Les députés macroniens prêts à tout pour empêcher les soignants non vaccinés d’être ré-intégrés

Les Insoumis avaient déposé une proposition de loi pour que les soignants non vaccinés soient réintégrés, beaucoup de députés y étaient favorables.

Mais… en Macronie, tous les coups sont permis.

Et comme cette proposition de loi devait être votée avant minuit car elle était dans le cadre de la niche parlementaire des Insoumis, les députés Macroniens ont déposé des centaines d’amendement tous plus débiles les uns que les autres pour empêcher la loi d’être adoptée… Ce sont les mêmes qui se gargarisent de mots comme « République, démocratie » etc.

Minoritaire dans l’hémicycle, le parti présidentiel a fait durer les débats à l’Assemblée pour empêcher le vote d’une proposition de loi des députés LFI. Ce qui a entraîné de nombreux incidents de séance et rappels au règlement.

Une forme d’obstruction parlementaire qui a suscité la colère de La France insoumise, du Rassemblement national et de nombreux élus ce jeudi soir à l’Assemblée nationale. Mis en minorité sur la réintégration des soignants non-vaccinés, l’objet d’une proposition de loi LFI, le parti présidentiel et ses alliés ont fait traîner les débats pour empêcher le vote de ce texte.

Dans le cadre de la niche parlementaire des députés insoumis, la proposition de loi devait être adoptée à minuit, dernier délai. Faute de quoi le texte était tout bonnement abandonné. Pour éviter son adoption, Renaissance a d’abord tenté de faire voter un amendement de suppression de l’article principal de la proposition de loi. Mais il a été massivement rejeté (96 pour, 161 contre).

« Tu vas la fermer »

En minorité, les députés du camp présidentiel ont donc décidé à la dernière minute de multiplier les sous-amendements rédactionnels sur un amendement du gouvernement. En clair, gagner du temps de parole pour empêcher le vote du texte.

L’un des sous-amendements proposait par exemple de remplacer les mots « n’exerçant » par les mots « qui n’exerçent. »

Des dizaines d’amendements de ce genre ont été déposés. Les députés macronistes ont également demandé de nombreuses suspensions de séance, et le ministre de la Santé, François Braun, a multiplié les discours fleuves.

Un comportement qui a provoqué la colère de nombreux élus sur les réseaux sociaux. Avant que cela ne finisse par excéder l’un d’entre eux, le député guadeloupéen Olivier Serva (LIOT), qui a lancé à l’un de ses collègues un: « Tu vas la fermer! »

« Vous refusez la démocratie, vous méprisez le peuple »

Malgré le rappel à la bienséance de la vice-présidente de l’Assemblée nationale Naïma Moutchou, plusieurs élus d’outre-mer ont soutenu Olivier Serva. Ce dernier a repris la parole à l’issue d’une suspension de séance:

« Vous refusez la démocratie, vous méprisez une niche parlementaire LFI, vous méprisez le peuple », a-t-il lancé. « Vous utilisez des subterfuges petits, comme vos idéaux. […] Vous êtes minoritaires, acceptez-le! »

« Vous ne pouvez pas vous asseoir le matin, le midi et le soir sur la démocratie », abondait quelques minutes pus tôt Sébastien Chenu (RN). « Vous ne pourrez pas gagner avec des manœuvres. »

Plus tôt dans la soirée, plusieurs députés Renaissance ont eu des propos qui ont provoqué l’ire de l’hémicycle. Caroline Yadan a par exemple dénoncé: « l’irresponsabilité des non-vaccinés ne doit pas devenir la nôtre. »

« Vous êtes en train de faire une proposition de loi antivax, complotiste », a lancé de son côté Sylvain Maillard.

« C’est pas un cirque ici »

Après de nombreux rappels au règlement et suspensions de séance, la rapporteure du texte, Caroline Fiat, a dénoncé dans une prise de parole enflammée l’attitude du gouvernement, qui a participé « au jeu de l’obstruction. »

« On ne vous lâchera pas », a-t-elle conclu. Ses collègues insoumis ont largement applaudi et ont scandé « résistance ». La présidente de séance est ensuite intervenu: « C’est pas un cirque ici! »

Quelques secondes plus tard, la prise de parole d’Olivier Véran, ancien ministre de la Santé et actuel porte-parole du gouvernement, pendant dix minutes, n’a pas manqué d’électriser un peu plus les débats. Et de provoquer une énième suspension de séance.

Des « menaces » auraient été proférées contre des députés de la majorité, a même affirmé dans l’hémicycle Thomas Mesnier (Horizons).

Lorsque la séance a repris à 23h50, les députés de l’opposition ont décidé de quitter l’hémicycle par protestation. Juste avant minuit, la présidente de séance a levé la séance et l’examen du texte a été interrompu. Mais une bonne partie des élus reste déterminée à faire voter la réintégration des soignants non-vaccinés. « Nous ne lâcherons pas, nous ferons en sorte que ce texte revienne », a promis Caroline Fiat.

Ariel Guez

https://www.bfmtv.com/politique/parlement/invectives-menaces-seance-tendue-a-l-assemblee-sur-la-reintegration-des-soignants-non-vaccines_AN-202211240884.html

 1,568 total views,  2 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Nous avons des fachos parmi les députes en marche ? Qui l’eut cru ?
    Merci au député Guadeloupéen Olivier SERVA, d’avoir mis le nez dans le kk des macronistes.
    Après tout, sa réplique est à la hauteur de leur sournoiserie.

  2. Le Petit leur a donné des directives pour gagner du temps.
    Et a beau jeu en déblatérant que la réintégration doit être scientifique et non politique!!! Heu heu heu…
    C’est lui qui dit ça. Remarque, comme d’hab quoi.
    « C’est pas moi, c’est pas ma faute, c’est la constitution… hé brigounette mon chou, j’ai plus rien en stock, t’as d’autres phrases d’accroches toi?…Non, t’inquiete, on s’en fout d’être crédible, ça aussi ça prend plus, mais faut trouver un truc là sinon on va devoir refaire venir l’hélico dans le jardin. »

  3. C’est très bien il y a déjà aujourd’hui des opérations reporter par manque de personnel.Mais attention ça va débordé.

  4. La seule façon d’espérer changer les choses est d’en venir aux mains. Et le plus tôt sera le mieux. Basta les manifestations pacifiques et les blabla sans lendemain. Les brésiliens montrent bien plus de courage et de fierté que les français.

  5. le paltoquet élyséen aura organisé une dictature qui ne dit pas son nom – encore un bel exemple de corruption de l’état avec ses mafieux au gouvernement et à l’assemblée, le pire d’une république bananière

  6. Bin oui c’est bien beau de gueuler messieurs le députés, mais quand est ce que tous les députés de l’opposition vont se mettre d’accord pour voter une motion de censure et foutre en l’air ce gouvernement de minables dictateurs arrogants et par là même foutre un grosse baffe au poudré qui nous chie dessus? On assiste en ce moment à record de 49.3 mais aucune motion de censure ne vient déloger ces ruffians, moi ça m’interpelle un peu tout de même..

    • Bonsoir
      Interpeller? (je ne vais pas me faire que des amis) – Depuis 2017, Marine le Pen n’est- elle pas la « plus grande alliée » de macron ?
      Bonne nuit

  7. Scandales d’état ne suffit pas ! Maintenant c’est atteintes aux libertés ! Tout est bon pour éviter de faire passer des textes qui ne leur conviennent pas, tout ça pour ne pas se contredire quand ils savent qu’ils ont tort ! Honte à ce gouvernement !
    Cerise sur le gâteau: je ne peux plus ouvrir les pages de Pierre Cassen dont j’aime tant les contenus ! Si quelqu’un peut me donner une astuce c’est avec un grand remerciement.

  8. On se demande à quoi cela leur sert sinon à se venger de certains qui ont osé ne pas leur « obéir » donc se sont permis de remettre en cause leur pouvoir (enfin celui qu’ils pensent, à tort, avoir ad vitam aeternam)

    Si ce n’est pas une mentalité de dictateur ça… Rappel : Hitler était « socialiste »….

    • @ Amélie Poulain Et en France occupée, cette canaille de Pierre Laval, collabo s’il en fut, également.

      • @victoire de tourtour

        Oui Laval à vomir, j’ai honte pour la France quand je pense à ces « Français »…

    • Bonsoir,
      Plus envie de parler mais d’agir.
      macron = EVIDENCE DICTATURE et j’en passe
      Bonne nuit

  9. La Fils de Puterie des Macronistes deconstructeurs pour empêcher la réintégration des soignants non vaccinés est l’ultime tentative désespérée pour s’accrocher à un totem qui est le vaccin contre le Covid 19 qui a montré son inefficacité et que les Gauchos de Renaissance crient au complotisme alors qu’il n’y a rien de complotistes de réintégrer les soignants non vaccinés dans les hôpitaux surchargé de France. La Macronie est minoritaire à l’assemblée nationale, ils font chier tout le monde et ils n’empêcheront pas la réintégration des soignants non vaccinés dans leur fonction que ça leur plaise ou non. J’aime bien le député Serva qui avait remis à sa place un pédéraste Macroniste avec son  » Tu va la fermer » .

  10. Les députés macroniens sont des mauvais et des imbéciles. et c’est un euphémisme ! Refuser de reprendre des soignants, des gens capables, alors qu’il en manque tant et que tout le monde en souffre, et ceci parce qu’ils n’ont pas voulu d’un vaccin expérimental qui n’en est pas un puisqu’il n’empêche pas la contamination est une preuve manifeste d’entêtement stupide et d’imbécillité malfaisante. On comprend bien que leur motivation est simplement la vengeance, la volonté de punir ceux qui ne se sont pas couchés devant des ordres plus que contestables. Ils iront jusqu’au bout de leur connerie monumentale et catastrophique.

  11. En macroni toutes les saloperies, tous les coups de putes, toutes les magouilles et toutes les bassesses sont courantes et permis par le clown qui salit sa fonction tous les jours. On est pas en démocratie, non, pas du tout, on est gouverné par un fou furieux, on est en dictature macronienne. Bref c’est une mafia. Assassins.

  12. Le peuple aura toujours le dernier mot. Certains feraient bien de s’en souvenir. D’autres en ont fait les frais. En Italie et ailleurs les soignants non-vaccinés sont réintégrés. Ce vaccin est une vaste fumisterie. Il ne protège ni du Covid ni de la contagion bien au contraire. Ca commence à se savoir. Même le Lancet l’avoue. Ceux qui persistent dans le déni doivent d’ores et déjà craindre le pire.

  13. Ce gouvernement est anti-démocratique il ne connait pas le débat et veut imposer sa loi même si une majorité n’adhère pas à ses idées. Notre démocratie est en grand danger. Jamais un gouvernement n’a été aussi arrogant, méprisant. Ce gouvernement ne représente pas les Français. Ils ont voulu macron ce minus ils l’ont et nous l’ont imposé. Je pense qu’on a pas tout vu! L’avenir nous réserve des surprises au goût de fiel.

  14. La France, une démocratie ? Ben, mon colon, mieux vaut être sourd que d’entendre ça. Bilan de la Macronie : des ministres mis en examen toujours en exercice, un président sous enquête du PNF, des députés douteux. Pour les soignants, les vaccinés contractent le COVID et exercent quand même au sein de l’hôpital. Tout ça, Macronie, autorités médicales, scientifiques, une véritable mafia!

    • Depuis le temps que j’entends autour de moi des gens doublement « vaccinés » voire plus dire (j’ai encore eu le covid) j’essaie de comprendre pour quoi les soignants vaccinés continuent à exercer au risque de transmettre leur maladie aux malades qui n’en demandent pas tant. Cessons cette mascarade et virons MACRON et sa clique qui commencent à avoir peur. Pourquoi nous demander de nous débarrasser des armes que nous pourrions détenir sans autorisation si ce n’est pas la trouille qui les commande…

1 Rétrolien / Ping

  1. Les macroniens prêts à tout pour empêcher les soignants non vaccinés d’être réintégrés – Riposte Laique

Les commentaires sont fermés.