La gauche ne veut pas qu’on expulse les squatteurs… ben voyons !

Depuis des années nous fustigeons le “droit au squat” qui s’est imposé peu à peu dans notre pays, bien que, à chaque affaire médiatisée des députés jurent que, bien entendu, les Parlementaires vont prendre le dossier à bras-le-corps et que, dorénavant, la propriété sera respectée ! 

Mais comme soeur Anne, nous ne voyons rien venir…

Le dernier essai en date du Parlement sera-t-il le bon ?

Les députés ont voté à la majorité une énième proposition de loi contre les squatteurs, au grand dam de la gauche qui, comme chacun sait ici, préfère les squatteurs aux propriétaires, les délinquants aux gens honnêtes.

Etonnamment c’est un député Renaissance qui la porte, Guillaume Kasbarian, avec la proposition de sanctions qui se veulent dissuasives, jusqu’à 3 ans de prison et 45 000 € d’amende. La même loi prévoit l’ajout automatique et obligatoire dans les contrats de bail d’une clause de résiliation de plein droit que le propriétaire pourra activer sans avoir à engager une action en justice.

Il n’est pas interdit de penser que Macron pense à “ses” électeurs, ou plutôt puisqu’il est hors jeu aux électeurs de son camp qui, pour nombre d’entre eux , sont des petits bourgeois qui n’aiment pas le  désordre et pourraient lui faire payer cher son immobilisme sur le sujet.

Naturellement, la gauche, menée par un Taché déchaîné hurle à la “loi d’extrême-droite” : «Plutôt que loger, vous préférez réprimer» et a essayé en vain de faire supprimer un ajout des sénateurs interdisant au  juge d’accorder des délais aux squatteurs dont l’expulsion a été judiciairement ordonnée. Et de dénoncer “la chasse aux pauvres”.

Extrême-droite, extrême-droite… vous avez dit extrême-droite ?

C’est le dernier mot à la mode en France. C’est, plus exactement, le sésame ouvre-toi des gauchos, plus besoin d’expliquer, de démontrer, de justifier. Il suffit de regarder qui parle, d’où il parle et hop ! Discrédité avant même d’ouvrir la bouche ! Extrême-droite !

Et il n’y a pas que sur le logement que ça marche : délinquance, islam, immigration… si vous êtes estampillé extrême-droite, vous n’avez pas à développer votre pensée, elle est mauvaise et ne doit surtout pas être formalisée. Et c’est ainsi dans tous les pays occidentaux, UE, USA, Canada…

Un petit goût de Meilleur des Mondes

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/texte-anti-squats-nouveau-feu-vert-de-l-assemblee-nationale-20230404

 1,480 total views,  1 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. Il y a toutes les résidences secondaires des artistes bobos, et des chanteurs gauchiasses qui organisent régulièrement des concerts pour les restos du cœur.

    Ces résidences , trop belles, ne sont jamais visées, car elles seraient aussitôt débarrassées des importuns, le jour même, et ils le savent, car ce sont les mêmes associations qui indiquent aux délinquants les maisons à voler, à dégrader, à occuper sans aucun risque, celles des misérables sans-dents.

  2. Pour que cette loi serve à quelque chose, il faut qu’elle prévoit l’EXPULSION IMMEDIATE par la police, sans passer par la case justice, ni préfecture, qui ne sont que des atermoiements prévus pour “gagner du temps”.
    C’est comme les OQTF de sarko, c’est pour obtenir le résultat inverse.
    D’autant qu’on sait pertinemment que les amendes ne seront jamais payées par ces squatters insolvables, c’est se foutre du monde que de parler d’amendes, alors que les personnes spoliées ne veulent qu’une chose : pouvoir rentrer dans leur logement avant les trop grosses dégradations habituelles.

  3. Pour une somme modique allez voir le chef d’un camp gitan et vous n’aurez plus de squatters. C’est miraculeux. Ils ont des arguments imparables. En général les tribunaux n’y sont pas convoqués. Vous faites faire des économies à l’état qui n’aura pas à organiser un procès, pas d’experts, pas d’huissiers. Tout bénéf pour tout le monde. Après, si vous voulez obtenir de votre justice une justice, libre à vous. Ça devrait vous coûter 2000€ mais c’est expéditif. Vu le tarif des dégradations c’est à mettre dans la balance. C’est vous qui voyez. Quelques gros bras et c’est plié. En général les squatters cherchent d’autres pigeons fissa et ne se plaignent à personne.

  4. ” les Parlementaires vont prendre le dossier à bras-le-corps et que, dorénavant, la propriété sera respectée !
    Mais comme soeur Anne, nous ne voyons rien venir…”

    Depuis combien de gouvernements – et surtout d’étiquettes politiques (surtout la “droite”) cette situation au delà du scandale, caricaturale, contre-nature, et surtout UNIQUE AU MONDE perdure ? Il faut être naïf comme un français pour ne pas finir par comprendre qu’elle est parfaitement voulue par tous. Pourquoi ? Il ne semble y avoir qu’une réponse logique : c’est un premier pas vers la disparition de la propriété privée. Pour les classes “moyennes”.

  5. Encore une loi pipeau ,3 ans de prison et 45000e d’amende, ah oui ou trouveront t ils l’argent pour l’amende ? puisqu’ils sonts souvent pour la plupart ,sans ou presque, ressources ,par contre ajout de la clause de resiliation sans avoir recours à une action de justice ,bon ok ,mais comme dirait l’autre on le croira quand on le verra .

  6. Sans bien sûr juger des errances et problématiques humaines, il faut regarder la réalité en face faute de n’aider personne.

    L’aide n’est pas assister et déresponsabiliser “ad vitam aeternam”, sauf à se faire plaisir à “secourir” et surtout à “prendre en charge” des gens qui n’ont aucune envie de changer leur façon de voir la vie. Il y a de vraies aides pour ça, à chacun de les saisir même si ce n’est pas simple mais rien n’est donné sans envie personnelle. Chaque situation est particulière.

    Et la souffrance est “humaine” sans être réservée à certains, et l’aide quand possible, doit concerner tout le monde, y compris le propriétaire qui ne doit rien à personne que ce qu’il s’est donné ou qu’il ait reçu, mais on ne peut pas punir quelqu’un pour sa naissance qu’il n’a pas choisie.

    A chacun de vivre sa vie du mieux qu’il le peut sans nuire aux autres même si ce n’est pas simple et facile.

    Voilà une leçon de vie réaliste et adaptée à la réalité, M. Taché.

  7. Le monsieur Taché est vraiment à côté de la réalité, humaine cette Loi.

    Déjà la soit-disant aussi “crise” du logement, il serait temps de faire le point sur sa réalité.

    De plus, ceux qui squattent sont là, pour l’essentiel en France, car ils ont “choisi” la rue (rien à voir avec l’après-guerre de l’Abbé Pierre) pour x raisons qui leur appartiennent et pour ne pas être dans les “cadres” sociaux, dont ne pas payer de loyer ou si peu quand on a le RSA.

    Eh oui, dans une société ou l’Aide Sociale est à son comble, difficile de songer à une fatalité, surtout pour certains qui ne font rien de leur dix doigts qu’à revendiquer voire être addicts à pleins de choses sans se remettre en question préférant accuser l'”autre” de ses déboires.

  8. @ Vent d’Est, Vent d’Ouest
    Erratum :
    “La gauche ne veut pas qu’on expulse les squatteurs…(…)”. Pas de problème, parmi ses membres il y a bien une majorité propriétaire de résidences principales et secondaires ? (…).
    Reste inchangé.

    • Donnons les adresses des maisons secondaires des politiciens partisans du squat. À vos marques… squattez !

  9. “La gauche ne veut pas qu’on expulse les squatteurs…(…)”. Pas de problème, parmi ses membres ilvy a bien une majorité propriétaire de résidences prinvipzlescet secondaires ? On file les adresses aux pauvres sans-abris, aux mal-logés, à ceux qui cherchent un hâvre de paix sans bourse déliée ?

  10. Les Gauchistes d’extrême gauche toujours auprès des squatteurs jamais du côté des citoyens français qui sont honnêtes et travailleurs qui protègent leur maison contre ces vermines de squatteurs !

  11. Encore une loi-pipeau qui ne verra jamais son décret d’application voir le jour.

  12. Nous patriotes devrions balancer les noms et les adresses de tous ces bon gauchiasses qui aiment tant voir les squatteurs dans les maisons des autres , c’est une idée à exploitée , non ?

  13. Et si les squatteurs ne visaient que les maisons des gens de gauche pour être certains d’être enfin chez eux ?……

Les commentaires sont fermés.