Les Anglais ont failli tuer tous les chats, imaginant que ceux-ci transmettaient le Covid !

Pendant la pandémie, les autorités britanniques ont envisagé l’euthanasie de tous les chats domestiques du pays.

Cette information a été révélée par l’ancien ministre adjoint de la Santé, Lord James Bethell, qui a reconnu que le gouvernement était pris au dépourvu dans leur réponse à la pandémie.

James Bethell a déclaré que les autorités sanitaires étaient très incertaines quant à la possibilité que les animaux domestiques puissent transmettre la maladie, et qu’à un moment donné, il y avait eu une idée selon laquelle les citoyens britanniques devaient exterminer tous les chats « Il y a eu une idée à un moment donné que nous devions peut-être demander au public d’exterminer tous les chats en Grande-Bretagne. » Cependant, cette proposition a été abandonnée. Les propriétaires de chats ont été conseillés de ne pas embrasser leurs animaux et de respecter des mesures d’hygiène très strictes en leur présence.

Les animaux domestiques ont failli être victimes de la folie du covidisme. Cela rappelle d’autres scandales comme celui de Jacques Attali qui voulait séparer les enfants infectés de leurs parents. Il avait déclaré sur France 24 le 17 avril 2020 : « Il faudra dans tous les pays, isoler celui qui est contaminé de sa propre famille. »

https://lemediaen442.fr/pendant-la-pandemie-les-autorites-britanniques-ont-envisage-leuthanasie-de-tous-les-chats-domestiques-du-pays/

 1,131 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Depuis le Moyen Age les chats sont des boucs émissaires en cas de maladie. En période de peste ils étaient tenus pour responsables alors qu’en étant prédateurs des rats, vecteurs de la peste, ils pouvaient aider à l’éradiquer. Mais la bêtise humaine n’a pas de limite, non plus que la méchanceté.
    J’ai des chats depuis l’enfance, ce qui m’a immunisée contre certaines allergies. Les chats sont indispensables et je hais, aussi, ceux qui leur font du mal !

    • Les Romains diaboliserent le chat pour éviter la zoolatrie de l’Égypte

  2. Amis anglais le danger ce n’est pas les chats mais les violeurs pakistanais les gangs islamistes, les crevures vitriolant les femmes, les egorgeurs de journalistes et d’innocents….

  3. J’ai eu jusqu’à neuf chats sur plusieurs années. Il me reste mon compagnon prénommé Réglisse et ma petite minette Mystère bien âgée maintenant (bientôt 20 ans et en pleine forme). J’aime les animaux et ceux qui les aiment. Ils ont embelli ma vie. Lorsque j’étais malade et alité, ils venaient me voir et dormaient à mes côtés. L’un d’entre eux, une petite minette nommée Lola, un jour où j’étais à l’hôpital, m’a attendu dans le couloir de la porte d’entrée jusqu’à ce que je rentre. Quand je suis revenu, elle ne me quittait plus. Elle s’entendait très bien avec Réglisse, et quand elle est morte, il en a fait une dépression. J’ai cru qu’il irait la rejoindre. Il a mis du temps à s’en remettre. Alors ceux qui veulent du mal aux chats et autres animaux, je les hais!

    • j ai 2 chats enfin il m en reste deux , vivant en campagne je ne peux pas les laisser sortir mon voisin les tuerait comme il m en a déjà tue plusieurs . et tiens toi bien c est un toubib . nous sommes voisins depuis 12ans et le nombre de chats qu il a tue…… ben voui les chats font parfois des “cacas “dans son parc après il faut qu il mette son tracteur tondeuse en route pour les ramasser..

      • Je souhaite le pire à votre voisin. Médecin ? Sa cruauté m’étonne à peine car les études de médecine impliquent la vivisection : expériences atroces sur les animaux… Je n’aurais jamais pu être médecin ou vétérinaire pour cette raison. Bien évidemment, et heureusement, de nombreux médecins aiment leurs animaux.

    • Argo, j’ai le même ressenti que vous. Je hais également ceux qui font du mal aux animaux. Qu’ils aillent en enfer !

  4. Heureusement que la connerie ne tue pas, il faudrait isoler pas mal de monde.

  5. Les Rosbeef s’inscrivent dans le ridicule où ils ont failli tuer tous les chats à cause du COCO 19 ce qui montre que cette maladie rendait le monde entier dingue et Bill Gates et sa bande avait entraîner le monde entier dans ce délire même les animaux en ont souffert de cette folie y compris les chats.

  6. Dans le passé, j’admirais les anglo-saxo : Etats-Unis, Angleterre, Australie, Nouvelle-Zélande, etc…
    Avec la grosse grippe provoquée de toute pièces, appelée Covid, et leur réactions de débiles profonds, j’ai découvert qu’ils étaient comme tous les autres, pour 90 % d’entre eux, c’est-à-dire plus con que con.
    Maintenant, ils me font vomir. Tout comme les latins, évidement.
    Alors, de l’extermination des chats pour l’Angleterre, en passant par les camps d’enfermements pour ceux qui avaient choppé cette grippe en Australie, il ne faut plus s’étonner de rien de ces quadruples imbéciles.

    • Il ne faut pas non plus confondre les anglo-saxons et leurs dirigeants. Il n’est pas étonnant que ce funeste projet en soit resté là. En Angleterre, les animaux, c’est sacré. On ne plaisante pas avec ça. Je n’imagine pas une seconde que les Anglais auraient pu, sans protester, tuer leurs chats sur injonction du gouvernement. Cela aurait déclenché une véritable tempête de la part du peuple britannique et se serait immanquablement retourné contre ses auteurs.

    • Comme quoi les obsédés de la seconde guerre mondiale sont plus des paloviens qu’autre chose.
      Et on ne parle pas de la Chine et des autres.
      Bref, on fait pipi là où on nous parque

Les commentaires sont fermés.