Suède : il faut brûler le Coran pour tester la tolérance des musulmans à la liberté d’expression suédoise


Rasmus Paludan brûle un Coran le 21 janvier 2023 devant l’ambassade de Turquie à Stockholm.

Quand je dis tester sa tolérance, cela va loin : certains peuvent traduire cela par de la provocation, de l’incitation à la violence, voire à la haine ! Dans un pays où la liberté d’expression est ENCORE UN DROIT, cela veut dire pouvoir vérifier que les communautés peuvent supporter la critique et que face à un affront elles en réfèreront à la justice et non aux menaces, à la violence, voire pire…

Avec l’invasion islamique de la Suède, comme ce qui se passe en France, il est logique de vérifier la compatibilité de l’islam avec ce qui s’appelle encore la démocratie, démocratie en danger dans bien des pays européens soumis aux dictats mondialistes de l’interchangeabilité des peuples et des cultures…

Ainsi Rasmus Paludan a décidé de brûler un coran lors d’une manifestation en Suède comme il l’a déjà fait ailleurs, ce qui lui fut interdit !
L‘interdiction  de l’affaire Rasmus Paludan a été portée en justice, en voici l’écho ci-dessous :

Traduction web.

Paludan avait le droit de brûler le Coran – le tribunal annule la décision de la police.

Publié le 20/03/2023

L’année dernière, la police a pris sa propre décision de refuser au combattant de la liberté d’expression et critique de l’islam Rasmus Paludan un permis de manifestation à Norrköping. La décision a été prise en considérant qu’il y aurait probablement des troubles du côté musulman car Paludan avait l’intention de brûler une copie du Coran*. Maintenant, la Cour d’appel juge que la police a commis une erreur en refusant l’autorisation.
* : Il est clair que l’on sait les menaces que constitue l’islam, mais il est refusé de les reconnaître en Suède (et ailleurs).

En 2022, le leader d’opinion dano-suédois Rasmus Paludan a brûlé des Corans lors d’une série de manifestations. L’idée des manifestations était de tester le respect des musulmans pour la liberté d’expression démocratique occidentale et de savoir si les musulmans peuvent gérer les provocations. Le résultat a été saisissant – une vague de violence brutale des immigrés qui a soumis la police, entre autres, à une pression extrême à son pire et dans le sillage de laquelle des poursuites judiciaires sont toujours en cours.

La police n’était donc pas très enthousiaste à l’idée d’autoriser Paludan à organiser de nouvelles manifestations. Pour tenter d’arrêter Paludan, ils ont donc choisi de lui refuser un permis de manifestation à Norrköping en référence à la loi sur l’ordre public. L’argument était que puisqu’il y aurait probablement des troubles, la police pourrait empêcher la manifestation d’être autorisée*.
*: Autrement dit, céder au TOTALITARISME musulman.

Aujourd’hui, cependant, la police est réprimandée par la Cour d’appel, qui a jugé l’affaire et a conclu que l’interprétation de l’ordonnance était incorrecte.

La majorité de la Cour d’appel ne considère nullement que les dispositions de la loi sur l’ordre public donnent à la police la possibilité d’  annuler  des rassemblements publics à la suite de troubles survenus ou redoutés. Au lieu de cela, ce sont les dispositions sur  la dissolution  des rassemblements qui peuvent être pertinentes.

La Cour d’appel est d’avis que l’ordonnance ne peut être utilisée à des fins préventives. Au contraire, il ne peut être utilisé que pour disperser une manifestation qui est déjà en préparation et que la police estime qu’il y a lieu de fermer. Par conséquent, la Cour d’appel choisit d’annuler la décision de la police après coup*.
* : Il n’est pas dit qu’une cour supérieure n’annule pas la décision de la Cour d’Appel ! 

Rasmus Paludan a été interdit en France (fiché S), en Belgique, en Angleterre…

En janvier 2023, il brûle un exemplaire du Coran devant l’ambassade de Turquie en Suède… La Turquie s’oppose à l’entrée de la Suède dans l’OTAN !

Sur le même sujet, voir aussi :

https://resistancerepublicaine.com/2023/03/22/une-bonne-nouvelle-quand-meme-en-suede-on-peut-a-nouveau-bruler-le-coran-publiquement/

 1,463 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Tester le niveau d’intolérance et d’arriérisme de la population muzz, permet de savoir à qui on a affaire.

  2. Ça n ‘ empêche pas de le faire chez soit .Brûler ,s ‘ en servir pour la litière pour les animaux,déchirer,…personne à le droit de me dire quoi faire dans ma maison .Symboliquement je le ferais chez moi si on m ‘ offrait ce livre .Donc ne refusez pas et acceptez.Ça doit être un plaisir de déchirer chaque page ,ça fait du bien au moral😂.

    • baygon@Si vous ëtes chez vous dans vos chiottes ,ça ne regarde que vous si vous voulez vous en servir comme papier wc.

  3. Où est-il, il n’a plus que la Russie (et encore il y a une forte population musulmane) ou la chine, la Corée du Nord ou une île perdue dans le pacifique, même là, il n’est pas à l’abri d’agents doubles; Une île Sakkaline en Aïno, l’Inde aussi en a marre de l’Islam! Madagascar qui ne veut pas de muzz chez eux mais ils ont des boys comoriens avec leurs fatmas, donc pas fiables par inertie!!! Que le bon dieu prête vie à Rasmus!

  4. J’espère que Rasmus Paludan n’a pas l’intention de venir en vacances en France prochainement car il risque de se retrouver en taule pour racisme (l’imam de la XVIIè chambre veille) voire même blessé au cou par un déséquilibré qui n’a pas les codes…

  5. Gloire à Rasmus Paludan.
    Malheureusement les adeptes de l’infâme (ça rime avec …) s’infiltrent partout et essayent, encore et toujours, d’imposer leurs mœurs jusqu’à ce que des innocents en meurent… Mais à part ça tout va très bien Madame la Marquise…Dormez braves gens…
    Vive la liberté et aux chiottes : les sectes (les religions sont des sectes qui ont réussi). L’homme n’en finira jamais avec les idéologies à la con !

  6. Il a le droit de brûler des corans notre Rasmus Paludan ! C’est la liberté d’expression de brûler des Corans qui incarnent une religion satanique qui impose la soumission , le djihad et la haine contre les mécréants mais en tout cas bravo Mr Paludan !

  7. Voilà pourquoi la liberté d’expression est fondamentale, c’est une soupape de sécurité pour un monde libre, ne pas accepter qu’on brûle un coran, c’est ne pas accepter notre civilisation et donc ne pas avoir sa place dans notre société et ses valeurs. La religion est libre dans la mesure où elle ne rentre pas en contradiction avec la loi, il n’y a pas y avoir de tolérance à ce niveau car c’est le pilier de la démocratie.

  8. On est déjà soumis, c’est mort. Les juges sont des collabos de l’islam et l’UE dictatoriale également.

    • Vous avez un petit probleme decomprehension de la decision des juges d appel… A relire

  9. Oui, c’est un bon indicateur de la soumission à l’islam. Il vient de se faire refouler d’Angleterre où il avait annoncé un coran brûlé. A Paris, il s’était fait cueillir à la sortie de son hôtel.

Les commentaires sont fermés.