Lisez l’incroyable dossier sur l’Ukraine et ses monuments aux collaborateurs nazis…

À gauche : monument de Stepan Bandera, cérémonie d’ouverture, L’viv, 13 octobre 2007 (Wikimedia Commons). A droite : Monument Bandera, Ivano-Frankivsk (Wikimedia Commons). 

Monuments aux collaborateurs nazis en Ukraine.

Le 30 janvier dernier, Tribune Juive [mise à jour, page disparue. On trouve le doct ici] en publiant la traduction complète en français de l’enquête très documentée de Lev Golinkin, rédacteur de la revue américaine Forward, revient sur une question qui entache lourdement le récit officiel des partisans de la guerre et aurait dû remettre en question l’envoi inconditionnel d’armes toujours plus offensives.

Dans le cadre d’une série consacrée à travers le monde aux monuments à la mémoire de collaborateurs nazis, les journalistes de Forward , se sont arrêtés en Ukraine.

On peut dire qu’ils ont été servis. Leur article est paru au mois de janvier 2021, soit plus d’un an avant l’Opération Militaire Spéciale russe.

Remarque: à partir de 2014, après que l’insurrection du Maidan a installé un nouveau gouvernement en Ukraine, de nombreux monuments à la gloire de collaborateurs nazis et de perpétrateurs de l’Holocauste ont été élevés à un rythme effréné. Chaque semaine ou presque, une nouvelle plaque était apposée ou une rue rebaptisée.

Le grand public est-il au courant de cela ? 

On a beau connaître plus ou moins leur existence,  c’est une autre chose de voir ces momuments en photo. 

Ils ont été érigés dans les endroits les plus visibles et fréquentés, souvent même au pied des immeubles d’habitation afin que la population en prenne plein les yeux et ait bien en tête qui sont les “honorables”  et “glorieux” personnages du passé devant inspirer chaque habitant.

Quel choc, quelle émotion, quelle nausée à la lecture du reportage qui suit !

 En découvrant le nombre de monuments érigés en Ukraine aux collaborateurs nazis, on se  demande comment les donneurs de leçon peuvent continuer à nous duper.Comment ne pas éprouver le désir intense de cracher à la figure d’un Zelensky et son parrain Kolomoïski qui ont vendu les martyrs pour s’enrichir, qui ont poussé la corruption jusque-là…Comment ne pas voir qui a été placé à la tête de cet Etat voyou : un pitre sanglant qui se prétend juif et qui menace l’UE d’un chantage nucléaire !

Comment ne pas se rendre compte qu’il y a là un fasciste prêt à tous les holocaustes !

Comment peut-on après avoir vu ces photos, oser porter la cocarde bleu et jaune !

Le texte qui suit est le début d’un article complet sur le sujet : le lecteur  est vivement invité à consuter le dossier original et ses incroyables photos ! 

Dans le cadre d’une série consacrée à travers le monde aux monuments à la mémoire de collaborateurs nazis, les enquêteurs du site “Forward” se sont arrêtés en Ukraine.

On peut dire qu’ils ont été servis.

Cet article est paru au mois de janvier 2021, soit plus d’un an avant l’Opération Militaire Spéciale russe. Un voyage dans l’Ukraine néo-nazie… Mieux vaut prévenir de suite : ça donne le tournis. (XP)

 

Au cours des années écoulées depuis que le soulèvement de Maïdan a amené un nouveau gouvernement en Ukraine en 2014, de nombreux monuments aux collaborateurs nazis et aux auteurs de l’Holocauste ont été érigés, parfois jusqu’à un nouveau chaque semaine.

 

Monument de Stepan Bandera, cérémonie d’ouverture

 

1,5 million de Juifs, soit un quart de tous les Juifs assassinés pendant l’Holocauste, venaient d’Ukraine.

Au cours des six dernières années, le pays a institutionnalisé le culte de l’Organisation paramilitaire des nationalistes ukrainiens (OUN), qui a collaboré avec les nazis et aidé au massacre des Juifs, et de l’Armée insurrectionnelle ukrainienne (UPA), qui a massacré des milliers de Juifs et 70 000 à 100 000 Polonais.

 

Stepan Bandera (1909-1959), le collaborateur nazi qui a dirigé une faction de l’OUN (appelée OUN-B) est une figure majeure vénérée dans l’Ukraine d’aujourd’hui ; ci-dessus, ses statues à L’viv (à gauche) et Ivano-Frankivsk (à droite). Merci à Per Anders Rudling, Tarik Cyril Amar et Jared McBride pour leurs conseils sur les collaborateurs ukrainiens.

L’Ukraine compte plusieurs dizaines de monuments et de noms de rues à la gloire de ce collaborateur nazi, suffisamment pour nécessiter deux pages Wikipedia distinctes (il y a tellement de rues Bandera que seules quelques-unes sont répertoriées dans ce projet).

Article sur Résistance républicaine :

Le nazisme et l’Ukraine, une longue histoire d’amour : exemple Stepan Bandera


À gauche :
porte festonnée de bannières accueillant l’invasion nazie de l’Ukraine, Zhovkva, 1941.

Bannière du haut : « Heil Hitler ! Gloire à Petliura ! Gloire à Bandera ! » (Les troupes du nationaliste Symon Petliura ont massacré des dizaines de milliers de Juifs pendant la Première Guerre mondiale).Bannière du milieu : « Vive la nation ukrainienne indépendante et souveraine ! Vive le leader Stepan Bandera ! »Bannière du bas : « Heil Hitler ! Gloire aux forces armées allemandes et ukrainiennes non conquises ! Vive Bandera ! » (Wikimedia Commons)

A gauche : Monument à la gloire de Roman Shukhevych à Krakovets (Wikimedia Commons).

A droite : bas-relief marquant la maison natale de Shukhevych à Lviv (Wikimedia Commons).

Krakovets, Lviv et bien d’autres villes : Monuments à la mémoire de Roman Shukhevych (1907–1950), un autre dirigeant de l’OUN. Ce collaborateur nazi était le commandant du Nachtigall, un bataillon auxiliaire de l’armée nazie qui est ensuite devenu la 201ème unité de police auxiliaire de la Schutzmannschaft. Plus tard, Shukhevych commandera l’Armée Insurrectionnelle Ukrainienne, une force particulièrement brutale, responsable du massacre de milliers de juifs et de 70.000 à 100.000 Polonais.

Suite ici [très nombreuses photos commentées].

Mise à jour : Page disparue !

On trouve en ligne le doct. ici

 1,821 total views,  2 views today

image_pdf

28 Commentaires

  1. Comment est-on devenus les soutiens des Ukronazis ?
    Si on pense à ceux qu’on a soutenus avant ça, nous les Français, ça peut nous laisser perplexes ou nous donner à réfléchir.
    Soutien à Daesh en Libye pour liquider Khadafi.
    Soutien à Daesh en Syrie, qui s’appelait Al Nosra, pour attaquer le régime de Bachar al Assad, sauvé in extremis par Poutine.
    Soutien de la hyène à Erdogan, le nouveau califat turc.
    Soutien de la hyène à L’Azerbaïdjan et accord pour acheter son gaz en place du gaz russe, donc abandon des Arméniens.
    Tout ceci nous a été présenté d’une manière fort confuse sur TVMacron, pour noyer le poisson et nous faire croire que nous étions les gentils.
    Avec Zelensky, il faudrait tout de même qu’on se réveille, merde !!!

  2. et dire qu’il existe des pauvres types qui croient aux infos officielles de nos dirigeants et se sont mis du côté de des enflures de dirigeants ukrainiens espèces de nazes (i) à la botte de biden

  3. Très interessant !
    Mais hélas la page a disparue ! Je l’ai survolé hier, et j’ai voulu la sauvegardé ce matin, mais impossible, “page non trouvé” !

  4. Nommons également la récupération par les américains de nombreux nazis à la fin de la guerre de 40/45 les Allemands avaient une avance technologique sur les fusées V1 et V2 ce qui pouvait lancer les américains vers la conquête spatiale, nommons aussi certains qui ont été récupérés afin de créer l’union européenne, c’était le but de Hitler.

  5. Voilà un dossier qu’il faut faire diffuser un maximum autour de soi, d’autant qu’il y a beaucoup d’éléments factuels plus qu’embarrassants pour la doxa. Dire qu’en France, il y a des gens qui croient que le bataillon d’Azov est l’équivalent ukrainien des Gilets Jaunes (entendu lors d’un micro-trottoir !)…
    Autrement, en complément à cet article, j’ajoute qu’il existe en Ukraine, depuis 2014, un Festival de Black Metal nazi (qui accueille donc tous les groupes de Black Metal adhérant à l’idéologie nazie) qui s’appelle le Asgardsrei Festival. Le lien:
    https://en.wikipedia.org/wiki/Asgardsrei_festival
    Il est bon que cela aussi se sache.

  6. On en parle de Lazare Kaganovitch le boucher de l’Ukraine, principal responsable de l’Holodomor?

    • Sans doute, mais personne n’arme le Bengale ou qui que ce soit là-bas …

      Si les néo-nazis peuvent poser des problèmes chez eux, tant que les autres pays, occidentaux pour être précis, et notre dictature élyséenne en particulier, ne les “soutiennent” pas, cela, à défaut d’être moral, du moins, ne serions-nous pas impliqué en tant que soutien du nazisme !!

      Ce qui, et de loin, beaucoup plus grave, est ce soutien à des gens qui se déclarent, et OUVERTEMENT, de l’héritage du IIIème REICH, au travers du “héros” stepan BANDERA, du NAZISME donc, et le vrai, pas le “modéré” !! je suis ironique en écrivant cela, car je pense, en fait, au NAZISLAM !!

  7. C’est la ursula von der la hyène qui va être contente, ainsi que tous les nazillons qui soutiennent le pitre zélinski. Notre clown psychopathe doit être au ange, il se voit bien jouer un rôle dans cette guerre dans un jouli uniforme, loin des conflits et avec un BHL en costard, bien sur. Bande d’ordure, je me demande comment vous pouvez encore dormir et vous regardez dans une glace.

  8. Cerise sur le gâteau :

    Les images sont à peine croyables et viennent d’une vidéo datant du 15 février 2023 de l’agence de presse mondiale « Associated Press » montrant un commandant ukrainien portant un écusson de l’État islamique — aussi appelé Daech — et appelant à l’acquisition de jets de combat et de roquettes pour gagner la guerre. L’occident se retrouve à fournir des armes aux djihadistes de Daech et au bataillon nazi Azov.

    https://lemediaen442.fr/lassociated-press-a-publie-des-images-dun-commandant-ukrainien-de-letat-islamique-dans-la-region-de-donetsk/

  9. Il y a lieu aussi de se poser la question sur les monuments et souvenirs soviétiques en Russie si je suis bien l’article. Je ferais aussi de le tour déjà en France avec toutes ces places, squares, écoles, stades en souvenir de communistes notoires jusqu’à Staline, carrément.
    Pour Zelensky, effectivement, je ne comprends pas. Hors de question d’inviter Zemmour au parlement européen, mais Zelensky, lui, ça va et ovation debout, “standing ovation” comme on doit dire! J’ai un numéro spécial du Point, sur Churchill, l’introduction le compare à …Churchill !!!

  10. J’imagine nos villes et nos villages envahis de monuments à la gloire des collabos du régime de Vichy. Je pense que si Zelensky réussissait à reconquérir le Donbass, la Crimée, il éliminerait les populations russophones.

    • Argo @ bien vu c’était le but du comique zelinski et depuis 2014 il était occupé à éliminer tous les russophones du Dombas, il a même déclaré que l’armée ukrainienne doit tuer tous les gens du Dombas, cela sous entend pas de prisonniers, c’est la raison pour laquelle l’armée russe est entrée au dombas, simplement pour protéger les populations.

  11. Les Gauchistes et Antifs de merde sont tous pour Zelensky ! Qu’est-ce que vous comprenez dans cette contradiction ? Macron compris puisqu’il se dit de gauche ! Alors pour moi, Vive POUTINE qui est le vrai antifa !!!

  12. L’Ukraine c’est le pays du Nazisme par excellence avec les monuments pour les héros de l’indépendance Ukrainienne Stepan Bandera et Roman Shukevych les bouchers Ukrainiens qui avaient exterminer les Soviétiques , les Hongrois , les Juifs et les Polonais en collaboration avec les Boches de la Wehrmacht qui avaient failli exterminer les Soviétiques autrement dit les Russes mais les Russes les ont massacrer eux et Les UkroNazis . Les Occidentaux soutiennent un peuple qui glorifie le Nazisme tout comme les Gauchistes des médias dominants qui voient en ces tueurs les résistants des méchants Russes alors que ces gens là n’ont rien à foutre de leur gueule . UkroNazis : Le modèle des Occidentaux pour une plus grande Russophobie pour notre plus grand malheur !

    • Nous, on a des statues comme notre “petit Poutine” Napoléon sur les place publique. Et ce n’est pas pour cela que la France est un pays fasciste…hein ?

  13. Merci Jules Ferry pour ce rappel essentiel.Malgre la propagande ehontee pro-ukrainienne comme elle a ete pro-vax des media officiels israeliens -surtout en langue anglaise tel le Jerusalem Post ou le Times of Israel, nombreux sont les israeliens qui n’acceptent pas de voir ce c****** de Zelensky utiliser ses origines dont il se fout eperdument, et se laisser utiliser comme un cache sexe pour des gouvernements ukrainiens xenophobes et antisemites a outrance. Oradour sur Glane et Shoah par balles de Baby Yar,untermenschen juifs,russes,polonais roumains,francais… Meme ennemi que nous reconnaissons malgre tous ses avatars.Aucun vendu parmi nos elites respectives ne nous fera avaler l’ignoble couleuvre!

  14. Bandera ce n’est pas le pire.Il y a aussi Simon Petlioura ou auparavant Bogdan Chmielnitzki.Dans la famille pogromiste pas besoin d’appeler d’Ukrainiens ils viennent tout seuls,et à cheval,comme de bons cosaques !

    • Le plus célèbre des Ukrainiens au cimetière du Père-Lachaise à Paris n’est pas un fasciste. C’est Nestor Makhno, illustre personnage des années 1918/1922….celui-ci représentait une Ukraine, digne, ou la démocratie Libertaire à pu s’exprimer avant que la dictature rouge s’installe jusqu’à l’arrivée de la dictature brune de Poutine.

      • Depuis 2014 les ukronazi , vos potes bombardent les civils du Donbass , vos ukronazi ont tués un peu plus de 15000 civils (femmes , enfants , personnes âgées , etc.. ) , quelque part ça n’a pas l’air de vous déranger ni de vous émouvoir , c’est vrai quand on vous lit nous voyons ou penche votre compassion et votre empathie !

Les commentaires sont fermés.