Les tisanes des Pères Chartreux remises au goût du jour !

Quatre nouvelles tisanes des Pères Chartreux © Monastère de la Grande Chartreuse

En route pour le monastère de la Grande Chartreuse en Isère ! Retirés sur une montagne, les Pères Chartreux habitent ces lieux chargés d’histoire. Si leur célèbre Chartreuse Verte ou Jaune n’ont plus de secrets pour vous, qu’en est-il de leurs tisanes ? Initialement au nombre de deux (« Frère Laurent » et « Mélange Original »), les frères ont décidé de modifier leur recette en 2023 pour se fournir en plantes auprès des autres monastères chartreux en France exclusivement. Ils ont pour cela créé quatre nouvelles tisanes. Dans cet article, Divine Box vous fait découvrir ces nouvelles saveurs… En route !

 

Résumé de l’histoire du monastère

 

Tout commence en 1084 lorsque saint Hugues, évêque de Grenoble, envoie saint Bruno et ses compagnons s’installer au cœur du massif de la Chartreuse. Cependant, les moines connaissent des périodes difficiles, rythmées par les guerres et les incendies. Malgré la volonté des frères et des villageois voisins, le monastère est fermé pendant la Révolution… Fort heureusement, en 1940, les moines chartreux reviennent en force et pour de bon dans le monastère !

 

Une vingtaine de moines vivent encore là-bas aujourd’hui. Leur vie monastique est partagée entre l’érémitisme (ermite) et la vie en communauté. Ainsi, si les frères ont quelques offices en communauté par jour et une balade par semaine ensemble. Ils ont surtout des temps de prière personnelle et des temps de travail manuel. Ils peuvent, par exemple : couper du bois, jardiner, fabriquer des caisses en bois pour les bouteilles de Chartreuse etc. Seuls deux moines sont chargés de la fabrication des célèbres liqueurs jaune et verte ainsi que des tisanes !

Dom D-L devant le monastère de la Grande Chartreuse © La Croix

 

Plus deux, mais quatre tisanes des Pères Chartreux !

 

Les mythiques tisanes « Frère Laurent » et « Mélange Original » ont arrêté d’être produites début 2023 pour laisser place à quatre nouvelles tisanes ! L’objectif premier est d’inclure les autres monastères de l’Ordre dans le cycle de production, en se fournissant exclusivement auprès d’eux pour l’achat des plantes. C’est donc une production locale et, toujours, monastique !

 

Chaque tisane a un nom bien particulier, inspiré du quotidien des Pères Chartreux. Voyez par vous-même :

 

  • La tisane « Oeuvres Communes » fait référence aux temps de travail communautaire durant lesquels les moines se réunissent pour effectuer ensemble les tâches qu’ils ne peuvent réaliser seuls. Comme défini au chapitre 23 des Statuts des Chartreux : « trois fois par an (…) entre None et Vêpres, ils travaillent ensemble, gardant le silence selon les normes données au chapitre 5 n° 6 ; ces travaux peuvent durer trois jours. Outre les services à rendre au sacristain, le prieur peut commander un travail qui aidera les frères (…) ».
  • L’infusion « Réfectoire » désigne le meuble que les moines utilisent dans leurs cellules pour prendre leurs repas seuls.
  • La tisane « Spaciement » est liée au temps de promenade hebdomadaire en plein air des moines, leur permettant de s’aérer et de discuter.
  • L’infusion « Angélus du Soir », quant à elle, désigne un temps de prière marquant la fin de la journée et l’entrée dans le grand silence de la nuit.

La tisane « Réfectoire » reprend le nom du meuble sur lequel les moines mangent seuls © Chartreuse Diffusion

 

Quelles vertus se cachent derrière les nouvelles tisanes des Pères Chartreux ?

 

En 1737, les Pères Chartreux inventent l’Élixir Végétal. Mais bien avant cela, ils ont toujours été à la pointe en termes de botanique et d’herboristerie. L’objectif était notamment de pouvoir proposer des produits réellement bénéfiques pour la santé. On parle par exemple de l’Élixir Végétal comme d’une recette médicinale contre l’épilepsie, la typhoïde, le choléra etc.

 

Dans la continuité, les moines de la Grande Chartreuse ont voulu créer quatre nouvelles tisanes mêlant vertus médicinales et goût unique !

 

Mais revenons aux tisanes :

 

  • La tisane « Œuvres Communes » aide à soulager les douleurs articulaires. Mais pas seulement ! Les feuilles de cassis vont faire baisser la pression artérielle et par conséquent réguler la circulation du sang. Notez aussi que l’achillée millefeuille va permettre une meilleure digestion. Enfin, le souci est une plante connue pour ses vertus relaxantes (paradoxalement !). Alors, pas de pression avec cette infusion !

 

  • La tisane « Réfectoire » est préconisée en fin de repas, pour s’assurer une bonne digestion ! Le fenouil, la menthe poivrée et la verveine sont les trois plantes principales de ce mélange.

 

  • La tisane « Spaciement », quant à elle, est conçue pour dégager les voies respiratoires. La sauge, les essences de résine de pin et le thym stimulent la respiration. Et si ce n’est pas suffisant, la menthe poivrée et la marjolaine permettent de réveiller le corps !

 

  • Enfin, la tisane « Angélus du Soir » est une infusion douce qui aide à la relaxation. Le tilleul, l’aubépine et la verveine qu’elle contient sont connus pour apaiser le corps et l’esprit, et même pour lutter contre les insomnies !

La tisane « Œuvres Communes » soulage les douleurs musculaires et aide à détendre tout le corps © Chartreuse Diffusion

 

Où trouver les tisanes des Pères Chartreux ?

 

Pour vous procurer ces tisanes, le mieux est de vous rendre directement au musée de la Grande Chartreuse, à cette adresse : 10 boulevard Edgar-Kofler, 38500 Voiron. Ou alors, vous pouvez aussi acheter en ligne chez Divine Box les produits du monastère de la Grande Chartreuse, comme la Chartreuse Verte ou la Chartreuse Jaune

 1,220 total views,  2 views today

image_pdf