120 missiles sur l’Ukraine alors que les stocks Otan sont à sec

120 missiles s’abattent sur l’Ukraine, tandis que les stocks Otan sont à sec

Tout d’abord, voici le bilan du ministère russe de la Défense sur les pertes ukrainiennes, au 4 décembre 2022 :

Au total, 337 avions et 178 hélicoptères, 2 618 véhicules aériens sans pilote, 391 systèmes de missiles de défense aérienne, 6 983 chars et autres véhicules de combat blindés, 909 véhicules de combat équipés de MLRS, 3 653 canons et mortiers d’artillerie de campagne, ainsi que 7 463 unités de matériel militaire ont été détruits lors de l’opération militaire spéciale.

Si on ajoute les 100 000 tués côté ukrainien, soit 6 à 8 fois plus que du côté russe, on comprend que ce n’est pas demain que nous verrons les armées de Zelensky prendre d’assaut le Kremlin.

On aimerait que nos médias soient un peu plus sérieux et professionnels quand ils commentent une guerre qui fait d’innombrables victimes dans les deux camps. C’est l’Otan qui est responsable de cette guerre, l’Otan coupable de russophobie criminelle depuis 1990, l’Otan complice des agressions contre le Donbass depuis 2014.

Je vous invite à nouveau à suivre le blog de Boris Karpov sur Telegram, pour avoir une vision claire des opérations, autre que les salades des bonimenteurs de nos plateaux TV, qui ne savent plus quelle pitrerie inventer pour étaler leur science.

https://t.me/boriskarpovblog

Voilà dix mois que nos génies militaires nous rabâchent que l’armée russe est à bout, n’a plus de munitions et a perdu l’essentiel de son corps de bataille. Difficile de les surpasser  au hit parade des âneries.

1° L’armée russe essuie revers sur revers et recule partout.

Les victoires à la Pyrrhus des Ukrainiens, à Kharkov et Kherson, ont donné lieu à des délires médiatiques sans précédent. Mais que font les Ukrainiens avec ces bouts de terrain repris sans combattre, qui leur coûtent des centaines de morts chaque jour ? Rien, à part  traquer de malheureux citoyens soupçonnés d’être pro-Russes.

Écoutons plutôt ce que dit le colonel MacGrégor :

« Il y a maintenant 540 000 soldats russes stationnés à la périphérie de l’Ukraine qui se préparent à lancer une offensive majeure qui,  je pense, mettra probablement fin à la guerre en Ukraine. 540 000 soldats russes, 1000 systèmes d’artillerie à roquettes, 5000 véhicules de combat blindés dont au moins 1500 chars, des centaines et des centaines de missiles balistiques tactiques. L’Ukraine va maintenant connaître une guerre à une échelle que nous n’avons pas vue depuis 1945 »

« Tout a maintenant changé… la grande probabilité d’offensives commençant dans les prochaines semaines, lorsque le sol sera complètement gelé et que les Russes jugeront que leurs forces sont prêtes. Et ils avanceront et ils achèveront cet État ukrainien, ne nous leurrons pas, le régime de Kiev sera probablement anéanti avec le reste de ses forces armées… La plus grosse erreur que nous, Occidentaux, pourrions faire serait de nous impliquer. Nous avons fait assez de dégâts… et je pense que ce que nous allons voir… est la destruction totale de cet État ukrainien croupion.»

2° L’armée russe n’a plus de munitions.

Le général Sourovikine, bien décidé à paralyser les débris de l’armée ukrainienne, a lancé une nouvelle salve de missiles sur le pays. Le chœur des pleureuses qui prétendent que les Russes ciblent les civils sont les mêmes qui ont fermé les yeux pendant huit ans sur le martyr des populations russophones du Donbass.

15 000 victimes dont des enfants, et des crimes de guerre innombrables, dénoncés par l’ONU, la Croix Rouge, Amnesty International et Human Right, mais passés sous silence par les médias, tous en adoration devant le Churchill ukrainien et les criminels qui l’entourent.

Il se dit que depuis dix mois, des fortunes colossales se sont crées à Kiev, avec les milliards occidentaux déversés sans aucun contrôle dans ce pays champion mondial de la corruption. Vu que Zelensky, le chouchou des médias et l’idole des anti-Poutine, est cité par les Panama Papers, faut-il s’en étonner ?

A votre avis, puisque seulement le tiers des armements arrive sur le front, le reste étant détruit par les  missiles russes ou revendu par les réseaux mafieux ukrainiens, selon vous, où vont les dizaines de milliards déversés en Ukraine ? Investis en totalité dans l’effort de guerre, ou bien partiellement détournés vers les paradis fiscaux ? On aimerait savoir, puisqu’il n’y a aucun suivi de la part des Occidentaux.

Mais revenons au quotidien bien réel, à 180° du lavage de cerveau habituel

« Nouvelle attaque massive de missiles contre les infrastructures énergétiques et militaires de l’Ukraine.
Selon une source à l’état major, 55 missiles ont été lancés depuis les bombardiers Tu55 et une trentaine depuis la flotte de la Mer Noire et plusieurs missiles de croisière depuis la Mer Caspienne. »
Deux groupes de missiles ont été envoyés sur Kiev (nombre total non précisé, sans doute 8 à 12)

Avec 120 missiles tirés, c’est la salve la plus dévastatrice lancée sur l’Ukraine. ( Boris Karpov )

Et pendant que Moscou peut compter sur des stocks inépuisables, voici ce que dit le PDG de Raytheon

« Le PDG de Raytheon Technologies, Greg Hayes, a décrit aujourd’hui l’épuisement considérable des stocks américains – équivalent à des années de production – de missiles antichars Javelin et antiaériens Stinger dans le cadre du programme de Washington visant à soutenir l’effort de guerre ukrainien. »

« Le problème est que nous avons consommé tellement d’approvisionnement au cours des dix premiers mois de la guerre », a-t-il déclaré. “Nous avons essentiellement utilisé 13 ans de production de Stinger et cinq ans de production de Javelin. Poutine doit se marrer.

https://www.nationalreview.com/corner/raytheon-ceo-outlines-severe-depletion-of-javelin-and-stinger-stockpiles-amid-ukraine-aid-push/

3° Avec un prix plafond sur le pétrole, Moscou ne pourra plus financer la guerre

Une fable de plus. Comme si le plafonnement du prix du baril à 60 dollars allait faire trembler Poutine. C’est grotesque. Les Occidentaux prennent l’ours russe pour un perdreau de l’année. Quelle naïveté !

Les coûts de productions russes tournent entre 30 et 40 dollars. Mais Poutine ne vendra pas aux pays qui ont signé cette arnaque commerciale, où ce serait l’acheteur qui décide seul du prix.

Les Européens, qui importaient 26 % de pétrole russe en 2021, viennent de se tirer encore une balle dans le pied. Le principal atout de l’UE était une énergie bon marché venue de Russie. Pour aider un pays mafieux et par soumission à Washington, les entreprises européennes vont perdre toute compétitivité. Faillites, chômage et délocalisations en masse seront au menu en 2023. 

Le soutien à l’Ukraine va tuer l’économie de l’UE et causer des révoltes sans précédent

Non seulement Poutine a depuis longtemps réorienté ses ventes de brut vers l’Inde et la Chine, mais l’Opep, menée par l’Arabie et la Russie, peut jouer sur sa production pour fixer le cours mondial.

Depuis février, la Russie a engrangé 67 milliards de recettes pétrolières. Le plafonnement ne changera rien.

La Chine étant le premier importateur mondial, c’est un client  de choix pour les Russes. De plus, si les armateurs sont en majorité grecs et les assureurs anglais, Moscou saura s’en passer.

La Russie peut très bien être son propre assureur et peut avoir ses propres tankers, qui serviront aux « opérations de transbordement d’un navire à l’autre, pour rendre anonyme l’origine des cargaisons ». Moscou envisage d’acheter une centaine de tankers, afin de créer son propre réseau de transport. 

Cette guerre coûte sans doute cher à Moscou, mais dix fois moins qu’aux Européens.

Car toutes les sanctions obligent les Russes à s’adapter, à innover, à investir dans les domaines industriels délaissés. La Russie, dans dix ans, sera encore plus autonome, encore plus puissante. Elle sera de plus auréolée de sa victoire sur l’Amérique auprès du monde non-occidental.

C’est l’Europe qui va tout perdre. Mais si l’ampleur de la défaite otanienne et de la crise économique qui arrive, pouvait mener à la désintégration de l’UE et de l’Otan, ce serait un bien pour le futur des nations européennes et pour la Russie.

Car quel que soit le discours russophobe du moment, la Russie sera toujours un pays européen, blanc et chrétien, que personne ne pourra mettre au ban du continent. Notre avenir n’est pas en Amérique mais dans une vaste Europe de l’Atlantique à l’Oural. Les faucons du Pentagone et leurs valets actuels n’y changeront rien.

L’avenir appartient au monde slave qui défend ses valeurs et sa culture, qui protège la famille naturelle et reste fier de son histoire, forgée dans le sang et les larmes par ses ancêtres.

L’Occident décadent quant à lui, qui méprise le droit élémentaire et naturel de l’enfant, celui d’avoir un père et une mère, cet Occident qui crache sur son histoire, qui dénigre son identité et son héritage culturel, cet Occident qui vénère le wokisme et la religion LGBT, cet Occident qui juge égalitaire de voir des soldats masculins habillés en femme, cet Occident qui n’a plus aucun sens moral et qui prône l’égalitarisme forcené au détriment du mérite, n’a plus aucun avenir et va disparaître noyé dans ses turpitudes.

Cette guerre va accélérer la désintégration de ce monde délirant, qui ne sait plus ce que veulent dire les mots « sagesse » et « raison ». Nous vivons bien une guerre de civilisation et il clair que l’Otan angoisse de plus en plus de la perdre.

Jacques Guillemain

https://ripostelaique.com/120-missiles-sabattent-sur-lukraine-alors-que-les-stocks-otan-sont-a-sec.html

 814 total views,  2 views today

image_pdf

12 Commentaires

  1. La guerre en Ukraine donne des idées au Minus.
    Il vient d’organiser un coup de filet dans l’ex milieu indépendantiste corse, huit personnes arrêtées .
    Dans sa tête malade, il a confondu Corses et Donbassiens, il s’est dit que Poutine pourrait venir nous prendre notre île de beauté.
    Bizarre, plus près de lui, il a les séparatistes musulmans du 93.
    Pas touche à l’islam macron ? pas de danger de ce côté ? pas de coups de couteaux, pas d’égorgement contre la population française ?

  2. Jacques, il y a quand même un problème sérieux : personnellement, je n’en reviens pas que les Ukrainiens aient réussi encore deux opérations aériennes contre deux bases russes, bien loin de la frontière. Une fois de plus, cela prouve que l’armée russe est défaillante. C’est complètement anormal. Ils ont des radars à deux balles ou quoi ? Et leurs systèmes antiaériens, ils sont en panne ? Y’a un méga-problème ! Et leurs avions-radar Iliouchine A-50 (des AWACS russes) de surveillance en profondeur et de détection des menaces en basse altitude, ils les ont laissés sur le tarmac ? Il y a quelque chose qui ne marche pas là encore, Jacques.

    Sans compter que ce n’est pas la première fois que les Ukrainiens mettent en défaut la surveillance aérienne russe, ce qui va donner des idées à l’OTAN et aux Américains : désormais, ils savent qu’ils peuvent mener des opérations en Russie en pénétrant ce pays à très basse altitude, sans être détectés sur des centaines de kilomètres ! Vraiment inquiétant pour le Russes…

  3. et sur les cent-vingt missiles il y aurait pu au moins en avoir Un
    qui aurait tombé sur la gueule de ce rat-scélérat d’Ukronazi de Zelensky

  4. « C’est l’Otan qui est responsable de cette guerre »
    On ne peut nier le fait qu’un autre responsable est l’impérialisme russe et la nostalgie de l’ère soviétique.
    L’origine du conflit serait le fait que les russophones du Donbass ont refusé l »ukrainisation » et ont voulu rejoindre la Russie. Séparatisme pour les uns, défense légitime de leur identité pour les autres.
    Il est tout à fait légitime de défendre les droits des minorités linguistiques opprimées par un état central. Dommage qu’en France ce ne soit pas le cas.
    Chaque conflit a sa propre spécificité, même si des comparaisons peuvent être établies: les Allemands des Sudètes (1938), les Irlandais de l’Ulster, les Russes du Donbass… Mais on peut toujours se demander si les « protecteurs » des minorités sont vraiment désintéressés, ou s’il ne s’en servent pas comme d’un moyen pour atteindre des objectifs plus larges, dans le cas de Poutine, le rétablissement de l’empire soviétique.
    Quant à l’invincibilité de l’armée russe, la guerre menée en Afghanistan par Brejnev permet d’en douter, comme le recours de Poutine à des milices privées.

  5. A force de sucer le sang des contribuables Français et Européens les UkroNazis reçoivent leur châtiment avec cette vague de missiles Russes qui confirme qu’ils préparent une offensive décisive pour mettre fin au bordel provoquer par Zelenski , Les Amerloques et les Européistes Mondialistes de Bruxelles qui ont envoyé des armes et du pognon pour ce pays corrompu avec le soutien des médias d’extrême Gauche comme BFMWC , Farce Info , LCI et consort sans oublier les Ukrainiennes de plateau comme Alla ou Anna Doelli qui mérite de retourner dans son maudit pays rejoindre ses ancêtres UkroNazis en enfer elle l’instigatrice du racisme Anti Russe .D’ailleurs où sont passe les armes que les Occidentaux Pro Ukraine ont livrer pour Zelenski et sa bande ? Tout simplement revendus aux Russes , aux mafias Russes , Albanaises , Ukrainiennes , les terroristes Djihadistes , les Racailles de Banlieue , Finlandais , Suédois et cie , les Cocos Ukrainiens se font massacrés dans une guerre qu’ils vont perdre quelques soient les manipulations des médias d’Extrême Gauche et des politiques responsables et pris au piège de leur velléités guerrière .

  6. Cette guerre laissera des cicatrices. Le pianiste caudal aura finalement détruit l’économie mondiale. Pulcinella pire qu’une pluie de missiles balistiques.

  7. Rejette et non rejettent, saloperie de correcteur. Je valide avant d’avoir lu. Je vis de ce pas le déconnecter.

  8. POURQUOI LIMITER SA PENSEE A UNE EUROPE DE L’ATLANTIQUE A L’OURAL, QUAND ON PEUT IMAGINER UNE EUROPE DE BREST A VLADIVOSTOK???

  9. Tout démontre qu’ils ont encore sous estimée la Russie ,il dit à moins d’une confrontation direct ,Ah oui ? la dernière fois qu’il y avait eu une confrontation direct, c’était la guerre au Vietnam ,avec les moyens financiers, le matériel de guerre avec la technologie de l’époque, ils ont perdu face à un adversaire qui n’avait pas les mêmes moyens. Si elle l’a gagne ,se serait de nouvelles règles du jeux qui changeraient, la remise en cause de L’OTAN ,de L’ONU ,de L’UE avec ses implications politiques ,de sa construction, de ses élus politiques et par effet dominos le discrédit qui portera sur les médias

Les commentaires sont fermés.