Un Conseil de l’ordre convoque une pharmacienne qui ose prononcer le mot « vérité » associé à « variant » !

Depuis le temps qu’on regrette que le ridicule ne tue pas…

La France est à feu et à sang, tremblant de froid, terrorisée à l’idée des factures à venir, terrorisée par la délinquance, par la submersion migratoire, par le manque de Doliprane et autres médicaments en rupture d’approvisionnement  pour ses enfants, par le chômage massif que la fermeture des entreprises comme William Sorin et Garbit… 

et que font les tordus du Conseil de l’Ordre  ? Ils persécutent une pharmacienne qui a l’immense défaut de ne pas être un robot, un soldat répétant « oui, chef !  » dès que Macron-Véran-Braun ouvre la bouche ! 

Les Lyonnais ont la chance d’avoir au moins une pharmacienne « esprit libre », qui a du bon sens : maintenant qu’on a fait le job, laissez les gens vivre ». C‘est un scandale inacceptable. Le goulag, vite !

Covid: une pharmacienne lyonnaise convoquée devant le Conseil de l’ordre après un message affiché en vitrine

La pharmacienne lyonnaise se défend d’être antivax, après l’affichage d’un message en vitrine ironisant sur l’arrivée d’un nouveau variant, le variant « vérité ».

Depuis quelques jours, une pharmacie lyonnaise fait parler d’elle. Un message affiché dans sa vitrine, rue Victor Hugo, interroge les passants. « Je ne comprends pas très bien si c’est une blague ou un fait fataliste », confie une passante, à BFM Lyon.

Le message en question stipule: « un nouveau variant arrive, il va choquer le monde. Il s’apelle vérité 2 ».

« Il faut laisser un peu les gens vivre leur vie »

Si cette affichette pourrait cacher un discours anti-vaccins ou anti-tests, la pharmacienne s’en défend. Habituée de ces petits messages, cette professionnelle de santé qui ne propose pas la vaccination assure ne pas être anti-vaccin.

« Je suis vaccinée quatre fois, je ne suis pas contre le masque, pas contre le vaccin mais maintenant qu’on a fait le job, laissez les gens vivre », déclare Eve Khalatbari, la pharmacienne sur BFM Lyon.

« Il faut laisser un peu les gens vivre leur vie, ajoute-t-elle, derrière son masque chirurgical. S’ils veulent faire une nouvelle dose, c’est à eux de décider. S’ils doivent mettre le masque, c’est à eux de voir. Laisser les gens, ne les infantilisez pas. C’est tout le message que je porte. »

« Une maladresse »

Son message ambigu passe mal auprès de conseil de l’Ordre des pharmaciens d’Auvergne-Rhône-Alpes, qui estime que le timing est mal choisi compte tenu des récents indicateurs épidémiques.

« Je pense que c’est plutôt une maladresse d’écrire ça, déclare au micro de BFM Lyon, Didier Vieilly, vice-président du Conseil de l’Ordre des pharmaciens d’Auvergne-Rhône-Alpes. Je ne sais pas ce qu’elle a écrit la veille, je ne sais pas ce qu’elle va écrire demain. »

« Il faut avoir un message clair, qu’il y a un virus et qu’on doit faire tout ce qu’il faut pour l’éliminer et pour protéger notre population », insiste-t-il encore.

La pharmacienne sera convoquée, dans les prochaines semaines, devant le Conseil de l’Ordre. En attendant, elle est priée d’éviter ce genre de messages.

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/covid-une-pharmacienne-lyonnaise-convoqu%C3%A9e-devant-le-conseil-de-l-ordre-apr%C3%A8s-un-message-affich%C3%A9-en-vitrine/ar-AA156hpx?ocid=00000000&cvid=b55a5204e1e249faa1154e51ff0d5e45

 1,154 total views,  1 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Il faudrait que tous les tortionnaires qui se régalent dans ce climat pourri initié par le petit chef, réfléchissent un peu.
    On a vu que pousser les gens à bout sous de fallacieux prétextes , peut mener à des excès sous la pression, comme le contrôleur fiscal assassiné.
    D’autres pourraient craquer également, les humains ne sont pas des robots, il y a des limites que l’esprit ne peut franchir.

  2. Tout le monde sait maintenant qu’on ne peut pas éliminer ce virus.
    Même les Chinois avec leurs méthodes drastiques et exceptionnellement liberticides ne réussissent pas à en venir à bout.
    Le virus perd en intensité, il est de moins en moins méchant, plus faible que la grippe, il va s’atténuer au point qu’il s’assimilera à un rhume.
    Les connards qui aiment se transformer en tortionnaires sous prétexte du virus sont à enfermer en psychiatrie.

  3. Je vous propose un livre ‘l’inquiétante histoire des vaccins’ de Marc Menant dans celui-ci vous aurez tout l’historique depuis Pasteur et vous verrez après avoir créé le papaNoel pour les enfants et vendre des jouets l’on a créé le vaccin pour les adultes,l’universelle panacée ou le sirop typhon que l’on vendait sur les foires !Je le conseille aussi a tout le personnel médical!Le vaccin Art111-4loi kouchner du 4 mars 2002 n’est pas obligatoire Arret Slvettie/italieCedh du 9 juillet 2002 n°42197/98 et Art 16-1 du code civil Français ,Résolution2361 art731,Art732 Qui confirme l’interdiction de faire pression pour obliger a la vaccination et ne soit pas victime de discrimination si elle n’est pas vaccinée!

  4. Ce monsieur Didier Vieilly devrait savoir que l’on n’élimine pas un virus ! Celui
    de la grippe – tout aussi mutant que les coronavirus – est déjà là tous les ans pour
    le contredire… ainsi que celui du VIH. Par ailleurs, il faut rappeler que ces
    injections n’empêchent aucunement la contagion à la lecture de la littérature médicale écrite par les spécialistes de la question et, au contraire, fragilisent le receveur
    de cette péplomère avec de mortifères conséquences.
    In fine, si les médias français ne sont pas vraiment le reflet de la vérité, la presse
    étrangère, en français, est une bonne source d’informations ainsi que les écrits de courageux contributeurs qui luttent sans cesse afin de rétablir cette vérité. Parfois,
    il faut un peu chercher… et l’on trouve !

  5. o
    à ce rythme, bientôt
    tous les mots seront censurés, donc nous sommes muselés par ces pourris

    • SADS pour « Sudden Adult Death Syndrome » ou Syndrome de Mort Subite de l’Adulte. On constate une explosion de cas récents. RR y a consacré un article il y a quelques mois si je ne m’abuse.

  6. Le Conseil de L’ordre des médecins n’a rien d’autres à faire que de persécuter les médecins et les pharmaciens qui ne partagent pas la doxa Officielle pro Covid et cette pharmacienne lyonnaise a fait les frais en disant la vérité mais au lieu que ces Branquignols de Médecins Incompétents emmerdent leur confrère qui respectent le serment d’Hippocrate pourquoi ils ne font pas leur travail de médecin au lieu d’être des propagandistes du pouvoir et de la presse de gauche ? Vivement la dissolution du Conseil de L’Ordre des Médecins !

  7. Ils se trahissent eux-même.
    Ce message est sybillin, on l’interprète comme on veut. S’ils ont choisi (l’ordre des pharmaciens) comme une attaque à la doxa, cela signifie qu’ils considèrent que parler de vérité est une attaque contre le discours officiel et donc que le discours officiel n’est pas la vérité.

    A part ça, il est intéressant de constater qu’il s’agit toujours de menacer les gens de perdre leur moyen de subsistance (puisque je crois que le conseil de l’ordre d’une profession a le droit d’ôter à un praticien le droit d’exercer son métier).

  8. Le Conseil de l’ordre, des médecins ou autres, un ramassis de vieux juste bon à emmerder le monde. Idem pour l’Académie de médecine, de vieilles moules bien au chaud dans leurs coquilles, des parasites qui feraient mieux d’aller exercer dans les déserts médicaux. Tous ont du sang sur les mains, effets secondaires du vaccin niés, refus de soigner, etc. Des salauds même pas lumineux. Des vieilles biques inutiles!

    • Sauf erreur de ma part, aucun médecin ripou n’a été convoqué devant le conseil de l’ordre pour avoir mutilé des gens pour soi-disant les faire changer de sexe (ou de « genre »).

  9. Nul doute qu’elle fera amende honorable.
    Bientôt ils feront comme les chinois : Ils vous feront défiler dans la rue avec une pancarte sur le dos sur laquelle on lire « Je m’excuse »

Les commentaires sont fermés.