Il y a 61 ans, l’armée française tirait à bout portant sur des Français pacifiques en Algérie

Afin que nul n’oublie; les plaies se sont.. peut-être refermées – Mais les cicatrices sont toujours là pour nous rappeler le destin tragique auquel nous avons été confrontés.
Il m’a semblé opportun de relater cette tragédie de la rue d’Isly par 4 cérémonies évocatrices organisées en hommage à toutes ces victimes.
Marignane Stèle des fusillés
Hyères cimetière de la Ritorte – 26 Mars 2015
Toulon Monument des victimes
Hyères 26 Mars 2014

 1,222 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Merci à Christine d’avoir rappelé cette tragédie qui si elle ne fut occultée fut deformée;des tragédies ;des drames ont jalonnés toute cette période dite de “pacification” :massacre de palestro:21 soldats du contingent massacrés ;melouza;philippeville;El halia ;et le pire de tous :Oran 5juillet 1962 plusieurs centaines d’hommes-femmes-enfants sont massacrés devant une armée française dont l’ordre était :vous ne bougez pas”;d’un côté c’est une armée qui tire à bout portant sur des civils qui chantent la marseillaise ;d’un autre ce sont 18000 soldats[hormis quelques rares exceptions] qui restent passifs//mais cela étant pour répondre au fait que l’armée ne bougerait pas:celle d’ aujourd’hui sans aucun doute;en revanche n’occultons pas des régiments tels le 1er rep ;le 2ème REC ;les cpa;les 9 et 18ème RCP [dont une grande majorité d’appelés] //l’Algérie restera une tragédie mais il faut retenir une chose :les descendants des barbares d’hier sont aujourd’hui dans nos murs avec la complaisance [une fois n’est pas coutume] de nos dirigeants

  2. Rappel indispensable, surtout pour ceux qui n’ont pas vécu ces évènements et qui ne comprennent rien à ce qui se passe aujourd’hui.
    Car aujourd’hui, ce qui se passe en France, découle de ce qui s’est passé là-bas, c’est donc extrêmement utile d’en prendre connaissance.
    L’armée obéira au dictateur en cas de révolte, il suffit de se rappeler les yeux crevés des GJ. Toutes les plaintes ont été classées sans suite, et personne n’a rien dit par la suite, c’est comme si rien ne s’était passé.
    Ne faire confiance ni à l’armée, ni à la police.

  3. Une saloperie de plus de la grande Zora qui aura berné tout le monde. Quand je vois que certains se réclament du gaullisme 🤮🤮🤮🤮🤮

  4. Relatée une fois à la télé, pour parler des pieds noirs. Une seule fois.
    Avouez que cela fait peu par rapport à d’autres…cela écornerait l’image de DeGaulle et puis les “sales français d’Alger qui n’étaient pas chez eux” ( dit comme cela ça passe toujours) tout le monde s’en fout.
    Merci pour cet article.

  5. Pour tous ceux qui croient encore que l’Armée pourrait être de leur côté… La discipline est la force principale des armées. La bêtise et le manque d’humanité aussi.

    • Et c’est un fils de militaire qui le dit. J’ajoute que mon père éprouvait de la sympathie pour Salan et les autres gradés qui se sont révoltés contre De Gaulle. Mais il a obéi. Le Général est le principal responsable de ces massacres. La gendarmerie, l’Armée, la police, le triptyque de toute dictature quand le pouvoir est entre de mauvaises mains. On en voit les effets aujourd’hui avec Macronesnu. J’ai pu apercevoir Salan et ses camarades en me promenant au dessus de la prison de Tulle les dimanches. Je n’ai jamais oublié. Ainsi que les bruits de DCA quand un avion s’égarait au dessus de la ville, son survol étant interdit. Les Algériens nous ont mis à la porte, et aujourd’hui ils se pavanent sur nos trottoirs, profitent de notre système social, touchent des retraites après leur mort,et nous insultent en retour. J’ai honte pour mon pays.

      • Je voyais moi aussi la prison ou étaient enfermés les mutins. Il régnait sur la ville de Tulle une atmosphère très particulière du fait de la présence de ces personnages. J’étais à cette époque et précisément en cette période particulière sous l’uniforme d’enfant de troupe à l’A.M.P.T de Tulle

        • On a dû se croiser. Les enfants de troupe descendaient en ville. Je me rappelle les uniformes bleu-marine. Il y avait la Caserne Marbot et Lovy, il me semble.

Les commentaires sont fermés.