Japon : les vieux ne meurent pas assez vite, incitons-les à se suicider !

Et en France ?

Doit-on s’inquiéter des projets de ceux qui ne nous respectent pas et nous mentent perpétuellement ?

 

Serait-ce une sensation personnelle et isolée, due à mon « complotisme »… ou bien semblerait-il qu’en France « on » tente subrepticement de s’engager sur cette future voie, bien tentante pour alléger les retraites… sans vergogne ni remords ?

Ne commencez pas à vous frapper le front avec votre index ; regardez plutôt autour de vous, et vérifiez personnellement la réalité du terrain (plutôt que baver devant BFM Collabo !) qui consiste de plus en plus à mépriser les « vieux » chez qui « on » ne voit plus que des « bouches inutiles » à nourrir… leur reprochant « un pognon de dingue » qu’ils coûteraient à la « société »…

En oubliant magistralement que, contrairement aux fainéants gauchistes actuellement en activité, ne visant toujours que « diminution du travail mais augmentation de salaire »les retraités actuels ont largement trimé pour obtenir une pension… hélas rarement à la hauteur de leurs efforts et sacrifices (exception faite des gouverne-menteurs et parle-menteurs pour lesquels c’est l’inverse !).

Dans les contrées les plus lointaines, tant géographiquement qu’historiquement, y compris et surtout chez les sociétés prétendues encore de nos jours « sauvages et arriérées », nous trouvons le respect des aînés et le « réflexe » de les prendre en charge quand, l’âge venant, leurs forces les abandonnent…

N’éprouvez-vous donc aucune honte devant l’attitude nouvelle des jeunes générations envers « les viocs », se résumant à du mépris ou de l’indifférence… alors que nous sommes paraît-il des pays civilisés, et que ceux qui ont pu franchir le cap du 21ème siècle le doivent justement au courage et aux sacrifices nombreux de leurs aïeux ?

Parmi les petits cons d’aujourd’hui, parfaitement incapables d’aimer, donc de respecter l’ensemble de leurs ainés, n’y en a-t-il aucun qui puisse raisonner sainement en s’interrogeant sur « de quoi leur futur sera fait », quand tous les « gêneurs » auront été éliminés, et que les rapaces qui mènent le monde se seront accaparés de leurs biens… grâce à leurs lois tant « liberticides » que de « spoliation généralisée des héritiers » ?

Que ceux qui sont encore capables d’utiliser leur propre cerveau pour combattre l’internationale propagande géante, tendant à nous transformer en veaux, en marche vers l’abattoir sans réfléchir… prennent connaissance de l’article ci-après, en anglais mais que normalement vos logiciels proposent de traduire en français…

https://www.nzherald.co.nz/world/old-people-should-embrace-mass-suicide-says-yale-professor/ 5ZPWSJOAFNDTRKMSIY5O47JC2Y/

Quelques extraits qui font « froid dans le dos » et devraient immédiatement générer un questionnement inquiet « et en France ? »… surtout quand on a de plus en plus sous les yeux, dans la diabolique UE qui nous a été imposée, l’infernal mépris des classes dirigeantes, dont seuls, le narcissisme, la vanité et l’immense filouterie, ont réussi à les hisser si haut, malgré leur incompétence crasse… et croyant fermement que leur « bonne étoile » sera éternelle !

Les personnes âgées au Japon devraient se suicider pour éviter de surcharger l’État, a déclaré un professeur de l’Université de Yale. Yusuke Narita, professeur adjoint d’économie, a également suggéré que l’euthanasie pourrait être rendue obligatoire.

L’année dernière, les statistiques officielles au Japon ont révélé que les plus de 75 ans représentaient pour la première fois 15 % de la population du pays. Les plus de 65 ans représentent 29,1 % du total, ce qui fait de la population japonaise la plus âgée du monde.

« J’ai l’impression que la seule solution est assez claire », a déclaré Narita, 37 ans. « En fin de compte, n’est-ce pas un suicide de masse et un ‘seppuku’ de masse des personnes âgées ? » – faisant référence à l’acte d’éventrer employé par les samouraïs déshonorés à la fin du 19ème siècle.

Ce professeur a eu beau déclarer au « New York Times » que ses commentaires avaient été sortis de leur contexte, alors qu’il pensait surtout aux personnes âgées occupant des postes de direction pour faire place à la jeune génération.

Insistant sur le fait que ses remarques sur le suicide collectif étaient une métaphore, et ajoutant :

« J’aurais dû faire plus attention à leurs connotations négatives potentielles. Après un peu d’introspection, j’ai arrêté d’utiliser ces mots l’année dernière ».

Le mal est fait, dans l’esprit fragile de certains, puisque :

Ses remarques controversées ont généré un grand nombre d’adeptes sur les médias sociaux, ainsi que déclenché une réaction de colère.

Masato Fujisaki, un chroniqueur de Newsweek Japan, a déclaré que les partisans de Narita « pensaient que les personnes âgées devraient déjà mourir et que l’aide sociale devrait être coupée ».

Masaki Kubota, un autre journaliste, a qualifié les remarques d’irresponsables, ajoutant que les gens croient : « Oh, ce sont mes grands-parents qui vivent plus longtemps, et nous devrions simplement nous en débarrasser. »

Une question me taraude à propos de cet article : « et en France, où en est-on ? ». Comment cette « proposition » même qualifiée après coup de « maladroite », serait elle perçue si elle venait à être traitée sur BFM ou autres collabos du système ?

Est-ce parce qu’intuitivement, au vu du cynisme doublé de sadisme affiché par nos manipulateurs menteurs (dans lesquels j’inclus sans hésitation les fourbes « faux opposants » s’agitant sous l’étiquette NUPES, et donnant actuellement un spectacle si pitoyable des séances à l’Assemblée), l’inquiétude de l’avenir se fait plus récurrente ?

Ou bien encore, parce qu’une trop importante portion de citoyens, semble toujours tellement en état d’hypnose profonde qu’ils gobent tout cru les perpétuels mensonges d’État, et furent capables d’offrir un second quinquennat au dangereux psychopathe, pourtant si bien diagnostiqué par le Professeur Adriano Segatori, psy italien renommé, tant dans sa première analyse que dans la seconde.

Verdict de 2017 :

 

https://www.youtube.com/watch?v=YOhKBWTaOlY

Version complétée 5 ans plus tard, à la veille du second tour… modifiant son premier jugement… en pire !

 

https://www.youtube.com/watch?v=C0s3Klo8Xzs

Alors, quand on additionne :

– les déjections émises quotidiennement par les collabos du pouvoir gavés de subventions (médias, syndicats félons, associations bidons…),

– l’égoïsme galopant de prétendus « humanistes » pourtant incapables de s’émouvoir de la vraie misère qui les entoure, pour ne voir que celle du bout du monde,

– le saccage de nos écoles ayant abouti à une nouvelle génération d’illettrés violents et stupides, ne connaissant que leurs « droits » tout en piétinant leurs « devoirs » …

Liste non exhaustive !

Il semble naturel et légitime de s’inquiéter enfin vraiment, non seulement de notre avenir de retraités… mais bien plus encore de l’avenir tout court que beaucoup sont en train, par leur lâcheté et/ou leur aveuglement, de mitonner pour leurs enfants et petits-enfants… à la sauce Macron, c’est-à-dire européiste-mondialiste, totalement hors sol, et hors humanité… selon la définition honnête des gens « normaux ».

Josiane Filio, au nom de la Liberté d’expression

https://ripostelaique.com/japon-les-vieux-ne-meurent-pas-assez-vite-incitons-les-a-se-suicider.html

 1,277 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Les Japonais ont toujours eu une relation particulière au suicide : cf les Kamikazes et autres cités dans l’article. Le sens “ordalique” aussi dans l’Antiquité et plus tard mais aussi parfois au niveau individuel (jouer avec un risque mortel pour penser trouver une ou sa vérité).

    La question du suicide est complexe et pas toujours justement individuelle. On oublie souvent le rôle de la Culture sur les comportements sociaux d’où l’importance de réfléchir à ce que l’on décide mettre en place collectivement comme repères “officiels” face auxquels les individus vont se construire.

    Ces paroles, même si récusées, ne sont peut-être pas si anodines que cela, plus, on l’espère, du côté d’un moment pulsionnel que d’un véritable désir.

  2. Eh ben voyons ! On veut tuer nos aînés comme les Japs le souhaite pour leurs anciens ? La seule solution c’est de faire des enfants et de renouveler les générations c’est tout ce qu’il faut faire et ne pas céder à la folie des stérilisations de merde souhaitez par les Gauchistes d’extrême gauche et les Bobos des centres villes pour soi disant sauver la planète mais il faut faire des enfants.

  3. Un écrit sans contour, ni détour qui fait froid dans le dos mais réaliste sur le monde qui vient devant nous. Les écrits de Josiane Filio se lisent avec délectation (mots et tournures de phrases toujours bien choisis) même si le sujet est particulièrement grave.

Les commentaires sont fermés.