A Lisieux, ils enlèvent le pain de la bouche de nos vieux

Lisieux : avec l’inflation, le pain supprimé des repas à domicile des personnes âgées

Confronté à la hausse des prix des aliments, le CCAS de la Ville de Lisieux a choisi de supprimer depuis le 1er janvier 2023 le pain des repas livrés chez les personnes âgées.

Depuis le 1er janvier 2023, à cause de l’inflation, le pain a été supprimé des repas portés par le Centre communal d’action sociale aux retraités et personnes en perte d’autonomie de Lisieux (Calvados).

La décision a été prise mi-décembre 2022 par le conseil d’administration du CCAS de la Ville, réuni comme tous les ans pour fixer les tarifs de l’année suivante. Ce conseil d’administration est composé de six élus du conseil municipal et six membres d’associations intervenant dans le domaine de l’action sociale.

« Un non-sens »

Dans une lettre envoyée dans la foulée aux bénéficiaires – ils sont environ 80 -, le CCAS explique que c’est pour « ne pas augmenter le coût du repas « retraité Lexovien » » et le « maintenir » à 6,15 €. Alertés par deux retraités, les membres de Lisieux à venir, association de citoyens, s’étranglent en lisant ce courrier :

« Je suis scandalisée ! Nous sommes d’anciens professionnels de la santé, nous avons travaillé à l’hôpital et j’ai fait beaucoup de gérontologie dans ma carrière. Nous sommes complètement ahuris par cette décision. C’est un non-sens. »

Anne-Marie Madelaine, membre active de l’association

Elle pointe « la problématique au niveau nutritionnel », et ajoute : « Le pain reste très fort dans la représentation mentale des personnes âgées. » Alain Le Renard, président de l’association, déplore « un manque d’humanité » et un « conformisme comptable affligeant ».

Lisieux à venir
Les membres de l’association Lisieux à venir se disent scandalisés par cette décision.  ©Paul LESIGNE

Le Conseil d’administration a beau relativiser, prétendre que du pain serait jeté (par tous???? ) ils s’en prennent à quelque chose d’essentiel pour les personnes âgées et les proverbes avec le mot “pain” disent suffisamment l’importance et réelle et dans la symbolique pour que l’on puisse dire son fait au CCAS et à son directeur.

  • Il n’y a ni pain ni pâte au logis: il faut faire les courses
  • Il a plus de la moitié de son pain cuit: il va bientôt mourir
  • Il a mangé le pain du roi: il est allé en prison
  • Bon comme du bon pain : ne pas faire preuve de malveillance
  • Mieux vaut pain en poche que plume au chapeau : il vaut mieux avoir de quoi manger plutôt que de s’offrir un luxe superflu
  • “pain béni” : c’est bien mérité
  • Gagner son pain, subvenir à ses besoins
  • “Gagne-pain” : le fonds de commerce, c’est un “gagne-pain”.
  • Gagner son pain à la sueur de son front : assurer sa subsistance en travaillant beaucoup
  • Faire passer le goût du pain : tuer quelqu’un.
  • Ça ne mange pas de pain : dire ou faire une chose sans importance, qui n’est pas vitale (le pain étant la base de l’alimentation)
  • Pour une bouchée de pain : pour presque rien
  • Commencer par manger son pain blanc : commencer par les actions les plus faciles.
  • Retirer le pain de la bouche : Priver quelqu’un de ce qui lui est nécessaire.
  • Partir comme des petits pains : vente rapide et facile
  • Long comme un jour sans pain : situation pénible interminable, ou quelqu’un de très grand
  • Ne pas manger de ce pain-là : refuser de faire quelque chose qu’on nous propose et qui nous déplaît.
  • Avoir du pain sur la planche : initialement ne pas avoir besoin de travailler, depuis 1914-18 elle a pris le sens de beaucoup de travail.

Très clair non ? Le pain fait partie de tous les aspects de la société, associé au travail, à l’argent, à la survie, à la vie, aux choix de vie, à ce qui est essentiel, toujours.

Il faut n’avoir ni foi ni loi, ni respect d’autrui, ni respect des “vieux” pour les priver de pain, eux qui savent et peuvent de passer de viande,  de légumes… pourvue qu’ils aient un croûton à grignoter, à savourer, qui coupe mieux la faim que tous les desserts coûteux du monde.

Les ignobles ont le culot de s’en laver les mains. Le vieux, malade, impotant… s’il veut du pain, n’a qu’à taper à la porte du voisin pour lui demander de faire ses courses ou qu’à aller sur ses béquilles 500 mètres plus loin pour avoir son pain.

Atroce. Abominable. Et qu’on ne me dise pas que le CCAS est dans le rouge et n’a pas le choix. On a toujours le choix. Parce que pendant qu’ils empoisonnent la vie de nos aînés pour quelques euros de pain, ils ne lèvent pas le sourcil et encore moins le petit doigt pour protester contre les 50 000 euros que coûte un seul Migrant mineur isolé… Et je ne parle pas des cadeaux faits aux retraités algériens morts depuis des lustres, des cadeaux à Zelensky, à l’Algérie et à l’Afrique en général. Je suis écoeurée, révoltée… 

Combien de temps encore les familles des retraités ou malades dépendant du CCAS vont-ils se taire et accepter ?

Un produit moins consommé ?

Directeur du CCAS, Jean-Michel Le Conte rappelle que « les denrées alimentaires ont pris plus de 50 % sur l’année 2022 ».

« Si nous avions impacté ces hausses sur le prix des repas, il aurait fallu les augmenter de 15 % et les faire passer à 7 €. Nous ne le faisons pas, mais nous avons un équilibre budgétaire à respecter. Nous avons décidé de prendre la différence à notre charge, et retirer le pain. »

Jean-Michel Le Conte

Pourquoi le pain ? Celui-ci serait moins consommé : « Nos agents le retrouvent souvent dans l’évier ou à la poubelle », avance Jean-Michel Le Conte. Par ailleurs, les repas sont livrés quatre fois par semaine, donc « des menus livrés le jeudi sont consommés le vendredi ou le samedi, et le pain durcit ».

À lire aussi

Le CCAS estime aussi que les retraités peuvent se faire apporter une baguette par leur aide-ménagère ou des proches, et, pour ceux qui sont plus autonomes, « il y a suffisamment de boulangeries à Lisieux pour en trouver à quelques dizaines ou centaines de mètres » de son domicile.

Le conseil d’administration a préféré ne pas toucher au reste du plateau pour « privilégier la variété des équilibres » et « ne pas baisser la qualité des repas ».

Un « épiphénomène »

« À part deux bénéficiaires, aucun ne s’est plaint », souligne le directeur, étonné par l’ampleur médiatique nationale prise par cette histoire : « Je comprends que le pain est un produit culturel. Mais on ne peut pas limiter notre action à cet épiphénomène, c’est un peu dur et c’est trop réducteur. »

Il poursuit : « L’action sociale à Lisieux, c’est un budget de 7 millions d’euros et 150 agents sur le terrain. Le portage de repas, c’est un service que nous rendons. C’est valorisant de maintenir les personnes à domicile, même si cela a un coût pour le CCAS. »

 

Jean-Michel Le Conte s’attend à de nouvelles augmentations des marchés publics relatifs aux aliments cette année, mais « le CCAS va les absorber » pour « ne pas les impacter » sur les bénéficiaires, assure-t-il.

https://actu.fr/normandie/lisieux_14366/lisieux-avec-linflation-le-pain-supprime-des-repas-a-domicile-des-personnes-agees_57117872.html

 1,626 total views,  1 views today

image_pdf

41 Commentaires

  1. le ccas ferait mieux de s’inquiéter du gaspillage insupportable dans les cantines où les gamins ne connaissent plus le mot “respect” de la nourriture, au lieu d’enlever le pain de la bouche des anciens auxquels il est certes plus facile de s’attaquer – c’est le genre de ccas à se mettre en quatre devant les migrants en leur donnant ce qu’il refuse d’ordinaire à ses concitoyens – si durant des décennies les anciens étaient respectés et choyés, depuis “l’avènement du progressisme” et ses dérives sociétales ils ne sont plus bons qu’à jeter aux orties

  2. Peut-être qu’on a supprimé le pain aux personnes âgées pour leur éviter de leur faire manger la farine d’insectes et autres cafards qui contiennent du cyanure. Vous n’êtes pas au courant du cyanure trouvé dans la farine d’insectes mélangée à la farine de blé ???…. Allez sur internet et vous verrez !

  3. Quand on fera du pain avec de la farine de grillons halals, cela plaira à tout le monde, coutera moins cher et enrichira encore plus les “gros” de l’alimentaire. Tout bénéf !

    • COUVERT Jean-Louis, vous me faites penser à quelque chose. Comme les insectes ne seront pas tués hallal, les musulmans ne pourront plus manger de pain, de gâteaux, de pizzas, enfin tout ce qui contient de la farine ! Les pauvres …..

  4. Après les piqûres mortelles, restriction de la nourriture pour les vieux ! Les mêmes vont payer des hôtels pour les clandestins, ce monde est de plus écoeurant !

  5. Les gens qui ont interdit la livraison du pain, pour les vieux, ce sont sûrement des gauchos, qui la main sur le coeur financent les migrants.
    Je dis ça, je n’en sais rien, mais quand on est Blanc aujourd’hui.!!!!!!!!

  6. L’article illustre parfaitement l’expression employée ordinairement au figuré! Je vois mal quelle population ne pourrait pas s’offrir un repas à 7e au lieu de 6,15 dans une ville comme Lisieux, département du Calvados, assez huppé. A mon avis, c’est à mettre en relation avec le fait que le pain n’est pas “halal” donc rejeté sans doute par certains clients qui incarnent la “misère mélenchoniste” en HLM (minima sociaux de gens qui n’ont jamais travaillé)… https://www.yabiladi.com/forum/pain-est-il-haram-4-3051565.html
    motif : “la levée de la pâte à pain est une fermentation alcoolique, la même que celle qui se produit lors de la transformation des liquides sucrés en liquides contenant de l’alcool. Le pain contient donc de l’alcool”.
    Quant à dire que l’aide ménager ira acheter du pain, c’est mal connaître leur métier. Ils ne font qu’une chose à chaque visite : soit courses, soit toilette, soit ménage, soit aide à la marche. Il n’y aura pas du pain frais tous les jours!

    • Maxime le pain coute et va couter de + en + cher si la situation n évolue pas, voire avoir des composants de remplacements comme au temps des famines Ce qui est scandaleux est de ne pas donner le choix aux retraités, beaucoup paieraient peut être 70cou 80c de plus pour un pain ( pas 2) ou de ne pas faire des économies ailleurs sur le budget de la marie / Il existe des restaurations avec portage de repas ( ex menus services) pris en charge à 50% comme service à la personne ( crédit d impot)par l Etat, plats bien meilleurs en général que ceux des mairies

  7. Supprimer le pain , combien cela va t’il couter à la sécurité sociale , en désordre de tout ordre . Un beefsteaks avalé en moins de 10 minutes a peine mâché . Alors que le pain n’a que des avantages , en petite quantité , s’entend , quand vous prenez une bouchée de beefsteaks accompagnez la d’un petit morceau de pain , cela vous oblige a mâcher longuement , de plus , plus vous mâchez dans votre bouche vous révélez et appréciez les saveurs de ce que vous manger . Un avantage de plus le pain contient des fibres bonnes pour le transit intestinal .

  8. A Lisieux la question a été tranché plus de tranchoir pour les pauvres . Nos seigneurs ont décider que le bon jus de viande et son réceptacle allant se faire rare en conséquence qu’ils seraient exclusivement destinés à leur bedaine ventrue .

  9. Maigre consolation , mais nous pouvons quant même nous dire a tous ceux qui nous pourrissent la vie qu’eux aussi en vieillissant ils vont aussi la bouffer cette vie , eux ou leurs proches . je rencontre souvent des gens qui hier encore ils étaient des dieux arrogants dans leur domaine et que maintenant ils sont devenus des pauvres vieux comme nous qui se trainent en attendant la fin . Ainsi va la vie et le monde dommage que leur intelligence ne leurs a pas permise d’aller jusque là de la compréhension des choses pour avoir plus de générosité et de modestie envers leurs semblables .

    • Demain 72 ans. J’appréhendais autrefois la mort. Dans ce monde de fous, elle me semble être une délivrance.

      • Bientôt 92 ans , n’appréhende pas trop la mort , mais je veux continuer de vivre pour assister à la délivrance de ce monde de fous !

      • Ami Argo, tu as toute une communauté avec toi. Et toi avec nous. Certes, nous ne nous voyons pas pour des raisons de distance, mais c’est comme si nous étions les uns à côté des autres.
        Tes difficultés sont les nôtres, nous partageons les mêmes déceptions de ce pays, les mêmes découragements, mais aussi les mêmes encouragements de notre communauté de patriotes.
        Si l’on pense sans cesse à demain, des idées de suicide nous envahissent. Comme le dit notre amie Amélie Poulain, vivons le moment présent, par les temps qui courent c’est la meilleure solution.
        Dans la société d’avant qui était normalement constituée, l’essentiel était tourné vers l’avenir. Les gauchistes sans cesse mis en place depuis 50 ans par ce peuple français qui a perdu toute raison, laissent un avenir catastrophique et sanguinaire. Tournons-nous vers le temps présent le plus possible.
        Amitié profonde ami Argo.

      • “Demain 72 ans.”

        Franchement Argo, ce n’est pas âgé pour moi, encore de la vie devant soi ! Je m’attendais à pire quand j’ai vu votre petit moment de déprime… et encore, chaque âge nous ouvre vers le beau (j’adore ce qui est beau, il y a des choses magnifiques).

        Il faut en profiter. Il y a plein de belles choses partout, même des très petites, au niveau de l’humain aussi. Avant je ne m’en rendais pas compte, mais depuis que j’ai commencé à les regarder je les vois de plus en plus. Je m’y concentre et cela me nourrit.

        Bien sûr, il faut regarder le monde dans sa réalité, le négatif avec (qui doit avoir une fonction), mais ne pas lui laisser toute la place, après l’avoir vu ou rencontré (même dans sa propre vie), ne pas s’y attarder.

        C’est là, mais c’est loin d’être tout, il y a une porte toujours vers quelque chose de beau. Il suffit de regarder et de le “sentir”. Peu à peu, les nuages ont de moins en moins d’importance, je l’ai vérifié et expérimenté.

        Je vous souhaite un très bon anniversaire Argo ! Belle journée…

      • Prenez soin de vous car vous nous manqueriez.
        Sur ce site, tout le monde vous suit et, j’en suis sûre, tout le monde vous aime.
        Vos écrits et vos vers sont d’un homme solide mais trop sensible à l’état du monde et de la France en particulier.
        Au lieu d’être chaque jour sur internet, écrivez vos mémoires. J’achète !

  10. Famine organisée lors du siège de Paris en 1870- 1871.
    “Ce qui nous sauvera c’est la mollesse de la population. Lorsqu’elle commencera à avoir faim, vous verrez” (Ernest Renan, 1870.)
    les entrepôts des denrées alimentaires étaient pleins mais les autorités, par peur de la prise du pouvoir par le peuple, a fait croire qu’il n’y avait plus rien. Ils ont gaspillé la farine au point de donner des miches de pain aux chevaux. pendant que la “populace” crevait de faim.

  11. « À part deux bénéficiaires, aucun ne s’est plaint »,
    Peut-être par dignité. Par honte d’avoir à quémander quelque chose d’aussi faible valeur qu’un quignon de pain.

  12. Déjà ces repas sont chers et ils sont loin d’être suffisamment copieux, une personne de ma famille s’y était inscrite et vu le prix demandé en fin de mois (6,15 euros par repas donc 12 euros par jour X 30 jours = 360 euros mensuel) a annulé sa demande.

    On est loin des pleins de courses d’une personne seule, qui fait attention à son budget en plus !

    Il y en a qui n’ont aucune notion de quoi vivent réellement les gens et comment ils vivent. Il y a des aides vous dira-t-on, pas sûr pour tous mais en plus, ce sont là l’Etat qui paie donc les contribuables.

    • 6,15€, c’est correct vu les frais de personnels. 0,70 à 0,80€ de frais de denrées + les frais de salaires. Regardez ailleurs, c’est les prix. Mon fils dans son lycée, pour un self 800 personnes dans un lycée privé avec contrat avec État et pour un restaurant Sodexo comme prestataire, nous coûte 7,50 € par repas.

      • Oui selon les calculs, mais on est loin de mettre ça pour un seul repas pour beaucoup. Cependant, dans le fond, ce n’est jamais vraiment interrogé. Avant, on n’avait pas besoin de prestataires, il y avait des cuisiniers attaché à la structure, parfois excellent (ancien de la Marine ou l’Armée).

        Toujours ces charges sociales aussi faramineuses, on tourne en rond !

        Les personnes bénéficiant de ces repas, ont d’autres frais de nourriture aussi en sus petit déjeuner, voire goûter, les personnes âgées aiment bien).

        On est dans un monde de fous où tout est exagéré. Le problème, beaucoup finissent pas trouver cela normal.

  13. C’est cruel de faire ça à des personnes âgées ! Supprimer le pain 🍞 des plateaux repas de ces personnes est criminel en utilisant le prétexte de l’inflation provoquer par Macronor Terminator Merdator et sa bande en particulier Bruno le Renouveau l’homme qui voulait detruire l’économie Russe mais qui a détruit notre économie… Le cynisme et la Fils de Puterie caractérise la Macronie !

  14. ,”Donnez nous notre pain quotidien et délivrez nous du mal” … Plus que jamais d’actualité en France. ” Allo Papa Charly tango François. Répondez nous vous cherchons dans le Triangle des Bermudes” où êtes vous ,? on est mal ! Faites quelque chose nous délivrer du macronor. ( Même si vous êtes trop occupé a aider les chrétiens d’Orient et les Arméniens que l’Azerbaïdjan s’apprête a génocider avec l’accord de l’Europe et de la GB )

  15. Bah…qu’importe, les personnes âgées savent aussi la valeur de l’argent (pour eux un sou est un sou) et peuvent comprendre aisément cette politique vis-à-vis du pain. Ne dit-on pas d’ailleurs “ça mange pas de pain” ?

  16. A partir de 1981, j’ai compris que la descente commençait, mais à l’époque d’Airbus et d’Ariane, jamais je n’aurais pu imaginer que les anciens ne pourraient plus manger de pain. Comme vous le rappelez, madame Tasin, le pain est tellement emblématique et symbolique du concept de nourriture qu’il est entré dans les proverbes et le langage de tous les jours depuis des siècles.
    Je me rappelle d’un téléfilm sur la Révolution mettant en scène l’acteur Patrick Bricard (François dans “L’Ile aux Enfants”). Il demandait (“quelque que j’ai oublié”)… et puis du PAIN !”.
    Qua ça me semblait une expression et un souci oublié depuis longtemps…
    Seule une nouvelle Révolution, sous une forme ou une autre, est à même de changer la situation. Rien de moins ou bien c’est l’esclavage et la misère pour toujours.

  17. Quand le peuple de France va t’il se mettre en marche et éliminer tous ces fous furieux de toutes ces institutions et administrations quelles soient publique ou privés qui veulent nous obliger à un style de vie imposer par le mondialisme ? Quand il sera trop tard ?

  18. Pour soutenir les membres de l’association Lisieux à venir scandalisés par cette décision :
    IMPRIMER le présent article et l’ENVOYER au CCAS de Lisieux par La Poste à l’adresse postale publique se trouvant sur la page
    https://www.ville-lisieux.fr/fr/171-Centre-Communal-d-Action-Sociale-28CCAS29.html
    Pour imprimer l’article, c’est simple : https://www.printfriendly.com/p/g/LGZhzp
    Choisir taille de texte 100% et taille d’images 100%
    Cliquer sur les icônes et chiffres « parasites » en fin d’article, pour les effacer puis sur PDF, choisir Taille de la page A4, télécharger la version PDF en 4 pages et l’imprimer en 2 feuilles recto-verso 1-2 & 3-4.
    Mettre sous enveloppe, écrire l’adresse, timbrer et poster.
    Blâmer le CCAS de Lisieux, ça ne coûte qu’un timbre.

  19. Bonjour,

    Ils suppriment le pain, ils suppriment le vin.

    Ce matin sur “France-Info” une écologiste expliquait qu’il fallait supprimer le chocolat !

      • Bonjour,

        J’adore ça !

        Mais ce système fou en arrive à un tel degré d’intimidation qu’on est presque culpabilisé en … mangeant du chocolat !

        • Oui, comme vous dites, moi aussi j’adore et il y a des nutriments intéressants en plus pour la santé et le moral.

          Ils jouent sur la culpabilité (la leur, donc leur névrose non assumée, qu’ils doivent projeter…) et à ce point, cela devient pathologique.

          Des fous oui !

          Il ne faut pas rentrer dans leur folie, moi je mangerai du chocolat, point, sans exagérer bien sûr. Ce sont les excès en tout d’ailleurs qui sont nocifs pas les produits, c’est plus complexe.

          D’ailleurs, je n’écoute même plus les diverses “recommandations”, j’écoute juste mon corps et ce qu’il me dit.

          Qui sont-il d’ailleurs pour savoir ce qui est bien pour moi ? Quelle prétention !

          Laissez-nous mourir en paix ! Humour bien sûr….

          • Bonjour,

            Le problème, c’est que j’ai souvent exagéré :=)

            Je me souviens avoir développé, petit, un urticaire géant qui m’a bien obligé d’avouer à ma mère que je m’étais farci deux plaques entières le jour d’avant …

          • Deux plaques oui…. pas mal. Antiislam, addict ! pas bien… (humour)…

            Ne culpabilisez pas il y en a beaucoup comme cela, j’en connais plein autour de moi. Je ne connais même pas une seule personne qui n’aime pas le chocolat y compris les enfants.

            Il y a plein d’études aussi qui disent au contraire qu’il y a des idées reçues pour le foie, que le chocolat noir serait bon et protecteur pour le foie, voire thérapeutique en cas de cirrhose, alors…

  20. FRANCE que deviens-tu à cause des gouvernants inhumains qui “gouvernent” ainsi te voilà devenue un pays au même niveau que l’Afrique

  21. Le pain est indispensable pour un repas équilibré ! Ces gens sont répugnants. Petite blague pour détendre l’atmosphère : un vieux don Juan, qui à quatre-vingts ans passés court toujours la gueuse, confie à un ami que c’est le pain qui le garde toujours aussi vert, que le pain est aphrodisiaque. L’ami, qui lui c’est Waterloo question vie sexuelle, se rend à la boulangerie en courant et demande huit baguettes. La boulangère : Tout ça ? Vous savez que ça durcit! L’autre : Vous aussi vous êtes au courant?

    • Merci Argo ! En ces temps de disette y compris d’humour ça fait du bien

  22. C’est révoltant! Les plus paisibles d’entre nous ont maintenant une rage sourde au fond du cœur. Qu’il viennent me chercher disait Macron…T’inquiètes!!

    • Oui la colère justifiée, monte, je l’entends autour de moi. Et ce n’est pas “que” Macron tout ça.

      Beaucoup d’élus et de gens ne sont plus dans la réalité humaine, je le vois autour de moi dans les conversations. Alors dans l’ensemble, il y a ceux qui se soumettent et ceux qui ont la possibilité de tirer les ficelles, ça donne ce que l’on vit d’inepties.

    • c est ce qu il disait à une époque! mnt pour que l on aille pas le “sortir” de son fieffe à chaque fois qu il y a ce risque il se “barre et va se cacher loinnnnnnnnnnnn….

    • J’en rêve depuis les premiers mois de son “”” “”””élection “””

Les commentaires sont fermés.