Des chrétiens se retrouvent sans abri à Noël : le Pakistan détruit leurs maisons

C’est clairement un début de génocide qui se produit au Pakistan.

Dans les pays musulmans, il est difficile de survivre pour les non-musulmans : l’islam est un système totalitaire par nature et détruit tout ce qui est différent.

Voici un reportage de la British Asian Christian Association au Pakistan montrant le sort des chrétiens persécutés à travers la destruction et le pillage de plus de cent maisons appartenant à des familles chrétiennes.

Drôle de cadeau de Noël du Pakistan.

Les chrétiens sont soumis à une animosité flagrante et à des déprédations intolérables.

Un témoin : 

« Aujourd’hui, des centaines de familles sont confrontées à un hiver froid, sans maison ni services essentiels.

« Le parti pris évident de ces attaques est une preuve tangible du statut de paria des chrétiens au Pakistan. »

Ce n’est pas l’image d’un pays déchiré par la guerre, d’une attaque terroriste ou des vestiges de bâtiments après un déluge – c’est l’acte totalement inacceptable d’une autorité musulmane qui déteste les chrétiens.

115 maisons d’habitants chrétiens détruites au bulldozer.

La Capital Development Authority (CDA) d’Islamabad et le Territoire de la capitale d’Islamabad (ICT) ont détruit au bulldozer 115 maisons d’habitants chrétiens du bidonville de Nawaz Sharif Colony à H-9/2 Islamabad.

Les autorités ont laissé intactes toutes les maisons musulmanes du même bidonville et ont pris pour cible les maisons des chrétiens démunis travaillant dans les services d’égouts, de drainage et de nettoyage domestique.

Au cours de l’opération, les démolisseurs ont volé des charpai (lits de corde) tissés, des couvertures, des ustensiles de cuisine et d’autres objets de valeur.

Les agents ont déclaré aux dirigeants chrétiens qu’ils prévoyaient de reprendre l’opération immédiatement après Noël.

Plus de 115 familles ont été contraintes de vivre dans des tentes et autres habitations de fortune dans le froid glacial de l’hiver d’Islamabad.

Le 18 octobre 2022, des agents de la CDA et de l’ICT d’Islamabad ont commencé à sévir contre les bidonvilles chrétiens illégaux de la capitale du Pakistan.

Sans avertissement, les chrétiens qui s’étaient préparés pour une journée de travail ont été confrontés à des équipes d’hommes munis de pioches, de maillets et d’un flot continu de bulldozers et de grues. Tous les visiteurs rassemblés avaient l’intention de détruire les maisons que les chrétiens avaient construites en travaillant de leurs mains jusqu’à l’os pendant de nombreuses années. En fait, chaque famille chrétienne avait construit sa propre maison en utilisant du ciment et des parpaings.

Les familles qui ont survécu à une inondation brutale ont vu leurs maisons détruites par le gouvernement qui n’a fourni aucune aide en cas d’inondation. Cette femme (photo ci-dessus) cuisine maintenant dans les ruines de son ancienne cuisine.

Les maisons qui ont été démolies se trouvaient à Shahbaz Sharif Colony, à la périphérie de Rimsha Colony. L’équipe de démolition était dirigée par un responsable de la ville et l’inspecteur de police Dost Muhammad, qui avait été autorisé à prendre cette mesure contre les chrétiens, mais il semble que les ordres leur imposaient d’ignorer toutes les maisons musulmanes du bidonville.

115 ont été démolies en un jour, laissant plus de 115 familles sans ressources. Pire encore, ces chrétiens ont subi l’ignominie de voir les hommes impliqués dans la destruction de leurs maisons, emporter tous leurs objets de valeur tout en détruisant tout ce qu’ils possédaient, sans pouvoir empêcher la perte.

Dans le but d’éradiquer la présence de chrétiens rituellement impurs, le CDA a détruit sans discernement les maisons chrétiennes.

Les familles chrétiennes ont dû se résoudre à vivre dans des tentes et des maisons de fortune faites de draps, de morceaux de plastique et d’autres matériaux qu’elles ont pu récupérer. Ces chrétiens assiégés doivent maintenant faire face à un hiver glacial, sans couvertures, dans des conditions d’isolation thermique minimale.

Mme Sabra Saeed, une habitante de la colonie Nazaz Sharif, s’est entretenue avec la British Asian Christian Association, elle a déclaré :

« [Les autorités] ont laissé les maisons musulmanes intactes et n’ont ciblé que les zones chrétiennes de la colonie.

« Les chrétiens ont le statut de parias au Pakistan.

« Nous avons toujours été la communauté la plus détestée, mais cette action dépasse l’entendement.

« Nous n’avons jamais cru que notre gouvernement pouvait nous faire cela – c’est tellement démoralisant.

« Nos enfants ne peuvent pas dormir, les mères sont inconsolables et pleurent et nos hommes perdraient tout espoir si ce n’était pas pour notre foi en Dieu. »

Des murs en tissu ont remplacé les parpaings, les familles chrétiennes affrontant stoïquement la peur de l’hiver imminent, faisant confiance à Dieu pour leur survie.

Pour aggraver la situation, les autorités provinciales ont déjà coupé l’approvisionnement en eau, en gaz et en électricité de cette communauté depuis octobre.

Un habitant qui a préféré taire son identité a décrit comment les familles survivent :

« Nous coupons du bois dans les arbres de la jungle locale afin de produire de la chaleur pour cuisiner et chauffer nos maisons de fortune.

« Nous prenons ces risques même si nous pouvons être arrêtés pour avoir volé du bois dans la jungle.

« Quel autre choix avons-nous ? »

Un autre résident de Nawaz Sharif Colony, a expliqué les craintes de la communauté, il a dit :

« Lorsque nous allons travailler, nous ne pensons qu’à ce qu’il va rester de nos tentes et de nos maisons de fortune.

« Nous ne savons pas si nos enfants auront un toit sur la tête lorsque nous rentrerons du travail.

« Pire encore, nos enfants sont maintenant vulnérables et seront des proies faciles pour les prédateurs sexuels, nous n’avons pas d’autre choix que de faire confiance à Dieu.

« Nous devons gagner de l’argent ou nous ne pourrons pas mettre de la nourriture sur nos tables. »

Là où une communauté de parpaings disposait de maisons sécurisées qui les ont protégés lors du récent déluge, ils vivent désormais dans des tentes comme leurs ancêtres il y a plusieurs décennies.

Il y a environ 400 maisons dans la colonie de Nawaz Sharif.

Les pauvres résidents travaillent comme balayeurs de routes et vidangeurs d’égouts pour un salaire très maigre, environ 15 000 à 20 000 Pak-Rupees (60 à 80 €) par mois. Avec un salaire aussi minime, ils ne peuvent pas se permettre les loyers élevés de la ville principale. Pour différentes raisons, principalement la peur de la persécution, ces chrétiens se sont installés ici depuis différentes villes du Pendjab, principalement Narowal, Sheikhupura, Faisalabad et Lahore. Ces travailleurs stigmatisés vivent une vie difficile, ils sont confrontés à la haine, à la discrimination au travail et à la violence et luttent pour joindre les deux bouts sur le plan économique.

Il existe environ 17 Katchi Abadis (bidonvilles) dans la banlieue d’Islamabad. La plupart d’entre eux sont peuplés de chrétiens travaillant comme balayeurs de routes et nettoyeurs d’égouts, gagnant un salaire de misère pour un travail extrêmement dur et peu apprécié.

Les habitants de ces bidonvilles vivent dans un mélange de tentes ou, pour les familles les plus prospères, dans des bâtiments en blocs de ciment qu’ils ont durement payés avec des salaires minuscules. Toutes ces maisons sont établies autour des systèmes d’égouts d’Islamabad sur des terrains non désirés qui, ces dernières années, ont été désignés comme propriété du gouvernement provincial.

Les maisons qui ont sauvé des vies lors d’inondations record sont aujourd’hui réduites en miettes.

Rimsha Colony, Akram Gill Colony et Nawaz Sharif Colony sont alignés dans le secteur H-9/2 d’Islamabad.

Rimsha Colony a été créée en 2012 après que les habitants chrétiens de Meharabad, Jaffar, ont fui leurs maisons lorsque Rimsha Masih, 11 ans, a été accusée de brûler des pages du Coran.

Plus de 80 familles chrétiennes ont quitté leurs maisons ancestrales pour sauver leur vie d’une foule violente composée de plus de 10 000 musulmans en colère. Ces familles se sont installées dans le secteur H-9, dans la banlieue d’Islamabad.

Rimsha Masih, dont on savait qu’elle souffrait d’une déficience mentale, a ensuite été disculpée du crime, lorsqu’on a découvert qu’un imam local avait brûlé et déchiré des lambeaux du Coran, et les avait placés dans un sac qu’il avait donné à Rimsha Masih.

L’imam a été accusé de cet acte par l’un de ses propres adjoints, qui a déclaré que l’imam avait agi de la sorte pour impliquer un chrétien, afin de débarrasser la communauté de la chura (terme péjoratif désignant les chrétiens répugnants). L’imam a ensuite été pardonné pour ses crimes, mais les chrétiens ne sont pas retournés chez eux et n’ont jamais été indemnisés par le gouvernement du Pakistan.

En 2015, la Capital Development Authority, après avoir reçu des plaintes des élites musulmanes locales, a entamé le processus d’expulsion de tous les chrétiens des bidonvilles, par crainte d’une impureté rituelle.

La CDA a déposé une demande contre les squats chrétiens d’Islamabad et celle-ci a été rejetée à la fois par la Haute Cour d’Islamabad en avril 2021 (cliquez ici) et plus tôt par la Cour suprême du Pakistan en août 2015. On ne sait pas si les tribunaux ont approuvé les récentes démolitions, mais si c’est le cas, il semble que cela ne concerne que les maisons appartenant à des chrétiens.

Les familles qui ont perdu leur maison après avoir été attaquées par la foule n’ont reçu aucune compensation, mais les autorités leur ont retiré leur nouvelle maison.

Ces bidonvilles sont principalement habités par des chrétiens pauvres de différentes régions du Pakistan. Dans sa requête auprès de la Cour suprême, la CDA a humilié les habitants chrétiens des bidonvilles en affirmant que ces derniers ont ruiné le paysage de l’une des plus belles villes du monde, le transformant en bidonvilles.

Au lieu d’aider ces chrétiens à se reloger, ou à développer des maisons plus esthétiques comme ils est tenu de le faire, la CDA a choisi de les rendre démunis. Ce faisant, l’organisme a clairement montré que son programme est fondé sur la haine, car les habitants musulmans des bidonvilles ont été bien mieux traités.

Les chrétiens se sont installés dans les bidonvilles de la capitale en raison des opportunités d’emploi dans l’administration provinciale, où ils occupent les emplois les moins bien payés que les musulmans refusent de faire. Ils jouent un rôle essentiel dans la vie économique et sociale de la ville, travaillant principalement comme balayeurs de routes et éboueurs.

Bien que sans cette communauté, le gouvernement provincial ne serait pas en mesure d’assurer les services publics essentiels, il a choisi de maltraiter davantage une communauté déjà privée de ses droits. « Cela n’a aucun sens, c’est tout simplement vitriolique », a déclaré le directeur des opérations de la BACA.

Une église a été démolie (emplacement en photo ci-dessus) alors que la communauté chrétienne a été légalement pillée de tous ses objets de valeur par les agents du gouvernement.

Sabra Saeed (39 ans), un résident local de Rimsha Colony nous a dit,

« La CDA a coupé l’alimentation en électricité et en eau il y a des mois ».

« Pourtant, nous avons continué à vivre ici parce que nous n’avions pas d’autre endroit où aller.

« Il s’agit d’une survie très élémentaire – mais cela ressemble à la mort. »

Il a ajouté :

« J’ai entendu dire que les autorités ont des plans pour relier la ville d’Islamabad et de Rawalpindi par la route.

« La plupart de nos maisons de taudis se trouvent sur le chemin d’un tel développement.

« Depuis de nombreuses années, des hommes d’affaires locaux ont également essayé d’acheter le terrain au gouvernement et il se peut que ce soit un complot visant à éradiquer notre présence pour vendre des terrains commerciaux.

« Quoi qu’il en soit, les chrétiens ont toujours été haïs et les autorités musulmanes font de leur mieux pour nous débarrasser de cette zone. »

La CDA a identifié 44 Katchi Abadis (bidonvilles) à démolir et a autorisé l’usage de la force pour expulser les résidents de ces établissements.

C’est un début de génocide.

Un magasin appartenant à un musulman a été épargné de la démolition et il réalise des profits accrus auprès des chrétiens qui tentent de remplacer les articles volés et détruits.

Reportage complet en anglais  avec liens : 

https://www.britishasianchristians.org/baca-news/20266/

 2,474 total views,  1 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. Quelle honte ! prions pour ces malheureux, car ce n’est pas le pape francmac qui le fera !!

  2. Il faut amener maximum à la connaissance des gens sur ce qui se passe dans le monde à propos du sort qui est réservé aux chrétiens afin que les bisounours se réveillent.

  3. La persécution contre les chrétiens du Pakistan continue de plus belle car le gouvernement Pakistanais des MUZZ détruisent leurs maisons avec une véritable envie de les déshumaniser parce qu’ils n’ont pas choisi l’islam et qu’ils sont restés fidèles à Dieu tout simplement .

  4. Leur seul tord c’est de pas croire en leur saloperie d’Islam.Frustrés ,ils font vivre l ‘enfer aux chrétiens.Les musulmans ont une trop haute estime d ‘eux-même.Pensant détenir la vérité ultime ,ils ne comprennent pas pourquoi les chrétiens ne sont subjugués par leurs pratiques religieuses.Un musulman est très fière de sa religion ,cette fierté il la porte en lui et veut montrer aux non musulmans que seul l’islam est la vérité ?Les musulmans ne peuvent persevoir que les gens ne se convertissent pas à leur secte.J’ ai déjà eu à faire au mépris et à l’orgueil ( vantardisme religieux) des musulmans qui croient détenir la vérité ultime .Pour eux les chrétiens,juifs, athées,…sont des pervers, immoraux, irréligieux,en route pour la damnation éternelle .Un musulman se sentira toujours supérieure à un non musulman car il croit qu ‘en étant bigot:prières, ramadan, pèlerinage, hallal, femmes voilées, mosquées pleines à craquer,..que nous non musulmans sommes des gens de mauvaise vie.Ils n’ont pas honte de leur religion et en font étalage avec une arrogance orgueilleuse ?

  5. Au lieu de faire venir ces mineurs muzz de 20/25 ans, voleurs, violeurs, egorgeurs…..c’est ces familles chrétiennes persécutées qu’il faudrait accueillir! n’est-ce pas, messieurs du gouvernement?

    • Oui tout à fait – Vs avez raison et le gouvernement français le sait parfaitement – les chrétiens du Pakistan – ils faut les aider – monsieur Macron faites ce geste ….

  6. L’islam détruit tout ce qui est différent bien sûr, alors si on ne veut pas de cette différence islamique qui nous submerge contre notre volonté, on peut également la détruire, on appliquerait simplement le même principe…

Les commentaires sont fermés.