts dans les yeux !

Ça va passer, serrons les dents !

Chacun vit plus ou moins bien le confinement et le climat anxiogène qui empoisonne notre quotidien depuis de long mois.

Une chose est certaine : nous sommes bien plus stressés, angoissés, déprimés depuis que ce satané virus a fait irruption dans nos vies.

Les contraintes, l’incertitude face à l’avenir, les rapports sociaux dénaturés, le manque de clarté des décisions, tout cela conduit à des sentiments d’injustice et de frustration parfois violents.

On le sait, certaines manifestations physiques liées à l’émotionnel peuvent survenir lorsque la colère, la peur, les angoisses, sont trop fortes.

Ce sont les maladies psychosomatiques.

Les plus fréquentes sont le mal de dos, les problèmes de peau, les migraines, les douleurs musculaires.

Il en est une qui touche énormément de gens : le bruxisme.

Le jour, ce trouble inconscient se manifeste par un serrement de la mâchoire et la nuit, par des mouvements de broyage ou de friction (on grince des dents).

Cet article2 très complet établit clairement que les causes les plus fréquentes de bruxisme sont le stress et l’anxiété.

Face à l’adversité, on serre les dents !

Résultats : dents fissurées, mâchoires douloureuses, hypersensibilité des gencives et des dents, déchaussement et parfois même douleurs cervicales ou acouphènes !

Voilà qui expliquerait pourquoi les dentistes se frottent les mains depuis plusieurs mois.

La Covid, si elle n’est pas impliquée directement, fait bel et bien leurs affaires par le stress et l’isolement qu’elle induit.

La sophrologie, l’hypnose et surtout l’ostéopathie peuvent considérablement vous aider.

Une bonne posture et une mâchoire détendue sont des éléments clé pour vaincre le bruxisme.

  1. Si vos gencives sont déjà enflammées, agissez !

La parodontite est une maladie infectieuse, cela signifie qu’elle est causée par la présence de bactéries.

Vous devez bien entendu en parler à votre dentiste. Il identifiera les causes et vous donnera le traitement adéquat.

En accompagnement des recommandations de votre dentiste vous pouvez garder votre bouche saine en vous brossant les dents deux fois par jour avec une brosse à dents électrique (plus efficace pour retirer la plaque dentaire), et en complétant le nettoyage avec un fil dentaire ou des brosses interdentaires.

Ajoutez une goutte d’huile essentielle de tea tree ou de clou de girofle, aux propriétés assainissantes, sur votre brosse à dents une fois par jour maximum.

Vous pouvez faire un bain de bouche quotidien au bicarbonate alimentaire : une cuillère à café dans un verre d’eau, gargarisez-vous et rincez-vous bien la bouche.

Vous pouvez aussi faire un bain de bouche avec de l’argent colloïdal à 15 PPM (une fois par semaine pour ne pas déstabiliser votre flore buccale). Un bouchon dans un verre d’eau suffit.

Maintenant vous le savez : Covid et pathologies dentaires sont liées.

Prendre soin de ses dents pourrait bien devenir un nouveau geste barrière important.

Prenez soin de vous mes amis.

À bientôt,

Laurent des Éditions Nouvelle Page

https://nouvelle-page-sante.com/la-covid-19-fait-tomber-vos-dents/

 

 

Un nouveau symptôme « déroutant » du Covid-19 découvert chez des patients américains

Par Julie-Solveig SAINT-GERMES

Fièvre, toux, fatigue, maux de tête, difficultés respiratoires, perte du goût et de l’odorat, courbatures… les principaux symptômes du Covid-19 sont désormais bien connus de tous. Mais alors que les recherches continuent sur cette maladie qui a bouleversé nos vies depuis un an, un nouveau symptôme plus atypique a été signalé par de nombreux patients : celui de la perte de dent. On fait le point.
 

« Nous commençons à examiner des symptômes déroutants et parfois invalidants dont souffrent les patients des mois après leur guérison du Covid-19. » Dans les colonnes du New York Times, le Dr. William W. Li, président de la Fondation Angiogenesis, ne cache pas sa stupéfaction.

Car voilà plusieurs semaines que des « survivants du Covid-19 » rapportent un fait étonnant : plusieurs d’entre eux déclarent avoir perdu une dent après avoir été guéris du Covid-19. Un symptôme d’autant plus étrange que les patients signalent n’avoir ressenti aucune douleur.

Un déchaussement sans douleur et saignement

Selon le rapport du New-York Times, ces dernières semaines, de nombreux patients ayant été infectés par le Covid-19, et ayant guéri par la suite, ont ainsi déclaré avoir souffert de « déchaussements dentaires ». D’autres ont en outre expliqué que leurs gencives étaient devenues plus sensibles et/ou que leurs dents étaient devenues plus grises voire s’écaillaient.

 

À New-York, Farah Khemili, une femme de 43 ans, a par exemple expliqué avoir senti des mouvements « étranges » d’une de ses dents « en mangeant un chewing-gum à la menthe », jusqu’à ce que cette dernière ne sorte de « sa bouche » le lendemain, sans pour autant avoir ressenti une quelconque douleur.

Déconcertée par cette mésaventure, Farah Khemili a par la suite rejoint un groupe de soutien en ligne dédié aux patients atteints du « Covid-long » et au sein duquel bon nombre de membres « ont déclaré avoir eux aussi souffert de complications dentaires post-Covid ».

Une autre membre du groupe a ainsi déclaré avoir perdu une dent sans saignement tout simplement en mangeant une glace. Diana Berrent, la fondatrice du groupe de soutien, a quant à elle relaté le cas de son fils de 12 ans « ayant perdu une de ses dents adultes, des mois après avoir eu un cas bénin de Covid-19 ».

Des vaisseaux sanguins endommagés

Mais alors comment expliquer ce symptôme pour le moins étrange ? Car s’il paraît a priori ubuesque d’imaginer la maladie du Covid-19 provoquer le déchaussement d’une dent, reste que ce phénomène peut s’expliquer scientifiquement.

 

« Il est extrêmement rare que les dents tombent littéralement. Mais les problèmes dentaires existants peuvent s’aggraver à la suite d’une infection au Covid-19 » explique le Dr David Okano, parodontiste à l’Université de l’Utah, dans les colonnes du New York Times.

D’ailleurs, comme le rapporte le journal, Farah Khemili, à l’instar d’autres patients, souffrait en effet de problèmes dentaires.

« Le Covid-19 fait des ravages en se liant à la protéine ACE2, qui est omniprésente dans le corps humain. Non seulement on la trouve dans les poumons, mais aussi sur les cellules nerveuses et endothéliales. Par conséquent il est possible que le virus ait endommagé les vaisseaux sanguins qui maintiennent les dents en vie chez les survivants de la maladie », explique de son côté le Dr Li.

« Cela peut aussi expliquer pourquoi ceux qui ont perdu leurs dents ne ressentent aucune douleur », a-t-il en outre ajouté.

« Il faut réaliser des études complémentaires »

Pour l’heure aucune étude concrète n’existe pour reconnaître officiellement la perte de dents comme symptôme officiel du Covid-long.

Mais face à la multiplication des cas recensés aux États-Unis, et parce que « plus de 47 % des adultes de plus de 30 ans souffrent d’une maladie parodontale dans le pays », des médecins comme le Dr Li appellent notamment les dentistes et chercheurs à réaliser des études complémentaires.

https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/2020-12-04/un-nouveau-symptome-deroutant-du-covid-19-decouvert-chez-des-patients-americains-b42b9426-e518-4929-b9ca-769ce8cbd1ef

https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-sante/covid-19-pourquoi-une-maladie-des-gencives-favorise-des-complications-877428

 2,037 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Essayez de mettre la main sur le livre “Dictionnaire du langage de vos dents” de Estelle Vereek. Il vous indiquera où sont vos vulnérabilités. Les explications sont détaillées pour chacune des dents, chacune identifiée par un numéro spécifique. Page 297: déchaussement de dent avec abcès parodontal; page 299 Déchaussement de dent avec mobilité; page 301 Déchaussement de dent sans symptômes; page 303 Déchaussement entre les racines d’une dent. J’ai trouvé ce livre chez un bouquiniste. Je vais voir si je peux photocopier le tableau repère des dents ainsi que les explications et les envoyer à RR pour vous.

  2. Et voilà ! On avait pas du tout compris, ou mal interprété la phrase de François Hollande sur les “Sans dents”. Quel visionnaire tout de même !!!

  3. Si le personnage de la photo est concerné par la chute de ses dents on comprend tout de suite pourquoi et le covid n’y a rien à voir !
    Ne s’agit-il pas de Mélenchon s’adressant à la foule ? Beurk !!

  4. Maxime, vous dites vous être “prostitué” au “vaccins”. Je dirais plutôt que l’on vous a violé aux “vaccins”. Pour ma part, vieux blanc hétéro à la retraite, j’ai pu échapper à la prostitution et au viol de mes vieilles artères. Et, dorénavant, si l’on m’appelle pour un don de sang, ce sera contre monnaie sonnante et trébuchante. Plus question de donner quoi que ce soit à Big pharma.

  5. Je suis désolé pour vous perdre ses dents est synonyme de mort ,on ne peut plus s’alimenter au même titre que de perdre ses griffes ne plus pouvoir se défendre signifie également la mort. Notre univers aurait près de 14 milliards d’années et nôtre mère nourricière un peu plus de 4 milliards d’années.comment nous simples vermisseaux avons l’impudence de toucher leur adn , s’y risquer c’est prendre le risque de se casser les dents et de les perdre . Le plus triste est que des savants fou perdre leur dents à des innocents qui n’ont jamais rien demandé

  6. Les parasites intestinaux peuvent provoquer une carence en calcium et générer des problèmes dentaires. Dans le passé, avant le covid, j’ai eu un problème de sensibilité et de douleurs dentaires que j’ai résolu avec un apport de calcium et des huiles essentielles. Quant au dentifrice suite à ce problème qui m’a incité à faire des recherches, je n’en utilise plus du tout. Je me brosse bien les dents trois fois par jour mais avec seulement de l’eau. Le vaccin anti-covid peut provoquer tout et n’importe quoi, vu qu’il affaiblit le système immunitaire. Mais il y a des solutions pour contrer ses effets.

  7. @Maxime

    Ceci dit Maxime, je compatis vraiment pour vos soucis. Je ne suis pas vaccinée quant à moi mais j’ai peur aussi d’une certaine manière pour mes enfants qui le sont. Je me dis que chaque organisme réagit différemment (j’ai eu le vaccin hépatite B il y a des années et pas de sclérose en plaque heureusement, et je me porte bien), dites-vous que vos soucis ne sont peut-être pas forcément liés à l’injection sinon vous allez vous en créer à la moindre alerte santé sur un fond d’angoisse insupportable (ça joue).

    Pour l’Herpès, j’en ai eu souvent et je mets de la Propolis et ça marche vraiment pour moi (j’ai trouvé ce remède, j’en suis contente), parfois ça ne va même pas plus loin qu’un petite douleur un seul jour.

  8. “J’étais considéré comme un danger public par les abreuvés de télé Macron.”

    Dernièrement, je dis bien dernièrement, une connaissance – dentiste – m’a agressée verbalement devant tout le groupe quand elle a su que je n’étais pas vaccinée. Comme quoi, l’idiotie est partout. Sauf que moi, je ne me tais pas et je ne plie pas et argumente comme il faut si je sais au fond de moi que j’ai raison, et elle a dû se taire les autres étant gênés.

  9. Résistance Républicaine ne vous avait pas assez dit que cette soupe n’était nullement un vaccin ?…

    Vous n’étiez non plus pas au courant d’être une sorte de “souris ou cochon d’Inde de laboratoire ?…

    J’espère que vous garderez de cet acte sacrificiel autant qu’empathique et citoyen au moins une dent contre ceux qui tenaient la seringue et, allons-y généreusement, une deuxième contre les dealers et grossistes empoisonneurs…

    Mais pour consolation, vous aurez fait avancer la science. N’oubliez surtout pas dans cette optique de leur signaler vos petits soucis… Qu’ils en tiennent compte, bien sûr, pour la prochaine pandémie qu’ils nous fomentent.

    • Macron nous a pris en otage… Et oui il y avait dans mon geste aussi une forme de sacrifice face à cette pression du groupe social. Une abdication de l’ego qui en a marre de subir cette pression et se résoud au pire par déception aussi vit à vis de tous ces soumis.

  10. Essayez aussi la nattokinase, qui est préconisée contre la protéine de pointe et les effets secondaires de l’injection.

    • “contre la protéine de pointe”
      NON ! Pas la protéine “de pointe” : LA PROTEINE A POINTES = en bon français : la protéine barbelée. Vous avez des petits bouts de barbelés qui se promènent dans votre sang, et tout comme le fil de fer barbelé vous griffe la peau et s’emberlificote avec d’autres fils de fer barbelés pour créer des pelotes inextricables, vos protéines barbelées, dans votre sang, griffent vos vaisseaux sanguins de l’intérieur (favorisant leur éclatement = augmentation des AVC) et font des bouchons dans les petits vaisseaux (= thromboses = plus de sang qui arrive à la dent et dans l’os autour = dent qui meurt sans douleur ni sang). Vous avez compris comment il marche le vaxxin avec ses protéines NON PAS “DE POINTE” mais “barbelées” ?!

  11. Si la perte de dents est dû au manque de soin et d’hygiène le vaccin Anti COCO 19 peut provoquer des dégradations dentaire ce qui contribue à ce qu’on perd nos mais tout est possible avec ce maudit vaccin contre le Covid 19 !

  12. Bon courage à vous, Maxime.
    J’espère que vos problèmes s’arrangeront.

    Il y a un docteur (le Dr. Ana Mihalcea, si je me souviens bien?) qui a rapporté que des patients à elle lui auraient dit avoir reçu des ordres mentaux les incitant à se faire vacciner contre le Covid… et ce, même pour ceux qui, parmi eux, sont anti-vax…!
    Qu’en pensez-vous?

    Aussi, petite question : est-ce que vous prenez de la NAC (N-Acétylcystéine)? …Du glutathion? Des vitamines D3 + K2? Du Zinc…? …Du Magnésium? Quercétine…?

  13. Bonjour.

    L’injection Covid CAUSE certainement des problèmes aux dents.
    Un ami de la famille a chopé une sal*perie d’infection dentaire après la “vaccination”…
    Une copine à moi s’est plainte de ses dents, dont douleurs… et c’est seulement depuis qu’elle est “vaccinée” Covid qu’elle m’en parle…

    Les dentistes chez moi… jamais de place en ce moment, alors qu’avant la “vaccination” Covid de masse, on pouvait prendre RDV très rapidement…
    Pour une urgence dentaire, ma dentiste ne peut me prendre qu’au bout de deux mois… (Avant le Covid, elle m’aurait pris de suite!)

    Après, moi, je ne suis pas “vaccinée”, et je ne suis QUE dans ma vingtaine, et pourtant : mes dents se déchaussent, et vu que je n’ai en plus d’émail, me font tellement mal que je suis obligée d’utiliser un dentifrice anti-douleur acheté à la pharmacie…
    Il n’y a pas que le “vaccin” Covid, qui attaque les dents : le fluor, ainsi que les sal*peries qu’ils mettent dans la nourriture…
    (On a vu ces peuples qui gardent des dents bien belles et blanches, alors qu’ils ne se brossent jamais les dents? Ils ne mangent pas de la m*rde, eux, clairement…!)

    • Émilie, essayez un dentifrice reminéralisant adjoint à un autre qui renforce les gencives, à base de propolis ou de ratanhia. Ça ne fait pas de miracle mais ça aide. PS : ce n’est pas que le fluor mais plutôt les agents polissants des pâtes dentifrices qui détruisent l’émail des dents. Et aussi les antibiotiques qui sont à éviter. L’obsession des dents blanches y est pour beaucoup. Bon courage. Pour vous remonter le moral, je connais des noirs qui ont des dents qui jouent le yoyo. Pire que vous et moi. Bon courage! Amitiés.

  14. Cher Maxime, je compatis. Vous êtes une victime du vaccin et de ces ordures qui l’ont imposé. Je vois des vaccinés faire des phlébites a répétition. Un autre a des troubles locomoteurs. Des morts, aussi. Bien sûr, d’après les médecins, rien à voir…

Les commentaires sont fermés.