Revoir “Braveheart” pour se souvenir de l’Ecosse de William Wallace

Deux films historiques sur l’Ecosse pour se laver les yeux de l’actualité. Braveheart (1995, William Wallace est interprété par Mel Gibson) et Outlaw King (2017)

Non, Humza Yousaf, le nouveau premier ministre, ce n’est pas l’Ecosse !

Humza Yousaf qui pose pour les medias à l’occasion du ramadan 2023…

Ci-dessous, le père…

Écosse : Humza Yousaf choisi par les indépendantistes pour devenir le nouveau Premier ministre écossais (MàJ : Révélations troublantes sur ses liens avec la mouvance des Frères musulmans)

Qu’est-il arrivé à l’ Écosse ?

Qui aurait pu penser qu’un jour cela puisse se produire en terre d’Écosse ? Nous n’en revenons toujours pas. Et le pire est que cela pourrait bien arriver sur la terre des Gaulois, de Bonaparte.

La conquête par l’immigration.

Le constat s’applique à l’ensemble de l’Europe occidentale: tant de sacrifices, de guerres, de révolutions, bref tout cela pour en arriver finalement à la charia.

 

Braveheart (1995)

Tout critiqué qu’il soit, Braveheart a permis de mettre l’Ecosse sur la carte pour beaucoup de spectateurs, qui se sont ensuite passionnées pour l’histoire du pays.

Le film se concentre sur le personnage de William Wallace, interprété par Mel Gibson.

Braveheart ou Cœur vaillant au Québec est un film américain réalisé par Mel Gibson et sorti en 1995. Il raconte de manière romancée la vie de William Wallace, interprété par Mel Gibson, héros et symbole de l’indépendance écossaise, qui à la fin du XIII° siècle, affronta, à la tête des clans écossais unis, les troupes du roi Édouard Ier d’Angleterre qui tentait d’envahir l’Écosse. Le film a remporté cinq oscars à la 68e cérémonie, dont ceux du meilleur film et du meilleur réalisateur.

Braveheart, c’est un bon vieux film ambiance cotte de mailles et chevaux fumants.

Malgré nombre d’imprécisions historiques (les peintures faciales, les kilts, le côté sauvageon de Wallace qui était en fait un homme de bonne famille… ) le film a su toucher en jouant sur la corde sensible de l’opprimé face à l’envahisseur.

Bande annonce VF :

VF :

https://www.hdss.plus/1318721-braveheart.html

(Il est préférable d’installer un bloqueur de publicités gratuit   comme uBlock )

 

Un sens de l’héroïsme guerrier particulièrement galvanisant et un mythe ressuscité pour toujours.

Qui, hormis le vaillant peuple d’Ecosse, avait entendu parler de William Wallace avant de voir ce film?

Alors donc, rien que pour avoir ramené William Wallace au premier plan, reconnaissons que Mel Gibson n’est pas venu sur Terre pour rien.

Braveheart est un grand moment de cinéma.

 

Mel, William, … Merci !!!

La fin de vie du Gardien du Royaume d’Écosse

Face à la rébellion écossaise, le roi d’Angleterre Édouard 1er dut intervenir en personne. Ce dernier délaissa provisoirement les autres conflits dans lesquels le royaume d’Angleterre était impliqué afin de reprendre le pouvoir sur le territoire écossais. Il reprit Berwick et Roxburgh en 1298 avant de mettre en déroute l’armée de sir Wallace à Falkirk. Le héros d’Écosse dut fuir en France et abandonner son titre de Gardien du royaume.

William Wallace revint dans son pays en hors-la-loi entre les années 1303 et 1304 mais fut capturé à Glasgow en 1305. Le chevalier écossais et gardien du château de Dumbarton, John de Menteith, l’avait trahi et livré aux Anglais. Sir Wallace fut jugé pour haute trahison envers son roi et condamné à la peine de mort. 

Le héros écossais fut torturé en public et traîné par des chevaux de la tour de Londres à Smithfield. Il est ensuite éventré, émasculé, brûlé aux entrailles et à moitié pendu avant d’être décapité et découpé en morceaux.

Dans le film Braveheart, le cri de William Wallace durant sa torture en fait un véritable martyre. Il n’implora pas la pitié et la grâce du roi, mais hurla « liberté ». Il laissa derrière lui un fort sentiment nationaliste écossais. Source

 

Outlaw King (2017)

Outlaw King : Le Roi hors-la-loi
2018 ‧ Drame/Action ‧ 2h 17m

On reste sur la même période historique que Braveheart, mais juste quelques années après, et avec un personnage principal différent : Robert the Bruce, roi d’Ecosse depuis 1306, vainqueur de la bataille de Bannockburn contre les Anglais en 1314.

Robert de Brus devient roi d’Écosse, après avoir mené son pays à l’indépendance face aux Anglais. Il va cependant devoir lutter pour reprendre le pouvoir après avoir été fait hors-la-loi par le roi d’Angleterre, qui lui a pris la couronne écossaise.

On en prend plein les yeux : paysages écossais et châteaux garantis !

VO ou VOSTF :

https://www.hdss.plus/1311731-outlaw-king-le-roi-hors-la-loi.html

 4,243 total views,  1 views today

image_pdf

25 Commentaires

  1. ça me remue les tripes de voir cette famille , modèle parfait de charia, qui a pris le pouvoir en Ecosse, sans tirer un seul boulet de canon.
    Les colonisateurs n’ont eu aucun effort pour entrer comme dans du beurre dans le pays et s’installer au cœur de la Nation , comme c’est étrange !!!

  2. Pourquoi faut-il toujours une sombre histoire de traitre ??
    De Jésus à Jean Moulin, en passant par Roncevaux, la race humaine se distingue par la production de petits visqueux qui tirent dans les pattes du héros et réussissent à l’abattre en le livrant à l’ennemi.
    Actuellement cette race de traitres s’est multipliée à l’infini.
    Les Ganelon sont au pouvoir.

    • Très juste ! J’avais un voisin algérien avec des problèmes de consanguinité et son jeune fils pareil (malformation des organes internes avec toutes les conséquences imaginables)

  3. Mêmes sentiments et incompréhension !
    Mais vous oubliez que nous avons déjà Moussa Darmanin – et quantités de députés issus de la diversité et qui tirent les ficellent contre l’intérêt de la France…

  4. Cette Écosse mystérieuse, secrète, fantasmée même pour le jeune continental que j’étais.
    Put’1, tout fout le camp.
    Au secours !!!

    Marre de cette invasion qui pourrit mon continent, notre Histoire.
    (je me calme avant d’insulter la Mabrouk dont j’ai parlé ce matin, même si ça peut paraître Hors Sujet. Je bous).

  5. William Wallace et les autres Braves doivent se retourner dans leurs tombes ! Pauvre Ecosse et pauvre monde occidental !

  6. Braveheart c’est l’âme de l’Ecosse qui conserve son identité culturel et historique et que les Ecossais sont des combattants qui veulent protéger le territoire contre la soumission proposer par les Rosbeef au siècle dernier mais malheureusement le progressisme est passé par là avec l’élection d’un MUZZ Pakistanais comme premier ministre de l’Ecosse les Ecossais sont mal barré car le Yousaf veut continuer la déconstruction de l’identité Ecossaise et la culture Judéo Chrétienne de L’Ecosse pour développer l’islam dans le pays afin que tous les Ecossais deviennent des Musulmans avec la charia à la clé . Nicola Sturgeon l’a très bien former pour détruire l’Ecosse .

  7. Et étudier l’histoire complète de Napoléon qui n’a fait qu’une erreur, hélas, afin de voir notre belle France !

  8. Ah non pas de ça chez nous ,qu’ils aillent faire ça dans un pays muzz ,on n’en veut pas, comment les écossais peuvent t ils accepter ça, williams Wallace daoit se retourner dans sa tombe .

  9. C’est pour cela que je dis que je ne crois pas du tout à l’assentiment des Ecossais.

    Cette marée du n’importe quoi de préférence centrée sur le dessous de la ceinture (en France exclusivement), ne reflète pas le désir du Peuple j’en suis convaincue de plus en plus, il y a quelque chose de sournois et de sous-terrain au niveau de ces soit-disant “élections” que l’on découvrira bien un jour…

    Quand on voudra bien s’interroger vraiment et très sérieusement là-dessus bien sûr. Les effets ne sont pas les causes.

    • Chère Amélie Poulain,
      J’aime bien vos commentaires pleins de bon sens. Aussi j’adhère complètement à votre analyse. Que de tromperies dans ces méthodes d’élections. Les valeurs inversées ont pris le le dessus . Merci pour votre commentaire éclairé.

      • Merci aussi cher Gamma.

        Pour moi, c’est une évidence, on ne peut comme cela changer les racines profondément ancrées dans la culture d’un Peuple, qui l’ont constitué et le constitue.

        Si cela se fait c’est au fil du temps, pas aussi vite et de façon quasi générale là en Europe (surprenant, non ?) et jamais complètement. Il y a des ajouts qui créent juste des ajustements et l’évolution est dialectique pas linéaire.

        Tout cela n’est pas “crédible”.

    • Les peuples européens se soumettent de plus en plus à cette idéologie. Il y a bien des patriotes écossais, mais ils ne sont pas très nombreux. Un peu comme chez nous. Peut-être trois pour cent de la population, pas plus. En 1940, très peu de résistants et beaucoup de collaborationnistes. Même MLP et le FN ne font plus de l’immigration leur préoccupation principale, pour des motifs électoraux probablement. Personne ne nous représente vraiment. Il y a un vide politique et idéologique.

      • “Personne ne nous représente vraiment. Il y a un vide politique et idéologique.”

        Si, mais on s’arrange pour les faire taire.

        • Il reste le RN? Reconquête ? Je n’y crois plus. Les LR? Des traîtres. Quant à Philippot, trop transparent, manque de charisme. Le vide sidéral , pour l’instant. Et l’union des droites, un rêve impossible. Il n’y a plus d’hommes de caractère. Pour être dirigeant, il faut des épaules. Ce que n’a pas Macron. L’homme providentiel, ce n’est pas pour demain. Après Macron, l’albinos.

          • Aucun de ceux que vous citez. Un qui est bien au-dessus de la mêlée (intelligence, charisme, courage, profonde honnêteté, sens de l’honneur et de l’humain, amour de la France….) et qui l’a largement prouvé par des actions “concrètes” avec des risques assumés.

            Etrange qu’on le laisse dans l’ombre lui qui a tant fait, qui a pris des risques “vrais” et qui en a bavé avec le retour de bâton. Il s’attendait à pire, il pensait qu’on allait le tuer et il en accepte le risque dans sa droiture.

            Mais tout le monde ne sait pas analyser les vraies valeurs, celle des “profondeurs”, en France on aime l’esbroufe.

            Bref, là aussi il doit y avoir une dynamique souterraine.

            Je n’ai aucun engagement à son sujet, mais je sais reconnaitre les arcanes des discours qui ont pour corolaire l’authenticité.

            Je ne le cite pas car il n’est pas apprécié sur ce site, je respecte, mais certains le reconnaitrons.

  10. Après son accession au trône d’Ecosse, Robert Bruce bataille sans grand succès contre le roi d’Angleterre. Ce n’est qu’en 1314 qu’il remporte la victoire de Bannockburn! L’Histoire dira que c’est grâce à des amis fidèles. En 1307 en France, les Templiers sont arrêtés. Parmi ceux qui échappent au coup de filet de Philippe IV le Bel, beaucoup se réfugient en Ecosse. Certains historiens pensent que c’est grâce à ces derniers, habitués des champs de bataille, que Bruce a remporté cette victoire.

  11. Qui sont les coupables ? Merci, les travaillistes écossais…

    En fait, toujours les mêmes… Chez nous, c’est les SoSS !

  12. … Si vous reprenez l’ingénierie sociale effectué depuis des lustres en Ecosse ainsi qu’en Irlande vous trouverez un modèle type d’agression envers les Peuple d’origine est qui s’est fait en underground en France dans certains secteurs éducationnel . Le hasard n’existe pas ! Quoi qu’il en soit étant trop proche de chez nous , il faut tous les neutraliser avec leur voilée ; enfant compris , sans aucune pitié .

  13. William Wallace, il les aurait foutu à la mer les envahisseurs, du haut des falaises après les avoir coupé en morceaux. En ce temps là, ils avaient des couilles.

    • Ouais de vrais couilles. Pas comme maintenant où l’Occident livre une guerre sans merci contre les couilles à coups de covid (un vrai génocide et masculin ici de) de guerre et de diffusion d’idéologies dégénérées.

Les commentaires sont fermés.