La gauche danoise, en patriote responsable, a mis fin à l’immigration

La gauche danoise, lucide et responsable, a mis fin à l’immigration. Bravo !

Au royaume du Danemark, les délires mondialistes entraînant la destruction du modèle social au nom du « vivre ensemble », c’est terminé. La gauche a opéré un virage à 180° qui fait honneur au pays.

Alors que la France est submergée par une immigration de masse de déshérités, illettrés pour la plupart, qui coûtent plus cher en social que leur contribution au PIB et qui alourdissent le fardeau de la dette, les Danois ont compris que l’État providence ne pourrait survivre à une immigration incontrôlée. La générosité a un prix.

Contrairement à la France qui refuse les statistiques ethniques et pratique une odieuse omerta, le Danemark joue la transparence. Tout citoyen a librement accès aux informations concernant l’immigration.

Il connaît l’identité des criminels selon leur pays d’origine, il connaît la part des aides sociales accordées aux immigrés et leur taux d’emploi. C’est à cette transparence qu’on mesure le véritable niveau démocratique du pays.

La France, qui cache tout ce qui dérange à ses citoyens, a tout d’une dictature de la pensée. Voici les mesures emblématiques dont la France aurait grand besoin et mises en oeuvre au Danemark :

  • dérogations au droit européen, réclamées et obtenues par le gouvernement danois
  • autorisation des statistiques ethniques
  • transparence totale sur les chiffres de l’immigration (nombre, coût, délinquance, emploi)
  • externalisation des demandes d’asile à un pays tiers extra-européen
  • aides sociales conditionnées à des cours de langue et à l’acceptation d’offres d’emploi
  • toute peine de prison, même avec sursis, interdit à vie l’accès à la nationalité danoise
  • tests de langue, d’histoire et de connaissances de la société danoise exigés pour toute naturalisation
  • confiscation des biens des migrants pour financer leurs frais d’accueil
  • durcissement du regroupement familial qui n’est plus automatique
  • plans anti-ghettos avec sanctions plus sévères dans les zones sensibles
  • campagne d’information visant à décourager les candidats à l’exil vers le Danemark

Autant de mesures courageuses qui se sont révélées d’une efficacité redoutable.

En cinq ans, le nombre de demandes d’asile au royaume a chuté de 82 %

En 2021, le Danemark n’a accordé l’asile qu’à 495 demandeurs sur 2080.

A titre de comparaison, il y a eu 120 685 demandes d’asile en France, dont 54 000 accordées.

Les chiffres de l’immigration régulière ont chuté également de façon drastique.

Proportionnellement à sa population, la France accorde l’asile dix fois plus facilement que le Danemark.

Il ne faut donc pas s’étonner que la France soit le déversoir de toute la misère du monde et que notre pays soit l’Eldorado des sans-papiers. Le paradis du tout gratuit qui n’expulse jamais et dont le laxisme judiciaire à l’égard des clandestins est devenu légendaire.

Il va sans dire que cette situation nous mène à la catastrophe, quand on sait qu’un migrant coûte 13 000 euros par an à la société et qu’un mineur isolé en coûte 50 000 ! (cela représente 3 ans de smic net)

Avec 50 000 MNA, le coût est de 2,5 milliards pour les départements, en constante augmentation.

Il est clair que Macron n’a aucune intention de traiter cette question existentielle, se gardant bien de demander des dérogations à Bruxelles pour gérer efficacement nos problèmes d’immigration qui nous entraînent par le fond.

Macron est là pour détruire la France et la 22e loi sur l’immigration n’est que poudre aux yeux. Au nom du « en même temps », c’est l’immobilisme assuré.

Nous aurons chaque année nos 500 000 immigrés légaux et clandestins, et seule une poignée d’entre eux sera expulsée, alors que 110 000 obligations de quitter le territoire français sont prononcées chaque année.

Tout le travail de la police ne sert strictement à rien puisque la volonté et le courage politiques font défaut pour sauver le pays du naufrage identitaire et de la faillite économique.

Et ce n’est pas chez nous que les politiques feront leur mea culpa, comme au Danemark. Il faudrait d’abord aimer la France pour vouloir la sauver. Or, voilà trente ans que nos élus la trahissent.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/la-gauche-danoise-en-patriote-responsable-a-mis-fin-a-limmigration.html

 878 total views,  2 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. Trente ans ? tu es modeste, j’en rajouterais vint, disons 50 ans.
    L’immigration ne date pas d’hier. Les ravages sont effroyables aujourd’hui, mais la maladie a mis du temps à se développer.
    Hier encore, un Algérien ou Libyen a attaqué six personnes à la gare du Nord, et notre sympathique gouvernement a aussitôt mis en examen le courageux policier qui a tiré sur le « déséquilibré », ce dernier n’étant pas mort, malheureusement, il est soigné à nos frais, dans nos hôpitaux, quand nous, Français, ne trouvons pas de médecin pour être soignés.
    Alors que ce policier aurait dû recevoir immédiatement une médaille, invité à l’Elysée et une promotion.

  2. Le Danemark a adopté une politique migratoire très différente de celle de la France qui est une passoire migratoire. Avec Mette Frederikssen le Danemark a réduit drastiquement l’immigration illégale et la ghettoisation des grandes villes danoises et ça c’est très bien !

    • Ce qui prouve que c’est possible. Il suffit d’avoir les bons dirigeants qui refusent d »écouter les sirènes des associations, ONG et compagnie pour remettre tout simplement les pieds sur terre.

Les commentaires sont fermés.