Fédération de Russie : et une taxe pour l’utilisation de travailleurs migrants !

A l’heure où nous payons le prix fort pour faire venir des migrants au nom des “droits d’homme”, du droit d’asile et, plus récemment, au nom des emplois qui ne seraient pas pourvus chez nous, ce sont une fois de plus les Russes qui nous donnent une leçon de patriotisme. On en rêve…

Je me surprends chaque jour à faire de drôles de rêves : ici je deviens une tricoteuse veillant sur la guillotine en action, là je deviens une citoyenne russe…

Christine Tasin

Merci à Marcher sur des oeufs qui nous a signalé le texte ci-dessous

Président de la commission d’enquête Bastrykin – sur la réforme de la politique migratoire :
✔️ Les processus migratoires modernes sont devenus l’un des problèmes clés dans de nombreux pays du monde et sont l’un des facteurs de croissance des tensions sociales, ainsi que l’émergence de conflits pour des motifs ethniques et religieux. Dans les flux migratoires, il existe une forte probabilité que des membres d’organisations terroristes entrent dans le pays.
✔️ À cet égard, la politique migratoire en Russie devrait viser à résoudre les problèmes de sécurité des citoyens. La lutte contre les crimes des citoyens étrangers, la détection, la répression et la prévention des crimes extrémistes et terroristes font partie des tâches prioritaires de la commission d’enquête.

✔️ Les raisons de l’agressivité croissante des migrants sont le manque d’adaptation des visiteurs à la mentalité russe, une mauvaise organisation des conditions sociales et de vie de leur séjour par les employeurs. A cet égard, il est nécessaire d’attribuer les fonctions d’interaction avec les diasporas locales aux autorités des régions, les organes de l’autonomie locale. La responsabilité des associations peut inclure une partie du travail sur l’adaptation linguistique et culturelle et le développement de programmes de protection sociale appropriés pour les migrants de travail entrants.

✔️ La migration illégale contribue grandement à l’environnement hostile. La plupart des crimes des immigrants illégaux sont axés sur la corruption. La migration illégale est étroitement liée au commerce illégal, qui est directement intéressé par leur flux en tant que source de revenus. Réunies sur une base nationale, les formations criminelles de migrants illégaux commettent des délits économiques, créent un marché incontrôlé de biens et de services dans leurs lieux de résidence, échappent aux impôts, pratiquent le commerce illégal, y compris la fabrication et la vente de boissons alcoolisées contrefaites, de faux documents, de certificats et les phoques, le transport et la vente de substances narcotiques.

✔️Il est conseillé d’établir une feuille de route pour le remplacement des travailleurs migrants par des citoyens russes, offrant aux compatriotes un niveau décent de garanties sociales et de travail. Prendre des mesures pour introduire la méthode de rotation de l’utilisation de la main-d’œuvre parmi les citoyens russes, en développant un mécanisme pour leur déplacement des régions à faible niveau de développement économique vers les régions où il est nécessaire d’attirer un grand nombre de travailleurs. Un calcul précis des besoins en ressources de main-d’œuvre dans les différents secteurs de l’économie du pays est nécessaire, ce qui permettra d’établir un bilan clair des migrants.
✔️Il est nécessaire de développer un mécanisme de motivation économique des entrepreneurs utilisant les ressources de main-d’œuvre russes, prévoyant une taxe importante pour l’utilisation de main-d’œuvre étrangère.

✔️ Il est nécessaire de renforcer le contrôle des processus migratoires avec l’introduction de l’enregistrement génomique obligatoire (test ADN) de tous les citoyens étrangers arrivant en Fédération de Russie, dont les données, entre autres, devraient être reflétées dans un document unique prouvant l’identité d’un étranger avec un support d’information électronique.
✔️ La question de la codification de la législation migratoire s’est posée. Cela est nécessaire pour prescrire dans un seul acte normatif toutes les formes de migration, ainsi que les règles relatives à l’enregistrement des étrangers, à la délivrance de quotas d’emploi et pour définir clairement la procédure de leur enregistrement. Il est nécessaire de veiller à ce que les processus migratoires deviennent un facteur positif contribuant au développement de l’économie russe, améliorant la situation démographique et garantissant la sécurité du pays.

Boris Karpov, source Telegram

🌐 https://t.me/boriskarpovblog/9036

 

 

 1,503 total views,  2 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Une pareille organisation, on en rêve !!
    Nous en sommes au moyen âge, aucune technique pour identifier les fraudeurs.
    Ils réussissent à toucher des alloc dans différents départements, ils savent également prendre de multiples identités pour ruser avec les tribunaux et la police.
    Ils se foutent carrément de notre gueule et ils en profitent , ruinant notre pays, notre système de santé, notre système de protection sociale.

  2. Les Russes protègent très bien leur frontière et ils organisent une immigration choisi ou plutôt très strict afin que la Russie ne devient pas le Kaboulistan comme devient bons nombres de pays Occidentaux qui ont céder au chantage du Sans Frontiérisme d’extrême Gauche avec l’aide des médias dominants et puis les Russes font du patriotisme économique en protégeant leurs industries parce qu’ils veulent développer davantage leur pays sans céder à la folie progressiste ! Bravo aux Russes!

  3. Faire payer une taxe d’occupation des sols par chaque migrant, taxe qui augmenterait au fil du temps, une bonne solution. Plus taxer les ONG pour transport illicite, ainsi que les employeurs qui en profitent pour employer ce type de main-d’œuvre. À la guillotine, je préfère la chaise électrique. En cas de coupure de courant, on peut toujours finir le condamné à la bougie.

    • Je crains que vos suggestions de sanction à l’encontre des transporteurs et employeurs de migrants ne soient pas pour tout de suite !

  4. Bonjour Christine,
    et pourtant, nous avons la même chose !
    https://www.legifrance.gouv.fr/codes/section_lc/LEGITEXT000006070158/LEGISCTA000042772058/
    “Section 2 : Taxe à acquitter par l’employeur d’un travailleur étranger ou accueillant un salarié détaché temporairement par une entreprise non établie en France (Articles L436-10 à L436-13)”
    https://www.netpme.fr/actualite/la-taxe-pour-lembauche-dun-travailleur-etranger-est-desormais-recouvree-par-la-dgfip/

Les commentaires sont fermés.