Le « Chœur Georges Brassens » de Moscou, 30 ans de passion pour la chanson française

Des jeunes étrangers qui aiment et honorent nos Aznavour, Bécaud, Brassens ? 

Oui, cela existe. Mais ne cherchez pas du côté de nos banlieues parmi ceux qui vivent pourtant en France. 

Allez plutôt chercher cette perle rare du côté de…Moscou !

Ils sont beaux, appliqués, respectueux : on enrage de voir que des jeunes talents amoureux de la France existent tandis c’est la vulgarité la plus crasse qui nous est lancée à la figure en guise d’art.

Comme Macron et sa troupe de dégénérés  à l’Elysée : pensez-vous qu’il y aurait fait chanter ce groupe russe en 2017 ? Evidemment que non, pour lui la culture française n’existe pas !

Le Chœur Georges Brassens de Moscou

Il s’agit d’une formation originale et pleine de gaieté, qui réunit des jeunes chanteurs russes francophones, âgés de 15 à 25 ans.

Leur point commun ? Ils sont passionnés de chanson française. Le chœur fut créé en 1990 auprès du Centre “La jeune Russie”. Il porte le nom du grand chansonnier français Georges Brassens.

Le répertoire du chœur est varié, il s’agit de chansons françaises de Serge Gainsbourg à Jacques Brel mais aussi de chants en russe.

En plein cœur de Moscou, au Centre Théâtral « Na Strastnom » se trouve un petit coin musical français où enfants et adultes fascinent le public russe avec des interprétations exceptionnelles de chansons populaires françaises. Doté d’une longue histoire, il s’agit d’un chœur amateur qui vous fait redécouvrir le meilleur de la scène musicale française, que ce soit des œuvres classiques bien connues en Russie ou de nouveaux succès d’artistes modernes.

Le début d’une aventure musicale

L’amour pour la langue française fait de certaines gens des francophiles et francophones à perpétuité et les pousse à consacrer leur vie entière à la popularisation de la langue de Molière. Ce fut le cas d’Alexandre (Sacha) Avanessov  qui a créé en 1990 à Moscou le chœur de jeunes de la chanson française contemporaine nommé en l’honneur de son poète et chanteur favori, Georges Brassens.

Véritable maître de la langue française, Alexandre Avanessov était un traducteur et journaliste de grande vigueur, mais aussi un fin connaisseur des chansons de Brassens.

Sa prédilection pour ce grand chanteur français s’est manifestée principalement par la traduction unique et extrêmement précise en russe de plusieurs dizaines de ses titres et leur performance à la guitare, ce qui faisait de lui un vrai barde.

Hommage au créateur du groupe,  Alexandre Avanessov, en 2021 (en français puis en russe) : 

 

 

 Cette passion l’a donc amené à rassembler de jeunes francophones russes au sein du collectif musical qu’il a dirigé pendant 27 ans sans interruption, jusqu’à son dernier souffle. Pendant tout ce temps, le chœur sous sa direction a pu visiter plus d’une fois tous les pays francophones d’Europe, ainsi que se rendre au Canada et en Italie. En plus, pour son mérite en éducation et son travail de popularisation de la langue française, l’Académie française lui a décerné l’Ordre des Palmes académiques. Malheureusement, en décembre 2017, Alexandre Avanessov a brusquement quitté ce monde, mais son héritage continue d’exister aujourd’hui.

En tant que gardien de la mémoire et de l’héritage laissés par Alexandre Avanessov, Danila met l’accent sur l’importance du contexte et du moment historique où le chœur a été créé. « C’était une période hors du temps… l’Union soviétique n’existait plus, la situation laissait beaucoup à désirer, expose-t-il, malgré le fait que les frontières étaient officiellement ouvertes, la plupart des gens ordinaires n’avaient pas la possibilité de voyager à l’étranger. À l’époque, partir en France ou dans un autre pays francophone était un événement exceptionnel et rare ». Partout où le chœur se produisait, il était accompagné des regards surpris et pleins d’admiration du public francophone, qui ne croyait pas que ces adolescents étaient Russes. « C’est sûr qu’on donnait une drôle d’impression. Quelque chose d’hors-norme, d’exotique. Mais l’effet final était et reste toujours le même – le public francophone adore », raconte Danila.

Le chœur chante Brassens…

Mais aussi d’autres chanteurs français…

Jean-Jacques Goldman…

 

http://www.brassens.ru/index.html

http://infos-russes.com/regions/le-choeur-georges-brassens-de-moscou/

https://fr.rbth.com/

 

 1,474 total views,  4 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Il faut organiser plusieurs FRENCH CANCAN en Russie. Les Russes vont adorer cela. Ils vont vite en organiser plusieurs à leur tour.

  2. Cela fait chaud au coeur, tout n’est pas pourri on ne voit juste que les nuisibles destructeurs qui ont, juste actuellement, le devant la scène ….

  3. Je me sens infiniment plus proche de la culture russe que de la « culture » (si on peut dire) américaine, aujourd’hui aussi dégénérée que leur mentalité.

  4. Il n’y a que les Français, pas tous, pour renier leur culture. Un suicide collectif.

    • effectivement, les français sont dans le déni complet de notre culture. Pauvre FRANCE!!!!!!!

  5. Contrairement aux banlieue Française où le rap Affreux Américains rencontre un véritable succès pour les personnes issus de l’immigration qui profitent pour cracher sur la France les Russes eux chantent la France et expriment leur amour pour la France en chantant Brassens, Aznavour, Bécaud sans oublier Jean Jacques Goldman qui représentent la véritable chanson Française. On aurait pu les invités dans un concert ici en France pour notre plus grand plaisir malgré le contexte actuel mais les Russes sont de véritables Francophone qui aiment notre pays avec beaucoup de passion et d’amour parce que la Russie et la France ont une histoire commune.

1 Rétrolien / Ping

  1. Le « Chœur Georges Brassens » de Moscou, 30 ans de passion pour la chanson française | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.