Gironde : les élus collabos à migrants ont honte de leur trahison

Ils se nomment Jean-Luc Gleyze, Dominique Fedieu, Pascale Got, Stéphane Le Bot et Michelle Saintout et sont tous les cinq élus socialistes et communistes de la majorité au conseil départemental de Gironde.
Ces cinq individus ont eu la volonté de détourner l’argent public des contribuables de leur département normalement destiné au bien-être de leurs administrés pour le donner à une association de fret maritime d’africains, SOS Méditerranée.

Ce projet de détournement d’argent public a été révélé par Grégoire de Fournas, député du même département qui n’en peut plus de savoir que l’on dit aux Français qu’il n’y a plus d’argent pour leur retraite car des politiques, locaux ou nationaux, détournent le fruit des prélèvement obligatoires des travailleurs de ce pays pour financer la traite négrière.

https://www.fdesouche.com/2023/02/08/50-000-euros-pour-financer-limmigration-illegale-polemique-en-gironde-autour-du-financement-de-lassociation-sos-mediterranee/

Cette révélation n’a pas plu à cette bande des cinq qui envisage de porter plainte pour diffamation.
On est curieux de voir sur quel fondement ils vont pouvoir baser la diffamation : les impétrants ne nient pas avoir envisagé ce détournement puisque, mis au pied du mur de l’opinion publique, ils reconnaissent « Ce qui nous est reproché, c’est de voter des subventions pour une association qui favorise l’immigration, mais c’est un mensonge »,.. « SOS Méditerranée a trois objectifs : sauver, protéger, témoigner », et les migrants recueillis en mer « sont généralement déposés en Italie ». « Cette subvention n’a d’ailleurs pas encore fait l’objet d’un vote ».

Ainsi ces élus avouent que leur détournement de fonds était destiné à submerger migratoirement l’Italie : Madame Meloni devrait apprécier cette ingérence dans ses affaires intérieures et le désordre financier et social que cela emporte dans son pays.
Il doit être envisagé l’extradition des cinq individus concernés, lesdits Jean-Luc Gleyze, Dominique Fedieu, Pascale Got, Stéphane Le Bot et Michelle Saintout, si les autorités italiennes estimaient qu’ils doivent répondre de leur tentative d‘atteinte à la souveraineté de l’Italie, ou si ces agissements entrent dans le cadre d’une procédure pénale d’atteinte à la sûreté, par exemple pour tentative de déstabilisation d’un état souverain.

Même en temps de paix cela doit se payer d’un certain prix, d’autant que cette volonté de saper les fondements sociaux d’un état cousin de la France devait être financée par l’argent du contribuable français par appropriation et utilisation de deniers publics à des fins non profitables à la communauté de citoyens du département de Gironde, directement ou indirectement.

Rappelons ici que l’article 15 de la Déclaration des droits de l’Homme dispose que la société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration, et que le consentement à l’impôt est consubstantiel à sa bonne utilisation comme le précise cet extrait de chronique :
« Payer l’impôt, c’est acquitter un prélèvement pécuniaire obligatoire, à titre définitif et sans contrepartie directe. Les deux points essentiels de cette définition, d’une part l’aspect obligatoire, qui implique un rapport d’autorité, et d’autre part l’absence de liaison avec un service ou un bien précisément identifiable, qui l’oppose aux relations commerciales, donnent à l’impôt son caractère exorbitant. Le premier visage de l’impôt reste, pour l’individu, celui de la contrainte. Accepter de rétrocéder une partie de ses biens c’est faire violence à ses désirs et à ses passions. Même si l’individu a conscience que l’impôt n’est pas sans contrepartie et qu’il peut participer à leur détermination par les mécanismes de décision politique, il ressent l’importance de ces prélèvements collectifs comme une atteinte à ses impulsions personnelles. Mais dans la mesure où il sert à financer des dépenses d’intérêt général, dont la prise en charge par le marché est impossible ou inopportune, l’impôt retrouve une légitimité ».

https://www.cairn.info/revue-regards-croises-sur-l-economie-2007-1-page-27.htm

Ce qui rend légitime l’impôt, c’est son utilisation dans l’intérêt général, ce qui sous-entend pour des prélèvements obligatoires français de l’intérêt général des Français, au cas particulier du département de Gironde.

Il s’ensuit que tout contribuable girondin, si le détournement devient effectif, serait fondé à porter plainte pour vol de deniers publics contre ces cinq conseillers généraux, et exiger leur démission immédiate, en ce sens que, si les plaignants ont bien consenti à l’impôt, cet argent a été distrait de l’intérêt général pour financer la déstabilisation d’un pays cousin, l’Italie, au surplus membre historique de l’Union Européenne, au risque de créer des remous sociaux, financiers ainsi qu’une vague de supplémentaire de délinquance dans toute l’Union par submersion illégale par des populations extra-européennes, en contradiction en outre avec toutes les règles de Schengen qui régissent l’entrée légale dans l’Union des ressortissants de pays tiers.

Bien entendu, ce qui vaut ici pour la Gironde est susceptible de valoir pour toute collectivité, ville, département, région ou communauté de communes en considération de chaque circonstance d’espèce.

Rappelons ici le site d’état « vie-publique » qui nous précise que :
« La définition de l’intérêt local est complexe car celui-ci est évolutif dans le temps et l’espace. C’est au nom de l’intérêt public local que les collectivités territoriales sont fondées à agir. L’intérêt local n’autorise cependant pas à intervenir dans tous les domaines. Les collectivités doivent respecter certaines limites :
les collectivités ne peuvent pas intervenir dans un domaine qui n’est pas local : ainsi une collectivité ne peut pas s’engager pour une cause politique internationale (soutien à un peuple en lutte) ou nationale (appel à voter « non » à un référendum national) ».

https://www.vie-publique.fr/fiches/20106-quest-ce-que-linteret-public-local

de même que la gazette des communes qui rappelle le contrôle de cette double condition d’intérêt général et de caractère local de son utilisation pour l’attribution d’une subvention avec cette précision : « D’importance, un projet peut, en revanche, se dérouler hors du territoire de la collectivité et présenter un intérêt public local s’il emporte des retombées concrètes – économiques, culturelles, sociales… – pour la collectivité qui attribue la subvention. Il conviendra, cependant, de pouvoir établir ces retombées et leur lien direct avec les intérêts des habitants ».

https://www.lagazettedescommunes.com/195893/connaitre-les-conditions-dattribution-des-subventions-2/

de même le courrier des maires met en avant le caractère bénéfique pour les habitants ou le territoire de la collectivité qui subventionne :
« Le versement d’une subvention par une collectivité territoriale doit répondre à un « intérêt public local », c’est-à-dire que l’action de l’association doit avoir un caractère bénéfique pour les habitants ou le territoire de la collectivité qui subventionne.

Une collectivité peut subventionner une association dont le siège est situé hors de son ressort, dès lors que l’organisme subventionné agit dans la commune.
La subvention d’un projet culturel engagé par une association hors du territoire de la collectivité peut être également envisagée, mais avec précaution, uniquement dans le cas où cette collectivité entretiendrait un « lien particulier » avec le territoire d’intervention de ladite association (CE, 11 juin 1997, Département de l’Oise, n°170069) ».
https://www.courrierdesmaires.fr/article/les-relations-des-collectivites-locales-avec-les-associations-50-questions.1932

Dès lors, financer une ONG internationale, au surplus à l’activité hautement répréhensible moralement et humainement comme la traite négrière*, qui ne présente aucun intérêt ni profit pour le citoyen girondin local, semblerait bien prohibé selon cette double conditionnalité, sauf à m’apporter des textes dérogatoires.
Ou en l’absence de texte, il faudra que les décideurs puissent « établir ces retombées et leur lien direct avec les intérêts des habitants » concernant le transport d’êtres humains partis des côtés africaines à destination de l’Italie sans transiter par les bars de Bordeaux pour relancer économiquement le département.

Pour ma part, je ne vois aucun intérêt, direct ou indirect, pour le contribuable girondin à la déstabilisation de l’Italie et à la submersion migratoire de l’Union européenne par des clandestins, je laisse volontiers ici un droit de réponse aux intimés.
On ajoutera en outre que vouloir nuire à Rome en la mettant à terre par submersion migratoire, et qui entretient des liens d’amitié avec Paris depuis 1945, contrarie les relations internationales françaises, et relève bien d’un projet politique, activité qui interdit l’attribution de subventions à l’association qui s’y livrerait. Grief subséquent, s’agissant d’élus français, on est aux lisières du crime de haute trahison envers la Nation, certains se rappelant la dissolution du parti communiste en 1938 par Daladier se feront plaisir en rappelant qu’une partie de la gauche française semble coutumière du fait.

Alors contribuables, à vos crayons et votre papier pour porter plainte à chaque fois que des impétrants de vos collectivités, comme ces cinq, les Jean-Luc Gleyze, Dominique Fedieu, Pascale Got, Stéphane Le Bot et Michelle Saintout – plaise à Dieu de colporter leurs noms sur tous les réseaux sociaux au nom du « name and shame » que peut déjà pratiquer la DGCCRF (décret du 30 décembre 2022) pour rendre publique l’identité d’entreprises responsables de pratiques illicites -, se piquent de vouloir détourner les deniers publics de votre mairie, ou de votre département, ou de votre région.

* Tant Frontex que les autorités italiennes ont pu établir que les ONG de fret maritime d’Africains étaient un des maillons essentiels de la chaîne des trafiquants d’êtres humains.
https://www.lefigaro.fr/international/immigration-trois-ong-accusees-par-la-justice-italienne-de-complicite-avec-des-passeurs-libyens-20210316

https://ripostelaique.com/jaccuse-les-politiciens-qui-ont-vote-des-sanctions-contre-gregoire-de-fournas.html

Jean d’Acre

https://ripostelaique.com/gironde-les-elus-collabos-a-migrants-ont-honte-de-leur-trahison.html

 1,617 total views,  1 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. le gleize est une enflure, je l’ai vu en photo lors d’une manif contre la lgv alors que son compère le pdt de la région rousset a voté pour. on se demande qui en gironde peut voter pour ça, magouilles à tous les niveaux

    • une honte tous ces collabos destructeur de notre pays.les francais trouvent cela très bien de se faire envahir.c’est dans les moeurs,d’accepter de se faire remplacer, c’est normal d’être envahis par des hordes barbaresques. c’est le progrès de voir son pays envahi, par toute la lie de l’humanité et toute sa cohorte d’ horreur. pays de fiottes sans couilles qui se laisse égorger, tuer,violer, agrésser. le seul soubresaut de ces lobotomisés à la bien pensance bfmerde,marches blanches,bougies, fleurs. leurs slogans plus jamais ca.un seul remède afin d’éradiquer toutes ces merdes la charria!hélas,on y arrive pas à pas.

      • Parfait description de la réalité telle qu’elle est de notre pays. J’adhère à 100 % à chacun des mots de ton post.

  2. Ces gens sont dangereux si ils veulent des émigrés qu’ils les prennent chez eux !L’on ne peut pas assumer toute la misère du monde avec tous les SDF en France plus tous les chomeurs et maintenant plus de 100 attaques au couteau tous les jours!Nos force de police et gendarmeries débordées ,nos prisons saturées par des illégaux et des naturalisés qui évidement ne sont pas cités car on leur a donné la nationalité française !Arrétons tous ces illuminés et faisons leur payer le cout d’un émigré 15000euros par an a leur commune cela va les calmer “ensuite couler tous ces bateaux ou nous allons disparaitre mais ce n’est que le but fixé par la Macronie!

    • Le peuple français dans sa grande majorité prépare lui-même son suicide et le met en pratique.

  3. Et vous croyez réellement que ces gens ont honte ?
    Cela m’étonnerait, ils vont tenter de nuire un peu plus à Grégoire FOURNAS.
    Depuis que nous avons quelques députés RN, les gauchos sont irrités car on les attend là où ils faisaient librement tout ce qu’ils voulaient.

  4. Même subvention pour SOS Méditerranée du Conseil Régional de Bourgogne. Mais là, pas de vague. Étonnant, non? Voir le concert à Lormes.

    • Si les gens étaient capables d’élire un peu plus de députés RN, ils seraient défendus.

  5. Eh ben les Gauchistes Immigrationnistes ont honte de leur trahison ! C’est une bonne chose eux qui soutiennent cette immigration nuisible pour la France qui en réalité n’a plus besoin d’immigration parce qu’elle ne peut plus accueillir tout le monde et qu’elle doit se concentrer sur les français qui ont besoin d’être aider mais l’épisode du financement des Négriers de SOS Méditerranée ouvre les yeux de ces illuminés Girondins sur ce trafic d’être humains !

  6. ” Défiez vous de ces cosmopolites qui vont chercher au loin des devoirs qu’ils dédaignent accomplir autour d’eux . Tel philosophe se flatte d’aimer les tatars pour se dispenser d’aimer ses voisins ” Jean Jacques Rousseau ( = l’authentique philosophe du 18ème siècle PAS la “sardine” actuelle ! )

  7. S’il n’y avait qu’eux! La France entière regorge de tels individus. Ils sont partout. Avant, nous savions ou étaient nos ennemis, aujourd’hui, l’ennemi n’est pas à l’extérieur de nos frontières, mais à l’intérieur.

    • Comme eux ? 90 % du peuple français !
      Dans ces 90 %, 10 % de très actifs pour le Grand remplacement, et 90 % dans leurs passivités et soumissions.

      • Bien d’accord. Le peuple français n’est composé qu’en grande partie de tubes digestifs lobotomisés, d’abrutis. Je suis écoeuré. Je ne vois personne capable de nous sortir de ce pétrin. Pour l’instant. J’espère voir mon pays délivré de toute cette engeance avant de mourir. Mais j’en doute. C’est triste. J’ai le moral niveau zéro. Même les patriotes se déchirent pour des broutilles. Ça me fend le cœur. Alors qu’il faudrait resserrer les rangs.

        • @argo,ne vous laissez pas envahir par les doutes.c’est le travail de nos ennemis de nous affaiblir.diviser pour mieux régner.ne vous laissez pas aller, c’est le rôle de nos maitres esclavagistes de nous plonger dans l’incertitude du questionnement de la vie. je comprend votre situation, je suis passé par la.votre propre ennemi est en vous, combattez ce vous, qui vous persécute.attention à la chiassidence sur internet porteuse de contre vérité, nous prendre en faux ce qu’elle fait très bien payé,, grassement par les mêmes ordures du pouvoir autoritaire qui détruise consciemment ce pays.je vous souhaite argo,le meilleur, ainsi qu’à vos proches.anton!

      • @cachou,étes vous prêt à mourrir pour ce pays moribond. j’en doute, vous n’auriez pas tord! vu l’état de délabrement de ce pays poubelle, nul ne risquera sa peau à défendre ce pas de vendu.défendre votre famille et amis,assurément .ce dont je ne doute pas.

        • RÉPONSE À ANTON VON WEBERN 1 SUR 3
          Exactement, anton von webern, tu as parfaitement raison. Il n’est pas question que je meurs pour un pays devenu un pays majoritairement d’imbéciles lobotomisés et totalement soumis.
          Pas question que je meurs pour un pays dont le peuple ne veut pas savoir les vérités.
          Pas question que je meurs pour un pays qui se laisse envahir par l’islam dans une passivité absolument délirante.
          Pas question que je meurs pour un pays qui ne réagit même plus à la violence quotidienne contre lui-même par des décapitations, coups de couteaux, assassinats, viols, et cambriolages en grand nombre.
          Pas question que je meurs pour un pays qui vote à gauche depuis 50 ans quels que soit les étiquettes, et qui a mis Macron au pouvoir et l’a renouvelé encore pour cinq ans.
          Pas question que je meurs pour un pays qui entre en faillite dans l’indifférence la plus totale.

        • RÉPONSE À ANTON VON WEBERN 2 SUR 3
          Pas question que je me batte contre un gouvernement qui prive son peuple de liberté fondamentale de jour en jour dans l’indifférence quasi générale.
          Pas question que je me batte pour un peuple qui est de plus en plus maltraité et qui se soumet sans la moindre réaction.
          Pas question que je me batte contre un gouvernement qui lance notre pays dans une guerre qui ne nous concerne pas sans que son peuple lève le petit doigt et, de plus, approuve.
          Pas question que je me batte pour un peuple qui laisse son pays se décomposer dans tous les sens sans la moindre réaction.
          Pas question que je me batte pour un peuple qui traite de complotistes, qui méprise et humilie ceux qui veulent que leur pays se redresse et redevienne honorable.
          Pas question que je me batte pour un pays qui accepte d’être remplacé par l’islam et de voir ses droits fondre comme neige au soleil au profit de l’islam.
          Pas question que je me batte pour un peuple qui accepte d’avoir près de 4 000 mosquées sur son territoire, et 8 millions de musulmans sans réagir le moindre du monde.

        • RÉPONSE À ANTON VON WEBERN 3 SUR 3
          Je me bats pour retrouver les valeurs de mon pays, parce que je suis fait ainsi génétiquement. Mais tous les matins en me levant, je me demande si je dois continuer dans cette voie. Et la glace dans laquelle je me regarde me dis : “Oui tu dois continuer”.
          La seule motivation, même si je sais qu’elle est totalement dérisoire, est ce que tu dis, essayez de défendre l’avenir de mes enfants en fonction des moyens dont je dispose c’est-à-dire quasiment rien.
          La seule motivation en moi sera d’avoir fait mon maximum pour défendre l’avenir de mes enfants, et non pas de ce peuple imbécile, lobotomisé, suicidaire, y compris mes amis.

Les commentaires sont fermés.